Des experts russes examinent les débris de l’avion qui s’est écrasé à Boufarik

Iliouchine ANP russes
Epave de l'Iliouchine des forces aériennes de l'ANP qui s'est écrasé à Boufarik. D. R.

Par R. Mahmoudi – Selon le quotidien arabe paraissant à Londres Al-Charq Al-Awsat, une équipe d’experts techniques russes est arrivée vendredi à Alger pour effectuer des travaux d’expertise sur l’avion de transport militaire qui s’était écrasé mercredi dernier dans le périmètre de l’aéroport militaire de Blida. Cet avion, de type Iliouchine II-76, a été acquis par l’Algérie auprès de l’ex-Union soviétique vers la fin des années 1970.

D’après la même source, la délégation russe, qui est composée de cinq experts techniques, s’est rendue dès l’après-midi de la journée de vendredi sur les lieux du sinistre pour examiner des échantillons de débris de l’avion afin, ajoute-on, de déterminer la durée de validité de l’appareil. Sachant que des spécialistes de l’aéronautique, contactés par la presse, avaient avancé que cette validité expirera en 2023.

Les résultats des expertises russes devraient apporter des réponses aux interrogations de plus en plus insistantes des Algériens sur la fréquence des accidents techniques qui touchent spécialement les appareils de fabrication russe et donner, éventuellement, des explications formelles et définitives sur la ou les causes de la panne qui a provoqué le crash de l’Iliouchine II-76, le 11 avril dernier, et qui a fait 257 morts et une vingtaine de blessés.

Il s’agit du crash le plus mortel de ces vingt dernières années. Il est à rappeler qu’un avion de transport militaire s’était écrasé en février 2014 à Oum El-Bouaghi, dans l’est du pays. L’avion de type Hercule C130 transportait des militaires et leurs familles. Un autre accident similaire s’était produit en avril 2007 à Blida, près d’Alger, et avait fait 15 morts.

R. M.

Comment (15)

    Ksntini
    16 avril 2018 - 20 h 05 min

    Depuis quand la camelote soviétique est elle fiable ? Si tel était le cas, cela se saurait. Le matériel soviétique est performant lorsque l adversaire n a ni armes ni moyens de défense valable (GUÉRILLAS, révoltes populaires,…). Contre une armée régulière, le matériel russe n à jamais fait ses preuves sinon merci de prouver le contraire.




    1



    1
    SABOTAGE/ ATTAQUE
    16 avril 2018 - 10 h 58 min

    C’est un sabotage au nom du polisario et il y avait des Sahraouis dans cette avion qui derangeaient. Reste a savoir si un ou plusieurs pays est responsable faut trouver les auteurs de cette attaque !!!!




    1



    1
    MELLO
    15 avril 2018 - 18 h 47 min

    Pour Akram Kharief, consultant algérien spécialiste des questions de défense et de sécurité, corréler l’ensemble des crashs à la vétusté des appareils relève du raccourci. Il explique, à cet effet, que l ‘Algérie étant un vaste pays, exposé au danger du terrorisme, il s’en suit une sur-utilisation des engins, aussi bien pour transporter des troupes que pour patrouiller. Or, plus d’heures de vol impliquent, forcément, plus de risques. Ces avions demeurent robustes et très bien entretenus, avec une maintenance irréprochable, que ce soit en Algérie ou en Russie. Ce sont les vraies bêtes de somme de l’armée algérienne. Ils volent tous les jours depuis trente ans. C’est l’équivalent de vrais avions de ligne. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard, si les accidents de la flotte de transport ont concerné davantage les engins occidentaux que russes», compare l’expert algérien. La conclusion débouchera inévitablement sur une nouvelle flotte qui s’impose et un Personnel compétent doit suivre,augmenter le nombre de pilotes pour une gestion rigoureuse de la ressource humaine.




    3



    2
    Trahison interne
    15 avril 2018 - 16 h 39 min

    Pardon, je voulais dire  » sanctionner »




    0



    1
    bougie
    15 avril 2018 - 15 h 48 min

    Je suis sûr à 100% que les experts russes ne trouveront aucun défaut à l’Ilouchine que leur pays à vendu à l’Algérie ,et comme il ne semble pas y avoir d’experts algériens sur le terrain il faut se fier à ceux de ce grand pays ami .




    8



    2
    Ghetto
    15 avril 2018 - 14 h 28 min

    Si Sabotage il y a.
    Le pays concerné recevra une DECLARATION DE GUERRE




    4



    8
    Anonyme
    15 avril 2018 - 12 h 53 min

    Quand on analyse la réaction de nos … politiques et la pseudo presse par rapport à ce drame, je dirais que c’est un sabotage.




    7



    9
    Hakim Honneger
    15 avril 2018 - 12 h 47 min

    De deux chose l’une: soit il s’agit d’un acte terroriste ou d’ennemis extérieur. Mon avis se fonde sur les missiles portables découverts par l’armée, si j’ai bonne mémoire du coté d’adrar ou de illizi, qui peuvent atteindre des appareils qui volent à basse altitude, et l’avion en question venait juste de décoller. Soit, d’un acte de sabotage. Il se peut aussi que les techniciens chargés de la maintenance n’ont pas effectué une inspection adéquate. Quelque soit X, ces crash successifs qui touchent des avions militaires et des hélicoptères me paraissent bizarre.




    15



    8
    Trahison interne
    15 avril 2018 - 11 h 46 min

    Il faut actionner les médiats soi-disant Algérien pour leurs traitrise. des noms des militaires qu’ils ont vendu et les autres information, passer mon message AP. Il faut fermer ces médias douteux et les frapper dans leurs compte en banques, même à l’étranger. Message aux DRS (si nous en avons ?) : Arrêter de boire du thé, AU TRAVAIL !!!!




    16



    5
    BOITE NOIR !?
    15 avril 2018 - 11 h 14 min

    Dans cette délégation Russe y a t’ils des espions étrangér !!!!!!!!!!???Et les experts Algériens ils sont ou ?!!




    12



    7
    Enquette
    15 avril 2018 - 11 h 10 min

    Une enquete sur le personnel serait la bienvenue !




    18



    2
    100%
    15 avril 2018 - 11 h 09 min

    SABOTAGE A COUP SUR !!




    11



    10
    الهوارية
    15 avril 2018 - 10 h 09 min

    L’État algérien doit réquisitionner cette parcelle de terre où nos 257 Martyrs ont trouvé la mort dans le crash de l’avion Militaire le 11 avril à Boufarik. Ce lieu doit devenir un lieu de recueillement où un jardin ou square et une stèle doivent être érigés en mémoire et en hommage à toutes les victimes chacune par leurs noms.
    Personne n’a le droit d’aller piétiner ce lieu pour filmer et vendre à RT et autre Médias anglais pour gagner de l’argent de manière peu scrupuleuse….




    17



    11
    Dzézaïr
    15 avril 2018 - 8 h 13 min

    Les problèmes viennent incontestablement des matériels militaires.
    Y a t-il des contrôles périodiques des entretiens régulier.
    N’est ce pas l’oeuvre de sabotages par infiltrations d’ennemis au sein de l’armée?
    En tout cas il y a une ou des explications concernant les accidents tragiques répétés touchant les appareils de l’armée de l’air.




    23



    11
      AÏT Chaalal
      15 avril 2018 - 9 h 39 min

      Normalement la durée de vie d’un avion de 25 années de service en respectant bien-sûr les périodes de contrôle général de l’appareil et la maintenance . Les avions de transport militaire de l’armée de l’air algérienne date au début des années 70, ils ont plus de 25 ans de service à partir de la moitié de l’année 1995… Je pense qu’il est temps que le MDN procède au changement de la flotte de transport de l’armée de l’air.




      22



      5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.