Rougeole : 9 décès sur les 6 438 cas enregistrés dans 29 wilayas

rougeole cas décès vaccinations
548 000 enfants ont été vaccinés jusqu'à maintenant, et ce, dans neuf wilayas. D. R.

Un total de 6 483 cas de rougeole ont été enregistrés dans 29 wilayas du pays, alors que le nombre de décès s’élève à 9 cas, selon le dernier bilan communiqué ce dimanche par le directeur général de la prévention et de la promotion de la santé au ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Djamel Fourar.

Les neuf décès ont été enregistrés à El-Oued (5 cas), Ouargla (2 cas) et Biskra (2 cas), a précisé le même responsable, indiquant que la tendance est à la baisse, avec une baisse moyenne de -20 cas par jour à El-Oued et -15 à -20 cas/jour à Ouargla.

Concernant le nombre de vaccinations, M. Fourar a indiqué qu’il s’élève à 548 000 dans neuf (9) wilayas.

Le dernier bilan du ministère de la Santé communiqué la semaine dernière faisait état de 4 800 cas de rougeole enregistrés dans 24 wilayas, alors que le nombre de décès s’élevait à six (6).

R. N.

Comment (11)

    Anonyme
    2 avril 2018 - 17 h 27 min

    Après la drogue marocaine qui a transformé pendant toutes ces longues années notre jeunesse en addicts de drogues de plus plus dures, voilà un autre fléau qui s’abat sur nos nouveaux-nés, celui de la riugeole, véhiculé par les Subsahariens alors que nos responsables, comme cette directrice de Criossant rouge qui se confond en palinodies « envers ces populations fuyant la misère dans leur pays ».

    Anonyme
    2 avril 2018 - 16 h 34 min

    Les algériens sont naïfs, certains idiots continuent à entretenir ces étranges étrangers, ces migrants africains vont bouffer l’Algérie par tous les moyens sanitaires surtout, vous n’avez qu’à voir les rues, elles sont déjà détruites le reste va bientôt nous surprendre de manière très désagréable. L’Europe avec ses gros moyens n’arrive pas à les recadrer ils utilisent la ruse la superstition et la violence et la pleurnicher. Le peuple doit arrêter la moindre charité à ces étrangers.

    Anonyme
    2 avril 2018 - 15 h 44 min

    Le peuple n’est pas entendu, beaucoup de maladies éradiquées réapparaissent, les migrants s’acharnent à entrer chez nous à raison de 500 tentatives ça peut être 500 pickup avec 30 africains dans chaque vehicule, faites la mutiplication, ils sont tous orientés vers Alger et la côte, Le ramadan arrive des restos leur seront réservés ….. et le peuple crève de maladies subsahariennes///

    Anonyme
    2 avril 2018 - 15 h 04 min

    Ce qui est bizzare dans cette épidémie c’est que rougeole et rubéole se sont déclarées en même temps. En été 2017, beaucoup d’enfants ont fait de la fièvre avec des irritations cutanées pas habituelles, jamais vues.

    Tinhinane-DZ
    2 avril 2018 - 13 h 55 min

    Désolée, mais ce n’est pas de la rougeole ( regardez bien la photo).

    L’IRRESPONSABILITÉ de nos responsables

    4
    1
    Anonyme
    2 avril 2018 - 13 h 51 min

    Les familles de nos responsables ne sont pas touchées, l’infection peut circuler et tuer. Les migrants peuvent rajouter d’autres infections
    La politique du laisser entrer et du laisser mourir

    4
    1
    Anonyme
    2 avril 2018 - 13 h 31 min

    l’Algérien n’a aucune valeur….. Il meurt dans le silence absolu, pendant que les migrants envahissent toutes nos villes pour mieux propager leurs infections mortelles.
    Au lieu de résoudre le problème, nos autorités font des déclarations vides d’un niveau mesquin qui fait vomir même une pierre

    4
    1
    Anonyme
    2 avril 2018 - 13 h 05 min

    Nos responsables ont choisi les migrants à la sécurité des Algériens.
    On se demande vraiment qui est en haut.
    Faites nous disparaitre ces migrants de notre champ de vision. Ces infections ambulantes nous tuent sous le silence du pouvoir.

    4
    1
    Anonyme
    2 avril 2018 - 13 h 01 min

    L’épidémie de rougeole comme beaucoup de maladie jusque là éradiquées chez nous semble avoir été introduite par les Subsahariens qui infestent le pays. Les autorités sanitaires le soupçonnent mais n’osent pas en émettre l’hypothèse.

    6
    1
    Anonyme
    2 avril 2018 - 6 h 13 min

    Une guerre BACTERIOLOGIQUE, microbe importé de l’Afrique de l’ouest par les migrants, expulsez ces gens qui s’attaquent à l’Algérie, STOPPER MENDICITE ET TRAVAIL AU NOIR, interdiction absolue de ces activités et ramassage immédiat de tous ces mendiants de nos rues, ce n’est pas de la rigolade.

    13
    3
    Kahina-DZ
    2 avril 2018 - 1 h 47 min

    Pauvres citoyens Algériens attaqués par des infections mortelles importées chaque jour par des migrants.

    Le nombre de citoyens contaminés et en augmentation constante, mais le ministre nous dit qu’il maitrise la situation.
    Il faut s’attaquer à la racine du mal et cessez de jouer avec la sécurité des citoyens.

    13
    3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.