Instabilité planifiée

Palestine
Y aura-t-il une solution pour les Palestiniens ? D. R.

Par Sadek Sahraoui − Autant sur le dossier du nucléaire nord-coréen le président américain Donald Trump fait preuve de beaucoup d’audace, autant il déçoit énormément s’agissant du conflit palestino-israélien.

Les mesures iniques prises par son administration pour contraindre les Palestiniens à accepter un accord aussi boiteux qu’humiliant avec Tel-Aviv donnent a posteriori raison à tous ceux qui pensent que le but de Donald Trump est non pas d’ouvrir une ère de paix au Proche-Orient, mais plutôt de prolonger la période d’instabilité dans laquelle se trouve la région depuis plusieurs décennies.

Comment voir les choses autrement quand l’offre de paix au rabais mise sur la table par Washington ne satisfait pas la moindre des revendications des Palestiniens, à commencer par celles consistant à leur permettre de faire de Jérusalem-Est la capitale de leur futur Etat ? Cela si Etat il y a, car il n’est pas sûr que les Etats-Unis de Donald Trump veuillent vraiment voir les Palestiniens avoir leur propre pays. Ce qui n’est pas certain car sa démarche ne fait rien d’autre que sonner justement le glas de la solution à deux Etats préconisée par la communauté internationale et condamner les Palestiniens à l’errance. Les Etats-Unis n’ont en réalité rien fait d’autre que d’assassiner à bout portant les Accords d’Oslo… signés à Washington.

Devant une telle situation, il était facile de prévoir que l’Autorité palestinienne allait remballer l’offre des Américains qui, au passage, n’ont jamais été aussi alignés sur les positions des Israéliens que maintenant.

Mais plus encore, Donald Trump, en tentant d’imposer coûte que coûte son deal boiteux, pousse en même temps les Palestiniens à la radicalisation. La preuve c’est que de plus en plus de voix dans les territoires palestiniens occupés appellent à la reprise de la lutte armée. Il est certain que c’est justement le but recherché par Israël et ses alliés, qui veulent en réalité gagner du temps et épuiser les Palestiniens afin de mieux les spolier.

Nous sommes dans le cas d’un véritable génocide programmé. Tout le monde le sait, mais personne ne lève le petit doigt.

S. S.

Comment (4)

    Ch'ha
    18 septembre 2018 - 9 h 44 min

    Trump, non pas que je cautionne nous sommes d’accord, a le mérite de faire ouvertement ce que les politiques américains manigançaient en loucedé.
    Ce deal du siècle comme l’a si bien démontré Sayyed Hassan Nasrallah n’a autre but que la liquidation TOTALE de la cause Palestinienne : poursuite de la colonisation par l’entité sioniste.
    Je réitère la solution à 2 États est une chimère et inenvisageable et n’a même JAMAIS été envisagée : créer un État palestinien sur quoi des confettis?!!!!
    Seule et UNIQUE solution : GUERRE DE DÉCOLONISATION. Le reste n’est que balivernes et billevesées.
    L’entité sioniste n’est pas en position de force puisque ses alliés USA ont perdu militairement et politiquement toute influence dans la région sans parler de MBS (Mohamed Ben Salmane) qui est dans la mouise totale au royaume saoudien au Yémen….
    Bref, les Palestiniens n’ont d’autre choix que les armes et GUERRE DE DÉCOLONISATION.

    226
    18 septembre 2018 - 2 h 51 min

    Le but est de changer toutes les loi et decisions faites autour du conflit,depuis 1948.en changeant le statut de EL QUODS,de ville Palestinienne occupee a Capital du Sionisme International,cree une crise humanitaire a Gaza sous responsabilite HAMAS,,annuler les aides financieres a AP,traitantb directement with HAMAS independament de l’Autorite Palestinienne montre bien qu’il n’y aura jamais un Etat Palestinien.la division entre les Palestiniens a aidee beaucoup et a fait avancer le plan Sioniste International plus rapidement qu’il ne le pensait.dans le futur court on n’entendra plus parler de conflit SIONISTE PALESTINE,mais plutot de crise Humanitaire au Moyen Orient.

    karimdz
    17 septembre 2018 - 20 h 01 min

    Il n y a aucune surprise de l administration américaine et à son plus haut chef, son président Trump, et je dirai d’une manière générale de tous ses prédécesseurs, la politique U.S. est pro israélienne, on ne va pas refaire l histoire,c est une évidence criante.

    Les états unis sont un instrument du sionisme, les présidents successifs sont à ses ordres, et ont toujours déclaré leur soutien inconditionnel et illimité envers cet état occupant, criminel et terroriste, isra heil.

    Il faut savoir que derrière le sionisme, se cache en réalité des extrémistes chrétiens, les jésuites, qui croient fortement au retour eschatologique de Jésus sur lui la paix, et selon leur croyance, celui ci viendra quand tous les juifs seront réunis en Palestine. Ils ne font en fait, que précipiter cet événement. En réalité, celui qu ils vont accueillir, n est autre que l anté christ, le dajal.

    Les juifs sont d ailleurs les premières victimes du sionisme, car ils sont manipulés, instrumentalisés dans le cadre de ce projet machiavélique, ils en ont d’ailleurs fait les frais durant la seconde guerre mondiale. Les sionistes ont soutenu financièrement les nazis, puis ont pactisé avec eux, et conclu un accord de transfert de tous les juifs vers la Palestine. Pour inciter les juifs à quitter l europe, ils ont créé la terreur et les camps de concentration, bien qu en réalité, il n y a jamais eu 6 millions de victimes, c est fortement exagéré, et ces camps ont surtout servi à éliminer les tziganes.

    D ailleurs des juifs authentiques, dénoncent l imposture et l instrumentalisation, et condamnent le sionisme,représentant pour eux, non seulement un sacrilège, un défi à Dieu, comment avoir créé isra heil sans la venue du machiah attendu, et aussi un danger pour la paix dans le monde.

    La propagande sioniste fondée sur des mythes, a présenté la Palestine comme une terre déserte, aride, un terre sans peuple, afin de justifier la création d un foyer juif, créant du coup, une véritable tragédie, de peuple sans terre (palestiniens). Les sionistes ont déclaré au grand jour, le projet sioniste, créer un état 100% juif, débarassé de ses habitants chrétiens et musulmans, par tous les moyens. D’ ailleurs, comme vous l aurez remarqué à chaque campagne criminelle d isra heil particulièrement dans le ghetto de GAZA, les états occidentaux sont immobiles, indifférents au plus fort des massacres de civils, se limitant à appeler isra heil à plus de retenue ou les deux parties (la victime et le bourreau traités sur le même plan…) à cesser les combats.

    isra heil est en réalité un bastion de l occident en terre musulmane et rien ne sera fait pour sauver le peuple palestinien, les pays arabes n en parlons pas, une bonne partie étant sous influence sioniste. Selon les croyances aussi bien juive que musulmane, israe heil serait appelée à disparaitre, une fourchette de dates est meme avancée, entre 2019 et 2022. En tout cas, on ne peut qu implorer Allah le tout puissant de frapper isra heil, comme il l a fait dans le passé, avec pharaon, partageant le même orgueil et le même défiance, amine.

    5
    3
    Vérité
    17 septembre 2018 - 13 h 00 min

    En terme de politique internationale vis à vis du proche orient, les américains se comportent comme de la racaille. Il est de rigueur que ce pays est indigne de confiance. Ils soutiennent Israël au détriment de la paix du fait de leur hégémonie. À voir les coups d’États dont ils ont été les auteurs en Amérique latine, les sauvageries pratiquées en Irak et un peu partout dans le monde…..
    Probablement qu’ils continueront encore un peu. Peut être pendant 20 ans ? 50 ans. Mais tôt ou tard cela changera. La Russie et la Chine montent en puissance et s’il est une vérité c’est que ces 2 pays ne souhaitent pas imposer leur hégémonie sur le monde mais souhaitent commercer avec le monde dans la paix. Le jour où ces deux pays pourront contrer les états voyous que sont les USA, nul doute que la Russie et la Chine imposeront une paix équitable entre les palestiniens et les israéliens et ce jour là les USA n’auront pas voix au chapitre. Ce n’est ni un rêve ni une utopie. Les empires finissent toujours par disparaître et l’empire américain finira par disparaître ; les états unis deviendront un pays quelconque. Cautionner la barbarie israélienne, cautionner la sauvagerie, cautionner la colonisation du fait qu’Israël soit un allié ou pour des motifs religieux n’emmenera pas bien loin le peuple américain. Ce peuple finira par se détruire lui même tant le temps le rend inhumain. Et sur terre il n’y a de place que pour les humains. Au lieu d’être un état mûr capable de jouer son rôle actuel de supposé gendarme du monde, il joue au dictateur du monde . Celà ne l’honore pas et n’honore pas ses alliés occidentaux. Mais comme je l’ai dit, nul n’est éternel et tant les américains que les Européens finiront par connaître le déclin. Israël s’en modera les doigts et finira par revenir à la raison pour ne plus être l’enfant gâté de l’occident.
    Dommage que pour les états unis, nos descendants dans 50 ou 100 ans ne garderont que le souvenir d’un pays violent, arbitraire, hégémonique, va t’en guerre. Je plains les américains qui naîtront dans un siècle et qui probablement seront les pestiféres de l’humanité. Ils ne laisseront pas le souvenir de John Wayne, d’appolo, de Facebook ou autre invention mais le souvenir d’un état envahisseur hégémonique impérialiste qui de ses alliés occidentaux et israéliens n’aura fait passer finalement que ses intérêts alors qu’il se disait gendarme du monde. Vive la Russie, vive la Chine et que Dieu bénisse ces deux grands pays qui sont en voie de grandir encore. Hollywood n’est que divertissement, l’humanité est réelle et elle passe avant tout.
    Écraser des faibles finit toujours par un effet boomerang. Tôt ou tard, le mal que fait les USA finira par lui revenir sur la gueule. Ceux qui ont l’habitude de souffrir continueront à souffrir en attendant mais le retour du bâton interviendra , cela fera beaucoup de mal à ceux qui n’ont pas été habitués à la souffrance et qui ont eux même fait souffrir.

    5
    6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.