Effronterie marocaine

Mohammed VI Front
Le roi Mohammed VI. D. R.

Par Sadek Sahraoui – Pour le moment, personne ne prend vraiment au sérieux la menace de Mohammed VI d’attaquer les troupes du Front Polisario stationnées dans les territoires sahraouis libérés. Tout le monde sait qu’à travers ses gesticulations ridicules, le Makhzen ne cherche rien d’autre qu’à influer sur la décision du Conseil de sécurité de l’ONU, qui doit se pencher à nouveau sur le dossier du conflit du Sahara Occidental vers la fin de ce mois d’avril et adopter donc une nouvelle résolution.

Le Maroc reproduit d’ailleurs le même cirque tous les mois d’avril, chaque année, et cela depuis pratiquement le cessez-le-feu. Usé, le scénario est connu de tous. Même les médias occidentaux, qui ont pris l’habitude de donner systématiquement du crédit à toutes les lubies du Makhzen, ont beaucoup ri à l’annonce du projet du Maroc de reprendre la guerre avec les Sahraouis.

Il faut reconnaitre toutefois Rabat fait cette fois plus de bruit que d’habitude. La raison tient au fait que le rapport posé sur la table du Conseil de sécurité de l’ONU par Antonio Guterres lui est très défavorable. Les Marocains s’emploient donc à faire en sorte que le Conseil de sécurité ne prenne pas en ligne de compte ses recommandations.

Mais pour autant, il n’est pas tout à fait impossible de voir Mohammed VI ordonner cette fois à son armée d’attaquer des positions du Front Polisario. Mais contrairement à ce qu’on pourrait croire, il ne le fera pas avec l’intention de déloger les combattants du Polisario des territoires libérés. Il n’en a d’ailleurs pas le droit. Les résolutions de l’ONU sont d’ailleurs très claires sur la question. Le roi du Maroc peut avoir à l’idée de déclencher une nouvelle guerre des sables, surtout pour détourner le regard de son publique interne sur la grave crise socioéconomique que vit actuellement le Maroc. Un marasme qui se traduit d’ailleurs par des soulèvements sociaux de grande ampleur dans plusieurs régions du royaume. Des régions dont tout le monde sait qu’elles se soulèvent en raison de la pauvreté extrême et  du chômage.

Le Makhzen a peur que toute cette colère balaie un jour prochain le trône et ses intérêts. Pour éviter un tel scénario, il pense renforcer son «front interne» en tirant quelques missiles dans le désert du Sahara Occidental. Mais en optant pour une solution aussi cynique, il prend aussi le risque d’ouvrir un nouveau front. Un front qui risque de lui coûter très cher. Le Maroc est pour ainsi dire pris à la gorge. Il se sait pris à la gorge.

S. S.

Comment (35)

    kamel medjahed
    9 avril 2018 - 21 h 37 min

    Mais arrête de parler homoglaoui6, vient stp , envoie ta ridicule armée de bras cassés, notre glorieuse ANP se fera un plaisir de vous raser de la carte, nous sommes les fils de larbi ben mhidi (allahyalahmou )




    19



    10
    Makhoufi
    9 avril 2018 - 21 h 34 min

    Alors que Bouteflika vient d »inaugurer deux autres lignes du Métro d’Alger je suis triste d’apprendre que 70% de la population rurale marocaine, soit environ 13 millions de marocains continuent à se déplacer à dos de mulet quand le chef de famille à la chance de disposer d’un mulet bien entendu.




    17



    10
    Ziad ALAMI
    9 avril 2018 - 21 h 22 min

    L’ agitation de Homo6 ne vise nullement à influencer la prochaine Résolution du Conseil de sécurité de l’ONU sachant que la donne à profondément changé au sein de cet Organe : départ de tous ses soutiens sur le dossier de colonisation du Sahara occidental (Hillary Clinton, Nicolas Sarkozy, François Hollande ) avec l’arrivée du revanchard Trump suivi ed la prise de distance par le KSA et par conséquent, Homo6 ne souhaite actuellement qu’une sortie honorable pour préserver son «trône».
    Pour preuve, si Homo6 avait encore cette capacité d’influence qu’on veut lui prêter, il l’aurait certainement utilisé au sein de l’UE avant l’arrêt de sa CJUE avant le 27 février dernier.

    A ce titre, pour moi l’agitation de Homo6 de ces derniers jours vise plutôt à détournant l’attention du peuple marocain de son misérable quotidien et braquer cette attention sur l’Algérie tout en la rendant responsable de cette misère endémique et de ses échecs sur le dossier de colonisation du Sahara occidental qu’il a essayé d’ériger en «cause nationale» et ainsi juguler le mouvement de sympathie du peuple marocain envers le peuple algérien particulièrement après le soutien franc et sincère de ce dernier pour l’accueil par le Maroc de la Coupe du monde de 2026.
    Enfin c’est mon point de vue.




    15



    6
    Sidali
    9 avril 2018 - 19 h 40 min

    Au lieu de menacer le peuple du Sahara occidental qui lutte pour sa dignite et sa liberte il ferait mieux de donner a manger a son peuple qui meurt de faim et de soif et de liberer Ceuta et Mellila si bien entendu, il a quelque chose dans le pantalon.




    24



    4
    Mokrane
    9 avril 2018 - 19 h 37 min

    Moi citoyen algerien lambda je met au defit M6 de mettre a execution ses menages et je lui garantie que 15 jours apres il sera dans un tribunal d’Alger pour repondre de ses crimes narcotiques contre la jeunesse algerienne.




    26



    5
      zzn
      10 avril 2018 - 18 h 57 min

      Boutf qui cherche a préservé son tron et son groupe car le roi du Maroc est sur le tronc qui n’est autre que les coeurs des marocains et ça tout les algériens le savent
      ça aussi tout le monde le sait




      2



      7
    Mohamedz
    9 avril 2018 - 19 h 25 min

    A mon avis, les menaces du Mongolien M6 relèvent de la pure surenchère afin de detourner l’attention de son peuple et ainsi faire face au double chaos interne sur le plan economique et externe avec l’impasse sur le dossier de colonisation du Sahara occidental.
    Dit autrement, c’est une manière d’occuper le peuple, de le détourner de ses problèmes socio-economiques internes surtout quand on sait que les populations du Maroc Oriental souffrent de la fermeture des frontières.

    Par consequent, c’est de la pure surenchere surtout que le Roitelet M6 sait mieux que quiconque qu’une guerre contre l’armee de la RASD peut menacer la survie du trône.
    En effet, si le Roitelet M5 engage son armée dans une guerre contre la RASD, la loi martiale sera décrétée dans le royaume. L’armée s’emparera du pouvoir et bénéficiera de l’appui du peuple et de la classe politique pour renverser le Roitelet M6.
    Son papa le Glaoui H2 avait parfaitement compris ce risque et c’est pour cela qu’il avait lui-meme demande le Cessez le feu avec la RASD en 1991 meme si tout le monde sait que la « Marche Verte » de 1975 avait pour seul objectif d’eloingner les Generaux des FAR a l’effet d’eviter un autre coup d’Etat militaire apres ceux de 1971 (General Benabid), 1972 (General Oufkir) et 1973 (General Dilmi).
    En conclusion, je continue a dire que les menaces du Roitelet M6 relevent de la pure surenchere et donc MAKANE WALLOU (Dixit Messahel),




    17



    6
    Mahmoud
    9 avril 2018 - 18 h 58 min

    A croire que le Makhzen persiste à vouloir cacher le décès du Roitelet M6.
    En effet, le prestige du roitelet M6 a été largement touché par son absentéisme pendant les premières années de son règne lorsqu’il passait la plus grande partie de son temps à voyager et à faire le tourisme sans compter les dépenses pris en charge par le contribuable marocain.
    Les critiques d’une certaine presse marocaine dite libre, contre le désintérêt du roitelet pour la chose politique a poussé le Makhnez à mener une vaste campagne de propagande dans le but d’effacer l’effet laissé par le penchant du fils du Glaoui H2 pour les loisirs et les voyages VIP à l’étranger.
    Dans ce contexte, aucune inauguration ne se faisait sans la présence du Roitelet M6. On le voyait tous les jours sur les écrans de la télévision en train d’inaugurer un projet, aussi ridicule qu’il soit et les chaines de hauts responsables civiles et militaires en lignes faisant la courbette pour le fameux « baise-main ».
    L’ampleur du travail de sacralisation de la personne du roitelet a eu un effet pervers : La population ne croit plus au gouvernement ni aux partis. « Seul Med VI est capable de résoudre les problèmes du Maroc », dit-elle. Même lorsque la France intervenait au Conseil de Sécurité pour sauver la peau de son allié sur le dossier de colonisation du Sahara occidental, la presse propagandiste du Makhzen invoquait l’intervention du roitelet par téléphone auprès du Secrétaire Général de l’ONU.
    Aujourd’hui, le Makhzen traverse une mauvaise passe à cause de sa gestion du dossier sahraoui et ne peut pas invoquer l’intervention du roitelet parce qu’il est décédé et les autorités marocaines, acculées par leur propre politique de sacralisation du roitelet, n’osent pas annoncer la mort de leur chef, conscientes qu’elle risque de créer la panique dans le pays. Alors, elles puisent dans les archives du dénommé Soufiane el Bahri pour sortir quelques vieilles photos du roitelet dans l’espoir de rassurer l’opinion publique marocaine. Mais, jusqu’à quand?




    13



    8

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.