Tant mieux !

jus boissons additifs diabète cancers
Des lignes de boissons à base de fruits naturels sont à étudier. D. R.

Par Meriem Sassi Les perturbations que connaît la production de boissons gazeuses et jus, en raison de la suspension de l’importation de certains intrants, dont les arômes artificiels, fait monter l’Association des producteurs algériens de boissons (Apab) au créneau.

Celle-ci déplore la situation qui prévaut au sein de certaines unités industrielles, dont la survie est menacée, et sur le risque de perte d’emplois qui en découlera. Elle alerte, par ailleurs, sur le risque de pénurie de boissons aromatisées que devrait connaître le marché durant les mois à venir.

Si on ne peut que déplorer et s’inquiéter de la perspective de licenciements que risquent de connaître des centaines de travailleurs, il est, cependant, difficile de prendre fait et cause pour les producteurs de boissons.

Il est difficile, en effet, d’occulter les risques sur la santé publique que constitue la consommation, en nette hausse, de ces boissons bourrées d’additifs et de sucre. Les contrôles dans ce domaine n’étant pas légion, beaucoup d’unités de production ont proliféré proposant une large gamme de produits nocifs pour la santé.

Le danger en Algérie est décuplé depuis quelques années par un changement fulgurant des habitudes alimentaires des Algériens qui ont délaissé le modèle traditionnel pour une consommation effrénée de gras, de sucre et de sel notamment.

Les boissons gazeuses et jus sont devenus ainsi incontournables et sont consommés quotidiennement par toutes les franges de la population. Résultat de ces chamboulements : une hausse significative des maladies chroniques tels le diabète et de multiples types de cancer. En Algérie, près de 2 millions de personnes sont atteintes de diabète, et le nombre de cancéreux a atteint près de 500 000 patients. Pas moins de 50 000 nouveaux cas de cancer sont recensés chaque année, dont 1 500 enfants.

Des chiffres effarants qui doivent interpeller les services de santé publique, mais aussi les industriels qui, au-delà de la logique économique, peuvent aider à améliorer les produits et à organiser la filière, non seulement dans une logique de profit et de rentabilité, mais aussi dans le sens d’une réflexion sur des produits moins nocifs pour la santé.

Des lignes de boissons à base de fruits naturels, tels que les agrumes, sont à étudier pour arrêter le fléau de l’accoutumance aux boissons bas de gamme qui détruisent la santé des Algériens. C’est d’autant plus grave que les enfants sont en première ligne de cette épidémie de surconsommation de sucre et d’additifs en tous genres. Ce qui pose un grave problème de santé publique sur le long terme.

M. S.

Comment (6)

    Anonyme
    21 mars 2018 - 17 h 17 min

    dans les supermarchés les rayons de ces nectars aux couleurs alléchante sont des poisons pour nos enfants plein de sucre il détruisent les vitamines ,favorisent les caris,et n´ont que des effets négatifs sur la santé.
    Un père de famille qui pense faire du bien a ses enfants en leur achetant les nectars ,les yaourt à boire et aromatisé, il diminue non seulement de son budget familial limité mais détruis la sante de ses enfants.
    il faut des organisations indépendantes pour la protection du consommateur.
    sans oublier les cachirs et pâtés qui sont fais souvent avec des produits et viandes bas de gamme relevé par des épices et accélérateurs de gout a l origine de beaucoup d´allergie et cancers sans oublier au passage la baguette pleine de chimie.

    Ya rabbi sauve notre pays et notre brave peuple algérien qui est fatigué de son passé et actuelle vie de tous ces opportunistes mécréants,ces soit disant agro industriels et politiciens qui n ont que l argent comme bon-dieu.

    je remercie infiniment AP et son équipe pour cette opportunité de s´exprimer

    NB: la nourriture a un impact direct sur le fonctionnement du corps et cerveau de nos enfants. « man ist was man ißt » on est ce que l´on mange proverbe allemand




    9



    0
    MELLO
    21 mars 2018 - 16 h 27 min

    Voilà, un créneau que doivent exploiter nos élites pour attirer l’attention de tout un chacun sur les méfaits de ces boissons , que les Algériens des deux sexes et de tout age en raffolent. Blanches, rouges, vertes oranges, ou de types cola, les sodas se résument à de l’eau et du sucre… beaucoup de sucre ! Seriez-vous capable de manger 8 cuillères à café de sucre (35g) en quelques secondes ? C’est pourtant ce que vous faites lorsque que vous buvez une canette de sodas, ce qui représente beaucoup de calories pour très peu d’éléments nutritifs. Les boissons riches en fruits, en arômes, en sucre ou gazéifiées sont des « aliments plaisirs », peu intéressants au point de vue nutritif et conduisant souvent à une prise de poids ou à une addiction au sucre. Les sodas contiennent simplement du sucre et de l’acide. Lors d’une consommation, régulière ou journalière, vous risquez de prendre du poids et de nuire à la santé de vos dents (érosion de l’émail et développement de carie). En effet les bulles et la saveur de ces boissons entraînent souvent une surconsommation, donc à un apport trop important de sucre et de calories. En outre les fabricants vous conseillent de boire ces boissons « très fraîches » ce qui réduit le goût du sucre sans pour autant diminuer l’apport calorique. Ainsi cette consommation de sucre ne conduisant à aucune satiété entraîne souvent une surconsommation.




    7



    0
    DYHIA-DZ
    21 mars 2018 - 14 h 05 min

    Il ne faut pas oublier le danger que pourrait représenter les FAUX SUCRES qu’on ajoute dans les jus et les boissons gazeuses.
    Ces molécules dégénèrent le métabolisme.




    5



    2
    Anonyme
    21 mars 2018 - 13 h 52 min

    Les arômes artificiels, les colorants, et les conservateurs sont la cause majeure de nombreux cancers. Les boissons gazeuses et les jus en contiennent des pourcentages éffarants. Il faut que les gens réapprennent à consommer de l’eau.
    Une habitude à inculper aux enfants, dès le jeune âge. Il faut boycotter ces boissons, et de nombreux yaourts aromatisés. Consommez des fruits!




    8



    1
    Kahina-DZ
    21 mars 2018 - 13 h 49 min

    Au moment où l’OMS appelle au  » clean Label = le moins d’ingrédient possible », en Algérie les boissons gazeuses et les jus sont bourrés d’ingrédients cancérigènes.
    Les colorants artificiels, les arômes artificiels, agents de conservation synthétiques ( = artificiels), l’aspartame…etc.
    En plus, il ne faut pas oublié le cocktail des fertilisants chimiques qui composent nos produits alimentaires ( ceux importés aussi). Ces composés chimiques sont cancérigènes et dénaturent les hormones sexuelles.
    .Après on se demande pourquoi le cancer a quadruplé en Algérie.

    Faites vos jus sans l’ajout du poison !!




    7



    1
    Kassaman
    21 mars 2018 - 13 h 30 min

    Enfin un article lucide sur les dangers de ce chamboulement de régime alimentaire que la population Algérienne depuis plusieurs années.
    Cette overdose de sucre et produits chimiques dans les boissons et plats préparés consommés par de plus en de plus d’Algériens est la cause de la dégradation de la santé de la population.
    Et après les industriels de l’agro-alimentaire qui nous empoisonnent, les BigPharma viennent nous inoculer leurs remèdes fatals en nous disant que les pays occidentaux les ingurgitent aussi…
    L’état doit lancer des campagnes d’informations vers le public et transmettre ce message:
    Manger moins mais manger mieux! La saine nourriture est notre première médecine.




    7



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.