Polémique sur la question des harkis : l’ambassade de France s’explique

harkis Driencourt Le Drian
L'ambassadeur de France à Alger, Xavier Driencourt. New Press

Dans un communiqué de presse, l’Ambassade de France réagit à la polémique actuelle suscitée autour des harkis. Elle s’explique sur les dispositions de la France sur ce sujet, ainsi que sur le débat politique interne que la question des harkis suscite en France. En voici la version intégrale.

«Jean-Yves Le Drian, Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, s’est exprimé le 29 mai dernier sur la situation des anciens harkis et leur libre circulation entre la France et l’Algérie, en réponse à une question écrite de M. Damien Adam, député de La République En Marche.

L’Ambassade de France souhaite apporter des précisions sur cette réponse qui a d’ailleurs été publiée au Journal Officiel de la République française.

Le Ministre Le Drian a rappelé que « le gouvernement français était sensible à la détresse ressentie par les anciens harkis et leurs familles qui ont dû quitter la terre où ils sont nés et qui ne peuvent y revenir même pour leur dernier voyage». Il a réaffirmé la «mobilisation de longue date du gouvernement français pour permettre leur retour sur leur terre natale».

Pour autant, le Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères n’a pas dit que la question du retour des anciens harkis en Algérie était au «centre des discussions» avec les autorités algériennes, pas plus qu’il n’a déclaré que la France «fera tout pour préserver le droit des harkis à retourner dans leur pays». En outre, il n’a jamais été question, contrairement à ce qui a été écrit dans la presse, d’exercer quelque «pression» ou «chantage» que ce soit sur les autorités algériennes.

Le Ministre Le Drian a rappelé le souhait du Président de la République française, formulé lors de sa visite à Alger le 6 décembre dernier, de «travailler avec les autorités algériennes» à la réconciliation et à l’apaisement des mémoires. Le Président Macron avait marqué sa volonté d’engager la France dans ce travail et de «trouver les moyens pour que dans les prochains mois et les prochaines années», la France et l’Algérie «œuvrent ensemble à ce que les hommes et les femmes qui sont nés en Algérie et qui veulent pouvoir y revenir, quelle que soit leur histoire familiale et personnelle avec ce pays, puissent le faire».

Il s’agit simplement de proposer un dialogue sur une question très sensible. Le Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères a d’ailleurs rappelé dans sa réponse «qu’il convenait de ne pas sous-estimer la sensibilité de ces questions dans l’opinion et pour les autorités» tant en France qu’en Algérie.

R. N.

Comment (43)

    mouatène
    15 juillet 2018 - 19 h 27 min

    Français, Françaises, qui n’ont pas été en Algérie. que l’on comprenne une bonne fois pour toute. Chez nous les harkis sont des traitres au meme rang que les traitres français de la 2eme guerre. la seule différence est que les traitres français ont été massacrés à la libération de la france, quant aux traitres harkis ils ont eu la chanse d’échapper sous bonne protection de l’armée coloniale.

    L'Opprimé
    13 juillet 2018 - 2 h 01 min

    Si,demain la France ouvre son territoire aux nouveaux Harkis,je me demande combien de vrais Moudjahid resteraient en Algérie gardé nos puits de pétrole,un quart de population sacrifié pour un résultat pire

    Mme CH
    13 juillet 2018 - 1 h 01 min

    Mr l’ambassadeur nous parle d’apaisement alors que le criminel et le tortionnaire français BIGEARD a été élevé a un certain rang honorifique à titre posthume au point ou ses cendres ont été transférés aux invalides…!

    Je dédie ces deux citations aux adeptes de l’apaisement :

    « Un poisson rouge et un sous-marin entre en collision. Qui est en tort ?
    Bien évidemment le sous-marin car il n’avait rien à faire dans un aquarium…! »

    « Vous savez quel est le genre d’humour que les dindes n’aiment pas..?
    Eh bien, les farces…!! »

    Et j’ajouterai:

    Ô France ! le temps des palabres est révolu
    Nous l’avons clos comme on ferme un livre
    Ô France ! voici venu le jour où il te faut rendre des comptes
    Prépare toi ! voici notre réponse
    Le verdict, Notre Révolution le rendra
    Car Nous avons décidé que l’Algérie vivra
    Témoignez-en ! Témoignez-en ! Témoignez-en !
    ……………………………………………………………………………………
    Des Champs de bataille monte l’appel de la Patrie
    Écoutez le et obtempérez !
    Écrivez-le avec le sang des Martyrs !
    et enseignez-le aux générations à venir !
    Ô Gloire ! Vers toi Nous tendons la main !
    Car Nous avons décidé que l’Algérie vivra
    Témoignez-en ! Témoignez-en ! Témoignez-en !

    1
    3
      Airouh
      15 juillet 2018 - 14 h 32 min

      Les criminels sont aujourd’hui en Algérie. Ce sont ceux du clan Fln qui a pris le pouvoir en 1962 confisquant l’indépendance et privant les algériens de libertés. Pour maintenir leur dictature ils ont massacré des centaines de milliers de civils et fait fuir des millions d’algeriens surtout vers l’ancienne puissance coloniale où la plupart d’entre eux a pris fièrement la nationalité française. Ils ont ainsi rejoint les Harkis qui l’avaient acquise avant eux après avoir échappé aux lâches massacres des 150000 d’entre eux désarmés et abandonnés après le cessez le feu de mars 1962. Vous citez un extrait de l’hymne national «kassamen» écrit dans une prison coloniale par le poète Moufdi Zakaria que le régime corrompu et injuste installé après le départ des français a fait émigrer en Tunisie où il est mort en exil.
      Ne l’oubliez pas.

    Hamid
    13 juillet 2018 - 0 h 35 min

    To the children of harkis , I empathize with you because it isn’t your fault if your parents remain as an implication of french colonialism .You also have to understand , however , Independent Algeria has nothing to do with your plight.France ‘s failure and your parents’ choice to callaborate with the enemy are entirely to blame .So here is a piece of advice : forget Algeria , take it on the chin , suck it up and get on with your lives .Best of luck ! As always , tahia ElDzair !

    1
    1
    issam
    12 juillet 2018 - 22 h 54 min

    La plupart des harkis ont l’âge de boutef c’est de l’histoire ancienne .

    3
    4
    El Mehdi
    12 juillet 2018 - 22 h 20 min

    Réveillez vous es-ce le vrai Harki celui qui s’est engagé avec l’occupant avec arme et uniforme et partir avec lorsqu’ils ont perdu ou le Harki collabo le matin avec les combattants et la nuit avec l’occupant et après avoir libérée la nation ils s’empare du pouvoir,qui oserait détruire la nation Algérienne et la régressé de la ou nous sommes à part les vrais Harkis l’ennemi de l’Algérie et son peuple les sous hommes les lâches et les vendus,les crapules et les barbares

    4
    2
    Norebi
    12 juillet 2018 - 21 h 43 min

    Les harkis sont très bien chez eux en France , ils n’ont plus de place en Algerie.

    10
    3
      Airouh
      15 juillet 2018 - 14 h 36 min

      Oui exact d’autant que depuis 1962 et l’instauration d’une dictature en Algérie des millions les ont rejoint et ont opté comme eux à la nationalité française. Et c’est pas fini d’autres les rejoignent toujours. Grave

    Medi Bongo
    12 juillet 2018 - 21 h 41 min

    Les harkis sont très bien chez eux en France , ils n’ont plus de place en Algerie.

    5
    3
    Anonyme
    12 juillet 2018 - 21 h 09 min

    Harki en France ils vivent comme
    Des ……
    Quelle droit ont ils en Algérie
    Ils sont français non ?
    Conseille a nos ennemis harki restez chez vos maîtres car pour vous la guerre continue
    Bon entendeur salam

    6
    2
    Anonyme
    12 juillet 2018 - 20 h 22 min

    Du chantage. Et comme par hasard une vidéo surgie de nulle part et que personne ne peut identifier sort pour indiquer que les algériens frappent les enfants des migrants africains. Toutes les combines sont utilisées pour faire chantage, des pressions. Cette relation très particulière qui nous lie à la France est très toxique et très malsaine. Ce pays ne veut du bien à personne, sinon cela se saurait. On comprend pourquoi ils sont très attachés à valoriser leur image, cela leur permet ainsi de faire illusion et de ne pas montrer la réalité de leurs agissements. Les Harkis devraient plutôt porter plainte contre la France, c’est la seule qui est responsable de leurs malheurs, quand ils étaient en Algérie et quand ils ont fini dans des camps (il faut le faire quand même…) en France. Mieux … ils s’en servent comme levure fermentée à chaque élection. Ce cinéma est à vomir.

    4
    1
    Hamid
    12 juillet 2018 - 17 h 39 min

    The harkis ‘ file was already relegated to the trash bin of history in 1962 , just forget about it .I urge all my fellow country men and sisters wherever they are in the world , who have love for our glorious chouhada to cheer Croatia on in the world cup final .Come on Croatia , beat the beast ! As always tahia ElDzair !

    1
    5
    Amazighkan
    12 juillet 2018 - 17 h 37 min

    Abane Ramdane avait demandé lors du congrès de la Soumam qu’il y ait primauté du pouvoir politique par rapport aux forces armées et primauté de l’intérieur de l’intérieur sur l’extérieur. C’est le contraire qui s’est produit avec les conséquences que l’on vit depuis 1962. Quant aux harkis, c’est l’inverse qui s’est produit, ceux de l’intérieur ont réussi bien mieux que ceux de l’extérieur.
    Les harkis de l’intérieur adorent la France, ils y vont pour se soigner, achètent des biens immobiliers et parait-il un ancien ministre des Moudjahidines s’est même installé là-bas chez lui. Certains faussaires osent parler du sermon de novembre 1954 alors qu’ils le piétinent allègrement. Ce n’est pas pour rien que des jeunes d’Alger et d’ailleurs scandent à tue tête Chirac, Macron…Aâtina el visa. Laissez « le puits avec son couvercle » c’est mieux. Merci AP de ne pas censurer.

    7
    4
    mouatène
    12 juillet 2018 - 17 h 23 min

    mesdames et messieurs bonjour. le 10 juillet 2018, le président de la france , dans son discours à la nation, il a déclaré que l’europe vit dans la PAIX depuis 70 ans. et les supplétifs de la knesset, comme un seul homme, se sont mis à applaudir dans une liesse totale. 70 ans de paix, c’est à dire depuis que la france a été libérée par les autres et nos parents, mais pas par les français eux meme. cela veut dire quoi ? que depuis 1945, il n’y a pas eu de guerre impliquant un pays européen ? et l’indochine, l’algérie, les guerre civiles corse et kanak, les malouines, la yougoslavie, l’afghanistant, l’irak, la syrie , la lybie et le mali ? question: les pays qui fait ces guerres ou se trouvent ils ? en asie ? ou bien il voulait dire: nous avons commis des crimes de guerre ailleurs mais nous on vit dans la paix. si c’est cela qu’il voulait dire je me permettrais de répeter que l’état colonial français est dirigé par les supplétifs de la knesset et vit sous la dictée du crif.

    4
    4
    Anonyme
    12 juillet 2018 - 16 h 03 min

    Cet ambassadeur pourrait nous dire pour quelle spécifique sensibilité son pays a bombardé la Libye et déstabilisé la Syrie. De vrais pompiers pyromanes, ils ne connaissent pas la honte, car pour pouvoir ressentir la honte, il faut déjà avoir le sens de la dignité, la sienne et… celle des autres ! Je suis pour la fermeture de cette ambassade pour tout dire… ce pays ne nous permettra jamais d’avancer : ils colonisent et ensuite ils parlent de sensibilité. De vrais inconséquents. Voilà ce qui signifie : être un illuminé… ce sont des illuminés…

    7
    4
    Anonyme
    12 juillet 2018 - 14 h 28 min

    Je suis pour une reconciliation de l’Algerie avec son Histoire et que tous les enfants d’Algerie se retrouvent et se pardonnent. Une Histoire qui plombe le present et l’avenir doit etre revisitee et corrigee pour en extirper la douleur et poser les germes de la reconstruction et de l’unité. On ne gagne rien a etre ennemi de quiconque et de l’Occident. Nous sommes perdants. Il faut ouvrir l’Algerie sur le 21eme siecle avec tous les enjeux d’aujourd’hui et non griller notre energie sur un passé certes fondateur mais qui n’est jamais passe dans nos esprits.
    Quant à le Drian, Macron, l’ambassadeur de France, je leur pose une petite question:
    -Travaillez-vous avec la même energie pour faciliter le retour des palestiniens vers leur terre ?
    -Si oui, dites-le nous et les Algeriens, a coup sûr, vous croiront pour une reconciliation qui interviendra surement un jour parce que la reconciliation engendre la paix et la prosperite tandis que le repli sur soi engendre a long terme l’autarcie et la violence.

    7
    34
    Anonyme
    12 juillet 2018 - 14 h 22 min

    Qui leur a demandé de coloniser un peuple dans sa terre (concernant les pieds-noirs) ?
    Qui leur a demandé de trahir leur peuple pour un pays colonisateur (concernant les harkis) ?
    Quel age mental ont ces gens ? Savent-ils ce que veut dire : assumer ses choix ?
    Ils osent demander cela sans meme demander le minimum : reconnaitre pour les premiers qu’ils étaient des étrangers agresseurs chez nous et, pour les seconds, reconnaitre qu’ils ont trahi leurs frères pour des étrangers agresseurs ? Ils n’ont meme pas la décence de demander pardon pour leurs méfaits et leur soutien d’une colonisation cruelle. Si ce sont les remords qui les travaillent qu’ils sachent que le tribunal de l’Histoire n’est rien face qu tribunal de l’autre coté de la vie. Le minimum que puisse faire les harkis, c’est de demander pardon à leur peuple de l’avoir trahi pour la solde d’un système colonial criminel qui perdure de nos jours sous d’autres formes. Le meilleur conseil que l’on puisse donner aux enfants d’harkis c’est de comprendre que les algériens n’admettent pas la trahison des leurs pour un système colonial qui a détruit partout où il a été et qui continue sous d’autres formes la meme perversité, une fois admis cela et une fois un repentir sincère exprimé, ils réaliseront que leurs parents ont fait un mauvais choix. Dans le meme temps, il est normal qu’ils restent proches de leurs parents et leur veulent du bien, mais ils doivent aussi réaliser que leurs parents ont fait un mauvais choix et que les enfants paient pour cela : Enfants des Harkis, aimez vos parents, soutenez-les dans leur vie et restez loyaux envers ceux qui vous ont donné la vie, mais ne nous demandez pas de comprendre et de valider la trahison. Ce serait une demande insensée. Que vos parents demandent pardon aux Algériens, avant qu’ils ne quittent ce monde. Car s’ils sont musulmans, ils doivent bien savoir que la trahison envers les siens est on-ne-peut-plus INTERDIT.
    La France au lieu d’assumer ses crimes, joue la psychanalyste de comptoir : le vice à ce summum, c’est de l’orfèvrerie (mais pourrie).

    62
    6
    الهوارية في كندا
    12 juillet 2018 - 12 h 17 min

    Salam!
    Donc, on va exiger à la France, comment a t’elle pour couper le doigt majeur de papa Moudjahid et l’avoir arrêté 7 fois et torturé avec l’eau savonneuse dans une baignoire d’eau glacée électrifiée par les Barbouzes de Salan et Aussaresses qui torturaient à Oran. papa a passé 23 années sous oxygénateur car ses poumons on été calcifiés. il est mort à l’âge de 59 ans et n’a pas pu profité de sa jeunesse et de sa vie. de 1956 à 2018, je vais exiger plus d’un milliard d’euros, même si la vie d’un Humain ne s’achète pas, mais la France nous a privé de notre père. On a grandi près de notre père grabataire hospitalisation à domicile à cause des tortionnaires français qui maintenant renvoient des deniers alors qu’ils ont oublié la Pratique de la torture sur des jeunes algériens moins de 25 ans. Mon père né en 1935 en 1954, il avait 19 ans. De 1954 à 1962 la torture avait tué beaucoup d’Algériens et Algériennes.
    Quant au Harkis qui demandent quelque chose à l’Algérie, ce doit être les Harkis qui se cachent en Algérie qui ne sont jamais partis en France et qui exigent des départs vers la France. Les journaux algériens francophones savent qui, ces derniers les défendent d’ailleurs etc….

    63
    6
    farid ouchene
    12 juillet 2018 - 11 h 45 min

    le pardon oui, l’oubli non !!!!

    8
    15
    Kenzi
    12 juillet 2018 - 10 h 32 min

    Je préfère et de loin accueillir un soldat Français qu’un s.. de Harki. Etant adolescent à l’époque,je voyais que les soldats Français (surtout les appelés) étaient plus souples et plus corrects avec les Algériens que ces mercenaires, sales et pouilleux, qui n’avaient ni foi ni loi.Ils saccageaient et pillaient les hameaux à chaque opération à laquelle il participaient. Au retour, tous les camions qui les transportaient (de type GMC) étaient remplis des biens des pauvres malheureux qu’ils venaient de dépouiller. Alors gardez vos harki et qu’aucun d’eux ne s’avisent pas de venir en Algérie pour souiller le sol qu’ils ont inondé du sang de nos glorieux chouhada.

    23
    5
    صالح/ الجزائر
    12 juillet 2018 - 10 h 26 min

    Et l’ONM a rappelé , dans son communiqué , répercuté par l’APS , à la France et au gouvernement français , sensible à la détresse ressentie par les anciens harkis et leurs familles qui ont dû quitter la terre natale qu’ils ont trahie ceci : «la position de l’Etat français vis-à-vis des Français qui ont choisi au lendemain de l’occupation de leur pays par les nazis, de coopérer avec l’occupant. Bien que plus de 70 ans sont passés, ils continuent à faire l’objet de poursuite et de sanctions outre leur privation de leurs droits civils».
    L’ONM a déploré , dans le meme communiqué , le fait que certains responsables d’institutions françaises officielles «sont toujours nostalgiques de  » l’Algérie française » au point de revendiquer des droits illégitimes sur lesquels l’histoire à dores et déjà tranché».
    Nous devons rappeler à l’Ambassade , et au Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères , que les Harkis , auxquels leurs maitres de l’Hexagone ont réservé après leur mission accomplie et terminée en 1962 , un sort misérable et lamentable dans leurs nouveaux  » Bantoustans  » , ne demandent réparation et reconnaissance … , qu’à la France , pays adoptif servi , et non à l’Algérie , pays natal trahi vers laquelle ils aspirent faire «leur dernier voyage» .

    22
    6
    Chibl
    12 juillet 2018 - 10 h 22 min

    Mes neveux de 12 et 8 ans ne veulent même pas venir en vacances en Algérie, vous voulez que les pieds noirs et les harkis reviennent, svp ONM TAISEZ VOUS.

    11
    20
    Algérien du coin
    12 juillet 2018 - 9 h 58 min

    Franchement au lieu d’avancer et se développer on se retrouve après 56 ans piégés par ces sottises, lorsque tu te lève le matin et tu lis dans la presse , l’ONM dénonce les propos de…, les harkis, les colons, restitution des crans… tu as l’impression que tu n’est pas en 2018 et ce n’est pas fini, affaire de la cocaïne, les limogeages à la façon tu dégaine moi aussi, les harcèlements sexuels au sein même des offices représentant l’état, les coupures d’électricité avec une chaleur de 40°, nos jeunes qui se noient dans des retenues d’eau et des barrages faute de piscines, nos jeunes qui se noient au large de la méditerranée pour fuir, un état absent, 5ème mandat, un FAF qui cherche un sélectionneur désespéramment qui devient une affaire d’état, viandes putréfiée…..

    avoir 25 ans en Algérie c’est vouloir fumer du KALITOUS pour se rendormir et oublier ce cauchemar

    10
    11
    Larbi
    12 juillet 2018 - 9 h 39 min

    Un petit calcul simple : supposons qu’il y avait 1 million de pieds- noirs, 200 000 harkis femmes et enfants compris en 1962. 5 générations après, ils sont au minimum avec leur descendance, dans les 5 millions ajoutons les 3 millions d’émigrés qui ne veulent plus passer leurs vacances en Algérie pour de multiples raisons que tout le monde connait. cela fait au bas mot dans les 8 millions de personnes qui auraient bien aimé voir ou revoir l’Algérie.
    Continuons ce calcul de « café de commerce » : supposons qu’un séjour en Algérie coûte 1000 € avec tout ce que cela peut générer comme création d’emplois dans le tourisme….Chacun peut finir ce calcul comme il l’entend.

    6
    11
    LOUCIF
    12 juillet 2018 - 9 h 34 min

    Sur cette affaire des harkis , si on comprend très bien que l’Algérie refuse aux harkis, chefs de familles, de revenir au pays et qu’ils ne sont pas les bienvenus, je ne comprends pas pourquoi on administre les mêmes interdictions , les mêmes sanctions au reste de la famille de ses harkis (épouses, progénitures …) .

    Où et quelles sont les responsabilités de l’épouse et des enfants si le père a choisi de devenir harki au côté de la France ! Est-ce qu’un père criminel signifie que sa femme et ses enfants le sont aussi ! Je ne comprends pas pourquoi le pouvoir algérien est in…, incurable sur cette question prise dans cet angle là !

    6
    9
    صالح/ الجزائر
    12 juillet 2018 - 9 h 18 min

    «L’un des dossiers les plus pertinents que l’Algérie se doit de s’approprier est celui de la mémoire. en Algérie nous avons trop tendance à pardonner par incompétence par crainte d’être mal vu, par paresse et surtout par méconnaissance de cette mémoire ». …
    La majorité des traitres , Harkis et  » carte blanche  » , est restée en Algérie , tandis que la minorité a choisi de  » quitter la terre où ils sont nés  » avec leurs maitres et les autres criminels de l’OAS , car leur forfait , envers leurs coreligionnaires musulmans indigènes , dépassait de loin celui commis par des contingents et des mercenaires Marocains ,  » Sénégalais  » et la Légion étrangère …
    Les algériens seraient contents si le Président Macron avait la volonté d’engager la France dans la direction qui aboutirait , dans les prochains mois ou les prochaines années , à la demande des excuses à tous les Algériens , et surtout celui des descendants des révoltés contre l’ordre colonial , restés au pays , ou déportés vers les bagnes du Pacifique de Calédonie et de Cayenne ( chef-lieu de Guyane ) … , la France, les a Arrachés ( de force ) à leur terre natale , séparés de leurs proches , dépossédés , ruinés , tondus, mais elle n’a pas pu, malgré toutes les manœuvres , les intégrer en les désintégrant. Jusqu’en 1936, leurs enfants étaient obligés de porter des noms chrétiens pour être scolarisés.
    «Lorsque je suis arrivée sur le territoire calédonien, pour retrouver les descendants d’Algériens, je demandais l’itinéraire aux Kanaks. La première réponse qu’ils m’ont donnée, c’est: lorsque tu vois un dattier, c’est qu’il y a un «Vieil Arabe» qui est passé par là».

    6
    10
      Chibl
      12 juillet 2018 - 10 h 31 min

      Ok et pourquoi l’Algérie n’a pas donné la nationalité algérienne aux calédoniens d’origine algérienne quand ceux la ont émis le veux?

      3
      7
    Tdk
    12 juillet 2018 - 8 h 46 min

    Les harkis sont un problème franco-français l’Algérie n’est concerné ni de près ni de loin parce faux débat quand au c… de le drian il vient une nouvelle fois de démontrer son incompétence et sa partialité qu’il s’active plutôt a faire libérer les officiers français prisonniers en Syrie où il avaient rien à faire…

    19
    6
    Mme CH
    12 juillet 2018 - 3 h 42 min

    Si vous n’aviez pas colonisé l’Algérie, il n’y aurait ni sensibilité, ni détresse des uns et des autres…!!! Avez vous oublié les horreurs et les atrocités que la France a commises, les génocides et les crimes contre l’humanité entraînant la mort de 8 millions d’Algériens….pourquoi vous ne parlez pas de la détresse des torturés, des violées, des amputés, des brûlés avec le Napalm, des emprisonnés pour avoir lutté pour l’indépendance de leur pays, des irradiés qui attendent leur prise en charge et indemnisation, des déportés en Nouvelle Calédonie et ailleurs…..ou bien la détresse à un seul sens de courant….N’oubliez pas que vous êtes les Vaincus en fin de compte…!
    Au moment, où nos immigrés souffrent du racisme, de la discrimination, de l’islamophobie, du chômage..etc.. vous nous parlez de détresse des harkis/traîtres qui ont vendu leurs âmes au colonisateur barbare, des nostalgériques, des algérianistes et des sympathisants de l’OAS…!! Gardez vos harkis qui sont un bon réservoir de voix pour chaque élection présidentielle…!!
    Vous parlez de l’apaisement de mémoire au moment où ces pieds noirs érigent des stèles à la gloire des criminels de l’OAS , considèrent que les commémorations de la guerre d’Algérie le 19 mars sont « une honte » et annulent des conférences sur l’histoire de la guerre d’Algérie…etc…!! A l’approche de chaque élection, des responsables français sortent le dossier des PN et des harkis pour faire pression avec la connivence des orbitons gardiens du Temple….!
    Même votre sensibilité a « un poids deux mesures.. ».

    « Il est bon, cependant, de rappeler ce que fut l’après-1945 en France. Dans l’histoire toutes les guerres ont leur lot de vaincus et de personnes qui ont été du mauvais côté de l’histoire. La collaboration en France (pour une période d’occupation allemande de quatre ans seulement) a donné lieu à une épuration sans nom. Selon Dominique François, le chiffre de 20.000 tondues n’est qu’une estimation basse. Dès la Libération, un grand nombre de tontes ont lieu, le plus souvent pendant la Libération, parfois quelques jours après Le fait est général: on est certain que des tontes ont eu lieu dans plus de 77 départements, sur les 90 de l’époque.»  »

    « L’épuration à la Libération en France visait les personnes ayant collaboré avec les autorités d’occupation nazies. L’épuration extra-judiciaire entraîna la mort d’environ 9000 personnes dont un tiers par des résistants, notamment les FTP. L’épuration légale concerne plus de 300.000 dossiers, dont 127.000 entraînent des jugements et 97.000 condamnations, les peines allant de 5 ans de dégradation nationale à la peine de mort. »

    Que chacun reste sur sa rive…!

    36
    15
      Monsieur X
      12 juillet 2018 - 10 h 18 min

      Pour comprendre un problème il serait bon d’être objectif et non noyé dans des chiffres inconsidérés qui vous décrédibilises ou vous aveugles : HUIT MILLIONS et pourquoi pas DIX !
      Sachant qu’au premier recensement de l’Algérie fait en 1848 il y avait 2,6 millions d’habitants!
      Cherchez l’erreur !

      3
      12
        Mme CH
        13 juillet 2018 - 0 h 57 min

        Selon l’historien Mostafa Lacheraf, les cent trente deux ans de colonisation française en Algérie (1830-1962) aurait fait environ 6 millions de morts algériens.
        Et j’ai ajouté les morts du 17 octobre 1961 + les morts des deux Guerres Mondiales et ceux de la Guerre D’indochine + les déportés (que je considère comme « morts » d’une certaine façon) + les disparus + les irradiés des explosions nucléaires et chimiques jusqu’à ce jour + les victimes des mines antipersonnel jusqu’à ce jour….! Donc….à vous de refaire vos calculs….dans votre école, ça se voit qu’il n’y a pas de bons professeurs en mathématiques et en calculs…! Il faut associer à toutes ces opérations les principes de la théorie M et la formule de Schrödinger….!!!

          Anonyme
          13 juillet 2018 - 5 h 37 min

          Selon Michel Habart, dans « Histoire d’un parjure » :
          8 000 000 à 10 000 000 millions d’algériens de souche sont morts durant toute la colonisation, selon que l’on compte la guerre de libération nationale ou pas. Si on compte la guerre, les harkis ont simplement mis la main à la patte à une entreprise criminelle contre leurs frères. Il faut rappeler que dans des mêmes familles, certains choisissaient la France et d’autres l’Algérie. Il s’agit bien de trahison familiale et non seulement nationale. Là est un gros tabou inavouable de la part de ces harkis : ils se sont aussi retournés contre leurs familles… Difficile de ne pas avoir de remords à la fin de sa vie. Le mieux est que les Harkis demandent pardon aux Algériens. Cela leur donnera la paix de l’âme, ils doivent être plus forts que leur égo : la France les a trompés. Il en est de même des traducteurs et des officiers afghans ayant collaboré avec la France puis abandonnés et maintenant confrontés à leurs compatriotes. Osez le pas Harkis et enfants d’Harkis : demandez pardon à l’Algérie. La France jusqu’à ce jour elle vous a méprisé. Telle est la vérité cruelle. On ne trahit jamais les siens devant un étranger, c’est la base de toute éducation sociale.

    Selecto
    12 juillet 2018 - 0 h 28 min

    J’ai connu une fille de harki du nord de la France divorcée d’un Tunisien qui m’a dit qu’elle a une sœurs mariée avec un Marocain, quand je lui ai posé la question pourquoi elle ne se sont pas mariées avec des Algériens elle m’a répondu qu’ils voulaient pas de nous.

    Le Général de Gaulle après avoir exploité les harkis il a donné l’ordre en 1962 aux officiers qui lui étaient fidèles qu’il « ne voulait pas de ces traitres en France », c’est dans Vebatim les mémoires Jacques Attali, ceux qui ont réussi à regagné la France l’on été avec l’aide des officiers proches de l’OAS, c’est pourquoi à ce jours eux et leurs descendances votent pour l’extrême droite ou la droite la plus algérophobe.

    24
    12
    Ch'ha
    11 juillet 2018 - 23 h 22 min

    Encore et encore et toujours PROPAGANDE SIONISTE. Qui a intérêt à sortir de dossier VIRTUEL harkis.
    Le Drian je l’appelle le GUIGNOL.
    Les harkis sont et ont été traités comme de la merde par leur pays la France.
    Encore une fois les harkis sont la RESPONSABILITÉ PLEINE ET ENTIÈRE DE L’ÉTAT FRANÇAIS.
    Le reste c’est du bla bla.
    Je reprends la phrase culte du Président Bachar Al Assad à l’encontre de Le Drian : « JE N’AI PAS DE LEÇON DE PAIX À RECEVOIR DE CEUX QUI FINANCENT LE TERRORISME ».
    La République Française de l’État d’Israël dans toute sa splendeur.

    54
    10
    DYHIA-DZ
    11 juillet 2018 - 22 h 58 min

    C’est du déjà entendu !! Le makhzan aussi demande l’ouverture des frontières au nom du regroupement familiale. Quelle ressemblance dans la sensibilité !! !

    49
    8
    Anonyme
    11 juillet 2018 - 21 h 51 min

    Ils veulent revenir mais l’Algérie qu’ils avaient quitté en 1962 n’est plus , ils vont vite déchanter .L’Algérie de 2018 est islamo-salafiste .

    19
    56
      moudjahid
      12 juillet 2018 - 5 h 13 min

      tu te trompe l’ami,les Harkis destructeurs sont aux commandes en Algérie.ceux qui sont rejoint la France se sont que des commis analphabètes

      22
      14
    Kahina-DZ
    11 juillet 2018 - 21 h 48 min

    Dommage que la France ne soit pas sensible aux millions d’Algériens qu’elle a tués depuis 1830.
    Dommage que la France ne soit pas sensible aux victime de ses essaies nucléaires dans le Sud Algérien !

    Une étrange sensibilité à la Française ??

    77
    14
      Anonyme
      12 juillet 2018 - 14 h 29 min

      Oui c’est la sensibilité à la francaise… Elle a meme inventé l’universalité à la francaise, c’est dire ! Quand tu oses penser comme cela, rien de bon ne peut en sortir. Bientot ils vont inventer Dieu à la francaise, l’univers à la francaise et la vérité à la francaise… Avec le temps de nombreux pays se rendront compte de leur arrogance. Si les anglais et les allemands se méfient d’eux, c’est en partie en raison de leurs délires de grandeur vicieux. En effet la sensibilité à la francaise est étrange… elle releve du delire.

      7
      3
    HANNIBAL
    11 juillet 2018 - 21 h 23 min

    l’Algerie veut promouvoir le tourisme , meme ces enfants de harkis seraient déçu du voyage ,quand a leur parents
    ils sont une espèce en voie de disparition , comme les dinosaures il reste trois tondus et un pelé !!

    10
    39
    Zazale06
    11 juillet 2018 - 21 h 01 min

    Mon Avis Personnel
    Meme Si On Autorise Les Anciens Harkis a Revenir
    La Plupart Ne Viendront Pas
    La Charge De l’Histoire Est Trop Lourde
    La Plupart Sont ou Etaient Alcooliques
    Tellement C’Etait Terrible Pour Eux d’Assumer l’Histoire Personnelle de Chacun
    Les Autorités Francaises Se Sert Encore d’Eux Pour Leur Interets

    41
    15
    Selecto
    11 juillet 2018 - 20 h 41 min

    Ce type c’est le protecteur de la bande des Dalton et travaille pour l’ouverture des frontières avec leur province de l’ouest gouvenee par Mimi 6.

    51
    9

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.