Naissance d’un «Réseau des partis démocratiques d’Afrique du Nord»

RCD Tunisie
Le RCD, représenté par son président, Mohcine Belabbas, était présent à Monastir. New Press

R. Mahmoudi – Dans une déclaration sanctionnant la rencontre de concertation ayant réuni, les 14 et 15 avril à Monastir en Tunisie, onze partis politique d’Afrique du Nord, les signataires annoncent la création d’une instance de coordination dénommée «Réseau des partis démocratiques d’Afrique du Nord» et s’accordent sur l’intensification des échanges entre différents partenaires et l’organisation de rencontres annuelles pour débattre des questions d’actualité.

Les signataires ont exprimé leur inquiétude face à la montée du terrorisme et de l’extrémisme et tirent la sonnette d’alarme sur «la prolifération illégale» des armes dans la région d’Afrique du Nord. A cette occasion, les partis signataires expriment leur soutien au peuple libyen dans sa quête de stabilité, d’unité et de réconciliation nationale.

Par ailleurs, les onze formations membres de cette instance appellent à une «Afrique du Nord ouverte sur le monde et les mutations actuelles qu’impose la révolution des technologiques d’information et de communication, mais tout en défendant la souveraineté de chaque Etat et le refus de toute forme d’ingérence dans les affaires internes».

Trois formations algériennes ont assisté à cette réunion et signé la déclaration de Monastir. Il s’agit du RCD, représenté par son président, Mohcine Belabbas, du Front El-Moustakbel, représenté également par son président, Abdelaziz Belaïd, et, enfin, Talaï El-Houriat d’Ali Benflis, qui a délégué un membre de sa direction, Khaled Dehnia.

R. M.

Comment (15)

    Tangoweb54
    18 avril 2018 - 14 h 28 min

    C est plutôt des partis tendance Berberistes plutôt que Maghrébin, voilà ce qu’ on appelle la manipulation dangereuse




    0



    0
    Anonyme ce
    17 avril 2018 - 16 h 37 min

    On croit savoir que le congrès constitutif de tiendra à Sant’Egidio. Le Maroc sera représenté par André Azoulay
    Les Bulletins météo (pour le printemps) seront présentés par Bernard-henri Levy. Le Haut Patronage sera assuré conjointement par Jack Lang et Ferhat M’henni, quant à l’assistance technique, elle sera assurée par Driencourt qui délivrera les visas, pendant que la sécurité sera du ressort de Emié qui lira un message de Macron où il sera question de « laisser passer le passé »




    9



    2
    ripper
    17 avril 2018 - 15 h 40 min

    Ainsi, le RCD s’est autoproclamé représentant des démocrates algériens auprès d’un nébuleux réseau !!!
    Ça me fait rappeler une certaine dawla islamiya (Daech), en plus soft.
    On pourra dire que les chacals sionistes et affiliés tapis au Maroc, au Sud et au Sud-Est n’ont pas perdu de temps.

    PS: Il faut se méfier de ceux qui ont une affiliation autre qu’algérienne et qui arborent un étendard autre que celui des chouhadas algériens.




    10



    3
    DZ
    17 avril 2018 - 12 h 21 min

    Aucun mot sur le Haschisch marocain ?? Mais ils se donnent le droit de nous donner des ordres sur nos frontières!!!!




    20



    4
    Numidie-DZ
    17 avril 2018 - 11 h 50 min

    Ces partis du tajine gratuit vont revenir en Algérie tout fiers de leur trahison et vont commencer à dire que l’Algérie n’est pas démocrate, car elle lutte contre le Haschisch marocain.
    Soyez certain qu’ aucun de ces pseudo-partis de merde n’aura ma voix ni celle de mon entourage.
    Dégagez de l’Algérie, vous puez la bassesse et la traitrise.
    Les frontières resteront éternellement fermées.




    23



    4
    Bouzorane
    17 avril 2018 - 11 h 45 min

    Le premier qui a parlé d’afrique du nord est un certain Messali Hadj, un albanais fils de janissaire! On ne sait pas trop comment ce turco-mongol a réussi à s’incruster dans le Mouvement national!! On l’a même qualifié de « père du nationalisme algérien », rien que ça!!!!
    Mais il n’est pas le seul intrus!!
    Un albanais serait donc « le père du nationalisme algérien »… Un juif pied-noir (Benjamin Stora) serait « l’historien de la révolution algérienne »…. un martiniquais (Frantz Fanon) serait « l’idéologue de notre révolution »!!!!
    C’est une tentative de confiscation de la révolution algérienne.
    Par mépris pour le peuple Algérien, on ne veut pas lui reconnaître la paternité de sa propre révolution!!!
    Notre révolution a été tellement grande qu’elle a surpris le monde entier. Tellement grande qu’on avait peine à croire que s’était l’œuvre du peuple Algérien, un peuple qu’on croyait mort et enterré!!! C’est pour cette raison qu’on en attribue les mérites à des étrangers!
    Non, le père du nationalisme algérien n’est pas un albanais, mais un algérien, un vrai… ils s’appellent Mohammed El Maadi, Amar Imache, et bien d’autres….
    NON l’historien de la révolution, ce n’est pas Benjamin Stora, mais c’est Mohammed Harbi, un Algérien de pure souche…. Et NON un pays comme l’Algérie qui a une histoire millénaire n’a pas besoin des théories fumeuses d’un martiniquais!… VIVE L’ALGERIE SOUVERAINE ET ETERNELLE… VIVE LA REVOLUTION ALGERIENNE,SEULE L’ALGERIE COMPTE, SEULE L’ALGERIE EXISTE… VIVE LES NATIONALISTES ALGERIENS…. A bas LES FAUSSAIRES, LES IMPOSTEURS, LES INTERNATIONALISTES, LES NORD-AFRICANISTES et LES ARABO-ISLAMISTES!!!




    13



    5
    Tinhinane-DZ
    17 avril 2018 - 11 h 40 min

    Je crois que il est temps que l’Algérie soit nettoyée de ces microbes politiques qui se donnent le droit de parler en notre nom.
    Personne ne leurs a donné la procuration pour parler de l’Algérie et son peuple.
    Il faut reconnaitre que le drame de l’avion a mis à nu toute les crapules qui travaillent pour la destruction de l’Algérie.

    VIVE L’ALGÉRIE ALGÉRIENNE !!!




    15



    3
    Kahina-DZ
    17 avril 2018 - 11 h 20 min

    Tous ces pseudo-Algériens qui ont assisté à cette rencontre des prédateurs sont pour l’ouverture des frontières.
    Ces partis nous disent que le makhzan a le droit d’empoisonner nos jeunes avec son haschisch, il ne faut pas se mêler…Mais ils se mêlent de nos frontières.
    Hadou Laklab, ce sont des harkis version 2018. Si j’avais le pouvoir, je leurs interdirais de rentrer au pays qu’ils ont trahi à cœur joie. YAKHI MOUSSIBA YAKHI.




    20



    3
    Tin-Hinane
    17 avril 2018 - 11 h 00 min

    On croit rêver maintenant ils veulent créer un « parti commun » ils peuvent rien ne leur interdit mais alors qu’ils restent entre partisans. Il est clair, comme l’a fait remarquer le commentaire de Nasser que c’est pour l’ouverture des frontières. Après nous avoir envoyé des terroristes, après tous les sales coups qu’ils nous ont fait, après leur collaboration pleine et entière avec la france, la GB et tous ceux qui nous ont attaqué, maintenant qu’on a gagné, vaincu l’ennemi et à quel pris, les tunisiens et les marocains veulent construire un parti avec nous, ils nous prennent vraiment pour des cons! le pire dans tout ça c’est qu’ils trouvent des algériens preneurs.




    12



    3
    DZDZ
    17 avril 2018 - 10 h 46 min

    En regardant les sales vidéos postées par les chiens esclaves du makhzan, dans les quelles des rats marochiens riaient à cœur joie du drame qu’a touché l’Algérie, je me demande s’il ne faut pas demander à ces partis traitres de rester chez le makhzen.




    15



    3
    Reda
    16 avril 2018 - 19 h 56 min

    Ce sinistre MOHSSEN BELABBES que Said Sadi désigne par le sobriquet « Pinochio ou l’idiot du village » devrait se taire tant ses gesticulations sont ridicules! il s’est retrouvé à ce niveau grace à Said Sadi qui ne voulait surtout pas que son successeur lui fasse de l’ombre! un âne ce Mohcen




    23



    5
    Selecto
    16 avril 2018 - 18 h 46 min

    Pas un mot sur le peuple sahraoui, les crapules !




    28



    10
    Nasser
    16 avril 2018 - 18 h 12 min

    Tout ce tralala. Ces réunions. Ces déplacements (payés par qui?) Sûrement pas par l’argent des militants, n’ont qu’une finalité : les frontières algériennes. Ouvertes et j’allais rajouter biens chaudes.




    22



    7
    Algérien
    16 avril 2018 - 17 h 12 min

     » mais tout en défendant la souveraineté de chaque Etat et le refus de toute forme d’ingérence dans les affaires internes». » Voici la « signature » des agents du Makhzen. La preuve est établie de la collusion des services de bouffi6 avec ces micro-partis qui ne représentent qu’eux mêmes…




    28



    10
      Anonyme
      17 avril 2018 - 11 h 03 min

      Algérien, le pire c’est pas le bouffi6 lui il fait ce qu’il peut pour sauver sa mise, ils peut tout suggérer, non le pire ce n’est pas lui, le pire ce sont ces algériens qui se sont rendu à cette mascarade pour former un parti avec lui.




      8



      2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.