Mohamed Aïssa : «Ferkous n’a pas mis les pieds dans une mosquée depuis un an»

Par Hani Abdi – Le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Mohamed Aïssa, semble décidé à en découdre avec le courant «madkhali» qu’incarne le salafo-wahhabite Mohamed-Ali Ferkous. En déplacement aujourd’hui à Ghardaïa, le ministre charge une nouvelle fois cheikh Ferkous et ses adeptes, les accusant de «semer la division» au sein de la société algérienne. Mohamed Aïssa ira encore plus loin dans sa critique en assurant que ce salafo-wahhabite ne fréquente plus les mosquées algériennes. «Ferkous n’a pas mis les pieds dans une mosquée depuis un an», a affirmé Mohamed Aïssa, pour lequel «celui auquel ne plaisent pas nos mosquées ne va pas nous plaire».

Le ministre a insisté sur les germes de la division que sème le courant représenté par Ferkous. «Nous sommes contre la division», a-t-il clamé, lançant ainsi un nouvel avertissement à ceux qui cherchent à diviser les Algériens. En effet, dans une fatwa, toujours consultable sur son site, le salafo-wahhabite Mohamed-Ali Ferkous a exclu tous les autres courants religieux présents en Algérie de «la sunna». Pour lui, il n’y a que ses adeptes qui peuvent se réclamer de la «sunna». Ce qui a suscité de vives réactions des autorités, mais aussi de toutes les organisations religieuses du pays, dont l’Association des oulémas algériens.

Dans une précédente déclaration, Mohamed Aïssa a violemment critiqué la sortie de cheikh Ferkous. Il avait assuré que l’Etat ne se laissera pas faire et que «les lois de la République seront appliquées contre ceux qui dévient du courant religieux national et véhiculent des idées étrangères et surtout dangereuses pour l’unité nationale». «Nous n’allons pas fermer les yeux sur ces pratiques religieuses dangereuses, surtout celles qui tentent de semer les germes de la division dans la société» au nom de l’appartenance à tel ou tel courant de l’islam. Mohamed Aïssa avait précisé que cette fatwa de cheikh Ferkous, ancien du FIS dissous, était identique au discours ambiant des extrémistes religieux au début des années 1990.

Le chef de l’Etat avait lui aussi averti les semeurs de la discorde lors d’un message adressé à la nation à l’occasion de la journée nationale du Savoir, qui coïncide avec le 16 avril de chaque année. «L’avènement de la mondialisation et des moyens de communication modernes ainsi que certains évènements ayant secoué le monde musulman, et de nouvelles idées, ô combien étrangères au peuple algérien, ont graduellement ébranlé notre cohésion idéologique et intellectuelle au point d’affecter la stabilité de l’Algérie et de la faire basculer dans l’enfer du terrorisme et les affres de la tragédie nationale», avait-il affirmé, assurant que «l’Algérie musulmane veille également à l’encadrement et au soutien de l’action généreuse de notre peuple dans la propagation des mosquées, un travail encadré par l’Etat dans le cadre de la loi et appuyé par nombre de promotions de cadres des affaires religieuses, formés dans les universités et diplômés des écoles coraniques, que veillent à animer nos augustes zaouïas qui ont été et demeurent une composante au service de notre religion et de la cohésion de notre société».

H. A.

Comment (9)

    kaci
    25 avril 2018 - 8 h 12 min

    L’islamisme d’Etat n’est pas moins dogmatique et totalitaire. D’ailleurs il sert la prise du pouvoir par l’islamisme. La Berbérité est sous pression de l’Etat arabe qui préfere un futur Etat islamique plutot que l’authenticité laique . La francearabie est la devise encore et encore
    De gaulle a bien investi ses agents

    Que les autorités gardent un oeil sur lui ..
    24 avril 2018 - 8 h 20 min

     » Mohamed Aïssa : «Ferkous n’a pas mis les pieds dans une mosquée depuis un an»  » .
    mettre les pieds est une chose …., activer en coulisses en est une autre ….

    2
    1
    Salim
    23 avril 2018 - 23 h 26 min

    S’il ne fréquente plus les mosquées algériennes, donc, c’est un takfiriste, il est convaincu que les Algériens ne sont pas musulmans pour lui.
    madkhali est identique au jihadiste, les deux sont takfiristes, la même maison, d’ailleur les jihadistes traitent leurs frères madkhalis de: hermaphrodites (moukhanathine) parce qu’ ils pensent la même chose qu’eux mais ils n’ont pas les couilles pour agir.
    Mais Attention!!! Les madkhalis sont plus dangereux !!! Un proverbe adéquat qui dit :
    Donnes-moi un petit madkhali je te donne un grand jihadiste!!! Ceci résume le danger du madkhalisme en Algérie.
    Peut être que l’état laisse faire le madkhalisme pour faire face au jihadisme, là c’est une grosse erreur !!!
    Nb : SVP à vous tous, faites propager ce message partout et à tout le monde.

    8
    3
    Anonyme
    23 avril 2018 - 22 h 15 min

    simple : envoyer ferkouss en arabie, il se plaira la bas avec ses « frères » c’est certain

    11
    2
    Anonyme
    23 avril 2018 - 18 h 47 min

    je pense que c est plutôt le rôle des services compètent qui est le DSS ou simplement la DGSN du General major Abdelhamid Hamel qui devrait lui rappeler les principes de l Algérie et de son peuple et lui rappeler que nous avons payer déjà un lourd tribu du a ce sujet et que la prochaine fois qui continu a menacer ou diviser l unité du pays et qui nuit a l image du pays dans son développement économique social et touristique et qui va a l encontre des intérêts nationaux et qu il il en subira les conséquences et que personnes ne pourra le sauver aujour dhui en Algérie . Vous verrez par la suite si il va continuer à l ouvrir. C’ est l état qui gouverne et force est a la loi et pareil pour chacun d entre nous .

    11
    2
    DYHIA-DZ
    23 avril 2018 - 18 h 34 min

    Quand est-ce-que allez vous cesser d’avertir pour passer à l’étape la plus sérieuse et crédible qui est l’application de la loi.
    Ferlkous continue sa ferkoulisation de l’Algérie, Il n’a pas l’air d’avoir peur.

    16
    3
    kindiroudoka
    23 avril 2018 - 17 h 54 min

    On ne peut être un musulman sincère si l’on associe à la religion une particularité : sunnites, chiites, wahabites, malékites…Les choses sont claires pourtant !
    L’ISLAM est merveilleux, mais mélangé à l’ignorance il devient …à vous de choisir !

    13
    2
    Anonyme
    23 avril 2018 - 17 h 50 min

    la place de Ferkous est au tribunal pour le jeter dans une prison.
    Vos avertissements ne règlent pas le problème.
    La mollesse de nos dirigeants nuit au pays.

    25
    3
      SAUVAGEMENT ANTI SALAFISTES
      24 avril 2018 - 8 h 18 min

      EXACTEMENT !!! ce laisser aller envers les islamistes va conduire le pays àune situation d’autre fois ….ça commence comme ça , par le laisser aller des autorités , puis ça dérappe et ça sera trop tard , il est urgent d’agir et d’envoyer tous ces macaques qui se croient etre des gens du paradis , les renvoyer à leur vrais foyers , des prisons dans le sud, ils s’y plairont là bas car de toutes façons ils ne servent à rien à part penser à tuer ceux qui ne leurs ressembent pas…
      (MOI, MUSULMAN, SAUVAGEMENT ANTISALAFISTE ET FIER DE L’ETRE)

      5
      1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.