Immigration : l’Espagne se pose en «coordonnateur» entre Alger et Rabat

Frontières Fernando
Le ministre espagnol de l’Intérieur, Fernando Grande-Marlaska Gomez. D. R.

Par R. Mahmoudi – Le ministre espagnol de l’Intérieur, Fernando Grande-Marlaska Gomez, aurait exprimé son inquiétude et celle de son gouvernement face à l’absence de coordination entre l’Algérie et le Maroc sur une question qui préoccupe l’Espagne au plus haut point : l’immigration clandestine.

Lors de son voyage en Algérie, mardi dernier, le ministre espagnol a insisté auprès de son homologue algérien, Noureddine Bedoui, sur la nécessité de «renforcer» les dispositifs mis en place par l’Algérie pour faire face à ce fléau qui envahit la rive nord de la Méditerranée, «en durcissant la surveillance des frontières avec le Maroc».

Il s’est avéré rapidement que le ministre espagnol exprimait à Alger des doléances qui lui avaient été adressées par le gouvernement marocain lors de sa tournée qui l’avait conduit d’abord au Maroc.

Les responsables marocains ont alors justifié leur défaillance dans la lutte contre l’immigration clandestine, dont l’afflux ne cesse d’augmenter, par l’attitude «laxiste» de l’Algérie, refusant, selon eux, de coopérer et d’accroître la surveillance des principaux points de passage des migrants sur les frontières algéro-marocaines.

Cet interventionnisme flagrant du ministre espagnol est décrit par la presse pro-Makhzen comme une forme de «coordination souhaitée» entre Alger et Rabat, en l’absence de coopération sur cette question qui risque d’envenimer les relations entre le royaume du Maroc et son principal protecteur européen.

Cela se passe, paradoxalement, au moment où les médias et politiques marocains continuent à se plaindre de la fermeture des frontières entre les deux pays et à poser leur réouverture comme une des conditions de la normalisation des relations bilatérales.

R. M.

Comment (16)

    Felfel Har
    6 juillet 2018 - 14 h 16 min

    N’oublions pas que l’affaire du Sahara a commencé avec la fuite des autorités espagnoles et l’abandon de leurs territoires du Rio Del Oro, de connivence avec Hassan II! Depuis, ce pays n’a jamais cessé de comploter contre l’Algérie en s’alignant avec l’autre monarchiote. En termes polis, nous devons répondre à ce ministre en lui disant M…! (en lettre capitales SVP) Vous n’agirez pas chez nous comme vous le faites au Maroc! Les Algériens sont suffisamment conscients de leurs propres intérêts et n’ont besoin d’aucun conseil venant d’aubergistes espagnols.




    3



    0
    Hamid1
    6 juillet 2018 - 12 h 33 min

    Ils veulent défaire des nœuds qu’ils ont fait eux même et ils ont les chic de nous prendre pour des arriérés mentales à vouloir nous donner des leçons.
    Il n’y aurait rien de cela si son pays n’avait pas offert un pays qui ne leur appartient pas comme si ils avaient donné une région de son royaume, ils font payer lourdement le peuple sahraoui pour sa résistance et venger leurs soldats morts aux combats comme ça s’est passé avec les palestiniens.
    il n’y aurait rien de cela s’ils n’assistaient pas ce royaume dans tous les domaines (militaires, économique, diplomatiques et j’en passe), qui fait que ce voisin se croit bien supérieur en tout à nous.
    Ils ont créé des conflits artificiels parce que ils ont trouvé les bons bourricots pour ce job.




    1



    0
    *****ATTENTION ATTENTION ******
    5 juillet 2018 - 23 h 45 min

    L’Europe d’Amérique veulent fouiner dans nos affaires et nous attaques de toute part en nous causant des soucis avant les élèctions pour leurs interets économique.




    8



    0
    Anonyme
    5 juillet 2018 - 17 h 53 min

    Il ne faut faire aucune confiance à l’Espagne, Aucune ! l’immigration marocaine en Espagne et dans les entreprises espagnoles dans le monde entier est ce qui fait marcher l’Espagne dans l’agriculture, dans l’hotellerie, etc. La facon dont l’Espagne traite les marocains est inacceptable. Bien que nos différends soient justifiés vis-à-vis du Maroc concernant les droits légitimes du peuple sahraoui, l’Espagne n’est en rien un partenaire fiable. Le jour où ce pays et ses entreprises cesseront de traiter les marocains pauvres pressés par la faim comme des animaux, ce jour-là l’Espagne sera un pays auquel on pourra prêter du temps. Quand à nos frontières avec le Maroc c’est une question qui nous regarde et sur laquelle nous sommes totalement souverains, elles doivent rester fermées. Quand l’Espagne fera son travail quant au traffic de la cocaïne, on en parlera ce jour-là. Que l’Espagne s’occupe de sa jeunesse obligée de travailler dans les agences de travail qui font du dumping social dans de nombreux secteurs économiques en Europe. Le capitalisme espagnole c’est de l’esclavage en réalité, le dumping social espagnol en Europe est EFFRAYANT ! Comme coordonnateur, ils se prennent pour qui ? Ils ont un toupet stupide, je n’en suis nullement étonné…




    13



    2
    DYHIA-DZ
    5 juillet 2018 - 17 h 05 min

    Que l’Espagne s’occupe de sa Cocaïne ainsi que du Haschisch de son ami le roi des drogués.
    Les frontières sont Algériennes! SVP, respectez la souveraineté de l’Algérie.




    25



    9
    HOUMTY
    5 juillet 2018 - 15 h 57 min

    SALAM L’KHAWA….. WALOU, dans vos R.É.V.E.S pas d’ouverture de frontière tant que le sahara occidental n’a pas son indépendance et que vous arrété la culture de la beuze et que le maroc devienne une république …… et puis finalement  » NON » pas avec un état psedoroyaumesioniste….NON et NON. ALLEZ AU DIABLE . VIVE LE POLISARIO LA MERE PATRIE L’ALGERIE SONT A.N.P ET SONT D.R.S




    47



    7
    brahma
    5 juillet 2018 - 15 h 22 min

    Le Maroc contrairement a l’Algérie qui fait l’objet d’asphyxie volontaire par des sub/sahariens pour la mettre en mauvaise posture politiquement et économiquement sous la poussée de nos amis bien connus, ce pays est demandeur d’émigrants sur commande pour servir de monnaie de change (chantage) de ses voisins du nord. Ses contingents il les commande via les zones désertiques du sahel et le Sahara occupé sous bonne garde.
    Par contre si la Rasd avait la charge de surveiller son territoire sur toute la façade Est en complaimentarite avec l’Algérie l’inviolabilité des frontières est assurée a 100%.
    Une chose est sûr, ça n’arrange pas le mekhzene qui veut garder le Sahara, écouler son cannabis et taquiner ses voisins en se faisant passer pour l’indispensable.




    14



    11
    Nasser
    5 juillet 2018 - 15 h 03 min

    Non ce n’est pas si simple. Il y a dernièrement un relâchement marocain sur le contrôle de ses frontières nord. Pour deux raisons : la première est liée au hirak du Rif. Ouvrir les vannes permet au Maroc de souffler un peu, ne pouvant offrir mieux actuellement aux partisans de zefzafi. La seconde est une pression sourde pour reconduire l’accord de pêche incluant les eaux du Sahara occidental. Ce qui équivaut à une reconnaissance de l’occupation marocaine. Et ce jeu marocain, les espagnols le connaissent très bien. Officiellement le Maroc est un partenaire stratégique et dans les cercles décisionnels il est définit comme l’ennemi numéro 1. Du moins potentiellement.




    17



    10
    Kad
    5 juillet 2018 - 14 h 27 min

    Niet, niet et encore niet! La frontière restera fermé, ces gens là (Les européens à leur tête la France); comme ils estiment qu’ils ont la science infuse, essayent de trouver un subterfuge en faveur du Maroc et à notre détriment. Et surtout qu’ils commence à trouver leurs aides a ce pays très contraignant alors ils essayent de lui trouver une ligne de crédit gratos à travers l’ouverture des frontières et aussi un masque à oxygène pour le Makhzen. Mais nous ne sommes pas de la dernière couvée, qu’ils le sachent!




    23



    10
    Selecto
    5 juillet 2018 - 14 h 23 min

    C’est un moyen de faire pression sur l’Algérie pour qu’elle ouvre ses frontières avec le Maroc.
    Derrière cette initiative se cache le Maroc et son lobby européen.




    23



    10
    Kahina-DZ
    5 juillet 2018 - 11 h 47 min

    Le Haschisch marocain et les migrants ont la même boussole marocaine, direction Algérie.
    Le makhzan est responsable de ce flux de migrants clandestins qui envahissent l’Afrique du Nord et l’Europe.
    Le Palais Haschisch utilise ces migrants comme moyen de chantage en croyant pouvoir ouvrir les frontières et contrôler les décisions européennes sur la question du Sahara Occidental.

    Le makhzan doit comprendre une bonne fois pour toute qu’il n’a aucun droit de parler des frontières ALGÉRIENNES… Ce sont nos frontières et non pas ses frontières. Que le Marrouk arrête ses comportements psychopathes.




    38



    14
    Prédator.DZ
    5 juillet 2018 - 11 h 42 min

    J’espère que notre Micl a su remonter les bretelles à l’espagnol en le renvoyant chez le Makhzen lui rappeler son « agression narcotique » contre le peuple Algérien et qui utilise aussi (entre autres) des subsahariens pour commercialiser leur poison. Je plaide pour « cataloguer » de traîtres les dealers de cannabis (au moins les grossistes) et de les juger en conséquence. (la peine de mort). Le jour où le Makhnez arrêtera de nous traiter comme des ennemis il y aura peut-être, je dis bien PEUT ETRE, matière à discuter. Il n’en tient qu’au peuple marocain d’en décider.




    27



    12
    Moskosdz
    5 juillet 2018 - 11 h 02 min

    Sans aucun doute,l’incitation d’Alger par les gouvernements Européens d’ouvrir sa frontière avec le Maroc s’inscrit dans la vaste campagne de déstabilisation de l’Algérie,non et non à cette réouverture avec le pays voyou ne lésinant pas sur les moyens pour nous planter le couteau au dos dés que l’occasion lui es offerte.




    32



    12
    Rayah
    5 juillet 2018 - 10 h 17 min

    Le gouvernement espagnol a recu un don de 2 milliards de dollars de l’Arabie Seoudite (A.S.) lors de la derniere visite de Salmane en Europe (sous couverture d’achat de materiel de guerre). Le gouvernement espagnol doit alors garantir son support au regime du No6 dans le conflit avec le Polisario et egalement faire pression sur l’Algerie pour ouvrir les frontieres a l’Ouest. Une maniere de la part de l’A.S. de remercier le No6 pour son intervention contre le peuple yemeni.La visite machiavellique du ministre espagnol dans notre pays est tout a fait identique a celle de Villepin, ils sont tous deux envoyes pour justifier les cadeaux recus par leurs gouvernements respectifs. L’intervention de Lakhdar Brahimi en faveur de l’ouverture des frontieres avec l’ennemi de l’Ouest peut etre inclue dans ce scenario. Je rappelle que les gouvernements europeens sont denues de toute credibilite, ils se donnent facilement aux plus offrants, ils se caracterisent par leur manque total de HONTE. La honte n’existe pas dans la culture de ceux qui poursuivent aveuglement l’argent.




    36



    10
    anti khafafich
    5 juillet 2018 - 8 h 00 min

    le rgime MakhNazi nous envoie son poison et ses migrants clandestins avec, il nous envoie même ses sujets et se plaint à la fin à un autre pays, une prostituée au vrai sens tu terme. Toujours aussi vile aussi traitre et aussi lache, ce régime MakhNazi doit absolument être puni par l’Algérie de la façon la plus stricte qui soit. TFOUUU !




    46



    11
    Karim
    5 juillet 2018 - 7 h 46 min

    Va-t-on enfin comprendre que les pays européens n’ont rien à nous apporter de positif?
    Vont ils enfin comprendre que seul nous même pouvons développer notre pays, nos dirigeants qui sont complètement à la rue?




    42



    9

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.