Les Al-Saoud s’apprêtent à changer les règles et les horaires de la prière

Al-Saoud prière
Le roi Salmane effectuant la prière. D. R.

Par Kamel M. – Des médias saoudiens ont fait état de la décision du régime monarchique de Riyad de revoir les horaires de la prière de la nuit (al-îchâ’). Les Al-Saoud ont confié cette mission à une institution théologique qui devra statuer sur le caractère licite de cette nouvelle approche motivée par des raisons «pratiques». En effet, les wahhabites qui commencent à se départir petit à petit de leur doctrine extrémiste, sentent le besoin d’adapter les rituels islamiques aux nécessités de l’heure.

Le Conseil consultatif, l’instance qui émet les fatwas, devra se réunir incessamment pour étudier cette proposition initiée par vingt-cinq de ses membres. Mais les commentateurs estiment qu’une telle décision ne peut avoir émané que du roi et de son fils Mohammed Ben Salmane qui mène, depuis son accession – déguisée – au pouvoir en remplacement de son père, une politique d’ouverture tous azimuts qui pourrait aller jusqu’à une normalisation avec l’entité sioniste, notent les observateurs.

Le changement que les Al-Saoud s’apprêtent à effectuer sur le deuxième pilier de l’islam, la prière, révolutionnera la pratique religieuse dans ce pays jusqu’ici extrêmement sévère sur le respect des règles de conduite islamiques. Les autorités veulent désormais prolonger l’adhân (appel à la prière) d’al-ichâ’ de deux heures car, estiment les promoteurs de cette modification, le laps de temps entre les prières d’al-maghreb (coucher du soleil) et d’al-îchâ’ est «trop court», ce qui pousse les Saoudiens à se rendre dans les mosquées dans un intervalle serré, alors qu’ils sont obligés souvent de se déplacer loin pour rejoindre la mosquée.

Des sources parlent également de la possibilité d’autoriser la poursuite des activités commerciales durant les horaires de prière. Une idée qui fait jaser les conservateurs mais qui devrait, elle aussi, se concrétiser bientôt, sachant que le prince héritier Mohammed Ben Salmane compte bousculer les traditions quitte à forcer la main aux muftis et autres prédicateurs zélés. Sa détermination à mener jusqu’au bout sa nouvelle politique d’ouverture, il l’a démontrée en privant de leur liberté de hauts dignitaires saoudiens membres de la famille régnante et en gelant leurs comptes. Une démonstration de force à l’endroit des éventuels opposants qui se dresseraient sur son chemin.

K. M.

Comment (42)

    asyar
    19 mars 2018 - 14 h 51 min

    Dans leurs pensées, la culture du billets vert, en fait un vers dans un mauvais fruit, non consommable pour l’esprit.
    Le titre royal, un héritage attribué du temps des prospections pétrolières afin d’en être exploiter avec concession et protection
    par qui? Chacun le sait.
    Le Tout-Puissant n’a attribué aucun titre royal. Ces gens là ne représentent pas l’Islam.
    La religion n’est pas une politique, ni une économie encore moins une finance. Elle n’est pas la guerre, qui elle est une politique, une finance, une économie par l’achat de divers armements et matériels de guerre de fabrication de qui? Chacun le sait.




    4



    2
    Les Égarés Wahabites
    18 mars 2018 - 22 h 56 min

    Je re re pose le problème fondamental sur l’islam qui est pris en otage par la Secte Wahabite minoritaire en Arabie…Dans sourate Al Bakara me message est que les Bani Israël se sont Égarés à force de poser trop de questions sur le comment et le pourquoi du comment…le même principe pour la Secte Wahabite dont Ibn Taymya et Ibn Abdelwahab sont « leurs prophètes « …Trop de questions sur le comment et le pourquoi du comment en se focalisant sur les Versets Équivoques « Mouchabah  » tel Istawa al Arche (assis ou pas assis ou au dessus..)..Yad Allah..( une Main et y’a-t-il des Doigts et la couleur ? )..Sas ( jambes? )..Wadjh Allah ( vrais visage..?) ..Allah serais un Jasm (un Corps..? ) ..Donc Ibn Taymya à répondu à toutes ces questions et hypothèses sur Allah et ma Réponse de Ibn Taymya dans ces Livres Almanhaj au et Majmou al Fatawa et Tabliss al Jahmya est que Allah est un Corps limité..qui descend et monte et s’assoit et bouge si il le veut .
    Un Homme..Une Personne véritablement..dans Tabliss al Jahmya page 297 …tout cela repris par Ibn Abdelwahab le fou egare dont son Père (Savant)et son frère Souleiman qui a ecrit des livres mettant en garde contre lui ainsi que les Cheikh chez qui il a étudié…Cette croyance Antropomorphiste faisant ressembler Allah a ces Créatures est interdite par le Verset 7 de Sourate Imran qui est claire a ce sujet sur les Versets Explicites et Versets Équivoques Mouchabah ou seul Allah dit qu’il est le Seul a en connaître le sens et interprétations…et seuls les Malades du Coeur en font une interprétations (Antropomorphiste) ou en devine le sens et donnent une forme a Allah et c’est qu’ont fait Ibn Taymya et Ibn Abdelwahab les Khawaridjs. .Voici les Fondements de la Secte Wahabite minoritaire sortie de l’islam et de la Ouma..une Secte qui se dit Groupe sauvé et la majorité des Musulmans iront en Enfer à moins de suivre le Wahabisme (Antropomorphiste) prétendue vrais Musulmans ..disent-ils ces Égarés Wahabites. 😈📞🔊😂😂😂👎




    13



    4
    Yacine
    18 mars 2018 - 19 h 52 min

    Tout ce qui va dans le sens de l’apaisement des esprits et la diminution de l’emprise du fanatisme religieux sur les consciences est le bienvenu !
    La religion étant une affaire personnelle , elle doit quitter le champ public pour retrouver sa vocation !




    25



    6
    Anonyme
    18 mars 2018 - 19 h 39 min

    Ce jeune roi Ben Salman est de la trempe de Kamel Ataturk , il va sauver son pays qui est plongé dans les abysses de l’obscurantisme depuis 14 siècles.




    22



    19
    asyar
    18 mars 2018 - 19 h 13 min

    Ces personnes, ces gens, ce peuple ou ces bédouins, plus ces descendants d’un titre attribué par leur maître de la couronne d’Angleterre. Un peuple du sable, pas grand choses ne poussent dans le sable. Manipulé par leur protecteur d’amérique du nord
    Dans la religion musulmane, il n’y a aucun roi.




    16



    3
    sensen
    18 mars 2018 - 19 h 01 min

    Plusieurs fois j’ai été refuse d’être servi une boisson gazeuse ou un café sous le prétexte que c’est l’heure de prière. Voila les fondateurs de l’Islam ne donnent aucune importance alors nos ignorants algériens comme Mokri, Abbassi, Belhadj, Belkhadem, Ghoul, Bouguerra, Chemsou etc nous donnent des coups de poings de tyrannie et rendent notre vie misérable. Ils veulent être plus royaliste que le roi. Evidemment ils utilisent la religion comme moyen d’avoir une position de pouvoir.




    28



    3
    Simoud
    18 mars 2018 - 18 h 41 min

    Ce jeune roi est un réformiste il faut le soutenir
    Les réformes doivent aller vers l’allègement du rituel pour être conforme aux exigences prenantes du monde moderne
    Par exemple la lecture sérieuse et attentive du Saint Coran ne parle que de trois prières quotidiennes, c’est une Souna surajoutée ultérieurement qui les a augmenté à cinq. Réformer c’est aussi revenir a l’slam des origines et réduire le nombre de salawat aux trois canonniquement établies.
    Pour cela il faut de la décision et du courage. Le monde musulman sera-t-il au rendez-vous des défis immenses du changement sous peine de disparition pure et simple .




    15



    23
    De qui ce moque t'on !
    18 mars 2018 - 18 h 39 min

    Bientôt ils vont nous changer les verstes du CORAN si on continu à leur faire confiance ! Déjà qu’ils nous ont modifier la Mecque avec des figures satanique en forme de triangle, travaux réalisé par des sionistes, regarder sur YOUTUBE.




    25



    10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.