Ben Salmane : «Nous avons propagé le wahhabisme sur ordre de l’Occident»

Arabie Saoudite Salmane
L'ancien roi d'Arabie Saoudite avec Georges W. Bush, main dans la main. D. R.

Par R. Mahmoudi – Sur son élan d’iconoclaste, le prince héritier saoudien, Mohammed Ben Salmane, a reconnu que la promotion et la propagation du wahhabisme par son pays ont été faites à la demande de ses alliés occidentaux pendant la guerre froide, dans le but, dit-il, d’empêcher l’Union soviétique de «conquérir le monde musulman ou d’y acquérir de l’influence».

Dans un entretien au quotidien américain The Washington Post, paru dimanche, l’homme fort de Riyad a expliqué que les gouvernements saoudiens successifs «se sont fourvoyés sur de fausses pistes», et qu’il était temps aujourd’hui que «les choses reviennent à la normale», concernant notamment le financement du terrorisme. Il souligne que ce «financement provient aujourd’hui en grande partie d’institutions privées basées dans le royaume, et non du gouvernement». Or, tout le monde sait que les ONG saoudiennes, en relation avec les différentes organisations islamistes ou salafistes dans le monde, ont toujours obéi à un agenda officiel, dicté par une stratégie d’exportation de l’idéologie wahhabite dans le cadre d’une diplomatie religieuse accompagnée par les chancelleries saoudiennes.

Si dans ces aveux, le prince héritier ne fait pas son mea culpa sur les dégâts causés par cette funeste entreprise aux différents pays de la région, il ne peut nier le rôle du royaume saoudien dans l’enrôlement des brigades entières de djihadistes arabes envoyées, dès la fin des années 1970, en Afghanistan pour combattre aux côtés des islamistes locaux, eux-mêmes formés dans les écoles saoudiennes et encadrés par les services de renseignements saoudiens. C’est dans ce pays qu’a été créé le premier noyau Al-Qaïda par le Palestinien Abdallah Azzam et le Saoudien Oussama Ben Laden.

Parmi ces «moudjahidine» figuraient beaucoup d’Algériens qui vont, à la fin des années 1980, rejoindre massivement le FIS et former, quelques années plus tard, les Groupes islamistes armés (GIA), auteurs des effroyables massacres qu’a connus l’Algérie durant les années 1990.

R. M. 

Comment (25)

    icialG
    16 juillet 2019 - 10 h 33 min

    ET VOUS AVEZ RAISON DE LES ECOUTER LES OCCIDENTAUX VOUS AIMENT BIEN ET SURTOUT VOTRE PORTE MONNAIE

    Anonyme
    27 mars 2018 - 21 h 41 min

    le probleme vient du fait que les musulmans ne cherchent jamais dans l’origine historique reelle de l’islam!

    Anonyme
    27 mars 2018 - 1 h 41 min

    J’espère que Poutine et l’émergence d’un gros bloc Russie -Chine, face a ces salopards, leur restera comme un os à travers la gorge. Longue vie à Poutine et à l’amitié Algero- Russe.

      [email protected]
      27 mars 2018 - 14 h 28 min

      Une très longue Vie Pour POUTINE, pour éradiquer les extra terrestres islamistes employés par les ONG Saoudiens aidés par les Khouroutos qui sème du Sang dans nos Pays, ou le Mot Islam Wahhabisme diabolique est dicté de force, et que le Bon Dieu donne Courage, Force et Santé pour Poutine d’assainir cette scène d’horreur et d’éliminer les ennemis du Dieu pour que la planète terre sera saine et sauve des maladies diaboliques extrémistes ……………….

    Amazighkan
    26 mars 2018 - 21 h 52 min

    Ce roi est le nouveau « prophète » de l’Arabie Saoudite, il va petit à petit déwahabiser son pays au grand bonheur des saoudiens et saoudiennes. Les autres pays arabes ou pseudo arabes suivront le mouvement comme d’hab.

    Mohamed El Maadi
    26 mars 2018 - 18 h 42 min

    En passant je remarque que dans les émissions comme  » c’dans l’air  » traitant du dernier attentat on nous parle de contingent algérien qui d’après eux serait majoritaire dans les rangs de daesch (sic ) mais rien sur les auteurs Marocains .Manipulations quand tu nous tiens.

    TARZAN
    26 mars 2018 - 17 h 29 min

    occident???? c’est qui ça? qu’il donne les noms des chefs d’Etat ou qu’il se taise! c’est une formule creuse et n’a aucun sens. il prend les gens pour des idiots.

    A.C
    26 mars 2018 - 17 h 09 min

    « Parmi ces «moudjahidine» figuraient beaucoup d’Algériens qui vont, à la fin des années 1980, rejoindre massivement le FIS et former, quelques années plus tard, les Groupes islamistes armés (GIA), »…. largement infiltrés par « les services ».

    le niveau
    26 mars 2018 - 16 h 14 min

    et ces aussi sur l’ordre de l’occident que vous mener une vie de misère au peuple arabe. on connais l’histoire !!

    Anonyme
    26 mars 2018 - 13 h 39 min

    Le wahhabisme n’est pas une religion, c’est la secte d’un nouveau machiavélisme fabriqué par l’Occident, pour mettre à genoux les pays prospères, riche en ressources naturelles, ( notamment le gaz et le pétrole), et qui affichent ouvertement leur rejet de l’Occident, et sa politique sioniste pro-israélienne.
    Les wahhabistes Algériens sont des traîtres, qui travaillent pour l’Occident.

    anti khafafich
    26 mars 2018 - 13 h 39 min

    et tu as « oublié » bien sûr de dire que tu renonces au wahhabisme, toujours à la « demande » de ces mêmes occidentaux et que tout ceci c’est pour s’attaquer à la résistance (liban, syrie, iran, Algérie..) qui n’ont pas suivi à la lettre votre wahhabisme et ne vous sont ils pas totalement soumism, maintenant que la carte islamiste wahhabite est mise à nue. Dea traitres en carton en plus et vous trouvez des adpetes dans le pays des millions de chahids,incroyable !

    Felfel Har
    26 mars 2018 - 13 h 28 min

    Et l’on apprend que ce pays, qui se présente comme le berceau et le champion de l’Islam, s’est prêté au complot de l’Occident, plus judaïsé que jamais, pour détruire en priorité les pays musulmans. Voilà le totem vers lequel se tournent les wahabistes et salafistes algériens. Ils sont devenus des exécuteurs de basse besogne de la figure de proue du sionisme en terres musulmanes! Mazel Tov Aribi et consorts! Vous avez fait du « bon boulot »!

    Salamate
    26 mars 2018 - 12 h 35 min

    Cher R. Mahmoudi , vous faîtes bien de qualifier ce terrorisme « d’islamiste » ou « d’islamique » ! Il est plus juste en effet , en parlant des terroristes qui sont encore dans les maquis algériens, de dire qu’ils sont bel et bien des terroristes islamistes ou islamiques car ils utilisent le coran comme base idéologique pour justifier leur combat ! Les médias algériens ne qualifient jamais de « terroristes islamiques » ces adeptes de la violence et du sang pour rester dans la philosophie de ce qu’on appelle la « réconciliation nationale’ de Bouteflika, qui , elle aussi, les qualifie « d’égarés » , alors qu’Il faut appeler un chat un chat !

    Kahina-DZ
    26 mars 2018 - 12 h 24 min

    Il nous apprend rien.
    Peut-être que nos responsables pro-wahhabites viennent de découvrir la vérité amère.
    Ils ont contribué à la destruction de l’Algérie par la promotion du wahhabisme.

    Anonyme
    26 mars 2018 - 12 h 17 min

    L’Occident a propagé l’Islam pour conter le péril communiste , l’islam a toujours était au service de l’occident depuis Lawrence d’Arabie .

    Anonyme
    26 mars 2018 - 12 h 04 min

    Comme quoi on se base souvent sur la religion pour créer des conflits et déstabiliser des états….l histoire ne fait que se répéter.
    Même Poutine est en train de se servir de la religion orthodoxe pour rester au pouvoir…
    Un vrai opium du peuple..avec le foot

    hakim
    26 mars 2018 - 10 h 14 min

    C’est un secret de polichinelle, tous le monde le sait pour ceux qui n’ont pas comprit « polichinelle »

    Anonyme
    26 mars 2018 - 9 h 58 min

    et si les occidentaux t avais demander de renoncer a l islam et d aboyer ,oui messié …
    Et ça se prétend représenter l islam et les musulmans et n importe quel vagabond passe devant lui il fait la carpette , l a Hchouma
    Que la peace soit sur lui

    Anonyme
    26 mars 2018 - 9 h 40 min

    La solution?… Il faut rompre tout lien avec ces monarques placés par l’occident et les Américains. Pour couper tout lien avec eux, il faut préparer notre peuple à son retour progressif à ses origines et à sa culture authentiques, pour pouvoir le mettre à l’abri des influences de ces étrangers. Commençons par enseigner à nos enfants notre histoire (la vraie, c’est à dire celle qui est loin de toute forme de falsification) loin de toute idéologie importée ni de l’orient et ni de l’occident. Jusqu’à présent notre histoire est écrite par des étrangers, qui ont toujours cherché à la falsifier dans le but de détruire notre identité, notre histoire, notre culture et notre appartenance pour qu’ils fassent de nous un peuple impuissant et incapable de s’unir pour se défendre. Commençons alors vite à inculquer dans l’esprit de nos enfants de bonnes valeurs telles : la tolérance, l’amour de la patrie, à vivre dans sa vraie identité et à développer son esprit d’analyse et de critique pour ne plus être vulnérable sous les influences des pays étrangers. Le cas avoué par ce prince marionnette de l ‘occident et des Américains (comme d’ailleurs ceux qui l’ont précédé dans le royaume d’Ahl-Saoud) apporte la preuve que l’Algérie était la cible de ces pays durant la décennie noire(même si beaucoup parmi nous le savaient déjà).Pour comprendre les raisons de notre vulnérabilité en vis à vis de nos ennemis, il est bon de se poser de bonnes questions dont la réponse peut nous orienter sur la bonne voie: Pourquoi l’Iran (qui est un pays le plus dérangeant des pays impérialistes n’a pas subi le désastre du wahhabisme) de même que la Turquie, contrairement à l’Algérie qui avait subi un vrai cauchemar?Est ce que ce n’est pas un problème culturel qui a laissé notre peuple vulnérable fasse à ces complots et à toutes ces attaques venant de ces étrangers?…sans oublier de cite notre école qui a failli à son devoir de bien former nos enfants (en raison peut être des pressions qu’elle a subies venant de ces étrangers)?….

    صالح/ الجزائر
    26 mars 2018 - 9 h 18 min

    Cet aveu de : « Nous avons propagé le wahhabisme sur ordre de l’Occident » n’est plus un secret , mais il représente une pièce à conviction , dite par l’accusé lui-même , que l’Algérie ( et les autres pays musulmans ) , qui avait Souffert du terrorisme , du massacre de « la décennie noire » , doit utiliser pour adopter une loi , similaire à celle de « JASTA » , qui lui permet de poursuivre des « États voyous » étrangers « qui aideraient à commettre un acte terroriste contre un intérêt ( algérien ) , que ce pays soit désigné ou pas comme soutien du terrorisme » , et demander réparation des dégât humains et matériels causés par le comportement criminel des monarques saoudites successifs , serviteurs de leurs maitres occidentaux en général , et américains en particulier , au lieu de servir les deux lieus saints de l’Islam .
    le prince héritier saoudien n’a pas eu le courage de dire pour qu’elles raisons sa famille Saoudite , de père en fils , a obtempéré aux dictats de leurs alliés ( plutôt de leurs maitres ) occidentaux pour promouvoir et propager le wahhabisme dans les pays musulmans ? , mais le dernier Président américain l’a dit , sans que ses serviteurs le lui demande : « L’Arabie saoudite, si ce n’était pas grâce à nous elle ne serait pas là » , et qu’ « Ils[les saoudiens] n’existeraient pas » ,et qu’ “Ils devraient nous payer » , et « Qu’on aime ça ou pas, nous avons soutenu l’Arabie saoudite . Ce qui me dérange est que nous les soutenons en dépensant énormément . Et nous ne recevons rien pour cela » .
    les Monarques moyenâgeux Saoudites avaient toujours payé chère et gracieusement , leur survie , aux occidentaux , et en particulier depuis 1945 , en Pétrole ( en approvisionnement des USA et en inondation du marché ) , en financement des guerres américaines contre des musulmans ( en Afghanistan , en Irak … ) ? et en achats des stocks morts des complexes militaro-industriels américaines … .
    les preuves ? .
    la dernière il faut la chercher dans la visite du Président américain , le 20 Mai 2017 , qui a commencé par l’ « accueil triomphal sur le tarmac par le roi Salman , danse traditionnelle du sabre , remise de la médaille de l’ordre du roi Abdelaziz… » , et qui s’est terminée par « entre 350 et 400 milliards de dollars de contrats sur dix ans » , et
    « Des emplois ! Des emplois ! Des emplois ! » s’est félicité l’ex-businessman américain .

    Zaatar
    26 mars 2018 - 8 h 19 min

    C’est à se demander qui ira effectivement en enfer… vivement le jour du jugement dernier…

    Salim
    26 mars 2018 - 8 h 12 min

    Au risque de choquer quelques âmes sensibles, je pense à cette phrase « les pays colonisés sont des pays colonisables » il ne sert à rien de ce chercher des excuses, concernant l’endoctrinement religieux dans lequel ce trouve nos enfants dans notre pays, il y a faille ! L’education National à une grosse part de responsabilité.

    kaci
    26 mars 2018 - 7 h 37 min

    L’islamisme algerien faisait partie du baatfln dès les années 60. Que je sache, Sahnoun organisait ses conferences alors que le FFS etait encore interdit, la charia dans la constitutionette a été introduite avant l’avennement de l’islamisme tout court. Ne vous faites pas une verginité, la dictature arabe avait eu toujors un substrat islamique, meme sadam Hussein avait un gros allah Akbar sur son emblème.

      anonyme
      26 mars 2018 - 9 h 53 min

      kaci
      26 mars 2018 – 7 h 37 min

      Exactement, Saddam Hussein avait ce slogan qu’on voit toujours dans les attentats

    Anonyme
    26 mars 2018 - 7 h 15 min

    Le jour du jugement dernier, l’occident intercédera pour vous auprès du TRÈS HAUT, ALLAH.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.