Ouverture de négociations entre le Cnapeste et la DE de Béjaïa sous les auspices de l’APW

Cnapeste grève
Lors d'un sit-in du Cnapeste devant la Direction de l'éducation de Béjaïa. D. R.

Par Rabah A. – Pour une fois, les lignes de fracture commencent à bouger à Béjaia, principal fief du mouvement de grève dans l’enseignement. A l’initiative de l’APW de Béjaïa, une rencontre a réuni jeudi, au siège de la wilaya, les représentants du bureau du Cnapeste et le directeur de l’éducation et en présence du wali, apprend-on de source informée.

Initiée dans le cadre des démarches de médiation entre le syndicat et la tutelle en vue de trouver un compromis et mettre ainsi fin au conflit qui n’a que trop duré, cette rencontre a été l’occasion pour les chefs de groupe des élus de l’APW de faire des propositions de sortie de crise, en tenant compte des positions des deux parties.

Parmi ces propositions, les participants à cette réunion ont retenu celle émise par un élu, et qui a eu le consensus, demandant aux enseignants grévistes de rejoindre le travail, tout en arborant un brassard en signe de grève. Une façon de rompre la grève et d’évacuer ainsi le spectre de l’année blanche qui planait depuis quelques semaines, tout en garantissant aux grévistes de garder la face et en permettant l’ouverture d’un dialogue, sans a priori, avec le ministère de l’Education.

De son côté, la direction de l’éducation de la wilaya s’est engagée à examiner et traiter tous les dossiers en suspens (des milliers) d’ici la mi-avril.

Les représentants du bureau du Cnapeste, très scrupuleux sur le caractère national de leur mouvement, ont promis de rendre compte de toutes ces propositions à leur conseil national, lequel doit se réunir ce dimanche pour rendre sa décision.

Nous apprenons aussi qu’une deuxième réunion est prévue à Béjaïa durant la même journée de dimanche, puisque la première séance est laissée ouverte pour discuter de la réaction de la direction nationale du Cnapeste et entrevoir ainsi les perspectives et les prochaines démarches à suivre.

R. A.

Comment (2)

    Anonyme
    25 février 2018 - 12 h 37 min

    Ouverture de négociations entre les terroristes islamistes du Cnapeste et la DE de Béjaïa




    0



    1
    PREDATOR
    25 février 2018 - 12 h 04 min

    c’est Mme la ministre qui décide et non les APW (…) silence inquiétant du premier ministre…




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.