Le maire Muriel Bowser proclame les journées 10-13 septembre semaine de l’Algérie à Washington

washington
La marque Iris va commercialiser ses smartphones aux Etats-Unis. D. R.

Le maire de Washington DC, Muriel Bowser, a proclamé lundi 10 septembre les journées du 10 au 13 septembre, semaine de l’Algérie dans la capitale fédérale américaine.

Ces journées, qui coïncident avec la célébration du mois de l’héritage africain dans le District of Columbia qui abrite la capitale Washington DC, devraient renforcer de manière significative le patrimoine africain et promouvoir les relations de l’Algérie avec Washington DC ainsi qu’avec l’ensemble des Etats américains, écrit la Mayor Muriel Bowser dans sa proclamation.

Outre l’exposition de produits algériens, la manifestation permettra de découvrir les nombreuses facettes de la culture algérienne, selon le maire qui n’a pas manqué de rappeler la contribution de la communauté algérienne, établie à Washington, au développement économique de la capitale fédérale et son rôle dans la promotion de la diversité culturelle de la ville.

Lundi 10 septembre, les autorités de la capitale fédérale, présents au coup d’envoi de cette manifestation, ont apporté leur soutien à l’organisation de cette semaine qui a, par ailleurs, fait la part belle au volet économique.

Une quarantaine d’entreprises nationales, dont des leaders du marché algérien de l’électronique, de l’agroalimentaire et du tourisme participent à cet événement avec l’ambition affichée d’accéder au marché américain qui demeure très attractif aux compagnies étrangères.

Intervenant lors de l’inauguration de cette manifestation, l’ambassadrice Joan Polaschik, première sous-secrétaire d’Etat adjoint par intérim au Proche-Orient, a réitéré la volonté de l’Administration américaine d’encourager la coopération et le commerce bilatéral entre les deux pays.

Cette semaine, première du genre organisée aux Etats-Unis, devrait renforcer les réseaux existants en matière économique et commercial, et aider à découvrir de nouvelles opportunités d’investissement, a-t-elle relevé.

L’entreprise algérienne Satrex, propriétaire de la marque IRIS, serait le premier producteur de la téléphonie mobile à accéder au marché américain.

Satrex, spécialisée également dans l’électroménager et les produits informatiques, devrait signer mardi 11 septembre un contrat de commercialisation avec l’entreprise américaine KVS Import Solutions, a indiqué son directeur général adjoint, Djamel Guidoum, à l’APS. L’accord va permettre à KVS Import Solutions, spécialisée dans les ventes en ligne, de commercialiser les smartphones Iris aux Etats-Unis, selon ce responsable.

Satrex, qui entame ainsi sa conquête des Etats-Unis, se prépare déjà pour accélérer l’adaptation de ses smartphones aux spécificités techniques du marché américain.

R. E.

Comment (8)

    Anonymette
    16 septembre 2018 - 13 h 14 min

    l’héritage africain? Non l’Algérie EST l’Afrique ! c’est son nom antique qui a été généralisé à tout le continent, le sud du continent dit africain porte le nom de soudan depuis toujours ! Ce sont les pays colonialistes qui ont baptisé le continent de cette façon de sorte à créer la confusion. L’héritage africain est donc l’héritage berbère et concerne les berbères dans leurs grande diversité : garamanthes, gétules, numides, maures, massaeyles, massaessyles, etc. Marre de la désinformation des us-sioniste qui veulent tout attribuer aux noirs, ce qu’ils trament est faux ! le but de cette manipulation est de spolier les peuples sémitiques du machreq et du maghreb tous descendants d’Abraham, de leur territoire légitime ainsi que de leur culture plusieurs fois millénaire !

      Chelieth
      19 septembre 2018 - 20 h 10 min

      Je t’ai suivi en parfait accord jusqu’au point ou tu as traite les berberes de peuple semite. Alors la je ne suis pas d’accord du tout.

    Chark
    14 septembre 2018 - 21 h 14 min

    Ni les us/sionistes ! et ni les franco/sionistes !

    L’eurasie est beaucoup plus fréquentable que ceux qui massacres aux Yemen , en Irak , en Afghanistan , en Libye et en Syrie , Algerie ne t’égare pas ! ou tu le paiera cher !

    Ch'ha
    12 septembre 2018 - 23 h 46 min

    Très bien. D’autant que le boycott US de leur voisin canadien a été très mal vu par les américains.
    Les USA sont à la pointe de nombreux domaines technologiques et scientifiques notamment médical et la recherche clinique donc surtout ne pas oublier le partenariat dans le domaine médical et recherche.

    3
    3
    Anonyme
    11 septembre 2018 - 18 h 12 min

    Honnetement ? Mieux vaut les USA que la France. Le mieux serait de nous ouvrir vers l’Allemagne, la Russie, l’Angleterre, la Finlande, la Grece, l’Italie, bref des pays desquels on peut apprendre et nous développer. Il faut en finir avec cette relation malsaine avec la France. Ce pays nous a nuit, nous nuit et continuera à nous nuir. Voyons la réalité en face.

    15
    8
      Chicago2015
      20 septembre 2018 - 16 h 07 min

      Le probleme ne vient pas de la France: un Algerien wui se respecte, sera le bienvenu aux 4 coins du Monde… mais un meskine deguise en Brezidente/MiouCoulonnile, sera toujours meprise, la aussi aux 4 coins du Monde!

    ANti khafafich
    11 septembre 2018 - 16 h 40 min

    Puisqu on parle de culture Algérienne alors que fait le soi disant ministre de la culture pour aller faire connaître notre culture aux américains spoliée par les mokokos et twansa ???? Ou bien il est occupe avec ses festivals à la c.. du film kharabe, du cinéma kharabe, de la poésie kharabe….

    9
    6
    Mohamed
    11 septembre 2018 - 15 h 51 min

    Excellent 😀

    12
    9

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.