Pétrole : comment la Chine est sur le point de secouer le marché des contrats à terme

Chine
La Bourse chinoise, Shanghai Futures Exchange. D. R.

La Chine, premier importateur de pétrole au monde, lancera, le 26 mars 2018, son propre marché pour négocier des contrats à terme, en se dotant, à travers le Shanghai International Energy Exchange (une unité de Shanghai Futures Exchange) qui sera connu sous l’acronyme INE, d’une place boursière ou la négociation du baril se fera en monnaie locale, selon l’agence Bloomberg.

L’initiative annoncée le 9 février par l’Autorité chinoise de régulation financière (CSRC) se veut une alternative au brent et au WTI, contrats en dollars qui servent de référence au marché mondial à partir de Londres et de New York, et permettra au pays de peser de tout son poids sur les prix du pétrole brut. En outre, les commerçants étrangers seront autorisés à investir, une première pour les marchés des produits de base de la Chine.

En 2017, la Chine a dépassé les Etats-Unis en tant que premier importateur de brut au monde. En janvier dernier, les importations chinoises ont atteint un niveau record de 40,64 millions de tonnes, dans le sillage d’une demande accrue des raffineurs indépendants.

Selon Bloomberg, la dénomination des contrats pétroliers en yuan favoriserait l’utilisation de la monnaie chinoise dans le commerce mondial, l’un des principaux objectifs à long terme du pays. La Chine aurait ainsi avantage à avoir un indice de référence reflétant les teneurs en pétrole qui sont principalement consommées par les raffineries locales et qui diffèrent de ceux qui sous-tendent les contrats occidentaux.

R. E.

Comment (8)

    Kp10
    11 février 2018 - 13 h 52 min

    C’est une bonne nouvelle.
    Cela va dans le sens de faire du yuan la monnaie de référence mondiale afin de détrôner le dollar.
    La Chine veux en effet basé sa monnaie sur l’or ce qui apportera une garantie alors que ce n’est pas le cas du dollar.
    Malgré la participation de certain pays des BRICS, la clé du succès pour y arriver dépendra du courage de l’Arabie Saoudite à y participer.
    L’Arabie n’acceptera pas d’utiliser le yuan à la place du dollar pour tous ses échanges commerciaux car les Etats-Unis déclencherons une guerre.
    On se souvient du sort de Sadam Hussein qui a refusé d’utiliser le dollar ou celui de Kadhafi qui a également voulu créer le dinar basé sur l’or pour l’Afrique.
    Par contre l’Arabie peut envisager de le faire par la vente de son pétrole à la Chine.

    Les US peuvent guerroyer sans fin car il utilise la planche à billet sans rapport avec la réalité économique et de ce fait ils ne seront jamais déclaré en faillite.
    Le remplacement du dollar par le yuan dans les échanges internationaux est énorme pour les sympathisants de la cause palestinienne que nous sommes mais aussi pour toutes les victimes innocentes des américains.
    Cela réduira sa capacité d’intervention et de nuisance contre d’autres pays pour établir la loi injuste du plus fort.
    Que cet événement puisse arriver le plus rapidement possible pour advenir d’un monde meilleur.




    7



    0
    Anonyme
    11 février 2018 - 1 h 33 min

    La Chine pourrait détruire le pétrodollar, en payant le pétrole Saoudien en yuans (monnaie chinoise).
    Étant devenu le + grand importateur de pétrole, devant les USA, si elle arrive à jouer la même partition que les USA, il y’a 40 ans, la Chine signerait ainsi le début de la fin du pétrodollar,et imposerait la devise du pétroyuan à la place du pétrodollar.
    Le yuan ayant déjà été intégré au panier de devises au FMI,il enlèverait le monopole dont a toujours jouit le pétrodollar.




    6



    0
    Anonyme
    11 février 2018 - 0 h 47 min

    Les chinois dont très intelligents. Ils veulent rendre leur monnaie aussi internationale que ke $ sinon plus.
    Le pays qui a une monnaie de statut mondial comme le $ et qui a une economie qui produit tout peut imprimer autant de billets qu’il veut et vous payer àvec. Il vous dit » vous avez des $? » Àvec c $ vous pouvez acheter ce que vous voulez,chez moi ou ailleurs. Ce qui n’est pas valable pour une monnaie non reconnue à l’international comme le dinar,et de plus nous ne produisons presque rien en éventuel échange.




    1



    1
    nectar
    10 février 2018 - 21 h 45 min

    Le pétrole monte ou baisse, c’est la parité Dollar/ Euro qui l’influence..Aucun lien avec cette nouvelle perspective, qui viendrait à terme bousculer les deux places boursières américaine et anglaise..




    1



    0
    Chaoui
    10 février 2018 - 15 h 10 min

    …On parle de… »Pétrole » !
    Y’a encore un.. »loup » à Sonatrach !
    On a remplacé Amine Mazouzi, qui était RÉELLEMENT titulaire d’un DOCTORAT, pour le sieur Ould Kaddour au motif que ce dernier était d’autant l’homme de « la situation » qu’il était plus capé que son prédécesseur du point de vue de ses diplômes, se targuant d’être détenteur d’un… »Doctorat » alors qu’il n’est en réalité titulaire que d’un master et d’un…diplôme d’ingénieur !..
    Pourquoi ce besoin d’édulcorer la réalité ?! Ces informations concernant Ould Kaddour étant publiées publiquement sur le site de…Sonatrach, c’est à TOUS les Algériens que ce monsieur ment.
    Pourquoi ? Surtout que, comme une justice immanente, les mensonges finissent TOUJOURS par vous rattraper…Que cache ce dernier avatar ? Que nous prépare-t-il ? Du moins concernant Sonatrach ?
    ….




    8



    9
      Salamat
      10 février 2018 - 16 h 03 min

      Cher compatriote internaute @Chaoui, que vient faire la Sonatrach et Ould Keddour avec cette création par les chinois d’une nouvelle place pétrolière le « Shanghai International Energy Exchange » ?

      On souhaite savoir où est le lien ! Merci de l’expliquer !




      12



      2
        Chaoui
        11 février 2018 - 10 h 18 min

        HuffPost Algérie du 07/02/2018.




        2



        0
    LOUCIF
    10 février 2018 - 14 h 33 min

    A priori, cà peut être cette décision chinoise qui explique la chute drastique des prix du pétrole qui a perdu près de 9 à 10 dollars en une semaine ! Les marchés boursiers (exu aussi en chute) ainsi que les marchés pétroliers ont donc anticipé cette décision avant tout le monde. Elle aura certainement aura à terme un impact sur le marché du pétrole et sur le fonctionnement des places boursières pétrolières actuelles (WTI, Nymex, Brent Londres etc… etc..)!




    9



    3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.