Ziari : «L’armée n’interviendra pas en cas d’empêchement de Bouteflika»

Bouteflika Ziari
Le cinquième mandat de Bouteflika est-il en marche ? New Press

Par R. Mahmoudi – Après avoir estimé, en janvier dernier, qu’il était encore prématuré de se prononcer sur un cinquième mandat pour le président Bouteflika, et que «seuls les gens qui courraient derrière leurs intérêts» appelaient le Président à se représenter, l’ancien président de l’APN Abdelaziz Ziari affirme qu’«il n’est pas pressé de changer de Président», annonçant ainsi tacitement son soutien à la candidature du chef de l’Etat pour un cinquième mandat.

Dans une interview accordée à l’hebdomadaire français Le Point, et parue dans sa dernière édition, l’ex-président du Parlement clame : «Je soutiendrai toute position qu’il prendra sur l’éventualité ou pas d’un cinquième mandat. Mon engagement avec le Président est sans faille.» Encensant son bilan des quatre mandats présidentiels, il compare indirectement Bouteflika au leader malaisien Mahatir, rappelé à l’âge de 92 ans, «puisque son leadership est à l’origine de la transformation de son pays».

Interrogé sur le problème que poserait l’état de santé du Président, Ziari estime être «bien placé», en tant que professeur de médecine, pour savoir que dans ce type de pathologie (AVC), «il y a de grandes variations d’un malade à un autre», en assurant que «seul le médecin traitant est en mesure de donner son avis, en particulier sur les données cognitives, et l’intéressé lui-même, bien sûr». Pour lui, c’est cela qui déterminera le Président à envisager ou pas un cinquième mandat, tout en étant persuadé qu’il prendra la «bonne décision».

Etayant son propos, mais sans aller jusqu’à faire le moindre pronostic, Abdelaziz Ziari estime qu’au moment venu le Président «aura à prendre la décision, en fonction de ses possibilités et de ses capacités et en concertation avec d’autres responsables qui ont certainement, eux aussi, à cœur le sort de leur pays».

Critiquant l’initiative des 14 personnalités de l’opposition, l’ex-président de l’APN la qualifie de «réaction émotionnelle» d’un groupe de personnes «plutôt qu’une démarche politique».

Interrogé, enfin, sur l’hypothèse d’une intervention de l’armée en cas de «défaillance présidentielle», Abdelaziz Ziari ne voit rien qui puisse amener l’institution militaire à sortir du cadre constitutionnel. «Je pense qu’il faut éviter de fantasmer sur des hypothèses médiatiques», assure-t-il.

R. M.

Comment (59)

    RASS EL HANOUT
    14 juin 2018 - 18 h 39 min

    On peut être médecin et C….. à la fois ! Où est le problème ? C’est même évident chez nous… La preuve !

    Ziad Lamouri
    14 juin 2018 - 10 h 36 min

    Ziari : «L’armée n’interviendra pas en cas d’empêchement de Bouteflika».

    Ah bon ? Et qu’est-ce qui vous permet d’affirmer une telle monstruosité ya Si ZIARI ? Bizarre que vous empêchez notre ARMÉE de remplir une de SES TÂCHES….. CONSTITUTIONNELLES. C’est trés grave ce que vous dites-là, môssieur « l’intellectuel ».
    Chassez le naturel, il revient au « triple » galop, malheureusement.
    Dommage qu’un homme de votre niveau, comme vous, puisse parler de la sorte. C’est vraiment désespérant pour l’Algérie…..

    Anonyme
    12 juin 2018 - 4 h 06 min

    Question à ceux qui veulent imposer un 5eme mandat au peuple :
    Et si jamais le président venait à perdre la vie à cause de sa maladie, avez vous pensé une seconde au chaos politique dans lequel le pays serait plongé ? Ça serait la catastrophe. Je ne souhaite pas à mon pays de revivre l’épisode terrifiant de de feu Boudiaf, que Dieu ait son âme. Le pays serait exposé à tout les risques,chose qu’aucun citoyen ne souhaiterait revivre.

    6
    2
      LE BISKRI
      14 juin 2018 - 16 h 06 min

      Mais de quel « chaos politique » vous parlez là, oisillon de mauvaise augure ? …

      Si Bouteflika décède, ne plaise à Dieu, RIEN NE SE PASSERA EN ALGÉRIE inch’Allah !

      Le peuple Algérien est hautement politisé pour ne pas tomber dans le piège que vous lui tendez dans vos officines criminelles. Don’t worry for ALGERIA, silly person ! NOTHING BAD THINGS WILL ARRIVE TO OUR COUNTRY !!!

      ….

      YES, WE CAN !!! AND WE WILL SAVE OUR VERRY DEAR COUNTRY FROM YOUR CLAWS….

    Amazighkan
    11 juin 2018 - 18 h 32 min

    Il est peu probable que Abdel Aziz Bouteflika se représente pour un 5ème mandat en raison de son état de santé. Seulement son clan, dont le noyau dur est sa proche famille et les différents sinistres originaires de Tlemcen-Nedroma-Oujda feront tout pour que ce clan reste au pouvoir ou du moins ne sera pas inquiété par le nouveau clan qui reprendra le pouvoir.
    Les dindons de la farce sont éternellement les mêmes : le peuple ou le ghachi, c’est selon !
    « Un joueur qui sait dribbler et qui fait des petits ponts mais qui n’a pas de vista est juste bon pour amuser la galerie » Toute proportion gardée, c’est l’image de notre Président qui a passé 19 ans à agiter du vent sans pouvoir mettre le pays sur les rails du développement durable. Lorsque les puits de pétrole et de gaz se tariront, ça sera fini pour nous.
    cas dCe clan a fait le vide dans les partis d’opposition progressistes en muselant les patriotes sincères qui pouvaient prétendre à une relève sérieuse. Les partis islamistes

    13
    1
    Anonyme
    11 juin 2018 - 17 h 40 min

    Cela fait un bout de temps que le peuple algérien a compris qu’il est impossible pour Bouteflika d’assurer les 2 % de ses obligations constitutionnelles. Comme il sait aussi que le pays n’est plus gouverné par le président, mais par des forces occultes, dans le sens où rien dans la constitution ne permet à ces personnes de diriger l’Algérie, en sous main et au nom du président. Et c’est à ce niveau que réside le véritable problème de fond. C’est d’une gravité telle que, personnellement, je me demande comment l’État algérien puisse être à ce point vulnérable et se retrouver, aussi facilement et du jour au lendemain, entre des mains clandestines qui ne bénéficient d’aucun mandat légal de la part du peuple algérien. Pire encore, ces personnes, illégales et non mandatées, se sont même permis de s’opposer, de bloquer et de faire échec à la tentative de la mise en œuvre et de l’application d’un article de la Constitution nationale, loi fondamentale de l’État (!), permettant d’engager le processus visant à déclarer que la maladie du président l’empêche désormais d’assurer ses fonctions. Ils se sont ainsi accordé le pouvoir de désavouer et d’interdire aux citoyens algériens de demander l’application de la Constitution nationale !
    Il est inadmissible, grave et étrange que ce kidnapping du pouvoir politique en Algérie puisse se produire, et à un aussi haut niveau, sans qu’aucune institution ne lève le plus petit doigt pour y remédier.
    Il y a donc lieu de constater que de hauts responsables au sein de l’État et de ses institutions ont failli à leurs devoirs, notamment vis-à-vis de la sauvegarde de l’État et de son bon fonctionnement. Ils demeurent à cet effet pleinement imputables, devant le peuple algérien et devant l’Histoire, aussi bien pour les gestes qu’ils ont posé ou choisi de ne pas poser en pareille situation.
    Leur responsabilité demeure entièrement engagée.

    35
    11
    Kahina-DZ
    11 juin 2018 - 14 h 10 min

    L’armée doit assumer son rôle de garant de la sécurité du pays. Sécurité ne se résume pas à surveiller les frontières ? Il s’agit de la sécurité à tous les niveaux. Aucune armée du monde ne donne la carte blanche aux hommes politiques de faire à leur guise.
    S’il y a dérapage politique qui nuit à la sécurité du pays, l’armée est de son devoir d’intervenir pour mettre fin au dérapage.
    Arrêtons de vouloir rendre notre armée comme un figurant inactif. Ça n’existe pas dans le monde une armée qui ne participe pas à la gestion de son pays.

    63
    11
    Anonyme
    11 juin 2018 - 12 h 34 min

    LAMAMRA 2019! c est mon poulain hé oui vs verrez bien ce sera lui le prochain président inch Allah si il se présente ou si l ANP va le chercher en remplacement de Bouteflika ,je n en vois pas d autre qui serai a sa hauteur politiquement ds ce pays actuellement et fais la majorité des algerien(nes) car il ne traine aucunes casseroles et c est quelqu un sur la scène internationale et le Maroc en a une peur bleue , avec tt les pouvoirs il pourra rendre l Algerie une puissance cet homme car très intelligent ; en fait lui ne demande rien l

    133
    5
    1commentaire
    11 juin 2018 - 11 h 58 min

    Algériens Algériennes réveillé vous contre cette mascarade,on et le seule peuple au monde qui a un président qui a même pas parler a son peuple depuis des années trouver vous cela normal et de vous faire berner et vous laissez guidé de cette manière moi non et je le dit non à un 5eme mandat et a tout les loups qui sont derriere lui !!!…

    35
    1
    Anonyme
    11 juin 2018 - 4 h 31 min

    L’armée n’interviendra pas! Pour moi c une évidence,c fini le temps des interventions de l’armée,sauf s’il ya une catastrophe nationale. Les trmps ont changé,et les historiques sont morts ou en retraite,et puis il ya les puissances étrangères qui…
    Quant au 5 eme mandat,le peuple a vu l’état du president,à lui de juger.

    13
    16
    Anonyme
    11 juin 2018 - 3 h 40 min

    ziari et un des ingrédient pour que l Algérie tourne de l œil comme la Syrie ou l Égypte .

    20
    5
    Mohamed Dz
    11 juin 2018 - 3 h 20 min

    la médiatisation de la distributions des 50000 logements en Algérie me laisse dir qu il y aura un 5e mandat car les loups sont toujours dans la ferme et ils ont toujours faim de $

    36
    12
    malik
    11 juin 2018 - 2 h 12 min

    A la personne : Pas Anonyme
    10 juin 2018 – 12 h 53 min

    désolé, je suis neurologue et mes orthpphonistes m’ont appris que tout dépend du siège et de l’étendue de la lésion cérébrale et seuls des tests neuropsychologiques permettent d’évaluer le déficit cognitif. Il est rare qu’un aphasique hémiplégique reprenne son travail, même s’il récupère le langage grâce à une rééducation très intense.

    36
      AÏT Chaalal
      11 juin 2018 - 4 h 06 min

      L’AVC est la première cause de handicap acquis de l’adulte, la deuxième cause de démence après la maladie d’Alzheimer et la troisième cause de mortalité en europe.
      Un collègue de travail âgé de 49 ans été victime d’un avc il ya 20 mois jusqu’à aujourd’hui il souffre d’une perte de mémoire massive à tel point que la direction à eu beaucoup de mal de lui confié des dossiers dans sa spécialité . Un brillant ingénieur en automatisme devenu un bon à rien suite à son avc..Ceux qui disent le premier magistrat de pays possède tout ces facultés physiques et intellectuelles sont des gros menteurs . Une avc à plus d’impact sur un sujet très âgé par rapport a2 un adulte ou quelqu’un de moins de 45 ans d’âge…la question qui se pose aujourd’hui..ils vont aller jusqu’à où avec leurs mensonges à deux balles cincer6 la santé de chef de l’état .Les honorables algériens ne veulent plus de cette état de cette situation ..tout est en panne dans notre pays..Le chef de l’état est malade, l’économie nationale est malade , le football est malade, la culture est malade ..etc.

      39
      1
    Anonyme
    11 juin 2018 - 1 h 11 min

    Conclusion : nos toubibs sont tous de drôle d’oiseaux, à commencer par celui-ci. Son ramage est identique à celui du renard au corbeau.
    Sachez qu’après un AVC les séquelles sont très lourdes, et handicapantes pour le malade.
    Les plus connues sont l’hémiplégie, c’est à dire la paralysie de la moitié du corps, accompagnée de troubles de mémoire, de la parole,et des difficultés pour écrire ( aphasie),
    de troubles sensitifs,et de négligence d’un côté de l’espace environnant.
    Assez souvent le malade verse dans l’isolement, et la dépression.
    Et certains continuent à rabâcher qu’un 5eme mandat reste envisageable.
    Vous n’avez aucune dignité de racoler de tels propos, vis à vis du peuple crédule, et vis à vis du malade. H’ram ā3likoum! Khafou Rabi!
    J’ai vécu la malheureuse expérience d’avoir à prendre en charge une personne de mon entourage victime d’un accident cérébral,( que Dieu ait son âme), et je vous prie de me croire que c’était loin d’être la vie en rose,et pour la malade, et pour son entourage.
    Arrêtez la sacralisation de ce 5eme mandat, nous sommes tous des humains,et nous finirons tous par crever.

    21
    Anonyme
    10 juin 2018 - 23 h 51 min

    Ziari : «L’armée n’interviendra pas en cas d’empêchement de Bouteflika»
    Mr. Abdelaziz Ziari ,un médecin , ancien conseiller à la présidence, un militant FLNiste, et ancien président de l’APN
    Parle au nom de l’armée « la grande muette », est ce une tentative, un signal, où un ballon d’essai envoyés pour sonder,
    Où pour, peut etre « neutraliser » l’armée ?, une nouvelle fois, à la veille de chaque élection présidentielle
    Qui l’a mandaté, pour parler au nom de l’armée ?
    Il représente qui ?
    Est ce que c’est une arrogance, un mépris affichés envers la majorité du peuple algérien ?
    Une ignorance des réalités politiques révoltantes, et une indifférence affichées annonciatrices d’une fuite en avant,
    et d’un entetement suicidaire
    Qui sont révoltantes, et déontologiquement immorales
    Qu’est ce qui faire courir Mr. Abdelaziz Ziari, pour jouer le clientélisme, la courtisanerie , et pardon, et malheureusement « la chita »
    Vraiment il n’a pas besoin de tout ça, il a une nouvelle fois rater l’occasion de rejoindre la majorité silencieuse digne
    Et surtout réprobatrice du « fait accompli politique », qui se prépare contre la volonté de la majorité écrasante du peuple algérien

    17
    Anonyme
    10 juin 2018 - 22 h 35 min

    Seul une momification de type pharaonique peut lui assurer un 5eme mandat et plus ..

    13
    1
      Gatt M'digouti
      11 juin 2018 - 3 h 09 min

      D’où l’expression : mdr
      Momifié De Rire !

      14
    الهوارية
    10 juin 2018 - 21 h 43 min

    Il faut interdire les Fake News en Algérie qui mettent le peuple en mauvaise humeur ou qui le fait quitter le pays.
    pour ne pas démoraliser les futurs bacheliers et rater les vacances d’été 2018

    Attendons 2019 ..carte sur table Comme dit maman «Mel Guedra el Kerche Ahmed » de la marmite au ventre d’Ahmed..

    9
    6
    Non au 5 ème hold up !!!
    10 juin 2018 - 21 h 38 min

    Si l’armée n’interviens pas elle peu faire un coup d’état facon BOUMEDIENE et à nous l’Algérie ! On ne veut pas d’un 5 ème ou 6 ème mandat Marocain dans notre pays chassobs les tous !!!!

    13
    4
    الهوارية
    10 juin 2018 - 19 h 57 min

    Le Chiffre 14 de la Guerre 14/18 c’est là qu’à commencé le malheur de l’humanité depuis ce jour, la terre n’a jamais retrouvé un seul moment de répit mais oui…

    3
    12
    nacer
    10 juin 2018 - 19 h 45 min

    j’avais beaucoup de respect pour vous, M Ziari, mais aprés ce que vous venez de dire, surtout de la part d’un professeur en Médecine, vous avez perdu toute mon estime. Je suis Docteur en Médecine, en EXERCICE actuellement, et je peux vous assurer qu’un AVC à cet age laisse des traces non seulement sur le plan moteur mais surtout intellectuel. Les patients à cet age avec cette pathologie (AVC avec hémiplégie), on les met en LATA (limitation et arrêt thérapeutique active) quand ils présentent un problème sanitaire sérieux et non pas on les envoie au Val de grasse à cout de millions de Dollars

    38
    2
      Anonyme
      11 juin 2018 - 0 h 21 min

      IL ne faut pas etre medecin pour voir que nous sommes la risée du monde.

      14
      1
      Anonyme
      11 juin 2018 - 18 h 16 min

      Il n’y a pas que l’histoire des millions de $, mais c’est surtout la question de porter un sale coup à notre fierté, nif et dignité!

      29
    الهوارية
    10 juin 2018 - 19 h 43 min

    Il n’y aura pas de 5ème mandat et on va pas tomber dans le piège des 14 signataires dont certains Khorti nous en bassiné avec leurs manifs de …. pour nous faire croire qu’ils sont mieux que Bouteflika alors qu’ils sont subventionnés par les ONG du lobby américain pro-israéliens et appuyés par la vieille Europe rusée.
    Les algériens doivent rejeter le choix de Benbitour Sofiane Djilali Bouraoui, c’est les mêmes copies conformes qui ont fait venir BHL pour détruire la Libye entièrement… Chercher les chefs de ces associations sur internet qui ont fait intervenir l’OTAN et Sarkozy à Benghazi, Les Mustafa Abdul-Jalil, Mahmoud Jibril Ali, Essawi, et Ali Zeidan, où sont ils maintenant que sont ils devenus? Pourquoi la Libye est toujours sous l’emprise des terroristes. Elle est ou leur Démocratie sous le règne de Sarkozy Obama, Cameron et l’Émir du Qatar?
    Le Complot commence à se mijoter à notre insu. Non mais oh ! On ne va pas laisser berner notre pays se faire arnaquer comme la Libye par des mythos qui cherchent la gloire, on est pas dupe!!!
    Ce numéro porte malheur le 14.

    8
    19
    صالح/ الجزائر
    10 juin 2018 - 19 h 25 min

    « seuls les gens qui courraient derrière leurs intérêts » appelaient le Président à se représenter , tandis que celui qui est «bien placé» , et qu’«il n’est pas pressé de changer de Président» , non , car lui , contrairement à certains adhérent au groupe des 14 , est médecin .

    11
    3
    Slam
    10 juin 2018 - 18 h 30 min

    Quand un personnage du clan vous dit clairement qu’il sera « daccord avec Bouteflika quelle que soit sa décision » pas la peine de lire la suite. Comme quoi, on peut être Docteur et Chiyate en même temps.
    CHIYATE C’est une spécialité, car il faut déjà un cursus dans le clan des gens qui sont toujours d’accord avec le Maître du moment. Ils seront aussi d’accord avec le prochain. Ils n’ont pas d’opinion ni de principe. Si demain un autre président fait le contraire et dit le contraire, eh bien le Chiyate du clan dira qu’il est parfaitement d’accord.

    43
    1
    Anonyme
    10 juin 2018 - 17 h 26 min

    De toute façon que tu vote ou que tu ne vote pas rien n’est pris en compte dans se pays
    alors vive Bouteflika et gloire au 1,5 Martyr !!
    Marre de répéter la même chanson !!

    9
    30
    Anonyme
    10 juin 2018 - 16 h 19 min

    A l’approche des préparations des échéances électorales de 2019, et pour conditionner, et préparer l’opinion
    Au « plébiscite », et au « raz de marée FLNiste des Beni Oui Oui » du « 5ème mandat », en Avril 2019
    Le pouvoir se prépare, et commence à envoyer des messages, des signaux, …
    Des clients, des courtisans, des serviteurs zélés, portant des messages, et des scénarios rassurants, pour duper, endormir,
    Et tromper encore plus le peuple algérien, et ses élites nationalistes (la fuite en avant) qui veulent une alternance,
    Et un changement démocratiques, et pacifiques
    Une justice, et une transparence dans la gestion des affaires du pays, une réforme radicale, et totale de ses institutions étatiques
    Dans la paix, et la stabilité
    Pour ce qui est de l’A.N.P, elle doit assurer l’intégrité territoriale de l’Algérie, et n’oublions surtout pas, qu’elle doit assurer la sécurité
    De ses troupes contre les divers accidents (avions, hélicoptères, engins, et véhicules divers,…) devenus, malheureusement, Nombreux, inquiétants, et préoccupants, ces dernières années,
    Nous estimons beaucoup notre A.N.P, mais nous aimons nos troupes, tout en s’inquiétant encore plus de leur sécurité
    Des jeunes officiers, et des jeunes soldats à la fleur d’age heureux, et prospères au sein de leurs familles

    11
    7
    DYHIA-DZ
    10 juin 2018 - 15 h 20 min

    C’est vrai qu’on aime pas l’ingérence étrangère dans nos affaires internes, mais il ya des limites à tout.

    Laissez le président Bouteflika aller se reposer. Il est malade !! On a pas besoin d »être médecin pour le voir.

    44
    10
      LeilatElKadr
      10 juin 2018 - 17 h 03 min

      Tout le monde parle tantôt du 5ieme MANDAT,tantôt de l’éventuel empêchement etc..,mais perSonne ni mème l’opposition ou la pseudo-opposition qui verse seulement dans la diatribe ne parlent,ou ne mettent un nom ou des noms susceptibles de prendre la relève.C’est le point noir,le sujet tabou dont aucun média ou politologues ou experts n’abordent sereinement et concrètement.Voici pronostic qui saute aux yeux:le 5ième mandat sera bel et bien là sauf si la santé de bouteflika ne se détèriore gravement (ce que je ne souhaite pas ni aucun algérien d’ailleurs..) auquel cas un autre du système le remplacera pour la continuité qui se résume par la préservation des acquis des oligarques et des intérêts des étrangers qui ont soutenu le régime.La troisième position reviendra inéluctablement aux islamistes (et le colonel Nezzar ne sera plus là pour leur barrer la route..) dont bcp de pays hostiles aux algériens mais friands des richesses du pays feront tout pour les porter au pouvoir( avec la bénédiction des occidentaux ).C’EST UNE UTOPIE D’ESPÉRER QUE LE SYSTÈME DISPARAITRA AVEC BOUTEFLIKA ET DE VOIR UNE DÉMOCRATIE S’INSTALLER DANS NOTRE PAYS.LES OCCIDENTAUX ,NI LES ORIENTAUX N’EN VOUDRAIENT PAS.LES RICHESSES DE NOTRE PAYS LEUR SERONT PLUS ACCESSIBLES AVEC UN GOUVERNEMENT ISSU DU SYSTÈME ACTUEL OU UN GOUVERNEMENT ISLAMISTE.C’EST UN LEURRE DE CROIRE QUE LE PROCHAIN PRÉSIDENT SERA LE RÉSULTAT D’UN CHOIX SOUVERAIN DU PEUPLE.LES ELECTIONS NE SONT AUTRES QU’UNE VULGAIRE PARODIE DEMOCRATIQUE.
      CEST DE CELA QU’ON DOIT DÉBATTRE.TOUT LE RESTE N’EST QUE DU BLA-BLA STÉRILE.

      14
      11
    Algerien
    10 juin 2018 - 13 h 59 min

    Vous continuer a Introduire l’Armee a toute Les Sauces
    Pourquoi Les Civils N’Ont Pas De Cerveau
    TITRE Pas Sa Place

    16
    5
    karimdz
    10 juin 2018 - 13 h 48 min

    Je pense que chacun doit être à sa place, l’armée n’a pas à s’ingérer dans le politique au risque de se discréditer, et rappelons que le chef de l Etat est également chef des armées.

    10
    9
      Gatt M'digouti
      10 juin 2018 - 17 h 59 min

      @ Karimdz
      La langue française, la langue de Molière est fine et subtile.
      le mot « Major » signifie Supérieur par le rang.
      Sergent, sergent major ! major de promo ! etc.
      Par contre en Algérie on a un chef d’état et un chef d’ état…… Major !!!

      11
      3
        karimdz
        10 juin 2018 - 19 h 16 min

        En france aussi il y a un chef d état major, d ailleurs en 2017, il a démissionné pour exprimer son désaccord avec macron.

        En france le chef d état est aussi un chef d etat major des armées, il est le chef des armées, les deux expressions s emploient.

      Anonyme
      11 juin 2018 - 18 h 33 min

      Et justement, tu ne serais pas très inquiet, en cas de guerre (Allah youstor), que le chef des armées (Bouteflika) soit aussi…. malade ?!

    Algerien
    10 juin 2018 - 13 h 43 min

    I 24
    Platon est passé par la
    Les Abstentions sont ce qui veulent Le changement
    Ils ont Perdu Patience
    Si on aurait la possibilité de Faire un état des Lieu Réel De la Population Algerienne
    On peut avoir de grands Espoirs
    Mais ca se Voit Pas

    3
    6
    UMERI
    10 juin 2018 - 13 h 43 min

    Abdelaziz soutient Abdelaziz, non pas qu’ils s’aiment, mais le premier cherche a ce qu’il soit embauché par le second, s’il postule a un mandat de »trop » il lorgne le poste de président de l’ A P N ou un ministère de la « propagande » pour nous vendre, un nouveau président en pleine forme.Au diable l’A V C. Ces opportunistes aventuristes sont capables de s’acoquiner avec n’importe qui, pourvu que ça marche.

    28
    3
    CHAOUI-BAHBOUH
    10 juin 2018 - 13 h 32 min

    Toutes les personnes qui encensent et font référence au Président et parlent de leur soumission à FAKHAMATOUH pour briguer un 5ème, mandat sont des voleurs, des imposteurs en puissances, ce sont des personnalités ayant des intérêts économiques et des biens en France et en Europe, leurs comptes bancaires aussi, et leurs enfants et familles vivent en dehors du pays au cas où les choses tournent au vinaigre en Acide, qui risque de leurs provoquer des nausées voir des vomissements très graves et perdre la vie et leurs fortunes volées au pays et à son peuple, mais la passivité de notre peuple est complice, car il lui est interdit de dire son mot, ni manifester dans le respect sans intervention de la Police et autres corps de répressions, pour qu’il affirmer haut et fort son opposition au 5ème suicide sur ordonnance diligenté par les membres du CLAN, qui honore à chaque phrase « FAKHAMATOUH RAÏS Abdelaziz Bouteflika » le penseur, l’homme des miracles, le saint sauveur enfin DIEU en personne, cette soumission et courbette est du même genre que celle du « Makhnez » du Maroc, il est temps de revenir à la déclaration du 1er novembre 1954 et de respecter ce pacte révolutionnaire, Fakhamatouh a effacé le nom de tous les Glorieux Martyrs du Pays, et tous les grands Hommes qu’a connue l’Algérie Révolutionnaire, même MAO TSE TOUG, est un petit atome insignifiant, devant cette idolâtrie envers cet humain mortel comme tout être humain, le seul seigneur , qui règne sur l’Univers est ALLAH Sabhanou , nous sommes devenus des païens en puissances, «Qu’est vraiment l’idolâtrie ? La question n’est pas aussi simple qu’il y paraît. Si elle consiste essentiellement à se prosterner devant des idoles de bois ou de métal, nous Algérien ils nous ont fabriqués Fakhamatouh à son insu, comme cela est abondamment décrié dans le Saint Coran, « ALLAH EST SEUL EST UNIQUE »– on est en droit de se demander ce qu’y a de si attentatoire et blasphématoire, pour que telle pratique fût considérée par l’ensemble des sources Morales et Humaines, comme la mère de toutes les perversités. Somme toute, le fait de rendre culte à FAKHAMATOUH, supposés incarner tel ou tel à la place d’ALLAH, Sabhanou, peut paraître désuet ou aberrant, voire fétichiste ou superstitieux. Mais c’est le commencement du crime de tout un peuple et du pays, où est l’abjection ?1 Et si la quintessence de l’idolâtrie ne résidait pas tant dans le culte des figurations divines que dans ce qu’elle trahissait en biais, dans ce qu’elle a d’idéologique, de quoi parle-t-on au juste, par la fabrication d’un DIEU sur terre par des voleurs et des imposteurs sur le dos de leur peuple Pauvre Mr ABDELAZIZ BOUTEFLIKA est en dehors de tout ce qui se trame en utilisant ton nom, Nous les enfants du Peuple et de cette Algérien Révolutionnaire, nous te pardonnons et que qu’ALLAH te viendra en Aide Inchallah : Cordialement : Un Algérien et Chaoui Paris 5 la Sorbonne.
    PS: Je remercie vivement le Médiateur, qui censure certains articles entre celui ci-dessus.

    64
    6
    Dadi
    10 juin 2018 - 13 h 05 min

    Si demain Mr Bouteflika nous fait un discours ne serait-ce que 5 minutes à la télé je voterai pour lui s’il se présente pour un 5eme mandats.malheureusement c’est comme si je lui demandais de faire un marathon c’est impossible.

    46
    10
    Pas anonyme
    10 juin 2018 - 12 h 53 min

    J’ai eu une hémorragie cérébrale avec comas où j’ai failli y laisser la vie suite à voiture bélier.
    Est-ce que cela fait de moi une handicapée de la vie intellectuellement certainement pas MACHALLAH.
    Je connais des médecins victimes d’AVC qui continuent d’exercer, des responsables d’entreprise, des journalistes français… etc etc etc.
    Mitterrand a continué d’exercer malgré sa maladie (cancer).

    11
    88
      Kahina-DZ
      10 juin 2018 - 15 h 11 min

      Tu as quel âge ??

      23
      8
        Anonyme
        11 juin 2018 - 22 h 59 min

        Manifestement, pas celui de la raison !

        3
        1
      Anonyme
      10 juin 2018 - 16 h 15 min

      tu ne diriges pas un pays?

      18
      6
      Mohamed
      10 juin 2018 - 16 h 36 min

      Salam aleikoum,

      Vive l’art de noyer le poisson dans l’eau, ah que cette machine de propagande est maladroite (hahahahahahaha), vos discours et vos excuses sont usés, périmés, maintenant nous les connaissons par cœur, changez de registre, innovez, ou plutôt payez vous un cabinet d’expert américain pour vous écrire d’autres scnarii

      14
      3
      Si Ali
      10 juin 2018 - 19 h 52 min

      Quel miracle divin !
      As-tu songé à demander au Pape de te béatifier ?

      6
      2
      Anonyme
      11 juin 2018 - 2 h 03 min

      Bcps de gens ds le monde mentent meme les handicapés et partout ds le monde. ensuite y a des AVC plus violent que d autres et ca dépend de l age qu on a aussi ; y en a qu on eu 3 AVC et le 3eme a été fatal et dautre le premier et je peux aussi t en parler en connaissance de causes , trouble de comportement couche traitement de chocs ect ect . y en a sont seulement paralipse d un coté facial d autre tt le corps d autres un seul cote du corps compétemment ; y a des AV pdt le sommeil qu on se rend meme pas compte apparemment aussi et qui forcement ne laisse pas tjrs de séquelles , mas pr une personne de 82 ans impossible je dis bien impossible d être autonome et encor moins exercé une activité et j en parle en connaissance de causes aussi et n importe quels médecin ou spécialistes car a cet âge on est déjà atteint souvent de diabètes ou d autres maladies avt et qui parfois mène à l avc ou a l infarctus c est un âge grabataire ; je vais pas m étaler non plus mais aller ds n importe quel centre spécialisé en France en Europe et vs verrez constaterez par vs meme les gens atteint d avc a l âge de 75 ans ou plus. ; déjà chez les jeunes ca fait mal et il existe aussi ce genre de centre pour les plus jeunes et quarantenaires.

    abdel
    10 juin 2018 - 11 h 38 min

    etonnant pour un prof de medecine qui nous dit qu’un AVC n’est pas aussi grave d’un patient a un autre!! si! monsieur!! il est grave pour un patient qui détient le sort d’un pays de 40 millions de citoyens, et enfin comme disait l’autre, » » »je suis ne pas une girouette,c’est le vent qui change de direction » » » »

    66
    4
    lhadi
    10 juin 2018 - 10 h 26 min

    Il fut un temps où un homme public digne de ce nom avait des principes, des convictions, des idées bien à lui qui en faisaient une personnalité réelle.

    Au jour d’aujourd’hui, la politique ne suscite plus de grandes passions ; les électeurs sont désabusés, l’abstention gagne des points et on constate la bonne santé du premier parti d’Algérie : les abstentionnistes.

    Pourquoi ?

    Parce qu’elle tend à être représentée de plus en plus par des individus opportunistes, ambitieux, moins compétents et moins honnêtes. Ces politiques ne véhiculent aucun projet de société, aucun programme, aucune vision et n’ont pas de grands desseins pour l’avenir. Ils sont prêts à tout pour s’attirer les grâces des puissants du moment.

    Ce qui justifie mon intention d’écrire utile à qui l’entend ; ce geste révolutionnaire par excellence : décrire avec exactitude les choses qui arrivent et laisser à ceux qui le voudront le soin d’en tirer les règles d’action.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])

    42
    9
    Anonyme
    10 juin 2018 - 10 h 04 min

    Pourquoi toutes ces sorties loufoques,ces tabous,ces mythes ce flou,cet enfumage, ce brouillage,et tout ce cinéma autour de la question du 5eme mandat ?
    Pourquoi ne pas en débattre en toute transparence, et une fois pour toute avec le peuple,qui reste le principal acteur concerné? Arrêtez de jouer sur les nerfs des citoyens,ils en sont malades. Si la décision du 5eme mandat est déjà prise,faîtes le nous savoir, et qu’on n’en parle plus.
    Nous sommes fatigués de jouer à ce jeu malsain, et plus que déstabilisant. Cette pression nous étouffe. Ras le bol,laissez nous vivre en paix!

    48
    5
    Rabah Toubal
    10 juin 2018 - 9 h 28 min

    ça fait longtemps que l’ANP a lâché Boutef et son clan de prédateurs cupides et obstinés, qui pratiquent une fuite en avant suicidaire, qui fourvoie notre pays dans une impasse dangereuse, grosse de tous les risques pour sa cohésion, sa stabilité, sa sécurité et son unité. Ils lui ont a fait beaucoup de mal avec les limogeages abusifs de ses cadres compétents au profit de cadres médiocres au service exclusif du clan.
    Messieurs de l’opposition, M. Ziari a certainement été chargé par la grande muette de vous communiquer ce message de première importance. Retroussez vos manches pour débarrasser le pays de cette vermine, qui lui a fait beaucoup de mal depuis Avril 1999. Unissez-vous, l’Algérie est en danger de mort !

    144
    11
      MELLO
      10 juin 2018 - 18 h 17 min

      Si l’armée , comme vous le dites, à lâché Bouteflika, le premier responsable et vice ministre de la Défense, ne l’entend pas de cette oreille. Gaid reste le proche ,le plus proche de Bouteflika pour pouvoir défendre lui aussi ce nouveau mandat qui se profile à l’horizon. Mais une chose ,une seule ,que tout ce beau monde ignore, c’est que l’avenir ne peut, absolument pas, se lire. Ne soyons pas des oiseaux de mauvaises augures, mais l’état de santé du président ne peut lui permettre de tenter un nouveau mandat. Nul n’ignore que l’opposition est laminée, écrasée et mise au banc des accusés par tout cet arsenal de médias publics,à tel point que l’émergence d’une élite alternative n’est présente sur le terrain politique. C’est ainsi que la proposition du FFS , relative à une conférence de consensus national, reste la plus à même, d’engendrer une alternative à ce pouvoir .

      3
      1
    Hibeche
    10 juin 2018 - 9 h 12 min

    Il faut lire en filigrane. M. Ziari ne souhaite pas un 5eme mandat, mais ça se présente, il ne s’y opposera pas. Je me rappelle que lors de la 1ere interview il a dit à peu près ceci : »la fonction présidentielle est une grande charge, si le président en âme et conscience voit qu’il peut assumer la responsabilité de 40M d’Algériens, qu’il soit ainsi ». Il ne parle pas comme Ould Abbas et consorts qui affirment la candidature de fakhamatouhoum. C’est à nous, aux gens qui sont contre de faire le forcing pour l’éviter.

    25
    12
    Barakat
    10 juin 2018 - 8 h 36 min

    Les voilà les promoteurs du 5eme mandat, les militants du statu quo, les bénéficiaires de la rente, guidés par leur avidité sans limite, il ne parle que de leur bienfaiteur, où est l’Algérie et son peuple dans tout ça ?
    Le toubib, veut nous vendre pour 5 autres années à la fonction suprême de l’état, ce qui reste d’un homme de 85 ans frappé par une terrible maladie.

    L’avidité, est également une maladie ya Douktour, elle inhibe, le bon sens, l’éthique, et la dignité. Le sujet qui en est affecté ne pense qu’au travers de ses intérêts et les privilèges que lui accorde le système rentier qu’il soutient contre tout et tous.
    En homme avertit, Mr le toubib, je ne viendrai jamais chez vous pour une consultation.

    56
    5
    Anonyme
    10 juin 2018 - 8 h 32 min

    JE peut prétendre qu a plusieurs de mes commentaire fait nettement allusion que les personnes qui (poussent) au 5 eme mandat que pour leurs propre intérêts, ,intérêts ? c est peut dire , plutôt pour être plus riches que riche

    37
    2
    Far-West-Republic
    10 juin 2018 - 7 h 28 min

    Mr Ziari,est connu des politiciens de l’école des benis-Oui-Oui-Chef,le Chef a toujours raison;meme quand il a tort,du genre girouette ou il se positionne par apport a la force du vent;et ses intéréts avant tout le reste il s’en moque,quand il vante d’etre un professeur de médecine,nous connaissons la médecine actuelle en Algérie le profit et racketter les pauvres malade;allez y est voir a nos frontières et constater le nombre croissant de nos malades qui quittent le territoire pour allez se soigner a l’étranger;et pourtant nos médecins en Europe sont parmi les meilleurs ou monde;il suffit de demander l’avis du Général Khaled Nezzar;qui connu très bien notre grand professeur Ziari et ses positions de girouette;il sort du meme institution du Professeur Belahmar de Relizane; comment voulez vous qu’une nation avance avec des personnes qui recherchent que leurs intérét;mais pas ceux de la nation;il suffit d’inquiéter sur le passer de certains de nos dirigeants et de leurs parents;vous comprenez la raison;nous sommes foutus et pour bien longtemps;abat les traitres;les ex collabos;et les fils et les petits fils de Gaid

    47
    6
    Gatt M'digouti
    10 juin 2018 - 6 h 33 min

    et que «seuls les gens qui courraient derrière leurs intérêts» appelaient le Président à se représenter »???
    Grave, très grave le propos. Ce qui laisse croire que durant ces 4 mandats,le président a servi les intérêts de certains?

    57
    10
      Anonyme
      10 juin 2018 - 15 h 16 min

      @Gatt M’digouti,
      Pourquoi, ne le saviez vous pas?

      6
      1
        Gatt M'digouti
        10 juin 2018 - 17 h 48 min

        Oui ! par oui dire, dans les cafés, les marchés, les bains maures mais jamais par le biais d’un officiel.

        5
        2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.