Le Cnapeste devrait annoncer la reprise des cours à partir de lundi

Ecole Cnapeste
Vers la reprise des cours ? New Press

Par Rabah A.– Le conseil national du Conseil national autonome du personnel enseignant du secteur ternaire de l’éducation (Cnapeste) devrait annoncer ce lundi la reprise du travail à l’issue de sa réunion extraordinaire prévue à Béjaïa, apprend-on de source locale. Cette décision mettrait ainsi fin à une grève illimitée lancée depuis près de deux mois dans les wilayas de Béjaïa et de Blida, avant de s’étendre, depuis le 30 janvier, à un certain nombre de wilayas du pays.

Selon nos informations, la décision finale du Cnapeste serait concomitamment suivie d’un appel au dialogue avec le ministère de l’Education nationale pour discuter et, éventuellement, donner suite aux revendications posées par les grévistes.

Cet optimisme quant à l’aboutissement d’une solution était dans l’air depuis déjà quelques jours avec, notamment, l’ouverture des négociations organisées à Béjaïa sous les auspices de l’APW, auxquelles les représentants du bureau de wilaya de ce syndicat ont accepté de s’associer pour examiner avec le directeur de l’éducation les voies à mettre en œuvre pour épurer tous les dossiers en suspens. Entamée jeudi au siège de la wilaya, la réunion ayant regroupé, outre les deux parties en conflit, des élus de l’APW et le wali, s’est poursuivie dimanche jusqu’en début de soirée.

Initiée dans le cadre des démarches de médiation entre le syndicat et la tutelle en vue de trouver un compromis et mettre ainsi fin au conflit, cette rencontre a été l’occasion pour les chefs de groupe des élus de l’APW de faire des propositions de sortie de crise, en tenant compte des positions des deux parties.

R. A.

Comment (12)

    Mokrane
    26 février 2018 - 10 h 48 min

    Certainement que cette Ministre à compris que les principaux responsables de cette Cna-Peste sont :
    1/- soit des sympathisants du Mak avec pour seule mission de créer le chaos en Algérie pour faire plaisir au Roitelet M6,
    2/- soit des anciens meneurs de l’ex Fis qui ont pris en otage les institutions du Ministère de l’Education depuis la fin des années 70 afin d’imposer à nos enfants les principes barbares et rétrogrades du Wahabisme takfiriste de l’Arabie Yahoudite.




    5



    3
    Rachid Djha
    26 février 2018 - 10 h 35 min

    Et dire que j’avais des doutes sur les origines de cette Ministre de l’éducation à son installation.
    Certainement que j’étais une victime parmi tant d’autres de la presse propagandiste des Islamo-salafisto-wahabites algeriens.
    Par conséquent, je vous prie Madame la Ministre d’accepter mes excuses et vous souhaite plein succès dans votre mission consistant à remettre sur pied l’école algérienne pour un avenir radieux du pays du million et demi de Martyrs.




    21



    1
    Anonyme
    26 février 2018 - 10 h 28 min

    On doit avoir des responsables comme cette femme dans tous les Ministres et même en tant que 1er Ministre.
    Chapeau bas Mme la Ministre parce que nous savons que vous avez sacrifié vous vie de famille durant toute cette grève dite illimitée pour le bien de l’Algerie et de ses enfants.
    Respectfully.




    23



    1
    ALI
    26 février 2018 - 10 h 22 min

    FELICITATION À MADAME BENGHEBRIT.
    DE LA PART D’UN PERE DE FAMILLE QUI NE POUVAIT ET NE POURRA JAMAIS PAYER À SES TROIS ENFANTS DES COURS DU SOIR À 500 DA DE L’HEURE ET EN PLUS CHEZ LE MEME ENSEIGNANT QUI PAR DESSUS LE MARCHE IL EST EN GREVE « ILLIMITÉE » .




    20



    2
    RasElHanout
    26 février 2018 - 10 h 17 min

    Avec des Patriotes comme cette Ministre la décennie noire n’aurait pas dépassée les 12 mois, Ali Belhadj serait aujourd’hui chez lui en Tunisie et le MAK n’aurait jamais existé.




    12



    3
      Anonyme
      26 février 2018 - 13 h 45 min

      tu ne sais toujours pas ceux qui tirais les ficelle entre 1988-2002 c grave




      1



      0
    Mohamedz
    26 février 2018 - 10 h 13 min

    Merci à vous Mme Benghabrit. Vous venez tout notre respect pour avoir su tenir tête puis mettre à genoux ce duo Makisto-islamo-wahabite de la paire Makri-Mehenni.
    Bravo à vous et votre équipe de Patriotes.




    8



    2
    Anonyme
    26 février 2018 - 10 h 13 min

    Et ces mercenaires du Cnapeste s’en tireraient comme cela??!; Après avoir sinistré une partie du secteur de l’éducation??! Ces gens doivent être en prison, pour avoir refusé l’application de la loi et être radiés définitivement de l’éducation.




    7



    3
    BabElOuedAchouhadas
    26 février 2018 - 10 h 08 min

    Espérant que le Ministère de l’éducation ne va pas revenir sur le principe du licenciement et enfin donner la chance aux enseignants en chômage et qui en majorité appartiennent à cette Algérie profonde et silencieuse.




    11



    3
    Anonyme
    26 février 2018 - 5 h 49 min

    le MAK et les islamistes tous deux alliés des sionistes qui veulent détruire notre Algérie.




    5



    5
    Aguellidh
    26 février 2018 - 4 h 59 min

    Je me demande quel est le lien dans cette grève entre Béjaïa et Blida. Blida est le fief des islamistes rétrogrades d’un autre âge. Il y a sûrement anguille sous roche. Bon vent madame Benghebrit…




    7



    4
      Anonyme
      26 février 2018 - 10 h 05 min

      Réponse: La déstabilisation de l’Algérie. Peu importe leur obédience pourvu qu’ils aient un pouvoir de nuisance; les uns étant des résidus du FIS les autres des pro sionistes du MAK. C’est tous ce qui intéresse les officines occidentalo-israéliennes qui œuvrent avec l’OTAN pour un « printemps arabe » en Algérie.




      6



      3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.