Le général Khaled Nezzar : «Je ne suis pas un tireur de ficelles !»

Nezzar
Le général Khaled Nezzar lors de sa conférence de presse. New Press

Par Karim B. – Le général à la retraite Khaled Nezzar a affirmé, lors de la présentation du premier tome du recueil de ses mémoires, que s’il a choisi de prendre sa retraite à l’âge de 57 ans, c’est parce qu’il n’est pas du genre à «tirer les ficelles». L’ancien ministre de la Défense nationale répondait à la question d’un journaliste sur un article récent publié par un site français dirigé par un transfuge du journal Le Monde, sur une prétendue «bande des quatre» qui «comploterait» dans la perspective de la prochaine élection présidentielle.

Le général Khaled Nezzar a, à ce propos, affirmé qu’il appréhendait cette échéance, à l’instar de n’importe quel citoyen, tout en se défendant de s’ingérer ou de s’impliquer dans la vie politique actuelle. Pour l’ancien membre du Haut Comité d’Etat, il est regrettable que certains mettent tous les généraux dans le même sac, en citant plusieurs exemples sur des ragots dont il fait l’objet, notamment sur des biens qu’il posséderait en France. «Vous vous imaginez ? Il paraît que j’ai deux grandes tours à Paris», a-t-il ironisé, en appelant les gens à éviter les amalgames et à désigner les généraux coupables de prévarication par leur nom.

Le général Khaled Nezzar a rendu un vibrant hommage aux victimes du crash de l’avion de l’ANP et salué la bravoure du pilote qui a évité d’impacter les maisons alentours. «Le pilote a manœuvré courageusement et a réussi à faire s’écraser l’avion dans un mouchoir de poche», a dit le général Nezzar, qui a appelé à éviter de spéculer sur les raisons de l’accident tant que la commission d’enquête n’aura pas rendu ses conclusions. «Le risque zéro n’existe pas. De tels accidents sont rares, mais ils ne sont pas exclus», a ajouté l’ancien ministre de la Défense nationale.

Le général à la retraite a rappelé les raisons du retrait de la première édition de ses mémoires, dû au nombre élevé de coquilles. «Ce retrait nous a coûté cher, mais je ne pouvais pas mettre entre les mains des respectables lecteurs un livre truffé de fautes», a-t-il expliqué, en ajoutant que le second tome de ses mémoires, qui traite de la séquence politique 1988-1994, sera prêt d’ici fin juin, mais qu’il ne sera pas édité avant septembre ou octobre prochains.

K. B.

Comment (32)

    mouatène
    17 août 2018 - 10 h 57 min

    Monsieur Djemel bonjour. meme si c’est un peu en retard , je vous salut pour votre raisonnement qui est juste. chaque chose a ses débuts, et en son temps. et bien je dirais à notre illustre compatriote Monsieur Khaled NEZZAR que s’il se présente aux présidentielles nous serons déjà 2 à le soutenir. tot ou tard l’histoire replacera les grands hommes à leur juste valeur. parce qu’il en est un. gloire aux Martyrs de l’Algérie.

    ripper
    24 avril 2018 - 15 h 45 min

    Comme tout humain le Général Nezzar a du positif et du négatif.
    Il a été dans les premières lignes de la guerre arabo-israélienne, il a remis le Makhzen à sa place (…) dans les années 70 lorsque H2 avait attaqué et embusqué nos soldats, et quelques autres bons coups.
    Les mauvais englobent les événements d’Octobre 88 où il avait agi en militaire contre des civils chahuteurs, pour avoir jeté le bébé avec l’eau du bain en 1992, là où il y avaient de bons musulmans et de mauvais islamistes made in Saoudia, Iran & Israël. Et la dernière faute et non la moindre, laisser les décideurs ramener (…) Bouteflika. Ce fut fatal, c’est le blackout total, on ne sait plus qui fait quoi, comme si le destin de l’Algérie se joue ailleurs,

    13
    3
      Djemel
      24 avril 2018 - 22 h 57 min

      Vous avez oublié le plus important. Il fait partie de ceux et celles qui ont sacrifié leur jeunesse ou leur vie pour nous donner une nation. De plus, il a démontré clairement :
      – Il ne s’accroche pas au pouvoir. Il aurait pu.
      – Il a un franc-parler
      – Il a le sens de la justice parce qu’il a choisi d’affronter ses détracteurs devant des juges
      – Il ne fuit pas ses responsabilités
      – Il est nationaliste
      – Il a libéré le pays une deuxième fois
      Ce sont ces éléments qui m’ont amené à dire qu’il fera un excellent président de l’Algérie.
      Il n’y a pas beaucoup parmi nous qui arriveront à faire ce que le général Nezzar a réalisé. Toute personne qui réalise fait des erreurs. La différence est que certains reconnaissent leurs erreurs et d’autres pas.

      7
      2
    ChitaDZ le meilleur
    24 avril 2018 - 15 h 01 min

    Vive le Général Nezzar et l’armée de libération nationale qui protège l’Algérie tout entière et le président Son excellence Abdel aziz Bouteflika l’homme de l’honneur et de la réussite et il faudra que tout le peuple Fiers Algériens qui méritent cette Fierté votent en masse pour le président Bouteflika (Merci)
    car ont ne se laissent pas abusé par Nos ennemies du Makhzen et leur Sbires Sionistes qui sont prêt à rendre l’Algérie comme la Syrie ou la Libye pour nous voir souffrir !!

    6
    11
    mergou
    24 avril 2018 - 9 h 15 min

    Mes respects mon général, vous avez combattu non seulement pour l’indépendance de l’Algérie, mais également pour que l’Algérie ne tombe pas aux mains des assassins de la liberté au nom de l’Islam. Votre combat est à vos hommes est reconnu par le monde entier, car toutes les délégations qui visitent notre pays sont à la recherche du manuel de la lutte contre le terrorisme, et non pas pour un quelconque autre loi.

    25
    9
    Tinhinane-DZ
    24 avril 2018 - 7 h 23 min

    Vous avez sauvé l’Algérie, l’histoire l’a déjà retenu et nous en sommes témoins.
    Qui va sauver l’Algérie en 2018 ??

    41
    15
      Anonyme
      24 avril 2018 - 11 h 28 min

      Votre histoire n’ est pas la notre.

      13
      23
      Tinhinane-DZ
      24 avril 2018 - 13 h 19 min

      Ça dépend de quel côté tu es. Du coté de l’Algérie Algérienne,ou, du côté de l’Algérie wahhabo-salafiste-takfiriste
      Je suis du côté de l’ Algérie Algérienne !!! C’est clair pour toi ??

      11
      7
    Anonymeplus
    24 avril 2018 - 6 h 48 min

    Pour connaître les traîtres de l’Algérie, il suffit de voir ceux qui se sont installés en france en achetant à tour de bras des biens immobiliers avec l’argent du peuple algérien. La liste est très longue, ceci sous entend que la traîtrise est une institution en Algérie. Le fameux complexe d’infériorité qui fait que les algériens sont considérés à leur juste valeur chez leur maître, une valeur inexistante bien entendu.
    Un pays dont la presse insulte l’Algérie pratiquement tous les jours, un pays dont la composante politique de droite et surtout de gauche continue de cracher son venin coloniale à tout va, un pays qui refuse de remettre à l’Algerie ses archives, donc sa mémoire, mais un pays où les « irresponsables » bien de chez nous vont faire l’impossible pour y vivre, sans compter tous les algériens qui mendient tous les jours que Dieu fait un visa alors qu’il y a plus de 192 pays dans le monde, le roukhss à un visage et malheureusement pour nous, il est bien d’ici.

    25
    7
    momo
    24 avril 2018 - 6 h 37 min

    Un homme d’exception avec ses défauts mais surtout des qualités. Bravo General je te souhaite longue vie. Un homme visionnaire capable de prendre ses responsabilités face à la débâcle déclenchée par de « vieux canassons ».
    Vive l’Algérie

    29
    13
    Zaatar
    24 avril 2018 - 6 h 29 min

    Oui mon général, vous n’êtes pas un tireur de ficelles tout le monde le sait, vous êtes un tireur de cordons c’est évident…. Cependant, le peuple vous remercie pour une chose que vous avez soigneusement accompli, c’est celle de n’avoir pas laissé les sangsues islamistes prendre le pouvoir en Algérie…

    21
    11
    Lghoul
    24 avril 2018 - 5 h 55 min

    Sans le courage de ce grand monsieur, l’Algerie serait aujourd’hui une colonie saoudienne. Depuis le retrait ou de l’elimination de tous ces nationalistes, on est a mi-chemin de riyadh. Ceux qui ont fait et continuent a faire le travail de sape, de vente et de sabotage du pays et de ses ressources sont toujours aux commandes. La decantation sera evidente quand les endormis se rendront compte qu’ils vivent comme des pauvres dans un pays qui fut jadis riche et plein de respect. Aujourd’hui, des millions ont fui le pays et meme des crachats de pays osent nous regarder de travers pendant que les usines ferment leurs portes et les mosquees poussent comme des champinions sous les yeux des charognards de tout bord.

    24
    8
    kaci
    24 avril 2018 - 4 h 35 min

    Pas des ficelles mais des cordes en acier sont tirées par le régime criminel qui se cache derriere la notion d’Etat. On nous prépare un cinquième mandat au nom d’une chaise roulante, à défaut, un cacique du système bien huilé que les generaux verraient d’un bon oeil. La pratique a de fait mis à nu cette caste assassine qui agit au nom du peuple. Les contrats juteux passés avec les puissances serviront à adoucir ces pays riches en ces temps de crise leur silence compenserait les reflux économiques et financiers liés à la crise. Allah est avec eux notre dieu est à inventer par nous memes.

    16
    2
    oualahbessah
    24 avril 2018 - 2 h 47 min

    Mon general,
    Permettez-moi de vous faire part de cette citation émanant d’un auteur qui s’appellait Jules Claretie: »Tout homme qui dirige, qui fait quelque chose, a contre lui ceux qui voudraient faire la même chose, ceux qui font précisément le contraire, et surtout la grande armée des gens d’autant plus sévères qu’ils ne font rien du tout ».

    Avec tous mes respects

    20
    6
    Kahina-DZ
    23 avril 2018 - 23 h 32 min

    Merci d’avoir sauvé le pays ! Aujourd’hui, le Maroc pille notre patrimoine sans avoir peur…les migrants ont envahi le pays sans respecter la souveraineté de l’Algérie. Et personne ne bouge. L’Algérie a besoin d’un sauveur en urgence.

    40
    34
      Anonyme
      24 avril 2018 - 1 h 22 min

      L’Algérie est envahie par 30 nationalités africaines.
      Où sont les Hommes des années 90 qui ont su comment trancher pour sauver l’Algérie.
      Merci M. Nezzar

      40
      7
    Djemel
    23 avril 2018 - 22 h 59 min

    Le général Nezzar fera un excellent président de l’Algérie.

    22
    34
    Hommage
    23 avril 2018 - 21 h 49 min

    Merci général d’avoir su tenir tête aux ennemis de l’Algérie, lorsque que celle-ci était attaquée. Hommage à votre ouvrage, un vibrant témoignage qui rentre dans l’histoire du pays.

    34
    23
    khalilsadek
    23 avril 2018 - 21 h 42 min

    Merci mon général pour ce que vous avez donnés et faits pour ce pays, les algériens sincére connaissent ce qu’est un homme apprécient votre apparitions.

    55
    31
    DYHIA-DZ
    23 avril 2018 - 20 h 57 min

    Si c’est pour sauver l’Algérie, qu’il tire…Nous le soutenons.

    24
    27
    Anonyme
    23 avril 2018 - 20 h 48 min

    Je crois qu’on a encore besoin de Nezzar pour qu’il sauve l’Algérie.
    L’Algérie a vraiment besoin d’un sauveur.

    18
    23
    Anonyme
    23 avril 2018 - 20 h 47 min

    Si « tirer les ficelles » signifie: conseiller Mr. Bouteflika de ne pas briguer un 5ème mandat pour l’intérêt suprême de l’Algérie, moi je suis pour cet acte patriotique. Notre pays a tout le temps ignoré et mis aux oubliettes ses anciens cadres compétents. Il est temps de raviver l’ancien think tank  » Institut de Stratégies Globale » qui était jadis dirigé par feu Djilali Liabes (rahimahou Allah) et permettre aux anciens cadres, ministres et dirigeants militaires et civils tels que: Les Généraux Nezzar, Benyelles, Mediene et d’autres qui ne sont pas trop médiatisés d’apporter leurs réflexions et contributions dans les divers domaines de la Défense Nationale, de la sécurité et la lutte contre la subversion interne et externe que maitrise très bien Le Général Nezzar et aussi les anciens ministres tels que: Ghozali, Rahabi, Taleb El-Ibrahimi et Ali Yahia Abdennour et la liste est longue, dans les domaines de la diplomatie, de l’économie, de la cybersécurité, de l’éducation et bien d’autres sujets.

    19
    15
      Anonyme
      24 avril 2018 - 5 h 31 min

      Ce n’est pas une question de personnes. Si boutef n’est pas candidat on remplira les urnes pour un autre qui garantira les prebendes des plus algériens. Un régime n’est pas sa facade.

      8
      2
    Carl Von Clausewitz
    23 avril 2018 - 19 h 33 min

    Général, vous vous justifier depuis déjà plusieurs décennies, vos principaux détracteurs sont connus de tous. Il s’agit pour la plupart de cafards exilés à Londres. Ces sinistres individus ont été traumatisés par la chute de « l’empire » Ottoman. Ils n’ont jamais réussi à dépasser cette phase de l’histoire. Ce qu’ils visent en s’attaquant à vous, secrètement, c’est le concept d’Etat-Nation. Concernant Nicolas Beau, il n’a pas l’air d’être quelqu’un de mauvais, mais il est malheureusement très mal informé.

    20
    19
    Moskosdz
    23 avril 2018 - 19 h 11 min

    Q’on le veuille ou non,sans le courage de ce général,l’Algérie d’aujourd’hui serait pire que l’Afghanistan,la Syrie,la Libye ou la Somalie.

    33
    23
    ali
    23 avril 2018 - 18 h 48 min

    Vous êtes l un des sauveurs de l’Algérie et l’histoire sera témoin….

    54
    35
    Salim
    23 avril 2018 - 18 h 47 min

    Je respecte ce Grand monsieur qui as défendu bec et ongle les frontières terrestre de notre grand pays, quoi que disent ce qui ne savent rien, il a écrit de ces mains l’histoire de L’ Algérie.
    Tahiya E rival, Tahiya zeroual, Tahiya ANP

    59
    42
    Anonyme
    23 avril 2018 - 17 h 19 min

    Le général Khaled Nezzar est le sauveur de l’Algérie

    127
    57
      Anonyme
      23 avril 2018 - 18 h 14 min

      parce que l’Algérie d’aujourd’hui te comble de bonheur ?

      31
      42
        Anonyme
        23 avril 2018 - 19 h 48 min

        L’Algérie d’aujourd’hui n’est pas la responsabilité de nezzar!!! Ni de Toufik!!! Nezzar est retraité depuis des décennies!! Le responsable de la faillite actuelle est encore en poste,les larbins beniouiouis veulent cacher le soleil àvec un tamis,mais la vérité apparaît tôt ou tard! vive boumediene, vive nezzar, Toufik, zeroual, boudiaf…Des hommes nationalistes.

        124
        35
        Anonyme
        23 avril 2018 - 21 h 43 min

        Vous n’avez qu’à voir ce qui se passe en Syrie ou juste en Libye si vous souffrez de myopie.
        Oui ce monsieur a sauvé le pays du plan sioniste visant à faire tomber l’ensemble de l’Afrique du nord.

        64
        34
          Anonyme
          24 avril 2018 - 15 h 24 min

          ‘est bien commode de comparer ce qu’est l’Algérie d’aujourd’hui par rapport à e qu’elle aurait put devenir si elle ne s’était pas permise de payer le tribut de 250 000 morts et disparus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.