Une famille algérienne expropriée par les autorités marocaines un 5 Juillet !

drapeau famille
L'expropriation de la famille algérienne au Maroc s'est faite sous strict contrôle policier. D. R.

Par R. Mahmoudi – Une vidéo relayée ces derniers jours par les réseaux sociaux montre l’évacuation, le jour même de la Fête d’indépendance de l’Algérie, le 5 juillet, d’une famille algérienne du domicile qu’elle occupe légalement au Maroc. On voit une femme abattue, mais courageuse, crier sa colère face à même aux éléments des forces de sécurité marocaines qui supervisaient cette opération d’expropriation, et qui aidaient des agents civils à sortir toutes les affaires de cette famille dehors. La femme explique que cette propriété est construite sur un «domaine mixte et incessible». «Regardez, compatriotes, ce qu’on fait de nous ici au Maroc par le Makhzen !»

La femme expropriée explique que les autorités marocaines lui ont signifié qu’elle et sa famille occupaient «illégalement» la maison acquise par ses parents, mais sans lui présenter aucune justification actée.

Cette énième provocation contre l’Algérie et les Algériens vient démontrer, encore une fois, la mauvaise foi du régime de Rabat dans ses relations avec le voisin de l’Ouest, malgré tous les gestes et initiatives de rapprochement et de conciliation émanant d’Alger, dont le vote de la FAF en faveur du Maroc pour l’organisation du Mondial 2030 n’est pas des moindres.

Cette décision de déposséder une famille algérienne de ses biens et de l’humilier le jour d’anniversaire de l’indépendance de son pays rappellent, dans sa violence et dans sa symbolique, l’ignoble scène d’arrachage du drapeau national sur le fronton du consulat d’Algérie à Casablanca le 1er novembre 2013 par un nervis du Makhzen.

Le cri de détresse de cette femme ne doit pas rester sans échos. La chancellerie algérienne à Rabat est appelée à réagir et à défendre cses ressortissants algériens, maltraités et dont les droits naturels sont ouvertement bafoués par les autorités marocaines.

R. M.      

Comment (27)

    bamar
    10 juillet 2018 - 21 h 22 min

    La dignité Algérienne est morte un certain 27 Décembre 1978

    2
    2
    Vérité
    10 juillet 2018 - 5 h 19 min

    Les autorités Algérienne;ne sont pas mieux lorsque on mit dehors un ancien Moudjahid et on démoli sa propriété; soi_disant construite illégalement;mais ont ferme l’oeil sur les fils de gaid et des Harkis lorsque ils font la meme chose;fermé l’oeil sur les spoliations d’un député et son frère magistrat des biens de fils chahid;la présidence et le ministre de la justice avertis;mais ils ne bougent pas;y’a plus d’Algérie nous sommes tous devenus Marocains grace au clan d’Oujda

    7
    3
    Ch'ha
    9 juillet 2018 - 20 h 52 min

    Procédé sioniste dans une narcomonamerde pédophile makhnazi sioniste, ce qui n’est pas sans rappeler la Palestine OCCUPÉE.
    Quelle idée d’aller vivre dans ce pays, Suppôt de Satan.
    Merci AP de ne pas censurer le mot de cambronne 😉

    10
    11
    Idir
    9 juillet 2018 - 19 h 50 min

    Normalement Ferhat Mehenni devrait téléphoné à son copain M6 pour voir si il faudrait trouver une solution pour reloger cette pauvre famille algérienne délester injustement de sa maison vers un logement salubre en Kabylie …

    13
    11
      Lghoul
      16 juillet 2018 - 15 h 37 min

      Malheureusement elle est de Tlemcen; Donc Ferhat ne pourra pas l’aider.
      Demande plutot aux marocains qui nous gouvernent et aux autres marocains qui sont a tous les échelons de l’état car ils ont plus d’influence.

    Anonyme
    9 juillet 2018 - 18 h 35 min

    ET devinez où est le roi des pauvres?
    Le roi en rose passe des vacance sans sa pseudo-femme ( LALA. SALMA..).
    Il préfère la compagnie de la gente masculine.

    16
    7
    Sprinkler
    9 juillet 2018 - 17 h 52 min

    Comme je l’ai déjà proposé ici-même, les Algériens, pétris de respect pour le roi de la narco-monarchie, devraient communier avec les Sujets de sa Majesté le jour de la fête du Trône par un concert de… chasses d’eau…Une fois le discours du Roi évacué, chaque Algérien s’honorerait de tirer sa chasse d’eau en hommage au Trône sur à 4l’Âne-de-Troie de la France en Afrique.

    14
    7
    Vangelis
    9 juillet 2018 - 15 h 35 min

    Le cri de détresse de cette femme restera sans écho, c’est écrit dans le marbre.

    Depuis quand les zautorités algériennes se soucient-elles des algériens à l’étranger ? Jamais.

    Quant aux algériens vivant en Algérie, on les manœuvre par l’attribution de logements dont l’unique ne cesse de montrer les pontes embrasser les récipiendaires de clefs qui, à leur tour n’arrêtent pas de remercier fakhamatouhoum tel un messie les sauvant de la misère.

    C’est tout ce qui compte pour ce régime. Ne rien faire et promettre de raser gratis.

    19
    11
    Watani Watani
    9 juillet 2018 - 15 h 25 min

    Salam Lkhawa, la tristesse ainsi que le mal sont trop profonds, un soit disant peuple qui se prosterne devant son roi le prochain lundi 30 juillet 2018 pour la fête du trône alaouite, un peuple endormi ne mérite pas qu’on ait un échantillon de son espèce d’un demi-million chez nous vivant clandestinement! comme tout algérien le sait, notre vrais problème, c’est les NATURALISÉS qui nous gouvernent qui ont ouvert des lignes de voyage ainsi que des nouveaux contrats avec ce PORNOLAND. N’oublions pas que ces énergumènes utilisent même leurs sorcelleries noires pour arriver à leurs fins politiques! ils n’ont pas de limites, personnellement je les connais très bien ainsi que leurs doubles langages. J’étais à TAZA en 1976 et je pourrais vous affirmer que le vrais pb est la haine de jalousie enseignée à ce peuple depuis des décennies, alors pas la peine de perdre notre temps à essayer de les convaincre. En attendant de nous réveiller un jour, je demande à nos vrais NATIONALISTES de garder la bonne foie pour notre patrie, et travailler intelligemment et surtout apprendre à nos enfants comment s’organiser pour récupérer notre bled de ces faux algeriens NATURALISÉS.

    20
    11
    BabElOuedAchouhadas
    9 juillet 2018 - 14 h 54 min

    Et pendant ce temps 450.000 clandestins marokis circulent librement a travers tout le territoire algerien au vu et au su du Pouvoir en place sans parler du risque narco-securitaire qu’ils font peser sur le pays du Million et demi de Martyrs.

    22
    14
    naim
    9 juillet 2018 - 14 h 39 min

    Selon moi l’expropriation de la famille algérienne serait due aux mafias de l’immobilier qui au Maroc d’aujourd’hui sévit en s’emparant des biens immobiliers de citoyens propriétaires avec l’aide et le soutien de la justice marocaine. Plusieurs citoyens marocains se sont retrouvés dans la rue à cause de ces arnaques qui se font impunément. Le nom qui revient souvent dans ces affaires sordides est celui de Rachid al Alaoui qui n’est autre que le frère du roi prédateur du Maroc. Je conseille aux lecteurs d’aller sur google et taper en arabe « Mafia al aqar ». Ils découvrirons des situations similaires à celle de cette malheureuse famille algérienne. Sous Mohammed VI, le dernier roi du Maroc, la lois de la jungle règne sans coup férir. Le pays est gouverné par des criminels sans foi ni lois.

    30
    13
    Kahina-DZ
    9 juillet 2018 - 13 h 35 min

    Nous demandons la réciprocité en urgence.
    Débarrassez nous de ces narco-trafiquants qui squattent notre pays…Et de la même façons
    Chassez les de notre territoire, ils occupent trop de place.

    50
    21
      Anonyme
      9 juillet 2018 - 14 h 18 min

      Ils occupent trop de place illégalement

      35
      14
    Dzhour
    9 juillet 2018 - 13 h 07 min

    qu’attend l anp pour répliquer avec forces à cette provocation ??.Expulser des algériens le jour de leur fêtes nationales et nous on reste les bras croisés !!!
    Merci au vaillants journalistes d AP pour etre toujours dans le vif du sujet et la qualité de leurs rédaction/re théorique qui reflète le degré d intelligence des vrais algériens patriotes .
    Si seulement AP pouver gouverné le pays …. Nous avons besoins de cerveaux comme vous à la capacité d’analyse supérieur !!!!

    25
    28
    Rayés Al Bahriya
    9 juillet 2018 - 12 h 22 min

    C’est votre faute.

    Pour quoi vivre ds ce lupanar…

    24
    23
    TADJ MOHAMED
    9 juillet 2018 - 12 h 08 min

    Il faut commencer par expulser les 350 mille marocains en situation irrégulière en Algérie et j espère que cela se fera le jour de la fête du trône et comme cela augmentera le nombre de chômeur et oublier le rapprochement et suspendre toutes relations avec ce pays.

    48
    26
    Anonyme
    9 juillet 2018 - 11 h 35 min

    Il faut commencer par expulser les 350 mille morocains en situation irrégulière en Algérie et oublier le rapprochement avec ce pays et j espère que cette expulsion se fera le jour de la fête du trône

    44
    24
    Hakikatoune
    9 juillet 2018 - 11 h 27 min

    Cher R. Mahmoudi , je ne comprends pas cette manie chez certains journalistes de lier tous les évènements qui se passent au Maroc ces derniers temps ( vols imputés à des algériens dans un hotel, expulsion, etc…etc..) à la fête de l’indépendance ? Quel est le lien de cause à effet ! Je trouve cela bizarre ! Que vient faire cet « outrage » à la fête de l’indépendance quand deux ou trois algériens sont accusés de ceci ou de cela !

    Soyons sérieux trente seconde : ce sont des faits de justice et s’il s’agit de citoyens algériens notre chancellerie à l’obligation et le devoir de s’en préoccuper, de les assister pour que leur droits soient préservés et garantis par la justice marocaine ! c’est dans le cas contraire, dans le cas d’injustice, qu’on pourrait alors s’en offusqué et agir, pas avant ! Mes respects et bon courage !

    45
    25
    Anonyme
    9 juillet 2018 - 11 h 03 min

    Si cette famille n a pas les papiers nécessaires pour prouver la propriété de cette maison,c est normal qu elle soit expulsée….ça se passe dans tous les pays!!!

    40
    32
    Asper
    9 juillet 2018 - 10 h 48 min

    Franchement je ne vois pas l’intérêt d’un tel article !

    49
    28
    Adelski
    9 juillet 2018 - 10 h 24 min

    This is not how problems are fixed.
    We have to find real solutions.

    9
    11
      Tin-Hinane
      9 juillet 2018 - 10 h 42 min

      Vous pouvez vous exprimer en anglais c’est parfait, je crois vraiment que l’Algérie devrait prendre ses distances avec la France de toutes les manières possible, linguistique inclus. Sauf que, l’anglais me renvoie au parti dissout le Fis, aux assassins du Gia et aux années noires du terrorisme, commandité et mené par la Grande Bretagne, cette langue met mal à l’aise.

      22
      34
        Anonyme
        9 juillet 2018 - 12 h 55 min

        Afin d’éviter tout malaise et… autre problème cardiaque je propose que nous parlions le volapuk en Algérie, une langue à mi chemin entre la langue des cygnes et la langue de vipère. Elle est facile à apprendre, pas besoin d’un coefficient intellectuel développé…

        16
        8
    chark
    9 juillet 2018 - 9 h 44 min

    Rappel à l’ordre de l’ambassadeur du mkhnez à Alger , arrêt des vols a destination du marok , mettre fin aux contrat des ouvriers marokains en Algerie , accélérer la constriction du mur à la frontière ouest ….

    48
    25
      Moh
      9 juillet 2018 - 11 h 16 min

      @tin-hinane, … sauf que l´anglais est une langue internationale, aujourdhui avec la mondialisation, c´est devenu indisponsable de parler english

      21
      10
    Anonyme
    9 juillet 2018 - 7 h 06 min

    Si les faits décrits sont avérés le gazoduc qui traverse le maroc doit etre férmé et les relations avec ce voisin ‘frere ennemi’ doivent etre ramené à un point qui se rapproche du zero.

    62
    24
      Rayah
      9 juillet 2018 - 16 h 13 min

      Le gasoduc qui traverse le Maroc expire en 2021 et j’espere qu’il ne sera pas renouvele pour la simple raison qu’il est plus avantageux pour le Maroc que pour l’Algerie. La question qui se pose : pourquoi avons nous opte en 1993 pour la voie en territoire ennemi alors que l’option sous marine nous liant directement a l’Espagne a ete ignoree? L’Algerie paye un grand prix pour la traversee du gasoduc en territoire marocain. Le responsable en Algerie qui a signe ce contrat bidon nous veut du mal.

      20
      7

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.