Le mémorandum qui dévoile les mensonges du Maroc sur un prétendu mouvement de troupes

mensonges Maroc mouvement de troupes
La campagne de désinformation du Maroc n’est plus ni moins qu’une tactique de diversion. D. R.

Par Kamel M. – Le Secrétaire général des Nations unies a été destinataire d’un mémorandum qui met à nu les mensonges du Makhzen sur un prétendu mouvement de troupes sur la zone tampon de Guerguerat. «Le Maroc a orchestré un tapage médiatique et diplomatique sans précédent qui a atteint le stade de l’hystérie. Il a même brandi la menace d’engager une action militaire pour annexer les zones libérées, prétextant, selon Rabat, que les forces sahraouies ont violé l’accord de cessez-le-feu conclu entre les deux parties depuis 1991», lit-on dans le document en question dont Algeriepatriotique détient une copie.

«Ce tapage de Rabat a été accompagné par une campagne de désinformation sur la réalité qui existe sur le terrain en semant la confusion sur les données géographiques acceptées d’un commun accord par les deux parties, le Front Polisario et le royaume du Maroc», rappelle le ministère sahraoui des Affaires étrangères, qui a jugé utile d’apporter des clarifications sur cette campagne fallacieuse lancée par Rabat.

La RASD révèle, en effet, que les allégations du Maroc, selon lesquelles Bir Lahlou et Tifariti se situent dans la zone tampon, sont fausses puisque «ces deux villages se situent dans les zones libérées à pas moins de 90 km du mur de défense marocain». Par conséquent, ces deux circonscriptions sont hors de la zone tampon.

«Sur le terrain et depuis le cessez-le-feu, le gouvernement sahraoui administre et développe les zones libérées qui sont sous son contrôle. Les régions et les bases militaires de l’armée sahraouie sont en permanence au Sahara Occidental depuis le déclenchement de la guerre de libération contre le colonialisme espagnol en 1973, sans compter la réalisation d’infrastructures par l’Etat sahraoui au profit des populations de ces zones, notamment des hôpitaux, des écoles et des forages de points d’eau», souligne le mémorandum.

«Dans sa campagne mensongère, l’Etat marocain a prétendu que pour la première fois, le président sahraoui a reçu les lettres de créance d’ambassadeurs étrangers dans la circonscription de Bir Lahlou. Cette allégation est une contre-vérité, comme le prouvent les différentes activités, les visites et rencontres ainsi que les congrès organisés par le Front Polisario et l’Etat sahraoui depuis des décennies ainsi que l’accueil de nombreuses personnalités étrangères – gouvernements, parlements, partis politiques et société civile – et les composantes de la Minurso», note encore le document.

Pour le ministère sahraoui des Affaires étrangères, «la campagne mensongère du Maroc vise avant tout à trouver un alibi, même fabriqué, pour trahir ses engagements conclus dans le plan de règlement». «Ce tapage intervient aussi dans un climat de blocage marocain des efforts du Secrétaire général des Nations unies et de son Envoyé personnel ainsi que le rejet de Rabat du travail de la mission technique de l’ONU qui devrait solutionner le problème résultant de la violation du cessez-le-feu par le Maroc dans la zone de Guerguerat par l’ouverture d’un passage dans le mur de défense», explique le document de la RASD, ajoutant que «d’autres facteurs ont accentué la rage des autorités marocaines», notamment l’arrêt de la Cour européenne de justice qui «a porté un coup dur aux prétentions et interdit le pillage illégal par le Maroc des ressources naturelles du Sahara Occidental», et l’appel lancé par l’Union africaine lors de son dernier sommet à des négociations directes entre la République sahraouie et le royaume du Maroc.

«Il est clair, conclut le mémorandum, que la campagne de désinformation entretenue par le Maroc au sujet du cessez-le-feu et de la situation sur le terrain au Sahara Occidental n’est plus ni moins qu’une tactique de diversion montée pour le Conseil de sécurité afin de dévier les regards des véritables problèmes qui sont à la base de l’impasse actuelle causée par le Maroc lui-même.»

K. M.

Comment (6)

    Rachid Djha
    14 avril 2018 - 21 h 17 min

    Si l’armée de la RASD est de plus en plus agressive et provocatrice envers le Maroc c’est parce qu’elle a vu que sa soldatesque a été incapable de défendre un petit Îlot (Îles de Persil).




    6



    7
    Paris 75011
    14 avril 2018 - 18 h 50 min

    La quasi-totalité de mes copains marocains ici à Paris commencent à reconnaître que Hassan 2 à piégé le Maroc et son peuple en ayant accepté dans le contenu de l’Accord de Cessez-le-feu de 1991 l’intitulé de la MINURSO qui veut dire très simplement Mission des Nations Unies pour l’organisation du Référendum au Sahara Occidental.




    7



    8
    Ahmed ADDOU
    14 avril 2018 - 18 h 27 min

    Le contenu du projet de Rapport du SG de l’ONU, Mr Guterres est édifiant quant aux mensonges du Roitelet M6 avec le risque que la prochaine Résolution de fin Avril provoquerait un tsunami au Maroc à même d’emporter la féodale prédatrice famille allaouite allochtone venue de l’Arabie Yahoudite pour humilier et asservir le peuple marocain frère.




    10



    9
    Rachid Djha
    14 avril 2018 - 18 h 20 min

    Tous les mensonges du Mongolien M6 vont être effacés puisque il a entamé une Omra depuis ce matin. lol




    10



    12
    Med Benhamou
    14 avril 2018 - 18 h 18 min

    Les récurrents mensonges sont en train de se retourner contre leurs auteurs d’où la panique généralisée du Régime du Makhzen notamment ces derniers mois soit depuis l’Arret de la CJUE du 27 février dernier.




    10



    8
    Ziad ALAMI
    14 avril 2018 - 18 h 08 min

    Toute cette agitation et ces fuites en avant pour éviter d’appliquer la dernière Résolution 2017 du Conseil de Sécurité de l’ONU qui dit très clairement que  » le Maroc et le Polisario (RASD) doivent revenir à la table des négociations sans conditions préalables ».




    13



    9

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.