Assassinat de civils à Ghaza : la gauche israélienne dénonce Netanyahu et l’armée

Ghaza
La Marche du retour, vendredi dernier à Ghaza. D. R.

Par Sadek Sahraoui – Répondant à l’appel de partis de la gauche radicale pour dénoncer l’agression militaire israélienne contre les  Palestiniens de Ghaza, des centaines de manifestants se sont rassemblés dimanche soir à Tel-Aviv devant le siège du Likoud, le parti au pouvoir.

Le parti communiste Hadash, le parti d’extrême gauche Meretz, ainsi que plusieurs associations de gauche dont La Paix maintenant et Breaking The Silence, ont réclamé la «Fin de l’occupation israélienne», du blocus à Ghaza et de la riposte de l’armée à ses frontières pendant la «Marche du retour». «Arrêtez les tirs», «Deux peuples, un espoir», ont scandé les manifestants selon des titres de la presse israélienne qui rapportent l’information. Samedi, l’armée israélienne a menacé encore d’intensifier ses opérations.

Dans un communiqué, l’ONG La Paix Maintenant a dénoncé une politique de la «gâchette facile» suivie par l’armée sous les ordres du gouvernement. Récemment élue, la nouvelle cheffe du Meretz, Tamar Zandberg, a également soutenu la demande de l’ONU et de l’Union européenne en réclamant une commission d’enquête contre l’armée israélienne. Depuis vendredi, 16 Palestiniens  ont été lâchement tués par l’armée israélienne à la frontière avec l’Etat hébreu pendant la Marche du retour.

S. S.

Commentaires

    Les Égarés Wahabites
    3 avril 2018 - 10 h 32 min

    Même les Mouettes savent que le Régime Sioniste Israël et USA sont les pires criminel contre le Droit légitime des Palestiniens. .




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.