Le raid français contre Ag Ghaly mené à 900 mètres de la frontière algérienne

raid France Ag Ghali
La France a-t-elle informé l’Algérie de cette opération ? D. R.

Par Karim B. – Des sources sécuritaires françaises ont indiqué à l’agence française de presse AFP que le raid aérien qui a été mené contre les éléments d’Ansar Dine, au Nord-Mali, a été effectué à moins d’un kilomètre de la frontière algérienne. Le raid, qui ciblait Iyad Ag Ghaly, aurait fait dix à dix-sept morts, selon ces sources qui ont requis l’anonymat. Le porte-parole de l’état-major français des armées a affirmé que l’opération a été menée par les forces spéciales et des troupes de Barkhane.

Les sources sécuritaires françaises ne précisent pas d’où les avions mobilisés pour cette opération ont décollé. On ne sait pas, non plus, si c’est la première fois que des bombardiers de l’armée de l’air française survolent la région nord du Mali au plus près des frontières algériennes. La ville visée par le raid aérien portant le même nom que sa jumelle algérienne, Tinzaouatine, cela a semé le doute ; des lecteurs ont pris attache avec Algeriepatriotique pour s’informer, croyant que l’armée française a violé l’espace aérien algérien.

Une information fuitée par des sources françaises avait provoqué la colère de l’opinion publique algérienne, selon laquelle l’Algérie aurait autorisé le survol de son territoire par des avions de guerre français qui devaient rallier le Mali pour y mener des opérations contre les groupes terroristes. L’information s’était avérée fausse, les chasseurs-bombardiers de l’armée de l’air française ayant contourné l’Algérie par le Maroc, selon une carte militaire de l’armée française indiquant le parcours des appareils en question depuis leur base de départ en France jusqu’à leur atterrissage au Mali.

L’armée algérienne survole fréquemment les frontières qu’elle a verrouillées pour éviter toute infiltration des groupes terroristes qui infestent le Sahel et tentent de s’infiltrer en Algérie pour y mener des actions et y installer des bases. Bien que l’Algérie et la France coopèrent dans le domaine de la lutte antiterroriste, l’armée algérienne ne participe à aucune opération militaire hors de ses frontières, de même qu’elle n’autorise aucune intervention militaire étrangère sur le territoire algérien.

La France a-t-elle informé l’Algérie de cette opération ou l’a-t-elle menée sans en aviser ses interlocuteurs algériens ?

K. B.

Comment (12)

    Stalagmites
    16 février 2018 - 16 h 55 min

    Connaissant la doctrine et les principes de l’Algérie sur la violation de son ciel de ça mer et de ça terre.
    Elle n’hésitera pas un instant après sommations aux intrus de se rendre et de les suivre pour interrogations.
    S’ils ne s’exécutent pas ils seront pulvérisés.
    Où arrêter où abattus selon les cas les situations.
    Tous les pays le savent et ils n’oseront pas titillé l’Algérie.
    L’Algérie ne craint personne quelques soit l’issue d’une éventuelle guerre.
    Qu’Allah nous en préserve car une guerre n’est jamais sans conséquence.

    3
    14
    Kabylovich
    16 février 2018 - 16 h 10 min

    Je vous rapel que l’Armée Francaise recoit ses ordres du SIONISME et des traitres en France !!! Et je rapel à l’Armée Francaise avant qu’il soit trop tard que dans votre Charte VOUS AVEZ LE DROIT DE REFUSER LES ORDRES DE FRAPPES QUE VOUS JUGER PAS HUMAIN ( NE REFAITE PAS LA MÊME ERREUR ) Vous vous faite manipulés depuis l’étranger ! Je rapel également à titre de renseignement que l’Armée Algérienne actuel n’est plus les paysans avec lesquels vous combattiez ils ont grandis, et la mort ne leurs fait pas peur car leur religion c’est L’ALGÉRIE !!

    11
    5
    ON SE RÊVEIL!
    16 février 2018 - 16 h 00 min

    Effectivement ça peu être une piste sérieuse vu les diaments et OR et Uranium etc…qu’il y a dans le SUD Algérien très convoité par Israel et les USA et la ( France infiltré par le sionisme dans chaque organes ). Leurs projet c’est effectivement trouver un prétexte pour nous agréssés à 10 contre 1 pour nous piller grace à leurs Mercennaires qu’ils infiltrerai en Algérie.

    10
    7
    Nadjma
    16 février 2018 - 10 h 24 min

    Ils ont osé ces cloportes de français, ils ont osé s’approcher de la frontière algérienne, cela fait presque six ans qu’ils tournent et se retournent sans savoir comment franchir ce pas et passer la frontière algérienne. Ils nous font …. ils ne peuvent pas avoir l’Algérie et ne pourront plus jamais 1830 ne reviendra plus nous y veillerons. Le monde entier sait ce que la france fait au sahel c’est à dire former des terroristes pour les envoyer en Algérie pour ensuite les poursuivre c’est tellement évident ! Comment leur faire comprendre qu’ils ont déjà perdu, comment leur dire qu’ils avaient perdu avant même de venir s’installer dans les pays sur nos frontières. Tout ce qu’ils ont réussi à faire c’est causer le chaos avec des morts qu’on aurait pu éviter. Les français mènent des guerres perdues d’avance.

    24
    7
    khalilsadek
    15 février 2018 - 23 h 52 min

    La France a-t-elle informé l’Algérie de cette opération ou l’a-t-elle menée sans en aviser ses interlocuteurs algériens ?
    Il faut chercher la reponse dans la visite des hauts fonctionnaires militaires francais recus hier par mr Gaid Salah.

    41
    8
    issam
    15 février 2018 - 23 h 04 min

    L’hypocrisie française

    https://www.youtube.com/watch?v=qmffe5DmTx8

    5
    7
    Le Patriote
    15 février 2018 - 22 h 36 min

    Les avions sur la photo illustrant l’article sont des Raffales que la France n’arrive pas à vendre mais qu’elle essaie de fourguer à l’Algérie. Cette opération a donc tout l’air d’une démonstration des capacités (chirurgicales) de cet avion, destinée à convaincre les experts de l’ANP qui ne cessent de répéter que les Sukhoy russes sont meilleurs. On se rappelle de l’escroquerie (révélée en 2005-2006 par nos amis français qui « nous voulaient du bien ») que les Russes ont commis contre nous en nous vendant des Sukhoys d’occasion rénovés et repeints comme neufs. Il fallut tout le talent et la fermeté de Bouteflika pour que Poutine reconnaisse la forfaiture et ordonne le remplacement immédiat de tous les appareils livrés, avec à la clef, une substantielle ristourne, au grand dam de Sazrkozy.

    32
    10
    Salim
    15 février 2018 - 22 h 22 min

    À mon humble avis l’armée algérienne ne filtrera jamais sur le survole de notre territoire par les avions de l’armée froncaise.
    Il est évident pour certain Et peu probable pour d’autre. Une chose est sur, certain journaliste et politique fronçais s’en vente à la TV.

    12
    10
    salah
    15 février 2018 - 21 h 33 min

    A votre avis pourquoi l’amiral conseillé spécial du président français est partis voir GAID SALAH

    27
    4
      Flicha
      16 février 2018 - 13 h 43 min

      Saha Salah, pour s’excuser peut être?
      Gaid doit leur rendre un traquenard au-dessus de Reggane, la radioactivité les fera fléchir.

      3
      2
    Anonyme
    15 février 2018 - 21 h 06 min

    PEUT ËTRE qu il faut poster des missiles sol-air des fois qu ils veulent tester la défense algérienne

    20
    8
    Kahina-DZ
    15 février 2018 - 20 h 47 min

    Le raid français voulait pousser les terroristes à franchir la frontière Algérienne.
    C’est une façon de leurs dire, partez en Algérie.

    38
    15

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.