Polémique : un écrivain saoudien affirme qu’il y a «trop de mosquées»

Mosquée Al-Sahimi saoudien
L'écrivain Al-Sahimi estime que trop de mosquées éparpille les fidèles. D. R.

Par R. Mahmoudi – En Arabie Saoudite, la parole semble se libérer peu à peu, au point de bousculer l’ordre établi et de choquer les esprits. C’est le cas de l’intervention, largement relayée sur les réseaux sociaux, de l’écrivain saoudien Mohammed Al-Sehimi sur la chaîne MBC, dans laquelle l’écrivain polémiste a eu le cran d’appeler à réduire le nombre de mosquées, au prétexte que le regroupement des appels à la prière venant de toute part «est effrayant».

L’invité de MBC, temple de la modernisation saoudienne récemment mise sous la coupe de l’héritier du trône, a rappelé à cette occasion une fatwa rédigée par un prédicateur saoudien aujourd’hui disparu, Ibn Otheimine, «interdisant la retransmission de la prière sur les mégaphones» installés sur les minarets. Al-Semihi regrette que cette fatwa ait été occultée par le courant de la «Sahwa» (éveil, salafiste) pour imposer «un système de radicalisme et de terreur». Selon cet écrivain iconoclaste, cette amplification voulue des appels à la prière est conçue justement «pour terroriser les gens et, par conséquent, les maintenir sous domination».

A la question de savoir qu’il existe des mosquées à proximité des agglomérations, l’impertinent écrivain dégaine : «Sans vouloir polémiquer, je dis que oui, il existe des mosquées “dhirâr” (hypocrites, nuisibles). Le Prophète, que le salut soit sur lui, a démoli une mosquée qui gênait la mosquée de Qaba’ (première mosquée construite par les musulmans à Médine, Ndlr) parce qu’elle était porteuse de nuisance». L’écrivain va plus loin, en estimant que dans chaque quartier, il y a au moins une mosquée “hypocrite” ou “nuisible”.» Seule solution pour lui : il faut réduire le nombre de mosquées pour qu’il puisse y avoir plus de fidèles.

Autre argument avancé : les imams se plaignent du peu de fidèles qui viennent accomplir leurs prières, «parce qu’il y a pour chaque citoyen une mosquée». Et de conclure par cette pique adressée aux fondamentalistes de tout poil : «Au nom de la religion, ils sèment la terreur.»

R. M. 

Comment (28)

    Les Égarés Wahabites
    21 février 2018 - 23 h 43 min

    @Annonyme 21/02…19h33 …Si les cousins Wahabiser dans ta Famille dont tu parles ne vous fréquentent plus c’est parce que dans la Croyance Wahabite vous êtes des Mécréants.. des Mouchriquines et votre islam est faux !! Car vous refusez de les suivre dans l’habillement Kamis et Nikab et refusez leur croyance Wahabisme. … Pour les Wahabite Allah est un Homme , Une Personne veritablemen !! … une Croyance venue des anciens Écrits Juif rapporté par Kaab al Ahrrar le Juif converti à l’islam très tard dans un age avancé.. tres vieux et dont Omar ibn al Khatab le traitait de menteur …. C’est ça le Wahabisme..ils se disent le groupe sauvé et sauvé qui ira au paradis comme disaient les Bani Israël avant eux et tous les autres sont pour l’enfer… .Tu comprends maintenant pourquoi tes cousins Wahabiser ne vous frequentent plus cher Annonyme 19h33 !!

    Anonyme
    21 février 2018 - 19 h 33 min

    Je confirme votre analyse, des cousins wahabisés ne fréquentent plus le reste de la famille qui, elle, reste Algérienne. Cette idéologie morbide crée la haine entre les frères, c’est un outil de dislocation familiale, sociale et nationale. La plus grande source de division que même Satan serait incapable de concevoir.

    11
    Amazighkan
    21 février 2018 - 18 h 22 min

    Evidemment que cet écrivain a raison, il y a trop de mosquées par rapport à d’autres lieux de distraction ou de culture (bibliothèque, médiathèque, cinéma, théâtre et musée). L’horreur étant bien sûr la  » symphonie des appels tonitruants  » à la prière du matin. Il faudrait que les Saoudiens dénoncent également le sacrifice du mouton qui décime le cheptel ovin et ruine les pauvres. Le mythe du Sacrifice d’Abraham n’a que trop duré.

    17
    5
    Tin-Hinane
    21 février 2018 - 17 h 23 min

    Ah vraiment, il y a trop de mosquées en Arabie saoudite et il y aurait même des mosquées « hypocrites » voilà un discours qui nous change un peu de 40 ans de « bidâa », les années d’obscurantisme dans lesquelles les saoudiens et leurs semblables de tous les pays musulmans nous ont plongés et condamnés, c’est pratique de faire marche arrière quand on a perdu. Ils nous ont imposé leur wahabisme-salafiste, ils ont détruit des pays, massacré des peuples et maintenant après tout ça ils se sentent génés par toutes ces mosquées « hypocrites ». Ca y est la comédie est finie.

    24
    2
    juste une remarque :
    21 février 2018 - 16 h 41 min

    supposons que nous serons tous des « gens du bien  » comme les salafistes : QUI CONSTRUIRA ALORS LE PAYS ???
    ( ce n’est certainement pas en allant toutes les deux heures à la mosuqée , qu’on construit un pays …)

    18
    3
    PREDATOR
    21 février 2018 - 16 h 35 min

    Ces can…s sont aux ordres de l’occident prédateur
    Hier c’était Cheb Khaled, demain ça sera Madonna
    Honte à vous, ces al soud sont étrangers à l’islam, …

    8
    8
    Errai
    21 février 2018 - 15 h 18 min

    Pour certaines personnes toute occasion pour dénigrer la religion est la bienvenue.
    Certains nous expliquent que le fait religieux est la source de tous nos maux et ils y croient tellement au point qu’ils en font de cette idée leur religion.
    D’autres s’arrogent le droit de donner des jugements de valeur en traitant les pratiquants de masse manipulée en oubliant qu’eux même jouent à la manipulation lorsqu’ils les invitent à abandonner leur foi.
    Les gens sont libres d’etre croyants ou de ne pas l’être, l’essentiel étant de vivre ensemble dans la paix et le respect mutuel sans que personne ne se prenne pour plus intelligent que l’autre.

    29
    24
      PREDATOR
      21 février 2018 - 16 h 30 min

      @Errai
      voilà ce qui est bien dit, tu m’as fait pensé à ce passage de Monod où il disait: Au lieu de chercher dans la prohibition islamique prétexte à plaisanteries plus ou moins spirituelles, au lieu de nous réjouir publiquement, avec une presse vendue à la cause du vin « national », des progrès de la consommation des boissons fermentées ( c’est à dire en français, de l’alcool et de l’alcoolisme) en pays musulman, sachons admirer un grand exemple et renonçons au fallacieux espoir que la vue d’un sous-officier ivre soit toujours de nature à rehausser, aux yeux de l’indigène saharien, le prestige du « chrétien » et du « civilisé ».

      3
      5
      Lghoul
      21 février 2018 - 16 h 57 min

      @Errai: Soyons clairs et honnêtes avec nous-mêmes et regardons bien les choses en face: Tous les pays touchés par ce “nouvel islam” sont en phase de totale désintégrtion économique est sociale.
      Pourquoi celā n’arrive qu’a ces pays ? Depuis quand notre savoir est parti de chez nous et nous quitté a jamais ? Depuis quand la misère sociale et morale dépasse les limites du tolérable ? Tous les pays qui ont coupé avec leur histoire sont en train de mourir a petit feu et en phase de disparition. Alors qu’ y-a t il de changé entre l’islam pratiqué par nos ancestres et nos parents et la « nouvelle religion » importée par des ignares et des mercenaires de tout bord ? Nos parents ont pratiqué un islam mixte ou ils ont pris les côtés positifs de la religion et les ont adapté et “marié” avec notre culture. Le tout a donné un « mode de vie » équilibré, tolérant et humaniste.
      En kabylie et bien dans beaucoups d’autres régions d’Algérie, les gens prient même s’ils ne parlent pas correctement arabe mais ne sont ni méchants, ni extremistes ni haineux envers ceux qui ne prient pas par exemple. Ils sont pieux pour eux-mêmes, tolérants et sucitent un respect profond car ils sont non-violents et trop bons pour leur entourage. Tout cela a engendré une société vivant dans l’harmonie, la tolérance et la paix ou tout le monde respecte tout le monde dans la diversité de pensée. Mais depuis que les wahabites sont venus remuer nos boyaux de l’intérieur, avec leur poison – qu’ils sont maintenant en train de remettre totalement en cause – tout est devenu noir, triste, sombre et haineux au quotidien car ils ne prêchent que la haine et le mal entre les gens du matin au soir. Tout ce qu’ils ont ramené chez nous est étranger a notre culture, a nos traditions et a nos habitudes algériennes, profondemment amazigh. Voila la source de notre mal: Depuis qu’on ne sait plus qui nous sommes; depuis qu’on a perdu nos repères culturels et depuis qu’on a arrêté a être des algériens tout court !
      Si j’ai tord, faisons le bilan, cherchons et regardons autour de nous et surtout trouvez moi un havre de paix et d’humanisme sur terre ou l’islam pratiqué a la recette wahabite ou plutôt satanique, ne se pratique pas dans la haine, des bains de sang et de tueries sauvages, même entre les membres d’une même famille.
      Quand on perd la notion familiale, culturelle et identitaire on est foutu. L’internationale islamiste est une secte formatrice de robots inhumains. L’international communiste (qui n’est pas si cruelle que l’islamiste) a échoué quand l’être humain est transformé en robot heureux de l’être. Le même effet de répulsion et d’échec est causé par l’internationale islamiste qui a déshumanisé l’humain. En réalité, que vont ils « libérer » au fait ? Et quels pays vont ils « conquerir » ? L’escroquerie du siècle: Creé par les ennemis des arabes a travers les wahabites, pour détruire les kharabes, sans jamais pouvoir s’en rendre compte, a réussi.

      30
      2
    Hafida Tamani
    21 février 2018 - 15 h 15 min

    Polémique : un écrivain saoudien affirme qu’il y a « trop de mosquées…Est-ce le début du Mea Culpa des arabo musulmans. Ils viennent de réaliser que depuis le Roi Ferdinand et son épouse Isabelle d’Espagne ont mis à la porte en 1492 les Maures de leur pays, ces derniers au lieu de faire comme les Judéo Chrétiens et de se lancer vers  » L’Islam du Eulm  » ils se sont concentrer a ne construire que des mosquées….pas d’usines, pas d’écoles, lycées, universités, centre de recherche, absence de toutes les sciences modernes…Le réveil est brutal en 2018 lorsqu’ ils viennent de s’apercevoir que malgré tout le fric dépense par ces arabo musulmans ( Hydrocarbures ) ils se retrouvent les derniers dans le classement des société développées….un retard incomuserable. Chaque développement économique passela par quatre phases comme l’enseignait l’économiste américain d’origine Algérienne le Prof Dr. Ahmed Dahamni à la Michigan State University. 1. On copie un produit ( comme les anglais l ont fait avec les tissus fabriques aux Indes et les americains avec le coton et le tabac pour lancer l industrialisation du pays). 2. On ameliore le produit et on le vend. 3. On produit nous meme tous les produits copiees et la 4eme phase…la creativite et l innovation. Le developpement dans les pays arabo musulmans n a meme pas atteint la phase une. Par contre la construction des mosquees surtout mal gerees et utilisees pour des buts politiques n ont fait que mener le monde arabo musulman dans le chaos actuel en 2019. Allez foncez avec le Mea Culpa et ne blamer personne de vos echecs sur cette planete

    35
    4
      Lol
      21 février 2018 - 16 h 37 min

      autrement dit : ils ( les arabo muz ) sont toujours à l’ére de Cromagnon !!! Thanks for your valuable commentaries…

      11
    Anonyme
    21 février 2018 - 15 h 13 min

    Dans les pays développés la société civile se bat contre l’implantation des aéroports à proximité des villes à cause du bruit des réacteurs d’avions. Pourtant les aéroports sont une source d’emplois, de développement et de richesse. Entre la richesse et la quiétude les citoyens choisissent la quiétude ( Chez nous la sagesse populaire recommande « lehna wala leghna » ).
    Le bruit est considéré produit polluant. Il est nocif pour la santé : il fait monter la pression artérielle, il fait monter la température, il produit du stress, il trouble le silence, il casse la concentration, il réveille avec fracas au point où il détruit le sommeil et le repos, il peut provoquer des crises cardiaques, il peut provoquer la surdité.
    En République Islamique d’Iran, ( pays musulman ,il faut le rappeler à ceux qui l’aurait oublié) l’appel à la prière se fait sans les hauts parleurs.
    Oui il y a trop de mosquées ( mais trop peu d’hôpitaux, trop peu d’usines, trop peu de centres de recherche ) et surtout trop de décibels envoyés par les hauts parleurs depuis que le wahabisme a envahi nos mosquées. L’Islam bien compris recommande de s’exprimer et de communiquer à voix basse. Le silence est une vertu en Islam.

    26
    3
    Anonyme
    21 février 2018 - 14 h 13 min

    Pour une fois j espère que leurs moutons dans les pays dit musulmans vont les suivre dans ces nouvelles directives….
    Dans ma petite ville,le matin c est 10 hauts parleurs qui hurlent en même temps…ce vacarme n accroît pas la foi au contraire on se sent agresse plus qu autre chose….la foi c est plus profond..

    27
    3
    socrate
    21 février 2018 - 12 h 27 min

    La Banquise islamiste se fissure dangereusement ! On se demande ce qu’il arrive à ces Saoudiens mais on ne les reconnait plus. Pendant ce temps là, l’Algérie s’affaire à construire la  » plus grande mosquée du monde » à coup de milliards alors que le peuple gronde et demande des comptes .

    32
    4
    Anonyme
    21 février 2018 - 12 h 09 min

    Beaucoup trop de mosquées, au détriment criard du nombre d’écoles et d’hôpitaux, nettement insuffisants
    chez nous.
    A l’évidence, « au nom de la religion, ils sèment la terreur ». Et indubitablement pour ces gens là, la femme est la représentation du diable lui même, et la source de tous les maux dans la société. Pas que cela ! La chevelure des femmes est un problème majeur, voire planétaire. C’est pour cela qu’ils jugent nécessaire de les cagouler, au point de les réduire à de sinistres fantômes ambulants, toutes de noir vêtues ,que même les corbeaux les plus téméraires, se mettent à croasser de frayeur sur leur passage.
    Important: ces gens là ont aussi décidé qu’un rudiment d’instruction est suffisant pour les femmes, car les femmes instruites sont leurs ennemies jurées, sachant que celles ci représentent , un moteur essentiel dans les sociétés progressistes.
    En 2 mots : La femme est le sujet idéal de tous les prêches des moquées, pour dénigrer et en dire du mal.
    Question :Quelle est la relation humaine de ces gens là envers leurs épouse, mère, filles et soeurs. Elles représentent à elles seules cette MALHEUREUSE FEMMME, cet être humain,cette compagne de Adam, nommée Houwa,que le bon Dieu a créé pour lui,mais qu’ils haïssent tant!

    22
    2
      Yacine
      21 février 2018 - 22 h 49 min

      Les femmes de l’Est algérien étaient aussi pendant des siècles toutes de noir vêtues et le français les qualifiés de fantômes ambulants.

      Ce sont les plus déculturés qui se permettent de dire ce qu’est notre identité.

    Anonyme
    21 février 2018 - 12 h 00 min

    Il y a du vrai, dans ce que raconte cet imam.En Algérie, les mosquées ne manquent pas, mais se sont les fidèles qui font défaut, a cause de l’idéologie intégriste islamique. A l’exception du vendredi, ou il y a du monde, les jours de semaines, on constate, qu’il n’ y a que les personnes âgées qui sont présentes . A ceci s’ajoute, le nombre de décibels, dégagé par les hauts parleurs, les imams, ignorent, les enfants, les malades et les vieux, qui sursautent, lorsqu’ils entendent l’appel a la prière. Cela, m’ai arrivé, un jour que je dormait dans un hôtel a Tlemcen, j’ai cru qu’il s’agissait d’une manifestation,a l’appel de la prière de l’aube »el fadjr » tellement les mosquées étaient rapprochées. En plus, Bouteflika, nous offre une super mosquée qui va bloquer tout Alger.Enfin, chez les régimes arabes, pour contenir la population,il faut l’ endormir, voir l’ abrutir d’avantage, on encourage la construction des mosquées et investir dans le Foot.

    22
    3
    Mosquées + Stades = la parfaite équation
    21 février 2018 - 11 h 54 min

     » un écrivain saoudien affirme qu’il y a «trop de mosquées»  »
    bah sinon on fait comment pour manipuler les populations déja trop lobotomisées …? lol
    ( Mosquées + Stades = la parfaite équation pour se maintenir au pouv….)

    23
    1
    Lghoul
    21 février 2018 - 11 h 13 min

    Quand on dort trop et surtout quand on aime faire la sièste quotidienne, on a horreur d’être pérturbé dans son someil profond par les huats parleurs. Et chez nous, pendant ce temps des vaches maigres faite sortir vos économies – pour ceux qui ont ce luxe – pour ne pas rater la omra et pour être certain de ne pas reduire le nombre de bombardements sur les enfants Yéménites qui sont en train de tomber comme des mouches, terrassés par la faim, la maladie, la peur et la mort.

    27
    1
      Anumidi
      21 février 2018 - 17 h 44 min

      Exactement.Les pèlerins sont des complices ( conscients ou inconscients) du régime criminel saoudien génocidaire
      du peuple yéménite.

      13
    nectar
    21 février 2018 - 10 h 47 min

    Quand les fidèles sont abrutis, au point ou nous sommes actuellement, il faut pas s’étonner de voir autant de Mosquées sortir de terres comme des champignons..Le Paradis pour ces hypocrites est de faire semblant, en oubliant l’essentiel de notre existence sur cet astre..

    25
    2
    Mustafa
    21 février 2018 - 10 h 19 min

    y en à qui reprochent à la religion le fait de se laver « les parties génitales et les mains » ? et pensent que celà est ridicule ?
    doit on penser qu’ils se complaisent dans le manque d’hygiène par islamophobie ?
    quant au nombre inconsidéré de mosquées je suis d’avis que dans certains quartiers on aurait dû penser des écoles, ou des lycées qui sont plus indispensables.

    16
    4
      Sagesse
      21 février 2018 - 21 h 03 min

      Quand je regarde le front, les pieds et les ongles de pieds de certains, envahis de champignons noirâtres et infectés, je doute sérieusement de l’effet nettoyant des ablutions ; l’humidité permanente des parties objets de ces ablutions favorise le développement de mycoses chroniques qui se propagent d’individu à individu à travers les moquettes et les tapis. Mes deux frères sont dans cet état lamentables et il y en a certainement beaucoup d’autres. Alors, ne nous vantons pas de posséder la panacée en matière d’hygiène par les ablutions, celles-ci ne sont pas une toilette hygiénique mais une imbibition des parties qui contribue à les exposer aux maladies de la peau.

      5
      1
    Anonyme
    21 février 2018 - 9 h 23 min

    Oui, et ces mêmes saoudiens qui avaient l’ idée de projeter le transfert du mausolée du Prophète (que le salut et prière sur lui) vers une destination inconnue dans le désert, le même sort aurait été réserver à Abou Bakr et Omar les Califes de l’Islam. Ces mêmes saoudiens ne sont pas à leur dernières tentatives puisque ils avaient déjà démoli pas mal de mosquées à la Mecque au 19 ème siècle avec l’appui de l’empire britannique

    9
    14
    Chibl
    21 février 2018 - 9 h 21 min

    j’en ai une a coté qui n’arrête pas de gueuler surtout le vendredi et les prêches vous savez de quoi ca parle, mais de la femme bien sure, NISSAE EL MOUSLIMINE, traduction LES FEMMES DES MUSULMANS, la femme est une chose dans l’islam!!!

    32
    6
    Salim
    21 février 2018 - 8 h 49 min

    Effectivement le temps est venus de dire la vérité à la masse, se laver les parties genitales Et les pieds 5 fois par jours et en soit ridicule, cette masse que l’on manipule depuis temps de siècles, disons stop à l’emprise du dogme. Il faut dire la vérité, arrêter avec le paradis Et l’enfer, il faut faut se retrousser les manches et travailler pour le bien de l’humanité.

    44
    54
    Zaatar
    21 février 2018 - 8 h 36 min

    Il y a vraiment quelque chose qui bouge en Arabie Yahoudite. Après les retournements sur le voile, la conduite automobile pour les femmes et maintenant sur le nombre de mosquée qui devient important et que les appels à la prière ça rend effrayant … à quoi devrait’on s’attendre à l’avenir? je reste perplexe…

    17
    4
    Djemel
    21 février 2018 - 7 h 58 min

    en 2011, j’ai visité la Casbah de Ouargla. Elle était en ruines et insalubre, au point où on doit regarder ou mettre ses pieds et parfois boucher son nez. A ma surprise, je trouve à l’intérieur de la Casbah une mosquée immense qui semble nouvellement construite. Autour de la mosquée, c’est propre! Je suis resté bouche bée pendant que ma tête fonctionnait en plein régime. Je me posais des questions sur la signification de ce contraste, sur le rôle de la mosquée sous sa forme actuelle, sur la domination du religieux…. Je ne voyais pas de différence avec le religieux chrétien, qui autrefois s’accaparer le peu de ressources pour bâtir ses immenses églises.

    28
    4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.