Trois routes nationales fermées par des citoyens : Béjaïa coupée du reste du pays

Routes Béjaïa
Les routes de Béjaïa sont souvent le théâtre de manifestations. D. R.

Par Rabah A. – Pour la deuxième journée consécutive, les principaux axes routiers reliant le chef-lieu de la wilaya de Béjaïa aux wilayas limitrophes sont fermés à la circulation par des mouvements de contestation motivés par des revendications sociales différentes les unes des autres, mais dont la synchronisation suscite des interrogations quant aux visées de leurs initiateurs.

Pour les usagers de la route, c’est une autre journée d’enfer provoquée par d’interminables embouteillages qui obligent les automobilistes à emprunter des chemins détournés et souvent escarpés. Ainsi, la RN26 reliant Béjaïa à Alger était encore, jusqu’à la fin de l’après-midi de ce mardi, coupée à la circulation au niveau du lieu-dit Remila, à 40 kilomètres au sud du chef-lieu de wilaya. Les citoyens protestent contre la non-tenue par les autorités de leurs promesses pour la réalisation de quelques projets liés à l’amélioration de leur cadre de vie.

Plus à l’est, des citoyens ont tôt ce matin procédé à la fermeture de la RN 43 reliant Béjaïa à Jijel, à l’entrée de la ville balnéaire de Melbou. Ils protestent contre «le pillage des terres agricoles» dans leur région.

Enfin, au sud-ouest, la RN 12 menant de Béjaïa à la wilaya de Tizi Ouzou, est depuis trois jours fermée au niveau du lieu-dit Bourbaâtache, à la sortie d’El-Kseur, par des villageois réclamant l’ouverture de l’APC d’Adekkar bloquée depuis plusieurs mois.

R. A.

Comment (13)

    Amar
    22 août 2018 - 15 h 52 min

    C’est un pays où la notion du temps n’existe pas, KOUL 3outla feha kheir. ( tout retard est bénéfique) tel est la phrase la plus prononcée dans une société en sommeil.

    Selecto
    16 mai 2018 - 11 h 44 min

    Je suis d’accord avec les citoyens qui protestent contre le pillage des terres agricoles aux profit des protégés du pouvoir ce pillage est généralisé à toutes les régions d’Algérie pas seulement en Kabyle mais bloquer les routes revient à affamer les citoyens à court terme pour cela je serai plutôt pour la neutralisation de ces voleurs protégés par tout les moyens sans compter sur la justice car elle les couvre comme elle couvre les escrocs en cols blancs et passeports diplomatiques.

    ….

    6
    3
    Alilou
    15 mai 2018 - 22 h 41 min

    Ces malades ont besoin d’une bonne thérapie de groupe du côté de oued Namous.

    11
    9
    Malek
    15 mai 2018 - 22 h 26 min

    C’est Momo6 qui veut créer un Hirak Rif Bis.

    7
    9
    Kader
    15 mai 2018 - 22 h 24 min

    On à rien à foutre du moment que les populations locales sont contentes de ce folklore pour ne pas dire complice par leur silence.

    12
    3
    Moha
    15 mai 2018 - 22 h 19 min

    Bejaia est connue pour être le nid des rapaces du Mak donc ne pas trop s’attarder sterilement ni faire le détour.

    9
    14
    Anonyme
    15 mai 2018 - 20 h 12 min

    Les gens de cette region se nomment Amazigh (hommes libres).leur liberté ne s arrete pas là ou celle des autres commencent ,esperons que cette liberté nefaste et contagieuse ne se repande pas aux autres regions du pays sinon , bonjour Numidie fractricide ,Adieu Algerie Fraternelle.
    SIGNE ZORO. …Z….

    13
    13
      PREDATOR
      16 mai 2018 - 11 h 12 min

      @Anonyme
      15 mai 2018 – 20 h 12 min
      Les gens de cette region se nomment Amazigh (hommes libres)

      Archi-faux ce qu’ils prétendent à savoir le terme « hommes libres » appellation qui a été usurpée aux Touaregs qui sont vraiment des hommes libres sillonnant le désert de long en large et qui ne connaissent pas de fontieres

      4
      6
    LE NUMIDE
    15 mai 2018 - 18 h 31 min

    les coupeurs de route de Bejaia qui croient défendre leurs villages pour quelque motif que ce soit , sont entrain en vérité de les tuer ces villages , sans peut être même le savoir .. Le peuple algérien libre dans la wilaya de Bejaia doit les empêcher de le tuer par ces actes ridicules et immondes . Couper les routes au lieu d’en construire c’est tuer la Vie et le Développement … C’est le délire le plus anti berbère , le plus anti national , le plus anti municipal que l’on connaisse .. on doit détester les coupeurs de routes , comme on doit haïr les coupeurs de têtes …ASSEZ !!

    52
    12
    Anonyme
    15 mai 2018 - 17 h 11 min

    Comment se fait il que des gens recherches pour crimes contre notre economie ne se font meme pas inquieter meme s’ils sont affiches au parquet de Milan, Italie et que des algeriens authentiques qui voudraient creer de la richesse et des emplois pour le peuple sont etouffes ? Il y a bien des anti algeriens a tous les echelons.

    24
    135
    séhab
    15 mai 2018 - 16 h 21 min

    ehhhhh on m’empêchent d’aller faire p… alors je coupe la route!!!!!

    vous n’êtes pas contents!! eh biens c’est pareille!!! drôle de façon de protestée!?

    la liberté des uns s’arrête la ou commences seul des autres mais ça ça n’existe
    pas en Algérie!! trop de liberté tue la liberté à mon a vie il faudrait une petite dose
    de fermeté pour ne pas dire de dictature en Algérie!?

    22
    8
    HOUMTY
    15 mai 2018 - 15 h 17 min

    SALAM L’KHAWA… C’est quoi ce délire, on se croirait dans une république bananière ! tu donnes la main et on t’arrache le bras. j’ai un ami, qui habite un village du côté de de sidi aich, qui m’a informé qu’il y’a un bruit qui court que c’est des marocains originaire du riff qui attise le feu, pour mettre a feu et a sang la kabylie… la je dit ATTENTION ( DANGER ) qui joue avec la sécurité de l’ALGERIE, joue avec ça vie…. VIVE L’ALGERIE UNIS ET FORTE .

    25
    16
      BabElOuedAchouhadas
      15 mai 2018 - 22 h 37 min

      @HOUMTY. C’est pour cela qu’il devient urgent de reconduire aux frontières les 450.000 clandestins marocains qui circulent en toute liberté à travers le pays.

      15
      10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.