L’ex-ambassadeur se justifie sur France 24 : Bernard Bajolet rappelé à l’ordre ?

France France
Bernard Bajolet (à gauche). D. R.

Par R. Mahmoudi – Après la vive polémique soulevée par un passage de son livre sur l’Algérie et son Président actuel, l’ex-ambassadeur de France en Algérie et patron de la DGSE, Bernard Bajolet, tente de calmer ses ardeurs mais tout en maintenant l’essentiel de sa vision et ses impressions sur les relations entre l’Algérie et la France.

Le diplomate a choisi un média traditionnellement proche des services de renseignements français, France 24 (version arabe), pour rassurer, d’abord, la chancellerie et, notamment, l’actuel ambassadeur français à Alger qui, dans sa première réaction, avait déclaré que les propos de Bernard Bajolet n’engageaient que sa personne. Bajolet a insisté sur le fait que ce qu’il a dit ou écrit sur l’état de santé du président Abdelaziz Bouteflika n’engageait pas le gouvernement français, puisque seul l’ambassadeur en poste peut le représenter et exprimer la position officielle de la France.

Sans vouloir se dédire de sa pique sur l’état de santé du chef d’Etat algérien, l’invité de France 24 a très brutalement esquivé la question du journaliste qui lui a demandé sur quelles données il s’appuyait pour arriver à cette conclusion jamais osée avant lui par aucun responsable étranger : «Un président maintenu en vie artificiellement.» Bajolet préfère axer son intervention sur l’avenir des relations algéro-françaises, en répétant une phrase qui émaille déjà son ouvrage, et qui sonne comme une mise en garde : «La stabilité ne doit pas signifier immobilisme.»

Bernard Bajolet se montrera encore plus prudent lorsque son interviewer lui a demandé son avis sur les changements opérés en Algérie dans les corps de sécurité. Dans sa réponse, il parle de l’impératif de la normalisation des relations entre l’Algérie et le Maroc, «deux pays qui sont importants pour la France», souligne-t-il.

R. M.

Comment (38)

    Brahms
    29 septembre 2018 - 20 h 44 min

    Mr Bajolet Bernard allait donc vous occuper de la France et de ses 2300 milliards d’euros de dettes + 42 milliards d’euros d’intérêts à donner chaque année aux marchés financiers internationaux et allait donc indemniser les morts et les blessés graves que vous avez sciemment organisé en Libye. Vos diagnostics ne valent absolument rien.

    Anonyme
    29 septembre 2018 - 7 h 23 min

    Attaque de toutes parts,et du ce bajolet n’a pas intègre dans son livre l’État de santé de boutef serait il attaque aussi violemment?.

    Anonyme
    28 septembre 2018 - 23 h 57 min

    Nous craignons fort que certains conflits, et luttes de clans occultes, affairistes, et d’interets personnels étroits
    D. Ould Abbes & S. Bouhadja, entre autres,…..au seins de nos institutions étatiques
    Vont réconforter les analyses, et les critiques de certains responsables français (deliquescence, luttes,…)
    Et convergent avec les critiques formulées par l’opposition démocratique algérienne, et B. Bajolet
    Sur l’état malade, et vieux des institutions algériennes, et la nécessité urgente d’entamer, et de procéder
    A des changements, des réformes, et des restructurations radicales, et totales, en Algérie,
    En crise profonde de démocratisation des institutions, d’alternance démocratique,
    De changements, et de rajeunissements des élites, et des générations des dirigeants, et des responsables,…

    RAYES EL BAHRIYA
    28 septembre 2018 - 23 h 42 min

    David Ignatius, né le 26 mai 1950 à Cambridge au Massachusetts aux États-Unis, est un écrivain et un journaliste américain, auteur de romans d’espionnage/hacking/crack-hacking……

    Il fait des études à l’université Harvard, où il obtient un diplôme en 1973, puis au King’s College de l’université de Cambridge, où il obtient un diplôme d’économie en 1975.

    Journaliste, il travaille pour de nombreux journaux et magazines américains, comme Washington Monthly (en), The New York Times Magazine, The Atlantic Monthly, Foreign Affairs, The New Republic, The Wall Street Journal, The Washington Post, International Herald Tribune, The Daily Star (en) et The Harvard Crimson dans lesquels il s’occupe des rubriques « Diplomatie » ou « Moyen-Orient ».

    En 1987, il publie son premier roman d’espionnage, Un espion innocent (Agents of Innocence). Suivent en 1991, Nom de code, Siro (Siro), en 1995, La Banque de la peur (The Bank of Fear), en 1997, Le Scoop (A Firing Offense), en 2000, Le Magnat (The Sun King). Pour Claude Mesplède, « tous ces ouvrages sont solidement charpentés, très documentés, agréables à lire, et donnent parfois lieu à de stupéfiantes révélations »

    synopsis : « The Quantum Spy »

    Dans son dernier thriller d’espionnage international, Ignatius puise dans le monde high-tech des cyber-espions. L’équivalent de la course du siècle dernier au développement d’une bombe atomique, la volonté de créer un ordinateur quantique capable de détruire tout cryptage, maintiennent les relations américano-chinoises et la CIA envoie Harris Chang dans un laboratoire de recherche compromis par un informateur chinois. L’enquête devient rapidement incontrôlable et des questions se posent quant à savoir s’il ya vraiment eu une taupe ou si la recherche d’une taupe a pour but de détourner les agents américains de quelque chose d’autre. En plus d’écrire des mystères comme The Director, Firing Offense et Body of Lies, qui ont servi de base au film de 2008, Ignatius est chroniqueur de longue date et rédacteur en chef du Washington Post, spécialisé dans la CIA et le Moyen-Orient.

    ….

    1
    1
    TARZAN
    28 septembre 2018 - 20 h 12 min

    encore une fois barjolet n’a fait que remplir sa mission que lui a confié l’élysée! dire qu’il a agit à titre personnel, c’est carrément insulter l’Etat algérien, le peuple algérien et nos institutions. la france a attaqué ouvertement et agressivement notre président. M. le président bouteflika doit prendre toutes les mesures qui s’imposent, à nous aussi de protéger notre président. le monde entier a attribué les propos de barjolet à macron. je pense que la france va perdre l’algérie définitivement, ils embrassent la poisse marocaine et crache sur la baraka algérienne. la france va le regretter amèrement, car l’Etat français est infesté de sionistes et de pro marocains!

    9
    5
    DZLander
    28 septembre 2018 - 18 h 03 min

    Que le sieur Bajolet et tout le personnel politique de France et de Navarre se mettent bien en tète, une bonne fois pour toutes, que les relations entre l’Algérie et le Maroc voisin ne seront normalisées qu’une fois que la narco-monarchie sous protectorat français aura làché définitivement le Sahara Occidental occupé.

    16
    8
    boghni
    28 septembre 2018 - 17 h 45 min

    @kahina dz,tu a tout resumer bravo a toi.tahia el djazair.

    3
    5
    Felfel Har
    28 septembre 2018 - 15 h 31 min

    Nous connaissons sa motivation, ses sponsors et leur propagande, sa propension aux coups bas. Les commentaires que les internautes lui ont envoyés à la figure ont mis à mal son honneur et sa réputation, lui qui se voyait décoré. Pour nous, c’est du réchauffé. Depuis 1962, la classe politique française n’a eu de cesse de mettre des bâtons dans les roues de l’Algérie, en même temps qu’elle baisait les babouches du roi du Maroc qui leur offrait des week ends de « détente » dans ses paradis sexuels. Quelle honte! Barjolet ne serait-il pas en train de quémander une cure au Maroc?

    14
    8
    Kahina-DZ
    28 septembre 2018 - 15 h 30 min

    Dans sa réponse, il parle de l’impératif de la normalisation des relations entre l’Algérie et le Maroc, «deux pays qui sont importants pour la France», souligne-t-il.

    La déclaration ci-dessus confirme que cet ex espion en Algérie est en mission spéciale…Ce n’est pas un acte isolé, mais ses déclarations sont bien programmées par l’Élysée.

    Encore un charlatan qui ose nous dire ce que l’on doit faire de nos frontières. C’est une ingérence directe dans nos affaires internes. La France doit respecter la ligne rouge à ne pas dépasser.

    25
    5
      Iwen
      28 septembre 2018 - 17 h 09 min

      KAHINA DZ
      Je n’aurais pas dit mieux.
      Il est clair que ce type était en service commandé et toutes ses démarches avaient pour finalité de rapprocher les deux pays au delà des engagements des uns et des autres (Algérie et Maroc) au le tout au profit des plans Français en particulier et de l’U.E en général !

      9
      3
        TARZAN
        28 septembre 2018 - 22 h 43 min

        moi kahina je lui met un like avant que je ne lise ses écrits, elle est très sensée et je suis toujours d’accord avec elle.

        4
        2
    KAD
    28 septembre 2018 - 15 h 26 min

    Ce « Barjot laid » est un triste sire, c’est les commanditaires qui l’ont inciter à déblatérer ainsi, qui sont maintenu en vie artificiellement. On les connait ses commanditaires, car ce n’est pas fortuit qu’il cite « la normalisation avec le Maroc », qu’il dit impérative, dans ces fumeuses explications, c’est des indices qui ne trompent pas. Alors à combien s’élève le prix de la prostitution d’un ancien agent secret français?

    9
    3
    Tredouane
    28 septembre 2018 - 12 h 35 min

    Arrêtez de gigoter.

    Amascha-Hô
    28 septembre 2018 - 11 h 32 min

    L’homme dans toute son existence baigne dans deux grandeurs, l’infiniment petit et l’infiniment grand. Il fait parie intégrante des deux échelles organisées un peu comme en entonnoir. Si l’univers dans son infinité est complexe, l’homme l’est encore d’avantage et il n’y a que la simplicité d’une bonne vielle intelligence humaine –la ruse mise de côté- qui pourra le comprendre et se faire comprendre. Bien à vous.

    8
    4
    Anonyme
    28 septembre 2018 - 11 h 16 min

    Barjo-let.

    6
    6
      Felfel Har
      28 septembre 2018 - 15 h 39 min

      Non l’ami! Barjo-laid car il est affreux, sale et méchant. Salutations!

      7
      3
    Anonyme
    28 septembre 2018 - 11 h 10 min

    Pourquoi certains sont offusqués de ce qu à dit cet ancien ambassadeur ??
    C est la vérité et nous la connaissons,on n est pas aussi naif qu il le pense….
    C est eux qui ont aidé Bouteflika et son clan à rester au pouvoir en venant à chaque nouvelle échéance vanter » l alacrité «  de Fakhamatouhou…ils n ont peut-être pas eu ce qu ils voulaient et maintenant ils veulent en finir.
    La déflagration de l Algérie si le peuple se soulève en cas de cinquième mandat risque d être encore plus dangereuse pour l Europe que le démantèlement de la Lybie…Voilà leur hantise…ils ont joué ils risquent de perdre gros…

    34
    12
    Anonyme
    28 septembre 2018 - 10 h 54 min

    Ce gugusse a un niveau lamentable. L’avenir c’est en Algérie et la France rentre déjà dans le passé. Ils ont besoin de notre pays, bien plus que nous n’avons besoin du leur. Ils le savent et nous l’ignorons encore trop. C’est en Algérie (mais pas seulement) que se joue la redynamisation du continent africain. En Afrique du Nord, la porte c’est l’Algérie. C’est pour cela que chaque gugusse de son genre préfère critiquer l’Algérie et ses symboles, pour casser le moral de ceux parmi nous qui n’ont pas conscience de nos atouts et qui sont encore un peu colonisés dans leur esprit. Le futur c’est en Algérie, la France dans cinq décennies rentrera dans un déclin. Arrêtez de croire au blabla de ces gugusses, ils font dans l’intimidation, le dénigrement et l’insulte. L’avenir c’est avec nous, pas avec eux. Ce n’est pas pour rien qu’ils nous harcèlent sans cesse. On ne harcèle jamais celui qui ne sert à rien, par contre on harcèle toujours celui qui nous fait de l’ombre … méditez là-dessus chers compatriotes, méditez et ne les croyez jamais. Croyez en vous et foncez. Croyez en vous, bossez, créez et ne les croyez jamais !

    59
    9
      Jean-Boucane
      28 septembre 2018 - 11 h 51 min

      Tu as tout compris!!! Bravo

      27
      3
        cherif
        28 septembre 2018 - 14 h 47 min

        Bravo Anonyme, vous avez tous dit a nous de prendre conscience de nos atouts et faire en sorte de nettoyer les mauvais parmis nous boutef, ouled abes et co

        6
        2
      Ch'ha
      28 septembre 2018 - 12 h 15 min

      @Anonyme
      👍✌
      Excellent commentaire.
      Je rajoute pour la nième fois la phrase culte du Président Bachar Al Assad à l’encontre du MAE français Le Drian « Je n’ai pas de leçon de paix à recevoir de ceux qui financent le terrorisme »…. FIS GIA pour le pays/ Front Al Nosra (branche syrienne d’Al Qaïda)…etc..

      22
      1
      Abou Stroff
      28 septembre 2018 - 13 h 44 min

      en effet, l’avenir se dessine clairement en algérie et tout esprit honnête devrait remarquer que, pendant que la france s’échine, par exemple, à construire Ariane 6 (grand pollueur de l’environnement) pour placer, entre autres, des satellites de divers types, l’algérie et à sa tête notre bienaimé fakhamatouhou (ne parlons pas de tous ses collaborateurs, du genre ould abbès, bensalah bouhadja, etc.) est en train de finir la construction du seul et unique ascenseur spatial (le minaret de la grande mosquée de boutef) qui propulsera nos cosmonautes vers l’espace sidéral et ceci, en respectant intégralement l’environ (je rappelle que notre ascenseur spatial fonctionne à l’air comprimé et ne produit donc aucun gaz à effet de serre).
      moralité de l’histoire: il n’y en a aucune, à part qu’en général, quand on est c…, on continue à l’être jusqu’à la fin des temps.

      10
      4
      Anonymea
      28 septembre 2018 - 15 h 05 min

      Super commentaire c’est exactement ça il ne faut même pas les écouter parce que tout ce qu’ils disent c’est pour plomber le moral des algériens et c’est pour cela qu’il faut les ignorer, car oui, nous sommes l’avenir et sont déjà le passé d’où leur rage. Adelante !

      3
      4
      Anonyme
      28 septembre 2018 - 15 h 30 min

      « Anonyme
      28 septembre 2018 – 11 h 10 min »
      « L’avenir c’est avec nous, pas avec eux. »
      ———————————————————
      Je suppose – avec certitude – qu’ould abbas, tliba, le debki, belkhadem, le maire de tebessa, zaibet pour la pharmacie, belahmar pour l’infrastructure hospitalière et tous les octogénaires qui se trimballent avec des cannes pour aller faire des réunions avec fakahmatouhou seront les fers de lance de cet avenir certain.

      5
      1
      الهوارية في كندا
      29 septembre 2018 - 6 h 12 min

      Parce que l’Algérie les casse tous les jours, quand ils constatent que sa jeunesse est plus nombreuses et plus nombreuses que ses dirigeants s’impliquent plus dans l’expansion et le développement de l’Algérie et la croissance du peuple même si ce peuple ne s’adapte plus à ce que son pays : débouchés, salaire et veut s’en aller en Europe pour changer de Cap et de vie même s’il est réduit en esclave en France, il persiste, il signe, il reste et ce jusqu’à obtenir une boiterie et se courbaturé et deviendra tel un impotent pépère. L’Algérie les tué avec le silence de nos dirigeants et notre Armée qui ne répondent jamais au tac au tac, de manière pressée ou frivole, où les réponses de notre diplomatie peuvent être aussi froide que glaciale comme nos Montagnes de Djurdjura ou chaleureuses et brûlantes comme les Dunes de sable de notre Sahara. Bref, la France est toujours en post-traumatique depuis le 05 Juillet 1962, la France, n’a jamais accepté que l’Algérie soit un pays libre et indépendant, c’est pour cela que les dirigeants et les médias français continuent d’harceler l’Algérie et le peuple algérien parfois pour rien ou pour nous faire croire que nous sommes toujours colonisés moralement par Elle la France 🇫🇷. Parce que la France ne pourra jamais se passera de l’Algérie qu’elle aime très fort mais déteste son peuple. Donc, la France 🇫🇷 est une fole 😜 ses dirigeants sont des fous 🤪 et son peuple 🤣 a pété un plomb !!!!

    Lghoul
    28 septembre 2018 - 10 h 52 min

    Pour preuve du contraire a mes dires du premier post, voila a quoi s’y attendre au pays de la rente et de la charité; au pays du beurre et de l’argent du beurre. Et tout cela quand un travailleur algérien doit bosser 10 ans pour économiser l’équivalent du monton de l’aid et ce n’est pas sûr d’y arriver. Donc presque tout le pays est pris en otage par des gens de cette graine ! Un parti inexistant qui a 2 chats et 2 souris comme militants demandant ouvertment de l’argent a l’état providence pour services rendus, en d’autres termes contre le le « soutien au 5ie mandat ». Dans quel pays tout cela existe ? Normalement ces gens doivent tous finir en taule car ils peuvent vendre leur chemise pour de l’argent. En gros des traitres « en sommeil » attendant le prochain « plus offrant ». Et c’était le but de mon premir post. Comment avoir des gens pareils dans des postes sensibles ? Il est juste un exemple car il y en a plus et tout le monde a la meme but: Voler plus a n’importe quel prix. Incroyable comment le pays est déchiqueté et détruit de l’interieur !
    ——————————————————————————————————————————————–
     » Le président “Tiar Essalem” Mohamed Fouad Benghenissa, a une nouvelle fois encore, étalé sa théorie de la “Chitta positive”. Un discours ahurissant dans lequel il ôte à la politique toute moralité.
    «Tous les partis politiques pratiquent la Chitta gratuitement, alors que nous monnayions notre Chitta », a-t-il proféré, soulignant que la pratique de la politique est avant tous une éternelle quête des l’intérêts.
    Advertisement
    «Nous avons un principe national et nous avons expliqué, lors de précédentes occasions, que nous croyons à la Chitta positive », a-t-il dit dans un énoncé dénué de toute logique.
    «Dans notre parti, nous monnayions notre Chitta conformément à l’adage populaire (tathala fiya nathalla fik) », littéralement, on se prend soin mutuellement. « Les autres partis pratiquent la Chitta même si cela va à l’encontre de leurs intérêts », conclut-il.

    9
    1
    manman1954
    28 septembre 2018 - 10 h 46 min

    Bernard Bajolet dit tout haut ce que les Algériens disent également TOUT HAUT.
    Bouteflika est malade. Il a subi 2 A.I.T. (Accident ischémique Transitoire). A son âge, on en guérit pas. Bouteflika est handicapé moralement et physiquement. Il n’a pas le droit d’être président. Il doit partir pour finir sa vie dignement.
    Bouteflika a fait du tort à l’Algérie. Le 3ème mandat est l’abus d’un AUTOCRATE. Le 4ème mandat est la DICTATURE du clan de Bouteflika. Le 5ème mandat serait une INSULTE au peuple. Les hommes honnêtes et intègres ne manquent pas en Algérie !

    33
    12
      Anonyme
      28 septembre 2018 - 10 h 58 min

      Excellent ,bien dit,tout à fait d accord avec vous…

      12
      10
        @Anonyme, 28 septembre 2018 - 10 h 58 min
        28 septembre 2018 - 13 h 04 min

        @Anonyme, 28 septembre 2018 – 10 h 58 min
        Eh Marroqui, une grande majorité des Algériens (pour ne pas dire tous les Algériens) ne sont pas d’accord avec Bajolet sur le litige avec le Maroc sur le Sahara Occidental.
        Je termine mon message en clamant haut et fort : Vive les combattants de la liberté du Polisario. Vive le Sahara Occidental libre!

        11
        8
    Abou Stroff
    28 septembre 2018 - 10 h 06 min

    qu’attend notre bienaimé fakhamatouhou national pour répondre à la calomnie avancée par ce barbouze déguisé en diplomate?
    moua, si j’étais à la place de boutef, j’organiserais un meeting à la salle harcha, et je discourrais pendant deux bonnes heures devant un parterre de supporters inconditionnels. ainsi je clouerais le bec à tous les « houssada » qui sont contre mon cinquième mandat, mandat nécessaire à la clôture de mon programme, programme que tout le monde cite mais dont personne ne connait la teneur.

    21
    10
    Hchicha Talba M'iicha حشيشة طالبة معيشة
    28 septembre 2018 - 10 h 05 min

    ….Puisque seul l’ambassadeur en poste peut le représenter et exprimer la position officielle de la France..etc..
    Qu’est ce que c’est que ces ambassadeurs ? De quoi je me mêle (Position de la France vis-à-vis de la santé de leur, ..pardon Notre Président. C’est du n’importe quoi. A méditer.

    A bonne entendeur,,,

    8
    3
    Sidali
    28 septembre 2018 - 9 h 55 min

    Vivement cette 2ème République Algérienne gérée par ses authentiques enfants propres et patriotes pour rompre définitivement le lien ombilical politico-économique et surtout culturel avec cette France néo-colonialiste.

    29
    4
    zad
    28 septembre 2018 - 9 h 19 min

    on a eu lamamra-msahel ils ont bageolet-driencourt

    7
    10
    Anonyme
    28 septembre 2018 - 9 h 16 min

    en France celui qui veut se faire du pognon rapidement ,,,il critique l Algérie

    30
    5
    Anonyme
    28 septembre 2018 - 9 h 15 min

    Pourquoi ce Mr Matahari (comme l’a si bien désigné Djeha un commentateur d’AP) écrit il un livre pour révéler qu’il était espion? ça veut dire que les français se sont bien foutu de notre gueule mais alors dans ce cas pourquoi tant de haine et tant de rage? ils ne sont pas cohérents. Ce qui apparait ce qu’ils éructent comme des malades parce qu’ils ne savent plus quoi faire contre nous, tout ce qu’ils ont tenté a échoué et maintenant ils donnent libre court à leur folie, ils sont lamentables. Sérieusement c’est du grand n’importe ce qu’ils sont en train de faire, les harkis d’un côté, la secrétaire d’état qui veut venir en Algérie pour une histoire de disparus (ils osent), Bajolet et son livre, cela dénote une perte de contrôle, une perte de raison. Quant on lit: « Il parle de l’impératif de la normalisation des relations entre l’Algérie et le Maroc, «deux pays qui sont importants pour la France», souligne-t-il. » Ce qui veut dire que d’après les déclarations de Mr Matahari l’Algérie DOIT faire la paix avec le Maroc pour que tous les deux servent la france pef c’est pitoyable mais ce comportement nous donne à penser que les français ont complétement basculé dans la démence.

    36
    5
    Cheeta
    28 septembre 2018 - 9 h 04 min

    Ce n’est pas de la diplomatie mais de la m…docratie.

    23
    3
    Djena
    28 septembre 2018 - 8 h 58 min

    Rappelé à l’ordre certainement pas Bajolet a fait ce que ses maîtres lui ont dit de faire, de l’Algérie bashing et du Bouteflika bashing.
    Je n’ai JAMAIS vu un seul gouvernement français baver et cracher sur la narcomonamerde pédophile makhnazi même pas une simple critique du grand ami de toujours de la France Hassassin II à la majesté actuelle.
    Cette propagande pour décérébrés a reçu une écoute à la hauteur de sa c… et TARTUFFERIE chez elle uniquement fi Franssa.
    Pour le reste, il brasse du vent comme tous les autres. « Normalisation relation du pays avec le makhnazi » encore la France qui agit pour son vassal et annexe de l’entité sioniste le makhnaz ….
    FRONTIÈRES HERMÉTIQUEMENT FERMÉES !!!!
    Que BaRjolet balaie devant sa porte et s’occupe de ce qui reste de « sa » France vérolée par le sionisme à tous les niveaux notamment la DGSE.
    Le Président Bouteflika embarrasse beaucoup de pays.

    35
    10
    Lghoul
    28 septembre 2018 - 8 h 00 min

    « très brutalement esquivé la question du journaliste qui lui a demandé sur quelles données il s’appuyait pour arriver à cette conclusion jamais osée avant lui par aucun responsable étranger : «Un président maintenu en vie artificiellement.» ». Ce n’est peut être pas parce qu’il ne voulait pas répondre. C’est peut être aussi parce qu’il ne voulait pas revéler la môle qui lui a ramené l’information de la source. Quand des gens sont capables de voler des milliards a leur pays a travers des réseaux maffieux internationaux, alors nous sommes dans une situation, comme ils disent “Dog eat dog”. Car ces gens vendront leur mère pour quelques euros. D’ailleurs même la drogue ne leur a pas échappé pour faire de l’argent. Le merçenariat travaille au plus offrant c’est tout. Quand le pays est miné de partout, il faudrait s’attendre a tout. Quand ceux qui nous parlent a la TV ou paraissent dans les journaux, matin et soir et mentent sans sourciller et quand on est entouré de marocains, de harkis a tous les niveaux, le pire est a venir car vous savez pour qui travaille le maroc, qui le finance et surtout qui le conseille: Ces derniers sont capables d’avoir l’information au coeur de la terre.
    Sincérement parlant, quand tout est devenu du tmesskhir et quand des voyoux, des incompétents et des improvisateurs se côtoient avec des affairistes arrivistes a la va-vite, dont la seule religion est de vendre leur honneur au plus offrant et selon les circonstances du moment, est ce qu’ils hésiteront a vendre n’importe quoi ? Ces gens n’ont pas hésité a pénétrer même le monde de la drogue a grande échelle, alors c’est quoi pour eux la petite information ? Si cela continue, il faudrait commencer a dire “goodbye l’Algérie”.

    41
    5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.