Le Turc Erdogan instrumentalise à nouveau l’histoire de l’Algérie

Erdogan France guerre Algérie
Le président turc Recep Tayyip Erdogan. D. R.

Par R. Mahmoudi – Dans son quiproquo actuel avec ses alliés traditionnels, le président turc n’a pas trouvé mieux que d’exploiter le nom de l’Algérie pour étayer ses arguments et défendre une position qui n’engage en aucune façon l’Algérie.

Intervenant lors de la cérémonie de remise d’un prix de la paix à Istanbul, le dirigeant néo-ottoman s’en est pris à l’ONU, estimant que cette organisation ne trouvait aucune solution aux problèmes de la planète, et a accusé la France d’avoir commis des «massacres» en Algérie et en Libye. Il a déclaré : «Les Français ont massacré 5 millions de musulmans en Algérie. Ils ont commis également un massacre énorme en Libye. Mais le monde s’est tu. Il en sera de même plus tard, car c’est leur structure, leur caractère», a-t-il indiqué, selon la Radio-télévision de Turquie (TRT).

Ce n’est pas la première fois que Recep Tayyip Erdogan formule des accusations de ce genre contre l’Etat français. En 2011, après l’adoption par l’Assemblée nationale française d’une loi punissant la négation d’un génocide, notamment celui commis en Arménie, Erdogan, à l’époque Premier ministre, avait accusé la France d’avoir commise «un génocide» en Algérie, suggérant que «15% de la population algérienne ont été massacrés par les Français à partir de 1945».

Cela dit, le maître d’Ankara a évoqué cette vérité historique établie, les crimes de l’armée coloniale française en Algérie, que pour ses besoins de repositionnement politique. Or, sur des questions aussi fondamentales que «le printemps arabe», le soutien aux soulèvements conduits par les Frères musulmans dans nombre de pays de la région ou la crise syrienne, les positions d’Ankara et de Paris ne souffrent aucune divergence de fond. Tout le monde sait que ce sont ces deux pays, avec les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et les monarchies du Golfe, qui ont encadré et financé l’insurrection armée en Syrie depuis 2011. La Turquie était notamment chargée de l’aspect logistique et de l’acheminement des contingents de mercenaires étrangers à travers les frontières syro-turques.

Le différend avec Paris n’est apparu que suite à l’envahissement de l’enclave kurde du nord de la Syrie par l’armée turque, en février dernier. Les Turcs semblent avoir pris cette décision sans en prévenir leur allié français qui considérait le pays kurde comme sa chasse gardée.

R. M.

Comment (34)

    Jaguar
    9 mai 2018 - 13 h 06 min

    France + Turque = Amis de toujours ils ont beaucoups de sang dans les mains c’est à mettre dans le même sac !!!

    abdelkader
    8 mai 2018 - 22 h 13 min

    on peut dire ce que l’ont veux sur Mr erdogan mais avouer qu’un rappel de « 5 Millions de morts » massacrée par la France ne laisse pas indifférent sauf pour les débiles congenitaux ….!

    17
    11
      Bouzorane
      9 mai 2018 - 17 h 34 min

      Y a pas plus débiles congénitaux que les turco-mongoles!!
      Lire ce que raconte Al Ghazali dans « revivification des sciences de la religions » sur cette race!

    UMERI
    8 mai 2018 - 19 h 33 min

    Erdogan, ferait mieux de se taire et ne pas remuer le couteau dans la plaie, car l’histoire condamne, aussi bien la France coloniale, pour ses crimes, que la Turquie, laquelle, durant plus de 3 siècles a affamé le peuple algérien, puisque la Régence d’Alger était placée directement sous l’autorité du Calife d’ Istanbul. Les propos d’Erdogan, ne sont que de la diversion, a l’adresse du peuple turc, qui s’apprête a lui donner les pleins pouvoirs,pour asseoir son Etat islamique . Ce n’est plus ni moins qu’un lâche qui massacre les Kurdes et emprisonne les opposants a sa politique. Fomenter un coup d’Etat a blanc, pour éliminer tous les opposants, Laïcs, en imaginant un ennemi virtuel, en la personne du vieux Gulen, réfugié aux U S A. Ami de l’Etat sioniste il adopté un profil bas, lors de l’assassinat par les soldats israéliens, d’une vingtaine de militants pacifistes turcs, se rendant a Gaza. Lors de sa visite en Algérie, il tenté de nous leurrer, en proposant de supprimer les visas d’entrée, pour permettre a ses terroristes de créer des troubles dans notre pays, Faqu, il peut aller jouer ailleurs, nous n’avons pas besoin de « l’avocat des pauvres »

    12
    1
    LE NUMIDE
    8 mai 2018 - 18 h 17 min

    même si j’ai une grand- mère turque , je dois dire aux turcs et à la Turquie d’Erdogan de s’occuper de leurs affaires et de laisser tranquilles l’Algérie et les Berbères .. ils savent régler leurs affaires historiques avec la France et les Gaulois et n’ont pas besoin de l’ingérence d’un Sultan turc , d’un colon juif ou d’un calife arabe … Pour le Commerce , AHLA OUA SAHLA dans le pays Djazair ! soyez les bienvenus ! turcs, arabes, américains , chinois , russes ou bantous , mais pour autre chose ? LAISSEZ -NOUS TRANQUILLES ET FICHEZ-NOUS LA PAIX

    63
    6
    Salim31
    8 mai 2018 - 17 h 36 min

    Cette merdogane utilise la meme methode que l autre du maroc _ c est a dire implique l algerie dans leur politique etrangere
    __la chose 6 implique l algerie pour justifier dans sa nouvelle soumission a israel et s offrire aux mieux payants du golf _ordogane implique l algerie pour justifie le massacre des kurdes et l invasion syrienne tout en cherchant a gagne la symparhie des musulmans _
    _il se trompe celui qui fait la diplomatie du 3 en1 sur le dos du pays ___le gouvernement ne doit pas se gene pour ferme la gueul a ce cretin comme on la fait pour l autre du maroc en lui signifiant de ne plus cite le peuple algerien !!

    12
    5
    Bouzorane
    8 mai 2018 - 16 h 37 min

    Bonne nouvelle : L’Etat Algérien ne dépensera plus un centime pour les cachets des artistes étrangers. Désormais, seuls les artistes Algériens bénéficieront des budgets alloués aux événements culturels.
    C’est la première mesure appréciable de la part du ministre de la culture, qui a toujours été un baathiste pro-egyptien… Est-ce un début de repentance?…Aaaaamiiiine!! espérons-le!
    S’agissant maintenant de cet abject turco-mongol qui s’autorise à parler de ce qui ne le regarde pas, une question se pose déjà : pourquoi soutenons nous les palestiniens, les sahraouis et pas les kurdes? ce sont pourtant les mêmes combats légitimes que livrent ces peuples opprimés. Les connivences multiples qui existent entre les régimes israélien et turco-mongol ne sont pas un hasard. Ces 2 régimes sont identiquement basés sur la spoliation de territoires…Les turco-mongols n’ont rien à faire là où ils sont actuellement. Originaires de l’asie du nord-est, ils ont été chassés par leurs cousins mongols, et la terre qu’ils occupent illégalement aujourd’hui ne doit pas s’appeler « turquie »….Les kurdes ne sont pas des séparatistes. Ils se battent pour libérer leur pays de l’occupation turco-mongole. Ils doivent être soutenus par l’Algérie au même titre que les palestiniens et les sahraouis….La grèce, chypre et l’arménie méritent également le soutien de l’Algérie dans leurs conflis avec les turco-mongols …..Prendre l’exemple de l’iran qui, durant la guerre du nagorno-karabakh, s’est rangé du coté de l’arménie chrétienne contre l’azebaidjan musulman, tout simplement parce que l’azebaidjan est l’allier des turco-mongols!
    L’Algérie doit apporter de la cohérence à sa politique étrangère….Turco-mongolie, maroc et israël doivent avoir le même traitement… Il faut virer les entreprises turco-mongoles d’Algérie et cesser toute coopération avec ces dégénérés. Soutenir le kurdistan, l’arménie, chypre, la grece……

    23
    6
      Anonyme
      8 mai 2018 - 17 h 55 min

      Je suis pour la reconnaissance du génocide arménien. Erdogan pourra utiliser notre histoire si ca le chante, il doit savoir que l’empire ottoman n’était pas angélique. La justice prime sur toute considération et ce qu’ont subi les arméniens durant le génocide mérite notre soutien, nous sommes aussi ici d’un peuple ayant lutté pour sa dignité. Erdogan peut rêver, on ne veut pas de lui : Dieu soit loué ! L’empire ottoman est mort et pour toujours.

      20
      6
      Chelieth
      9 mai 2018 - 12 h 21 min

      Tout a fait d’accord sur ce que tu dis sur les kurdes mais j’irai un peu plus loin. L’Algerie ne les supportera pas tant qu’on a les arabo-baathistes qui continuent de denaturer notre histoire au pouvoir. La raison: une grande partie du pays kurde est aussi sous controle Syrien, Irakien et Iranien. Nos arabo-baathistes ne toucheront jamais a leurs « frères » arabes.

    aiwa
    8 mai 2018 - 15 h 55 min

    Vous n’êtes jamais contents ! incohérents …vous défendez Faffa maintenant?
    L’Arabie maintien le choix coupe du monde 2026 pour les USA…Bravo!
    Et nous? l’Amérique nous attend au tournant et le voisin une fois élu nous traitera de lèche…et que notre voix n’a aucune importance !
    Votez USA ! beaucoup d’autres pays n’attende que ce geste pour faire pareil.
    La ruse de la mini manif sur le « peuple frère » qui est pour l’Algérie dans le litige Iranien n’est que tromperie!
    c’est le Polisario qu’ils leur faut défendre.
    Il faut grandir ! avec ce frontalier on a tout à perdre dans les retombée de la CM …

    8
    13
    REPENTANCE C'EST POUR QUAND ?
    8 mai 2018 - 15 h 53 min

    Aït Chaalal : Entièrement d’accort avec vous mais si le dossier n’est pas clôt avec la France c’est qu’elle a positionné des Valets bien docile en Algérie.

    10
    6
    Anonyme
    8 mai 2018 - 15 h 45 min

    La France et la Turquie c’est à mettre dans le même sac ! En revanche Erdogan à totalement raison sur le presque génocide Algériens et les tortures associés. Mais ne pas oublier également que la colonisation de l’Algérie par la France à été possible à cause de ses traitres Turque de l’époque ! Et que normalement et logiquement la France et ses amis Turques doivent se racheter au près du peuple Algérien et non des valets qu’elle a placé a El mouradia et dans le FLN !

    23
    5
    Kaci
    8 mai 2018 - 15 h 34 min

    Il a raison et voit juste car la France (lire M.A.Madjour) est le plus Etat terroriste de la planète. Mais comme les germes des harkis sont toujours présentes en Algérie on lui tombe dessus pour défendre « sa » mère el3akri. A bas la france terroriste (45.000 morts en une journée du 8 mai 1945) et un jour nous vengerons nos morts c’est écrit.

    14
    17
    BISKRA
    8 mai 2018 - 14 h 57 min

    Rappel Historique:
    Au début de l’année 2012, la polémique sur la pénalisation du génocide arménien enfle. Furieux du vote de l’Assemblée nationale française, le Premier ministre turc, Recep Tayip Erdogan, contre-attaque et dénonce les « crimes de masses » commis par l’armée française en Algérie. Surprise l’Algérie, Ahmed Ouyahia, réplique et charge la Turquie : « personne n’a le droit de faire du sang des Algériens un fond de commerce ». Ankara a constamment voté « contre l’Algérie à l’ONU entre 1954 et 1962 ». Pire, membre de l’OTAN, elle a alimenté l’effort de guerre français « au moins par l’achat d’une bombe larguée en Algérie ou d’une balle tirée contre les Algériens ».
    En fin, dans les relations internationales, il n’y a jamais eu de pays ami mais uniquement des intérêts. Le temps à l’échelle de l’histoire d’un État joue toujours contre les relations d’amitiés en haut niveau.

    29
    2
    Anonyme
    8 mai 2018 - 14 h 56 min

    Les historiens algériens devraient s’emparer de la colonisation ottomane en Algérie qui avait duré trois siècles sans aucune réalisation digne d’être citée et surtout qu’ils ne soient pas atteint par la fraternité et l’amnésie islamiques pour mettre à nu la présence janissaire en Algérie qui fut terrible.

    31
    3
    Anonyme
    8 mai 2018 - 14 h 42 min

    Hussein Dey, le dernier gouverneur d’Alger, en signant la reddition déclara: » Je n’ai que faire de ces vauriens d’Algériens, qu’ils aillent au diable » avant de s’embarquer pour Gênes. Mais il n’omit pas de garantir la sécurité des biens des Ottomans auprès des nouveaux maîtres d’Alger. Drôle d’esprit pour un chef musulman… Et au lieu de combattre, il préféra s’occuper du mariage de sa fille et laisser les soldats du maréchal de Bourmont prendre Alger sans tirer un coup de feu.
    Mr Erdogan oublie peut-être qu’en 1827, les chefs de tribus berbères s’étaient réunis dans un village à l’est d’Alger pour demander par écrit au roi de France Louis Philippe de venir les délivrer de la tyrannie des janissaires turcs et que c’étaient ses ancêtres qui avaient permis la colonisation de l’Algérie par la France à cause de leur lâcheté et surtout de leur cruauté…
    Mr Erdogan est amnésique, car jusqu’en 1972, la Turquie refusa de reconnaître l’indépendance de l’Algérie qu’elle considérait encore comme sa province lointaine qu’elle avait vendue à la France en 1830 et pensait encore la récupérer.

    30
    4
      A.N.P ANONYME
      8 mai 2018 - 16 h 59 min

      Fut-ce une tare spécifique aux Ottomans, une chose est sûre : L’Europe dont la France avaient pris la science aux Musulmans en 1492, et l’ont développée, les Deys auraient pu envoyer leurs « protégés » algériens à toutes les universités d’Europe, c’est ça le vrai Islam (Cherches la science fut-ce en Chine), ça nous aurait prémunis immunisés contre l’invasion française. Les Turcs en Algérie ne furent que partiellement musulmans, ils n’ont par exemple pas transformé des mosquées en écuries, mais ils nous ont livrés à un ennemi qui nous a refusé le savoir durant presque toute sa présence, du moins à partir du jour où il a annexé l’Algérie, voilà pourquoi bien des maux encore en cours chez nous. L’équipe de Houari Boumédiène, (Y compris Ahmed Ben Bella avant lui), avaient compris tout ça, voilà pourquoi l’Algérie avait le plus fort taux de scolarisation du dit, alors, « Tiers-monde », les ascètes comme Boumédiène il nous en faut ! Les Turcs en Algérie ont trahi un aspect de leur personnalité, ils ressemblent à ces Bourdons qui traquent la reine d’une ruche, celui qui l’obtient jouit puis meurt… Non, Erdogan, tu n’auras plus d’orgasme, tu es mort ! Tes ancêtres auraient dû savoir, et là nous sommes à l’ère qui impose le savoir à qui veut survivre.

      15
      3
        Anonyme
        8 mai 2018 - 19 h 35 min

        « … L’Europe dont la France avaient pris la science aux Musulmans en 1492, » Il y a une civilisation grecque, une civilisation latine ; il n’y a pas de civilisation arabe ni civilisation musulmane , si l’on désigne sous ce vocable l’effort personnel, original d’un peuple vers le progrès. Ce qu’on appelle civilisation musulmane, ne doit rien aux Arabes, ni à l’islam, les peuples, devenus musulmans, ne réalisèrent des progrès que parce
        qu’ils appartenaient à d’autres peuples que les arabes et parce qu’ils n’avaient pas encore subi trop profondément l’empreinte de l’Islam. Leur effort fut accompli malgré les Arabes et malgré le dogme islamique. Les prodigieux succès de la conquête arabe ne prouvent rien. Attila, Genseric, Gengis-
        Khan ont soumis nombre de peuples et cependant la civilisation ne leur doit rien.
        Un peuple conquérant n’exerce une action civilisatrice que s’il est plus civilisé que les peuples conquis. Or, tous les peuples vaincus par les armées du Calife étaient parvenus,longtemps avant les Arabes, à un haut degré de culture, de telle sorte qu’ils purent leur
        communiquer un peu de leur savoir, mais qu’ils n’en retirèrent rien.

        1
        2
    ChitaDZ
    8 mai 2018 - 14 h 34 min

    Erdogan est un tyran comme l’on étais ses anciens descendant de l’empire Ottoman
    Je demande au Général Gaïd Salah ministre des armées de répondre directement à ce kébab doner de bien vouloir s’occuper de son pays et des problèmes des citoyens turques comme le président ne peut pas lui dire directement et qu’une lettre n’est pas aussi forte qu’un déplacement et une franchise pour en finir une bonne fois pour toute……!!

    24
    7
    AÏT Chaalal
    8 mai 2018 - 14 h 04 min

    Personnellement, je trouve cette homme courageux de faire rappeler la France de ces horribles comisent par son administration coloniale . Peut être il utilise ces vérités historiques pour des fins politiques mais c’est très courageux de sa part . Le passe4 colonial n’est pas encore soldé entre l’Algérie et la France et aucun responsable politique Algérien n’a osé d’ouvrir les dossiers qui fâchent ( l’archive algérien de plus 1000 ans volé par le colonisateur , les crânes de nos valoreux chohadas dans un musée, les excuses et indemnisation des victimes de la colonisation de l’Algérie et compris les déportés algériens de la Nouvelle-Calédonie…et beaucoup d’autres choses..Je vous rappelle que je n’ai aucune orientation politique mais il arrive parfois que ce gars ( T . Erdogan ) dit des choses sensés que aucun chef d’État dans le monde arabo musulman n’a le courage de les dires.

    21
    29
    Anti khafafich
    8 mai 2018 - 13 h 49 min

    Merde-ogan, tu dois avoir honte de tes ancêtres lâches et traîtres qui ont trahi leur alliance avec l Algérie a l inverse des alliés des frenchy qui sont allé jus u au bout pour nous occuper par la force, …. traître !

    28
    5
    Anti khafafich
    8 mai 2018 - 13 h 38 min

    Les terroristes turcs n ont pas colonisé l Algérie, c était une alliance. Pour rappel, L Algérie a reconnu les usa 35 ans avants les ottomans, alors qu on cesse de dire qu ils nous ont colonisé, les seuls terroristes colons sont les frenchy aidés par leurs alliés actuels de l organisation terroriste anti nationale (OTAN). Le gouvernement doit lui faire comprendre une fois pour toutes qu il doit la fermer, on est capables de défendre notre patrie, on a pas besoin de tuteurs. Y en a marre de ces manières débilitantes du peuple, si on veut bâtir une nation forte, il faut faire sentir au peuple qu il a toujours ete capable de relever les défis et c est la vérité c est l histoire qui le démontre. Assez de ces bâtons dans les roues algériennes qui freinent toute avancée considérable parmi les nations qui décident

    20
    8
    Anonyme Utile
    8 mai 2018 - 12 h 12 min

    La très haute trahison des turcs à l’égard de l’Algérie nous a coûté 132 ans de colonisation sauvage barbare et animale Française et le sacrifice de plus de 5 millions d’Algériens de 1830 à 1962, et des génocides sur l’identité, la culture et l’histoire du peuple Algérien.

    La turquie a facilité la tâche au colonisateur barbare et sauvage français, en brûlant la flotte Algérienne de bateau de guerre, de l’époque, en empêchant par tous les moyens le peuple Algérien de constituer une armée pour se défendre et en aidant la france à occuper l’Algérie.

    La turquie a passé un deal sur le dos du peuple Algérien, avec la france en échangeant le territoire Algérien contre des territoires Syriens, que la france occupait à l’époque, preuves à l’appui. Voilà la réalité. La guerre en Syrie a tout montré. Et la turquie a tout perdu.

    La barbarie et la sauvagerie animale de cette armée coloniale française sont clairement établies, preuves à l’appui ( extermination de villages entiers, des emfumades, sur lesquelles mêmes les nazis ont appris sur l’armée coloniale française …).

    Cette armée coloniale barbare et sauvage a même décapité les résistants après leurs morts et emmené les crânes de nos valeureux résistants de 1849 en france. Et c’est Mr Ali BELKADI, un chercheur et anthropologue Algérien, qui a retrouvé ces crânes dans le musée de l’homme ou dois-je dire de l’horreur à paris. La france actuelle fait tout pour ne pas nous les rendre pour qu’on puisse les enterrer dignement en Algérie, leur rendre hommage, se recueillir sur leurs tombes et réécrire notre véritable histoire..

    La france et la turquie sont responsable de tout je dis bien de tout ce qui nous ai arrivé de 1830
    à 1962.

    La turquie durant plus de 3 siècles et la france tout de suite après, sans interruption, et durant 132 ans sont lourdement responsables de ce qui s’est passé en Algérie.

    Le peuple Algérien continue de payer les conséquences de cette occupation barbare d’une sauvagerie animale de l’armée coloniale française, à ce jour.

    Nous ne voulons pas que la turquie de Merdogane ou d’un autre turc exploite le nom de l’Algérie. Pour nous les Algériens, nous ne faisons aucune différence entre les colonialismes barbares et animaux turc et français. Vous vous valez tous les deux.

    45
    6
    Felfel Har
    8 mai 2018 - 11 h 39 min

    Les autorités algériennes devraient lui demander de ne plus évoquer notre pays chaque fois qu’il a un compte à règler avec l’UE. Autrement, nous monterons au créneau pour rappeler la sauvagerie des troupes turques lors de leur occupation de l’Algérie. Nous aussi, nous pourrions parler de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité. La Turquie ottomane n’a pas apporté la civilisation, loin s’en faut. Sa conquête s’est aussi accompagnée d’une tentative de génocide en terre algérienne. Qu’il ne réveille plus les démons du passé!

    37
    9
    Anonyme
    8 mai 2018 - 11 h 04 min

    Pour faire oublier le génocide arménien de l’empire ottoman qui a fait plus de 2 millions, de victimes , il utilise l’Algérie comme paravent. Et s’il parlait des trois siècles de colonialisme turc en Algérie . « En s’emparant d’Alger en 1530 après avoir chassé les Espagnols du Pénon, le corsaire turque Aroudj surnommé Barberousse, fit étrangler Salim Toumi des Beni Mézghana (prince d’Alger) avant d’épouser sa femme Salima. Par ce geste de terreur, il voulut marquer les esprits des habitants d’Alger qui avaient refusé dans un premier temps sa présence en s’alliant à la dynastie Berbère des Hafsides qui l’avait combattu durement.
    Il y instaura alors un régime de répression inouïe pour les punir.
    Dès la prise d’Alger par les pirates Ottomans jusqu’à leur départ forcé en 1830, tous les deys qui s’étaient succédés à la régence étaient tous sans exception des janissaires (pirates) d’importation venus d’Albanie, de Venise, de Bosnie, de Crête, du Caucase mais aucun d’eux ne fut un autochtone. Et pourtant, jusqu’à preuve du contraire les Berbères étaient et restent en majorité musulmans.
    Les Turcs avaient institué un apartheid en Algérie. Au sommet de la hiérarchie sociale se trouvaient les janissaires ottomans, puis les Koulouglis ( issus des mariages entre les turcs et les algériennes) les Chrétiens, les Juifs puis au bas de l’échelle pataugeaient les algériens de souche.
    A la tombée de la nuit, les autochtones étaient chassés de la Casbah d’Alger et seules les femmes y étaient tolérées pour assouvir l’ardeur sexuelle des janissaires.
    Chaque année partaient d’Alger vers la Porte Sublime( Istanbul) des bateaux, les cales pleines d’or et de marchandises ainsi que des esclaves berbères sexuelles, la plus âgée ne dépassait guère les dix huit ans. C’étaient des cadeaux d’allégeance au Calife Ottoman. »

    35
    9
    Nasser
    8 mai 2018 - 11 h 01 min

    cet homme est versatile, imprévisible, inconstant et dangereux.Peux respectueux da la souveraineté des pays frontaliers,il louvoie au gré de ces humeurs (une fois dans le sens du vent puis la fois suivante à contre sens, d’ ailleurs les pays européens l’ont appris à leurs dépents ) .et sa seule préoccupation est d’ étendre son influence par des moyens détournés dns le monde musulman pour cela il suffit de se rappeler le rétablissement de ses relations avec Israel au mépris du peuple palestinien qu’ il dit soutenir son combat , »cherchez l’erreur »

    29
    4
    Rachid Tazoulti
    8 mai 2018 - 10 h 43 min

    Qu’attend la Kasma FLN de …. Pour le remettre à sa place ! Sauf si le FLN est d’accord avec lui et qu’il se fait son porte parole.!?

    26
    4
    Slimen
    8 mai 2018 - 10 h 33 min

    Ce type est l’hypocrite et l’opportuniste n°1 dans le monde…il veut tout simplement utiliser les algériens pour servir ses intérêts personnels et faire sa propagande habituelle destinés au troupeau des frères non-musulmans… Est ce Erdogan peut nous répondre combien l’empire Ottoman a massacré d’Algériens du 16éme au 19éme siècle ? Les ottomans et les français ont massacré le peuple algérien sauf que les français ont laissé malgré tout une administration et une infrastructure moderne pour l’Algérie et les ottomans n’ont rien laissé puisqu’ils ont siphonné tout pour eux…l’Algérie était obligé de payer la « Jizya » chaque année pour les voyous colonisateur turcs qui se sont enrichi pendant 4 siècle sur le dos des pays coloniséx au nom de l’islam et au nom de l’état despotique et corrompu du califat.

    28
    7
    Mhand
    8 mai 2018 - 10 h 29 min

    Et toi, mr ordadane, combien d’Algériens avez-vous massacrés pendant vos 300 ans? Et plus vous avez laisser vos janissaires rejoindre l’armée d’invasion française pour aider et soutenir leur propre massacre D’Algérien comme celui qui a eu lieu à Blida, Medea et Miliana.

    36
    4
      Abdelrahmane
      8 mai 2018 - 13 h 10 min

      @ mhand
      tu veux parler des zouaves qui ont rejoint l’armée coloniale française et ont aidé avec grand zèle l’occupation de médéa, milliana, laghouat, biskra, constantine ?!

      11
      16
    2passage
    8 mai 2018 - 10 h 18 min

    Larmes de crocodiles..
    Un colonisateur criminel qui dénonce un autre colonisateur… on aura tout vu !

    35
    4
      BISKRA
      8 mai 2018 - 19 h 48 min

      Historiquement les soldats zouaves ont été formés dés 1830 par des algériens à cause de leurs haines des Turques mais envoyant leurs frères tués par le nouveau colonisateur des 1842 l’ensemble des zouaves sont des européens. Sachez que dans les histoires populaires à Biskra, ils disaient que lorsqu’en trouve les chaussures devant la portes d’une maison cela veut dire que le soldats turque fait sont affaires. Personnellement, je mets tous les colonisateurs et impérialistes dans le même panier. Nous devons tourner la page de l’histoire sans la déchirer et de cette manière nous construisant une nation avec une identité ALGÉRIENNE.

    A.N.P ANONYME
    8 mai 2018 - 9 h 55 min

    @ »Cela dit, le maître d’Ankara a évoqué cette vérité historique établie, les crimes de l’armée coloniale française en Algérie, que pour ses besoins de repositionnent politique. »
    ————————————————————————————————————————————-
    Dommage pour lui, L’Algérien est tout sauf dupe, il a ainsi dévoilé qu’il n’a pas toutes les facultés requises, les victimes algériennes de la France de 1830 à ce jour, c’est une vérité, pas une marchandise politique. On disait chez les Français : « Fort comme un Turc », et pourtant Erdogan par ça transforme le dicton, c’est « Faible comme un Turc », la Roue de La Fortune a tourné, et les Algériens n’ont pas besoin d’un Tuteur, le temps des Barberousses a vécu, les Algériens ont L’A.N.P !

    30
    4
    awrassi
    8 mai 2018 - 9 h 34 min

    L’Empire ottoman n’a pas fait mieux que la France en Algérie … Il l’a même abandonnée à des Chrétiens alors qu’il était censé la protéger en tant que grand-frère musulman. Donc M. Erdogan, votre parole ne vaut pas plus que celle de Macron …

    58
    13

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.