Le juge anti-ANP Marc Trévidic a-t-il enfin découvert le terrorisme islamiste ?

Terrorisme Trévidic
Le juge français Marc Trévidic. D. R.

Par R. Mahmoudi – L’ancien juge antiterroriste français Marc Trévidic a été, cette semaine, l’invité de l’émission de Thierry Ardisson sur la chaîne My Canal. Interrogé sur ce que les gens ne comprenaient pas à propos de l’idéologie de l’organisation terroriste Daech, il a eu cette réponse sibylline : «La plupart des membres de Daech n’ont pas compris leur propre idéologie.» Comment peut-il être affirmatif, lui qui a eu à traiter, à enquêter et à analyser le parcours de nombreux djihadistes ayant commis des actes ou sur le point de le faire ? Et quels sont, dans ce cas, l’idéologie ou les dogmes sur lesquels s’appuie cette organisation terroriste ? Le magistrat n’en dira rien.

Trévidic se montrera plus direct sur la question de savoir ce qu’on ne comprenait pas à propos de l’origine de Daech. Sa réponse : «Une mauvaise fée s’est penchée sur notre berceau, que c’était Bachar Al-Assad.» Il faut dire que ce mythe a été longtemps entretenu par les médias occidentaux, notamment français, à savoir que le régime syrien avait créé un monstre pour repousser les groupes «rebelles», soutenus et armés par Paris, Londres et Washington, afin de renverser le gouvernement syrien en place.

A propos de l’islam, l’ancien juge en charge de l’affaire de l’assassinat des moines de Tibhirine avoue que les Français ne comprenaient pas qu’il n’y avait pas un islam «mais plusieurs». Un amalgame qui continue à faire des ravages en France, où toute une communauté est mise à l’index pour le moindre dépassement ou acte violent commis par des extrémistes se réclamant de l’islam, comme le montre la hausse vertigineuse des actes islamophobes au cours de ces dernières années.

Le juge se montrera plutôt évasif sur la lancinante question du retour des djihadistes français. Connu pour son discours alarmiste sur les projections nihilistes des terroristes – qu’il ne désigne toutefois pas par ce nom –, depuis qu’il a été dessaisi du dossier de l’assassinat des moines de Tibhirine, Marc Trévidic redécouvre les périls des connexions djihadistes en France et en Europe qu’il appelle à combattre sans relâche et à attaquer à la source.

Le juge Marc Trévidic fait partie des zélateurs du fameux «qui tue qui» qui impute les massacres commis par les groupes islamistes à l’ANP et aux services de sécurité, dans le but évident de fragiliser l’armée algérienne et de prolonger le chaos en Algérie. Cette campagne de désinformation, lancée par les officines secrètes à Paris, visait à maintenir l’Algérie dans une situation de guerre civile pour empêcher son émergence en tant que puissance régionale économique et militaire et lui substituer le Maroc dont le très docile régime monarchique veille aux intérêts de la France dans la région.

R. M.

Comment (13)

    Les Égarés Wahabites
    16 mars 2018 - 16 h 38 min

    Ce serait plutôt le Juge anti terroriste qui découvre la Roue !!….il n’a pas a aller loin..😉📞🙄🤔 et demander au Sieurs Hollande Fabius sur le Pret a l’emploi du Terrorisme..il se pourrait que la Syrie ai mit leurs têtes a prix sur le Terrorisme modéré !!! …

    Anonyme
    16 mars 2018 - 8 h 49 min

    Gérard Collomb : « Comment se fait-il qu’il y ait des Algériens qui demandent l’asile » ?
    Mr le Ministre, la junte au pouvoir est pire que les pieds noirs!!!

    Kenza
    15 mars 2018 - 20 h 42 min

    « ….et lui substituer le Maroc dont le très docile régime monarchique veille aux intérêts de la France dans la région »
    Veille aux intérêts de la France et du lobby sioniste qui la dirige, par conséquent, veille aussi et surtout aux intérêts d’Israël.

    nectar
    15 mars 2018 - 14 h 40 min

    Je pense que ce juge inconnu avant l’affaire des moines de tebhirines ( jardins en berbère), à saisi l’occasion de se faire un nom et son objectif est atteint. Quant à Daesh, c’est un pur produit des services secrets américains dopé avec des pétrodollars et formaté à la doctrine salafiste saoudienne.

    UMERI
    15 mars 2018 - 11 h 47 min

    Il faut qu’ il y ai feu en la demeure, pour que certains, hommes politiques, magistrats, se rendent a l’évidence, des dégâts commis, ici et ailleurs, par le terrorisme aveugle. L’Algérie, qui a subit de plein fouet les affres du terrorisme, c’est ce que c’est, elle ne fait aucun amalgame la dessus.L’ A N P et les services de sécurité ont fait face courageusement, malgré une conjoncture internationale défavorable, avec « le tue qui » pour lui faire « porter le chapeau » des assassinats commis par la horde intégriste.De même en Syrie, ou le conflit a été intentionnellement internationalisé, pour faire tomber le gouvernement Assad,il ne s’agit nullement d’un soulèvement populaire interne, mais d’un complot ourdi par l’occident et les monarchies féodales,soldats saoudiens ,déguisé, milices qataris, des milliers de volontaires, poussé par la France, rejoindre, l’armée du Daech, savamment montée, pour nuire au monde arabe et musulman, s’accaparer des ressources naturelles et affaiblir les armées en place, au bénéfice d’ Israël.

    Anonyme
    15 mars 2018 - 10 h 42 min

    Un magistrat barbouze qui ferraille pour les services. Arrêtez de nous rabattre les oreilles avec ce plouc, il n’intéresse plus personne. Sauf peut être la mouvance pro sioniste qui dirige les masse médias français et qui le ressortent du chapeau à chaque fois qu’il sont en panne d’idées.

    صالح/ الجزائر
    15 mars 2018 - 10 h 28 min

    si « La plupart des membres de Daech n’ont pas compris leur propre idéologie » c’est qu’ils n’ont pas une , propre à eux , mais , comme Mercenaires , ils ont un penchant envers le pétrodollar des monarchies du Golf et la soumission aux dictats de ceux qui travaillaient dur pour convaincre leurs compatriotes français ( surtout musulmans ) à rejoindre les groupes terroristes , dont celui d’Al-nosra , fille de Daech et nièce d’Al Qaida , car pour l’ex ministre des Affaires étrangères , Laurent Fabius , « Bachar el-Assad ne mériterait pas d’être sur terre » , et c’est pour cette raison que  » le Front al-Nosra fait du bon boulot  » , pour briser la Syrie et rendre service à Israel .

    Dzezaïr
    15 mars 2018 - 9 h 59 min

    Les 41 millions d’algeriens sont à 1000% avec leur armée pour la soutenir combattre à ces côtés contre tous les envahisseurs où ennemis de l’Algérie.
    Les algeriens sont gentils mais pas c….
    Le peuple algérien ces l’armée nationale populaire civile annexe et parallèles à l’armée algérienne d’état.
    Indissociables et inébranlables.

    Tin-Hinane
    15 mars 2018 - 9 h 59 min

    Encore et encore les moines de Tibhirine et le qui tue qui, ils sont ridicules parce que faibles et impuissants. S’ils étaient forts et puissants ma foi ils n’auraient certainement pas eu besoin de cette propagande litanique et obsessionnelle, ils nous auraient foncé dedans sans avoir besoin ni de se répandre comme des malades sur leurs plateaux télé. Mais comme tout le monde le sait les français n’ont plus de forces et plus d’argent, ils se sont endettés jusqu’au cou pour mener des guerres par mercenaires (qu’il faut payer) interposés et qu’ils ont perdu, alors ils se tournent vers nos voisins, encore plus faibles qu’eux, chez lesquels ils ont trouvé complicité et collaboration. Aujourd’hui nous nous trouvons confrontés à une bande de faibles certes mais capables de nuisances. Et maintenant ils ont le culot de raconter que daesh c’est la créature de Bachar mais tout le monde sait, le monde entier, que daesch est la créature française, non pas occidentale comme el quaida mais exclusivement française. C’est la fin pour la france et ses acolytes et c’est la fin de l’imposture occidentale en général et française en particulier.

    LOUCIF
    15 mars 2018 - 9 h 55 min

    Il me semble bien que ce Marc Trévidic est plus un membre des services de renseignements français qu’un juge !

    La façon de gérer le dossier des moines de Tibhirrine a révélé qu’il était désigné plus pour faire un procès politique et porter des accusations sans preuve contre l’armée et les services algériens que la recherche objective de la vérité !

    BabElOuedAchouhadas
    15 mars 2018 - 8 h 45 min

    Et pourquoi la Syrie ne finance pas et n’arme pas le peuple Corse pour recouvrir son indépendance ?
    Ne dit-on pas qu’à la guerre c’est à la guerre ?

      Mohand
      15 mars 2018 - 17 h 32 min

      Ils n’ont pas la même idéologie , ils n’ont pas les mêmes valeurs. Si le mouvement séparatiste est un mouvement Arabo islamiste, tous les pays arabes vont mettre la pression sur la France jusqu’à l’indépendance de la Corse.
      Je veux vous rappeler que les pays arabes ne soutiennent jamais les peuples qui veulent se libérer de la tyrannie et la dictature, mais ils font tous leurs possible pour les mettre dedans.
      Oublies ça ni la Syrie ni l’Algerie, ni la Saudi’s ne pourront soutenir la Catalogne, la Corse, l’Ecosse, le Québec, le Tibet, Taïwan. Ils n’ont pas les mêmes valeurs le sens de la liberté n’est pas le même.

        Anti-propagande
        15 mars 2018 - 23 h 19 min

        Ton raisonnement voir ton raccourci est nul avec une pointe d’Islamophobie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.