Mokri : «C’est le FLN qui est visé par les propos du général Gaïd-Salah»

Mokri politicien
Abderrazak Mokri, président du MSP. New Press

Par R. Mahmoudi – En politicien, le président du MSP tente de retourner à son avantage la déclaration du chef d’état-major de l’ANP qui le remettait pourtant à sa place, lui et d’autres partis, en des termes suffisamment clairs. Il dit ne pas se sentir visé, encore moins désavoué.

Dans une première réaction, diffusée sur le site officiel de son parti, Abderrazak Mokri annonce son soutien à la déclaration de Gaïd-Salah, ainsi qu’à «son esprit», et considère qu’il est «porteur d’une valeur éthique qui va dans le sens de l’intérêt national», tout en espérant qu’il constituera «une rupture définitive avec les pratiques des anciennes époques où l’intervention (de l’institution militaire, ndlr) était claire, affichée et connue de tous».

Mokri affirme que son parti n’est nullement visé par la réponse du chef d’état-major de l’ANP, au motif qu’il n’a pas appelé à l’intervention de l’armée, en rappelant que le MSP a seulement évoqué le rôle de l’institution militaire dans le cadre des discussions autour de son initiative pour le «consens national». Il rappelle que le MSP avait plaidé pour «une contribution de cette institution afin de garantir la protection du consensus, dans le cas où celui-ci viendrait à être réalisé entre Algériens». Le chef du MSP n’explique pas quelle différence de fond il peut y avoir entre une intervention, à proprement parler, et une contribution visant à «garantir la protection» d’un processus politique.

Mokri met l’accent sur le passage où le chef d’état-major dit textuellement : «Il n’est d’autre tuteur pour l’ANP que les orientations du président de la République» pour essayer d’enfoncer le FLN dans un sens où, en effet, l’excès de zèle dont avait fait montre le patron du FLN, Djamel Ould-Abbès, sur cette histoire ne semble pas être du goût du haut commandement de l’armée. Mokri en profite pour jouer les moralisateurs, en se permettant même de paraphraser Gaïd-Salah. Il invite l’ensemble des acteurs politiques à cesser de s’autoproclamer porte-parole de l’armée et de l’impliquer dans leurs «enchevêtrements politiques».

Le chef du MSP conclut son texte par un vibrant hommage à l’ANP, qu’il qualifie d’«armée de tous les Algériens, dont la force et l’immunité sont celles de l’Algérie, et (que) tous les Algériens doivent se faire un devoir d’aider à accomplir ses missions constitutionnels».

R. M.

Comment (8)

    Mus
    27 juillet 2018 - 21 h 18 min

    Une chose est sure, devant l’immobilisme des institutions à commencer par la présidence de la république, la classe politique est sollicitée pour faire preuve d’initiative pour tenter de sauver le pays de la dérive dans laquelle l’a entraîné ce régime. L’initiative de Makri reste une initiative politique d’un parti politique comme tant d’autres. On peut la soutenir ou la rejeter, mais elle a le mérite d’exister. Tout comme Benflis, Hanoune, le FFS et d’autres ont eu leurs propres initiatives. Ce régime dépassé ne veut pas entendre parler de transition qui pourtant s’impose au pays. Le statu quo ne sert pas les intérêts du pays mais des clans qui pillent le pays. Alors, Makri et autres, bonne chance.

    Amazigh DZ
    27 juillet 2018 - 14 h 47 min

    ce mokri est le parfait éléve des fréres musulmans et le disciple assidu d’erdogan et du makhnez.
    ce mokri est la plus grande moquerie du siécle !!

    18
    5
    Tinhinane-DZ
    27 juillet 2018 - 12 h 56 min

    Il faut être MOKRI pour oser une déclaration pareille.
    Une déclaration d’un écolier qui n’assume pas ses positions.
    Et ce MOKRI veut devenir président de l’Algérie ?? Un échantillon des charlots qui veulent gérer l’Algérie !!!

    18
    10
    Anonyme
    27 juillet 2018 - 10 h 56 min

    « il dit ne pas se sentir visé, encore moins désavoué ». il est culotté et sa tête en dit long sur ce roublard.

    20
    3
    Logique
    27 juillet 2018 - 10 h 50 min

    Ce nouveau FLN est infiltré et travail pout la Franc Maconnerie Francaise !

    20
    6
      Amazigh DZ
      27 juillet 2018 - 18 h 32 min

      mokri et le MSP pour qui roulent t ils ??
      pour la franc maçonnerie salafistes des frères musulmans, du qatar, de l’arabie tayhoudites, du makhnez et d’erdogan !!!!
      comme ould abbes le pseudo condamné a mort, « en réalité » par les moudjahidines.
      mokri est la plus grande moquerie du siécle, plus nocif et dangereux que daech.

      6
      3
    MELLO
    27 juillet 2018 - 9 h 12 min

    Je l’avais predit, le projet de consensus national n’est pas tombe’ a l’eau , suite a l’intervention de la Defense Nationale. Les partis qui oeuvrent dans ce sens savent bien que ce projet ne fera que soulager les forces de securite’ par son apport en paix interne par un fonctionnement correcte des institutions. Ce processus ramera cette independance entre les institutions eu egard a la designation d’un gouvernement de consensus et a l’election d’une assemblee nationale Constituante. L’Algerie sera dotee d’une nouvelle constitution qui prendra en charge toutes les preoccupations des Algeriens.
    Si Mokri s’est permis de se prononcer ainsi ,par rapport au FLN qui reste le poison de la vie politique Algerienne, et l’institution militaire et securitaire le savent bien, c’est parce qu’il a eu des mots rassurants de la part des “ decideurs”. Pour ceux qui ne le savent pas, le consensus a permis a toutes les franges Algeriennes , d’avant la revolution, de se mettre autour d’une table pour adopter une meme ligne de conduite consensuelle pour creer le FLN, ce qui a permis le declenchement de la revolution. Le consensus national reste la voie la plus plausible pour mener le pays vers des horizons meilleurs. Le consensus national n’est ,ni du FFS ,ni du MSP ou d’un quelconque parti, il sera NATIONAL.

    10
    12
    anti khafafich
    27 juillet 2018 - 8 h 27 min

    une chose est sûre, la photo reflète bien la nature islamiste, des caméléons qui s’immiscent entre les branches d’arbres de couleur verte pour passer inaperçue

    22
    5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.