Terrorisme : Djamel Beghal remis aux autorités algériennes

Beghal vers Alger
15 ans après sa condamnation par contumace, Beghal à Alger. D. R.

Djamel Beghal, condamné en 2003 en Algérie à 20 ans de réclusion pour appartenance à un groupe terroriste, a été remis lundi aux autorités algériennes par les autorités françaises, a-t-on appris de source proche du dossier.

La même source précise que Djamel Beghal sera traduit devant les autorités judiciaires pour l’affaire dont il a été jugé par contumace et condamné à 20 ans de réclusion par le tribunal criminel d’Alger le 16 février 2003 afin de «vider son mandat d’arrêt et être rejugé pour les faits dont il a fait l’objet de poursuite».

Les autorités judiciaires algériennes ont tenté de le faire extrader de France, mais leur tentative est restée «infructueuse au motif que l’intéressé serait de nationalité française de laquelle il a été déchu en 2006», explique la même source.

Le ministère de la Justice a, conformément aux accords judiciaires algéro-français, adressé aux autorités judiciaires françaises «un dossier de dénonciation des faits, afin que ce dernier soit jugé pour ces faits sur le territoire français», ajoute la même source, relevant que cette dénonciation «est également restée sans suite de la part des autorités judiciaires françaises».

Beghal Djamel a été plusieurs fois poursuivi et condamné par les autorités judiciaires françaises. Sa dernière condamnation remonte à 2006. C’est lors de son incarcération qu’«il a rencontré et radicalisé» Cherif Kouachi et Amedy Coulibaly, les deux terroristes ayant commis des attentats à Paris.

R. N.

Comment (6)

    KIKI
    17 juillet 2018 - 18 h 45 min

    Imaginé 5 minute le cas inverse un français naturalisé Algérien qui commet ces actes en Algérie vous pensais que l Algérie lui laisserait sa nationalité Algérienne
    Il faut pas critiqué juste pour être contre eux

    8
    1
    Abou Stroff
    17 juillet 2018 - 15 h 05 min

    « Terrorisme : Djamel Beghal remis aux autorités algériennes » titre R. N..
    il sera accueilli, comme le veut la tradition décidée par notre bienaimé fakhamatouhou national, avec des dattes et du lben. ensuite, il lui sera proposé deux alternatives qui ne s’excluent point:
    1- intégrer la sphère du commerce informel, devenir rapidement riche et financer la construction de mosquées.
    et/ou
    2- devenir, par la grâce du seigneur, une chakhsia watania et militer pour le 5ème mandat de notre bienaimé fakhamatouhou national.
    moralité de l’histoire: j’ai toujours soutenu que la marabunta qui nous gouverne et la vermine islamiste ne sont que deux vecteurs utilisés par les couches dominant le système basé sur la distribution de la rente et sur la prédation pour dominer la formation sociale algérienne, leurs chamailleries n’étant que des sautes d’humeur en rapport avec le partage de la rente.

    68
    4
      Anonyme
      17 juillet 2018 - 19 h 28 min

      il faut bien qu’ un jour que les instigateurs de la concorde civile, les responsables qui ont amnistié les criminels juste pour garder le pouvoir,soient traduits peut etre un jour devant un tribunal international pour complicité de crimes contre l’humanité

      12
    Anonyme
    17 juillet 2018 - 13 h 38 min

    Il ne va pas trop longtemps chômer; il a du boulot pour le cinquième mandat.

    16
    1
    Hakikatoune
    17 juillet 2018 - 9 h 50 min

    Je rappelle le résultat du match : La France de Macron et l’avocat Bérenger Tourné ont battu l’Algérie par KO technique à la première minute du premier round !

    35
    3
    DaMoh
    17 juillet 2018 - 7 h 05 min

    Djamel bienvenue au pays des affairistes, et le mot d’ordre l’argent facile à n’importe quel prix,alors ne craint rien dans quelques semaines tu seras un grand homme d’affaires millionnaire voir milliardaires si tu suit les conseils de tes ex compagnons égorgeurs d’innocents

    32
    2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.