SNTF : 117 milliards de dinars pour la rénovation du parc roulant 

SNTF
Le premier train Coradia à son arrivée au port d'Alger. New Press

La Société nationale de transport ferroviaire (SNTF) a bénéficié d’un crédit de 117 milliards de dinars pour assurer la réhabilitation de son parc roulant et l’acquisition de nouvelles locomotives et de trains Coralia.

Ainsi, selon M. Mekerbi, directeur du matériel de traction, la SNTF déroule actuellement un programme de réhabilitation de 202 compartiments destinés aux voyageurs, de 12 locomotives, en plus de l’acquisition de 30 locomotives et de 17 autorails Coradia, dont huit sont déjà entrés en exploitation sur les lignes reliant Alger à Oran et Alger à Constantine notamment.

Intervenant ce matin dans le cadre de l’émission «L’invité de la rédaction» de la Chaîne 3 de la Radio algérienne, M. Mekerbi a indiqué que la SNTF dispose actuellement de 200 locomotives de 22 à 32 ans d’âge, dont la maintenance est assurée par sept ateliers disséminés à travers le pays.

Le directeur du matériel de traction au sein de la SNTF signale, en outre, qu’en dehors des locomotives en exploitation, il en existe 200 autres qui sont immobilisées, mais dont certaines, dit-il, pourraient être réhabilitées.

S’exprimant à propos de la vitesse des convois ferroviaires, maintenue actuellement autour de 120 à 140 km/heure, M. Mekerbi explique qu’elle ne pourra être augmentée qu’après le réaménagement des passages à niveau, dont les dysfonctionnements, dans certains cas, ont été à l’origine d’accidents entraînant des dégâts matériels.

R. E.

Comment (3)

    Anonyme
    11 avril 2018 - 2 h 02 min

    Les compagnies ferroviaires canadiennes utilisent encore des locomotives qui roulent depuis les années 50, du siècle dernier sans problèmes particuliers. Et c’est seulement cette année (2018) qu’ils ont décidé de les rénover ! Pas de les renouveler ou de les changer, mais seulement les rénover tellement la qualité du matériel et de l’entretien sont excellent !




    2



    0
    Felfel Har
    9 avril 2018 - 14 h 35 min

    A-t-on pensé à développer le transport de marchandises par rail? Celà contribuerait à réduire le nombres de semi-remorques qui circulent dangereusement sur nos autoroutes, mettant en danger la vie des autres usagers. Un seul convoi ferroviaire de 80 wagons en moyenne par jour, c’est 80 camions en moins sur la route. Et puis, nos campagnes en bénéficieraient aussi en respirant un air moins pollué par les émanations des gaz dégagées par les moteurs diesel. C’est la tendance dans de nombreux pays développés. Investissons alors intelligemment! Developper le transport de voyageurs par train, c’est bien, promouvoir en même temps le transport de marchandises par voie ferrée, c’est mieux.




    8



    3
      Rais
      12 avril 2018 - 15 h 56 min

      Good Idea. Mais dans the le monde du tranport, le transport de marchandises par rail peut y contribuer mais ne peut se substituer au transport terrestre.




      0



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.