La firme suisse Glencore lâche le Maroc et se retire des eaux sahraouies

Glasenberg Glencore
Ivan Glasenberg, PDG de Glencore. D. R.

Par Meriem Sassi – La compagnie suisse Glencore, qui effectuait de la recherche pétrolière au large du Sahara Occidental occupé, vient de confirmer son retrait et la vente de ses actifs, infligeant un revers au Makhzen. L’exploration illégale se faisait, notamment, sur le bloc Foum Ognit, exploité par New Age Energie, et dans lequel Glencore détenait une participation de 18,5%.

La société détenait également une autre licence, le Boujdour Offshore Shallow. En 2014-2015, la société sismique norvégienne SeaBird Eploration, qui entreprenait une étude sur la même zone, avait aussi résilié son contrat avec le Maroc, concédant que ses activités étaient illégales. La société norvégienne avait reconnu avoir fait «une erreur» et a dit se sentir «très inconfortable d’avoir contribué à soutenir une puissance d’occupation».

L’Observatoire des ressources naturelles du Sahara Occidental, Western Sahara Resource Watch (WSRW), avait, à maintes fois, dénoncé la recherche pétrolière illégale effectuée par la compagnie suisse Glencore qui a fini par céder les actifs qu’elle détenait illégalement dans les territoires occupés du Sahara Occidental. Glencore avait déjà précisé aux médias suisses, en mai 2017, qu’elle avait l’intention de céder ses actifs au Sahara Occidental. L’Observatoire des ressources naturelles du Sahara Occidental avait indiqué, il y a quelques mois – avant l’annonce du retrait – que «Glencore avait accéléré la recherche pétrolière offshore du Sahara Occidental occupé», précisant que la compagnie a entrepris «d’autres études sismiques et conclu un contrat renouvelé sur un bloc au large du territoire occupé».

Il est à savoir qu’actuellement seules trois sociétés cotées en Bourse collaborent avec le gouvernement marocain dans la recherche pétrolière : Kosmos Energy (Etats-Unis), Cairn Energy (Royaume-Uni) avec une licence offshore, tandis que San Leon Energy (Royaume-Uni) exploite on-shore.

La Cour de justice de l’UE a déclaré, le 10 janvier 2018, que le droit international s’applique au Sahara Occidental occupé et que l’accord de pêche de l’UE avec le Maroc couvrant le Sahara Occidental est donc invalide. La Cour souligne également que la légalité d’un accord au Sahara Occidental dépend du consentement des représentants du peuple du territoire. Un avis juridique de l’ONU de 2002 stipule qu’aucune autre exploration pétrolière ne peut avoir lieu sans le consentement du peuple du Sahara Occidental.

M. S.

Comment (9)

    SIDIYA ABDALLAH
    24 janvier 2018 - 13 h 20 min

    A chaque fois que je lie un article ou un commentaire sur mon pays (la saguia el hamra et rio de oro ) je sens vraiment la noblesse et l orgueil des algériens et algérienne ; je sens que derrière mon dot tout un peuple ; autrement dit: toute une nation unie ; consciente et mobilisée . chers frères et scieurs algeriens et algériennes protégez bien votre Algérie ;bastion et fief des oprimes départ le monde : je conclue mon intervention par vive l Algérie peuple ;partis et gouvernements

    14
    4
    Chaoui
    24 janvier 2018 - 12 h 59 min

    Vive le Sahara Occidental LIBRE !
    L’Histoire est en marche pour nos frères Sahraouis.
    Patients ils ont été, ils triompheront !
    C’est dire que tout viens à point à qui sait attendre…

    14
    4
    El kenz
    24 janvier 2018 - 0 h 52 min

    Encore une cinglante gifle qui va comme tjrs se transformer en victoire du roi sur les ennemis de l’ intégrité territoriale de son royaume enchanté.

    31
    13
    Dead Zone
    24 janvier 2018 - 0 h 42 min

    La vérité commence petit à petit par triompher sur les nombreux mensonges du Makhzen à l’endroit du peuple Sahraoui. Que justice soit
    rendue.
    Suite à cette heureuse nouvelle, je voudrais témoigner de ma solidarité envers le peuple Sahraoui en lui dédiant cette célèbre citation de Nelson Mandela :
     » L’honneur appartient à ceux qui ne
    s’éloignent jamais de la vérité,même
    dans l’obscurité et la difficulté,ceux
    qui essaient toujours, et qui ne se laissent pas décourager par les insultes,l’humiliation ou même la défaite. »

    42
    12
    Jean-Boucane
    23 janvier 2018 - 21 h 52 min

    Bien mal acquis ne profite jamais… il faut dire cela a M6 et ses sbires!

    40
    15
    Ziad Alami
    23 janvier 2018 - 20 h 41 min

    Une très bonne nouvelle. Aux suivants….

    47
    17
    Kader
    23 janvier 2018 - 20 h 15 min

    Au suivant!

    39
    17
    TARZAN
    23 janvier 2018 - 19 h 43 min

    la dynamique pour l’indépendance du polisario est en marche et elle est irréversible. il suffit juste que le polisario tape du poing sur la table pour qu’il soit audible. le sahara n’a jamais appartenu au maroc historiquement et ça le monde entier le sait. le silence du polisario faisait croire que le polisario se complaisait dans cette situation. bouteflika en faisant les changements nécessaires … a déjoué les projets des hizb frenssa et marouk aussi

    48
    19
    charmeur de serpent
    23 janvier 2018 - 19 h 32 min

    Hé , bien un bon début d »année 2018 , Bourrita qui court dans tous les sens mais n’a pas réussit a retenir la société Glencore ,penser et rever devenir un Hub Gazier tout comme le projet ridicule du pipeline Lagos -Tanger
    sauf que les Nigérians ne se sont pas laisser charmer , le makhnaz est acculé dos au mur. A force de bafouer le droit international le dernier coup de verge va venir de la CJUE , alors qu’Azziz akhanouch ministre des ressources hallieutiques est en train de supplier a Bruxelles , pour continuer a piller les ressources du peuple Saharaoui spolié les richesses depuis 42 ans avec a leur tete ShlomoVI lui qui a signé sa propre rédition le 30 novembre a Abidjan en prenant une photo de famille avec Brahim Ghali le roitelet n’a d’autre choix que de s’asseoir a la table des négociations et dans peu de temps !

    56
    16

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.