Pourquoi Tel-Aviv, Washington et Bruxelles ne souhaitent pas la mort de Daech

Les règles du jeu ont changé pour Israël avec l’arrivée au pouvoir de Donald Trump
Les terroristes de Daech se battent pour les intérêts du régime de Tel-Aviv. D. R.

Par Sadek Sahraoui – Dans un entretien accordé hier au site web PressTV, l’expert iranien des questions internationales, Farchid Baqeriyan, soutient que «les terroristes se battent pour les intérêts du régime de Tel-Aviv », allusion faite au pétrole vendu par les résidus de Daech à Israël et à l’Europe.

L’expert indique qu’«une Syrie confrontée au terrorisme et à l’insécurité peut bien faire profiter le régime de Tel-Aviv, surtout que les règles du jeu ont changé pour Israël avec l’arrivée au pouvoir de Donald Trump». «Les autorités israéliennes n’ont plus les mains liées et relancent tranquillement leur politique d’occupation et de colonisation dans la région», poursuit Farchid Baqeriyan, pour qui «ce n’est pas étonnant si derrière sa propagande Daech n’a jamais considéré Israël comme une cible prioritaire». L’Union européenne (UE) et la Turquie ont aussi acheté abondamment du pétrole au groupe terroriste.

Tel-Aviv a également mis à profit la crise syrienne pour commencer en toute illégalité des forages pétroliers sur le plateau du Golan, partie intégrante du territoire syrien conquise et colonisée depuis 1967 par le régime sioniste. Ces forages illégaux ont été faits par une compagnie israélo-américaine.

La compagnie exploitante, Afek, est présidée par un criminel de guerre, l’ex-général israélien Efraim Eitam, partisan assumé du génocide du peuple palestinien. Condamné (ou plutôt «réprimandé») pour le massacre de jeunes Palestiniens, alors qu’il était colonel dans les années 1980, Eitam demandait, vingt ans plus tard, alors qu’il était ministre, «qu’on les tue tous». On trouve aussi au conseil d’administration de la maison-mère, Genie Energy, des criminels comme l’ancien vice-président américain, Dick Cheney, ainsi que le magnat des médias d’extrême-droite, Rupert Murdoch, rapporte le site Electronic Intifada.

C’est en septembre 2015 qu’Afek a annoncé la découverte de vastes réserves exploitables de brut dans le sous-sol du Golan, à la suite de quoi le gouvernement israélien lui a donné le feu vert pour l’exploitation. La ressource exploitable se chiffrerait en dizaines de milliards de barils. Cette pratique est totalement prohibée par les conventions internationales, notamment la Convention de La Haye (1907), qui interdit l’exploitation par une puissance occupante – ce qui est le cas d’Israël, son annexion de territoires du Golan étant elle-même illégale – des ressources d’un territoire occupé.

S. S.

Comment (6)

    Anonyme
    5 février 2018 - 22 h 41 min

    Je comprends pas ses pouces baissés d’intrus qui viennent pollué ce site !




    0



    1
    Anonyme
    5 février 2018 - 2 h 00 min

    Tel Aviv: Laboratoire à ciel ouvert
    du Monstre ISRAÉLO-DAECH & Co.
    Conception,Création et Entraînement
    Exclusively made in Tel-Aviv.
    Fabriqués exclusivement à Tel -Aviv.
    N.B. Stock illimité, disponible 12 mois sur 12, livraison immédiate après commande.
    Uniformes et accessoires de guerre, offerts gratuitement par la maison.




    4



    3
    anti fondamentamlistes
    4 février 2018 - 20 h 40 min

    Si Daech n’a jamais considéré Israël comme une cible prioritaire , c’est tout simplement que tel aviv est le support ( si ce n’est pas le créateur) du monstre daech .




    3



    2
    Hamid1
    4 février 2018 - 20 h 28 min

    C’est leur création pour détruire les républiques musulmanes de manière générale par la même pour faire croire que notre religion est une monstruosité et que la leur est exempte de tous malgré leur degré de cruauté jamais atteint dans l’histoire du monde.
    Notre religion a été façonne est réécrite à leur manière pour servir d’écran de fumée avec la complicité de ceux qui sont sensés défendre la défendre, le pire dans tous ça, c’est que les nôtres (je parle des musulmans en général) se complaisent et suivent comme des robots dans ces nouvelles idéologies inhumaines comme si ils étaient estropiés du cerveau humain.
    C’est leurs mercenaires qui travaillent gratuitement pour leurs comptes sans qu’ils aient à envoyer un seul de leurs soldats au front.




    2



    2
    Anonymeplus
    4 février 2018 - 19 h 44 min

    La création de laboratoire qu’est daech à été un peu comme les pitbulls (chiens créé par croisement aux usa), l’expression de la plus violente des organisations terroristes et ceci comme les pitbulls, pour faire peur et choquer les consciences.
    Il est plus qu’intriguant que cette nébuleuse nait de la haine de l’islam puisse justement ce cacher derrière l’islam pour commette ses méfaits.
    Encore plus intriguant, tous les pays entourant israël ont été touché par le terrorisme daechien sauf israël.
    Et si aujourd’hui les usa sont encore en Syrie, c’est pour exfiltrer les agents de daech vers des contrés plus sûr car Bachar al Assad a gagné la guerre avec l’aide précieuse de Poutine.
    Toutes les organisations terroristes dans le monde sont des créations des services de renseignement pour déstabiliser voir renverser des régimes, daech n’est que le fruit de l’amour passionnel d’israël et des usa, un monstre mutant qui a été très efficace dans la région, mais Poutine à décidé que la récréation est finie, du coup, le monstre redevient ce qu’il était a sa création, l’ombre de lui-même.




    3



    2
    Mokrane
    4 février 2018 - 14 h 14 min

    c’est très rare qu’on tue son bébé qui n’a rien de l’islam!!




    8



    5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.