Mouwatana : appel à un rassemblement contre le 5e mandat le 15 septembre à Paris

Mouwatana, Opposition
Empêché de manifester à Constantine, Mouwatana se déplace en France. D. R.

Par Hani AbdiLe mouvement Mouwatana décide de poursuivre ses actions sur le terrain en appelant cette fois-ci à un rassemblement le samedi 15 septembre à la Place de la République à Paris. Ce rassemblement vise à dénoncer le projet d’un cinquième mandat pour le président Bouteflika.

Le mouvement Mouwatana affirme aussi que ce rassemblement sera également une occasion de réitérer son appel pour l’instauration de la démocratie et d’un état de droit en Algérie.

Avant d’appeler à des actions en France contre le 5e mandat, le mouvement Mouwatana a tenté vainement de tenir des sit-in dans deux villes en Algérie. En effet, sa première action de rue a été à la Place des Martyrs d’Alger. Un sit-in a été empêché par la police et les animateurs de ce mouvement ont été interpellés. La deuxième action était ce rassemblement également empêché à Constantine. Les animateurs de ce mouvement, créé en mai dernier, veulent ainsi mobiliser la société civile pour contrer ce qu’ils qualifient de coup de force du 5e mandat.

Parmi les animateurs de ce mouvement, il y a Zoubida Assoul, qui est porte-parole. Il y a aussi le président de Jil Jadid, Sofiane Djilali, Ali Benouari, ancien ministre et candidat à la candidature à l’élection présidentielle de 2014, et Ahmed Benbitour, ancien chef de gouvernement et ex-candidat à la présidentielle. A chaque action de rue, les animateurs du mouvement réitèrent le caractère pacifique de leurs revendications.  « Aucune violence, même verbale, ne doit s’exprimer. Le calme, la maîtrise de soi et l’assurance doivent présider à cette rencontre», a appelé le président de Jil Jadid.

Considérant que le poste du président de la République est vacant en raison de la lourde maladie dont souffre le président Bouteflika, ce mouvement appelle ainsi à la mobilisation citoyenne afin de faire repousser la tentation autoritaire. Le mouvement Mouwatana rejette la présidence à vie du président Bouteflika. «Le pouvoir et ses soutiens auront à assumer les conséquences de toute réaction populaire dont les prémisses se multiplient», note encore le mouvement qui affirme «prendre ses responsabilités» et «défendre de manière pacifique, mais résolue, l’honneur de ce pays», avertit ce mouvement.

H. A.

 

Comment (34)

    INJUSTE !
    13 septembre 2018 - 14 h 01 min

    5ème mandats Francais sur le sol Algérien, normal que Paris motive cette réelection pour leur seul intéret économique de la France avec tout ce qui nous volent !

    JAGUAR
    13 septembre 2018 - 13 h 58 min

    Le Francais : Depuis que votre pays à basculé dans un gouvernement Maçonique mondiale (Une annexe du sionisme tout comme le wahabisme) à prix le contrôle de l’Algérie j’avoue on ne sait plus sur lequel pieds dansser, mais bonne remarque de votre part ! La logique c’est que la France comme l’Algérie puissent être des vrais pays indépendant du Sionisme.

    Tredouane
    12 septembre 2018 - 20 h 08 min

    Je pense que cette démarche n’inscris dans le cadre d’une pers compagne électorale,de sensibilisation de nos compatriotes en france,à forte présence de nos ressortissants votant ;personnellement je me méfie beaucoup plus des gens qui y son et/ou qui y vont pour avoir des entretiens a portes closes,apprenants tous ensembles à lire une action politique d’une maniéré positif quant il n y a pas un indicateur qui prouve le contraire.

    Chibl
    12 septembre 2018 - 18 h 24 min

    Messieurs dames de mouwatana, ne vous fatiguez pas les algériens aiment les dictateurs, ils aiment Saddam Hussein,Kadhafi,Boumedien,Bouteflika et meme Mougabe.
    ils vous taxeront de HIZB FRANCA,sionistes, vous allez voir des vertes et des pas mures.
    Le pouvoir a compris que ce peuple est mort depuis longtemps, ils attendent juste d’aller au paradis.

    4
    11
      Adam
      13 septembre 2018 - 5 h 42 min

      @chibl_ un peuple mort ne peut aimer !? Et quant aux personnes que vous citées nommément, ils aimaient leurs peuples. Les véritables dictateurs sont les forces colonialistes, ces monstres à face humaine qui vivent sur le malheur des autres, tuent et réduisent des pays en chaos, sans état d’âmes et leurs peuples à l’asservissement…PS..emballez vos notions démagogues, le peuple algérien n’as pas besoin de votre pseudo paradis.

      5
      1
      @ chibl
      13 septembre 2018 - 7 h 43 min

      vous avez entièrement raison , j’ajoute que « ce peuple » veut aller au paradis mais mais mais , sans les efforts qui vont avec ..!!! ce comportement relate à quel point l’inculture peut engendrer la FOLIE

    Anonimi
    12 septembre 2018 - 17 h 54 min

    Oui Mouwatana est opprimée en Algérie au même titre que l’opposition politique. Elle est empêchée de réunion, de rassemblement, de manifestation, de communication à travers les médias lourds et beaucoup d’autres empêchements. Malgré tout ça, il faut lutter et résister ici en Algérie, manifester à Paris, Londres où New-York vient après plusieurs tentatives avortées en Algérie. Les promoteurs du 5eme mandat vont tirer profit de cette erreur fatale pour Mouwatana. Ils vont se faire Hara-Kiri à Paris.

    5
    8
    Un BOUMEDIENE 2 Ou une KAHINA 2 ?
    12 septembre 2018 - 16 h 50 min

    Oui tous ensemble contre le 5ème mandat Francais en Algérie. En espérent que le futur président sera NATIONALISTE et proche du peuple !!

    7
    5
    yakhibled
    12 septembre 2018 - 12 h 14 min

    Moi l’étranger je m’en mefie, surtout França ;
    Regardez la Syrie, les magouilles attaques chimiques, les montages videos..;ça vient d’ou? de l’OSDH (khortiyas) basés à Londres.
    L’Occident vit de tout ce qui peut déstabiliser un pays (charognards).
    Ok, un 5eme (Vième) mandat serait à se jeter dans la mer, mais reglons cela pacifiquement de l’intérieur .
    NO PASSARAN !
    Aucun de ceux qui se mettent en avant ne me plait, c’est des obsédés par le fauteuil et ses avantages.
    Un Commandement polycaméral, SANS RELIGIEUX, serait bon pour l’Algérie.
    Sinon c’est reparti pour un tour, même rengaine.

    64
    13
      Farida
      12 septembre 2018 - 12 h 26 min

      Saviez vous qu’ils leur est interdit de se réunir pour discuter en Algérie, dans leur propre pays ?

      12
      23
        HASSIBA
        13 septembre 2018 - 14 h 58 min

        avant un certain 8 mai 1968 et le soulévement populaire qui s’enxuivit, les français commençaient a se réunir dans les caves et sur le sol français et non pas en Allemagne ou ailleurs.
        la france n’est pas la tutelle ou le protectorat de l’Algérie.
        ou bien ce mouvement invite bhl, sarko et l’otan pour une intervention militaire a l’image de ce qui se passe en libye.

    zid fih
    12 septembre 2018 - 11 h 49 min

    Pourquoi toujours mêler Faffa la déstabilisatrice à nos problèmes?
    Quelqu’un cherche un éventuel appui financier, médiatique et politiques étranger?
    Il nous faut bien sûr d’autres têtes, pas celles des partis politiques ! si on veut vraiment changer.
    Moi – ne hurlez pas , réflechissez – je verrai bien une alternative salvatrice : à savoir un gouvernement militaire qui dressera les inciviques, les religieux et les gros comme les petits voleurs !
    Ce gouvernement serait ouvert au privé, aux libertés… Armée Démocratique, Idéologie Algérienne, why not?
    N’oublions pas que seule l’Armée a eu des résultats positifs dans tous les domaines : Vrai ou faux ?
    En plus avec le peuple qu’on a…c’est la meilleure solution.
    Une fois devenue émergeant, tout changera sans accroc.
    On lancera nos fusées en place des minarets…car la Foi et la recherche c’est dans le Coeur et dans les livres scientifiques.
    Un parlement composé d’éminents scientifiques de toutes disciplines, aura pouvoir de décision par vote. Pas de zombies applaudisseurs inutiles.

    33
    6
    Lghoul
    12 septembre 2018 - 11 h 31 min

    @Patriote – En tout cas ils ne sont pas en train de se soigner dans un hopital militaire français avec toute l’équipe en réunion d’état, le premier ministre et le vice ministre de la défense inclus, et derrière eux, le portrait de François Hollande. C’est moins embarassant biensûr… Alors que proposez vous s’ils se font arrêter dans leur propre pays ? N’ont ils pas le droit d’être contre un mandat de trop de quelqu’un d’invisible pour le peuple, qui ne voyage plus, qui ne parle plus au peuple et qui ne réprésente aucun interêt algérien a l’étranger ? Alors le patriotisme de la dernière pluie y en a plein au nouveau FLN de type business.
    Et maintenant pour appraitre vrais nationalises et patriotes commençons la chanson quotidienne de hizb frança et de la main de l’étranger.

    12
    23
    Anonyme
    12 septembre 2018 - 11 h 29 min

    Non, non et non ! Que signifie cette facon de faire ? Faire un rassemblement à Paris, dans ce pays ? Mais les symboles sont importants messieurs. Vous m’étiez plus que sympathiques. Autant le dire, je ne voterai pas pour vous, ce sera blanc. Car si je veux que Bouteflika ne se présente pas, tant sa présidence s’éternise et son bilan est fait de clientélisme… mais voter pour des personnes qui font de la politique à partir de Paris, de la France. Le pays meme qui a commis tant de malheurs en Algérie et à cause desquels notre présent est encore handicapé. On marche sur la tete ! C’est une honte.

    66
    12
      Anonyme
      12 septembre 2018 - 16 h 16 min

      il y a trop de baltaguias du net du systeme dans cette article ou c est la peur qui les a fait mobiliser

      5
      5
        Farida
        12 septembre 2018 - 16 h 38 min

        Les deux: Le système et la peur.

        4
        4
    patriote
    12 septembre 2018 - 11 h 01 min

    vous nous avez déçu ya benbitour, ya djilali , je vous considérez comme des patriotes vous aurez dû continuer à vous battre en Algérie qu’elles que soient les difficultés. Mais vous rendre en France pour exprimer votre désaccord sur le 5ème mandat est une honte. Vous avez oublié les 1.500.000 chahid tués par les forces armées françaises…

    65
    15
      Farida
      12 septembre 2018 - 11 h 34 min

      Ou est le rapport entre 1.5 millions de chahids et le 5ie mandat ? Barkaw la comédie !

      14
      10
    Anonyme
    12 septembre 2018 - 10 h 48 min

    Du moment qu on bloque les rassemblement et les conférences en Algérie ; c est logique que mouwatana va voir ailleurs afin de faire passer ses messages ! le pouvoir est aphone est aveuglè par les courtisans d un jour, force les algériens a s exprimer ailleurs que dans leur propre pays ! de toutes les façons ils vont mobiliser tous les harragas qui ont risque leur vie en mer ; et ça c est important pour mouwatana ! s il arrive a organiser un rassemblement à paris ou ailleurs sur et certains que ça serait une réussite même avec deux chats ! je ne suis pas de mouwatana mais je n aime pas la hogra ! le FLN et le RND sont favorisès par le systeme au détriment des partis et mouvements opposants au pouvoir !

    13
    38
    Vangelis
    12 septembre 2018 - 10 h 16 min

    Les algériens ont la mémoire courte et sélective.

    Hollande et Macron, pour ne parler que de ces deux derniers, avant d’être élu président, ont fait leur campagne électorale en Algérie et ailleurs. Ils y sont allés pour récolter les voix des émigrés, nombreux en France.

    Que des individus s’offusquent sur le déplacement de cette organisation à Paris, c’est un parti pris qui démontre leur méconnaissance de l’actualité passée et actuelle. Celle passée a été rappelée plus avant, l’actuelle est le fait que le régime interdit toute manifestation même pacifique.

    Ce régime avait dit que les manifestations restaient interdites à Alger en raison de problème de foule mais comme on le voit, également à Constantine, il a instruit ses sbires des services de sécurité afin de les empêcher de protester contre le 5ème mandat. Ce régime a fait dresser des camions poubelles pour barrer la route aux manifestants, oubliant bien vite qu’il est lui-même un déchet.

    La mowatana a le droit incontestable de manifester où elle le veut puisqu’elle le fait de manière pacifique.

    Voyez-vous, par moment on a envie d’être aidé, y compris par des étrangers afin de se débarrasser de ce régime puisque les algériens se sont accommodés au paternalisme qui n’a fait d’eux que des tubes digestifs sans aucun autre avenir, les empêchant de se prendre en charge eux-mêmes.

     » Un peuple de moutons est destiné à avoir un gouvernement de loups.  » Edward R. Murrow

    11
    7
    amazigh
    12 septembre 2018 - 10 h 15 min

    nous haraga on vous attends à Paris

    8
    65
      Anonyme
      12 septembre 2018 - 16 h 28 min

      et voila ;si maintenant les harraga vont créer leur propre mouvement des harraguas algérien et dieu sait qu ils sont plus de six 6 millions d algériens qui ont fuit le pays ; alors FLN et RND préparez vous a faire vos valises car déjà a l intérieur du pays le peuple algérien ne regarde plus vos televisions et vos supports et mieux ils boycottent vos élections pleine de fraude ! avec 90/00 d abstentionnistes !

      6
      6
    awrassi
    12 septembre 2018 - 6 h 50 min

    La politique se fait dans son pays, pas de l’étranger. Comment ces gens ont-ils pu gagner Paris aussi facilement, quand on sait le délai et les conditions de délivrance d’un visa pour la France ? La vérité est que tous les partis algériens roulent encore et toujours pour les anciens colons, y compris bien sûr le FLN non historique. On appelle cela du néocolonialisme. Seule une révolution prolétarienne changera la donne. Mais où est donc le prolétariat algérien ? La ruine du pays perdurera longtemps, faute de révolutionnaires. Seul un patriote issu de l’Armée pourrait nous sauver …

    60
    20
    Karim
    12 septembre 2018 - 1 h 42 min

    Au moins 90% des algériens étaient déjà contre le 4ème mandat.
    Un mouvement qui a du mal à exister à cause de la morosité politique et associatif, perdra tout le peu de crédibiliter qu’il a, en allant pleurer à Paris!
    Qu’en 2018 on aille se rebeler de Paris contre le système algérien est grotesque surtout quand on est chef d’un parti politique algérien.
    Ca me rappelle un peu cette phrase d’un autre chef de parti qui disait s’être trompé de peuple après une énième débacle électorale.
    Déjà que la majorité a du mal à faire valoir ses droits chez nous, je vous laisse imaginer la minorité.

    60
    10
    vladivostok
    11 septembre 2018 - 23 h 29 min

    je connaissais  » comment libérer le soldat Ryan  » …. mais là on est dans une autre dimension genre  » comment libérer un troupeau de 40 millions de moutons , de la meute de hyénes qui le guette. » ?

    52
    28
    Anonyme
    11 septembre 2018 - 23 h 21 min

    onze malheureux qui ne peuvent même pas mobiliser leurs familles, croyant toujours à l »Eden du pouvoir, eux qui ont profité des largesses de ce système puis qu’ils ont les moyens de se pavaner et voyager à l’étranger avec des visas de « démocrates » au service des « droits des hommes » du second collège.

    59
    15
    Droits Humains
    11 septembre 2018 - 22 h 38 min

    Quels individus qui vont pleurer dans les chaumières du colon, pour l’implorer de venir faire le maître chez les indigènes; Une honte ce groupuscule.
    Nous avons besoin de femmes et d’hommes anti-coloniaux, et pas sous statut « indigène »

    108
    19
    HAFiD.AB
    11 septembre 2018 - 22 h 26 min

    Un rassemblement a Paris ?? Du n’importe quoi !!
    Je me demande qui est le sponsor de ce mouvement. Ils étaient ou ces derniers mois ??? En vacance à Paris certainement.
    Rabi yestar

    62
    17
      anonyme
      11 septembre 2018 - 23 h 18 min

      HAFiD.AB
      11 septembre 2018 – 22 h 26 min

      ya si el hafidh tu n’es pas à jour , je suppose que c’était toi qui était en vacances
      Mouatana a été interdite de tenir des rassemblements et le dernier en date a été réprimé il y a quelques jours à Constantine
      Fhemte maintenant

      15
      29
        HAFID.AB
        11 septembre 2018 - 23 h 34 min

        Je suis a jour et je suis au courant des derniers mouvements a constantine mais faire un rassemblement a Paris n’est pas du tout logique ni redjla . En tout cas c’est mon avis.

        61
        12
    Le Français
    11 septembre 2018 - 22 h 01 min

    Pourquoi ne pas le faire en Algérie ? Ce message s’adresse aux algériens en particulier…

    16
    8
    Anonyme
    11 septembre 2018 - 21 h 12 min

    L’adage se confirme : nul n’est prophète en son pays !

    4
    19
    anonyme
    11 septembre 2018 - 21 h 04 min

    De tout coeur avec vous
    Du moment qu’ils interdissent les rassemblements au pays
    Ya si Benbitour on aimerait bien vous voir

    8
    66
      anonyme
      11 septembre 2018 - 22 h 48 min

      Anonyme
      11 septembre 2018 – 21 h 04 min
      De tout coeur avec vous
      Du moment qu’ils interdissent les rassemblements au pays
      Ya si Benbitour on aimerait bien vous voir
      1 44

      Remarquez les amis 44 prédateurs et corrompus ont liké moins, c’est vous dire qu’ils sont paniqués et aux abois
      Qu’on les accule ils sont à bout et ils ont vraiment peur

      6
      21

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.