Ouyahia signe à Kigali l’accord instituant la zone africaine de libre-échange

Ouyahia président
Ahmed Ouyahia. New Press

Le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, représentant du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, au sommet extraordinaire de l’Union africaine, a signé mercredi à Kigali l’accord établissant la Zone de libre-échange continentale (ZLEC) et le protocole instituant la Communauté économique africaine, relatif à la libre-circulation des personnes. L’accord a été également signé par une quarantaine de chefs d’Etat et de gouvernement de l’UA, lors de ce sommet extraordinaire dont les travaux sont présidés par le chef d’Etat rwandais, Paul Kagamé, président en exercice de l’Union africaine.

La mise en place de la zone de libre-échange constitue l’un des projets phares de l’Agenda 2063 de l’UA, qui avait tracé une nouvelle vision de développement du continent sur les cinq prochaines décennies en s’appuyant sur une croissance inclusive et un développement durable. Elle doit inclure le marché commun de l’Afrique orientale et australe (Comesa), la communauté d’Afrique de l’Est (CAE), la communauté de développement d’Afrique australe (SADC), la communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), la communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao), l’Union du Maghreb arabe et la communauté des Etats sahélo-sahariens.

R. N.

Comment (5)

    Joe el kardafi
    28 mars 2018 - 2 h 19 min

    L’Algérie devra ouvrir son marché au produit tunisien sans aucune restriction’ ainsi’ l’Algérie pourra poursuivre sur sa lancée de grande puissance importatrice capable d’absorber les surplus industriels tunisiens .
    L’Algérie doit montrer son’ledership qui montre une Algérie forte qui ne craint aucune conccurence africaine sinon le monde se moquera d’un pays qui craindrait la petite Tunisie

    Anonyme
    23 mars 2018 - 1 h 19 min

    D’après Bedoui 27 000 migrants Subsahariens ont été rapatriés. Il y en aura d’autres qui suivront, pour des raisons de sécurité du pays.

    Anonyme
    21 mars 2018 - 23 h 45 min

    Une vraie catastrophe pour la sécurité de l’Algérie.

    3
    1
    Kahina-DZ
    21 mars 2018 - 23 h 43 min

    Juste pour cette signature, Ouyahia doit partir.

    À part les terroristes qui circulent librement, de quelle économie parlez vous.
    Arrêtez de mettre le pays en Danger.

    3
    1
    Anonyme
    21 mars 2018 - 20 h 24 min

    Sur les réseaux sociaux on parle du prochain limogeage de O. Il serait remplacé par T.Louh, et plusieurs ministres seraient poussés vers la sortie, pou bilan insatisfaisant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.