Que va-t-il changer ?

UMA menaces
A quand une réelle union maghrébine ? D. R.

Par Bachir Medjahed – Faudrait-il, cette fois-ci encore, se convaincre ou se laisser convaincre que les «frères» du Maghreb vont réellement coopérer très étroitement à la lutte contre un certain nombre de menaces, se montrer extrêmement solidaires, considérer en extrapolation que toute menace qui s’exerce sur l’un d’eux recevra la réponse appropriée de tous ?

Nous avons un peu trop l’habitude de donner à leur rencontre – celle des ministres maghrébins – un cachet exceptionnel, alors que ces derniers ont l’habitude de se rencontrer et de se promettre de converger ; il faudrait bien que l’on comprenne si les menaces d’hier ne sont pas celles d’aujourd’hui ou bien si aux premières se sont ajoutées les secondes.

Quels préalables incontournables à une coopération débarrassée de toute suspicion ? D’abord, il faudrait que dans ce qui peut s’apparenter à une alliance, au moins aucun de ces pays ne devrait considérer qu’un autre pays membre est son ennemi stratégique. Il faudrait que chacun considère l’autre comme un allié stratégique. Plus important encore, ou aussi important, la coopération ne peut s’avérer étroite, réelle et efficace que si chacun des membres est autonome par rapport à des influences extérieures, c’est-à-dire à des puissances extérieures, occidentales plus particulièrement.

Une obligation non moins importante s’impose à tous. Un accord politique sécuritaire entre les cinq membres du Maghreb devrait être supérieur à tout accord du même genre (ou accord de défense) contracté entre un des pays membres et une puissance extérieure.

Pourquoi donc si souvent on présente la réunion de cinq ministres maghrébins comme un nouveau départ ou une correction ?

Filialisation maghrébine d’Al-Qaïda, «daechisation» en cours des mouvements terroristes, abandon des massacres contre les populations et concentration des attentats sur les forces de sécurité, etc., cela induit fatalement de nouveaux questionnements sur le changement de stratégie des terroristes et également sur les changements par adaptation des parades.

Que va-t-il changer au Maghreb ?

B. M.

Comment (14)

    MELLO
    6 octobre 2018 - 14 h 49 min

    Que va t il changer au Maghréb ? Se Questionne ou nous questionne Mr Medjahed. Fondamentalement, le mot ou la désignation Maghréb de cette région Nord Africaine par rapport à quoi ? Les différentes colonisations avaient mis en place une division territoriale de cette Numidie de Massinissa dont la capitale était Cirta. Malheureusement cette division naquit des positions différentes des peuples de ces régions vis à vis du colonisateur. Aujourd’hui , la nature des régimes de ces pays ne peut pas aller dans le sens de la convergence des opinions et des positions. Le premier axe de travail de tous ces peuples c’est de lutter pour des régimes démocratiques ,condition sine qua none pour parfaire cette position commune et partager ainsi les mêmes aspirations. Tant que cette région se drape de cette notion maghrébine, ajoutée à des régimes theocratiques et monarchiques, aucune convergence ne verra le jour.

    awrassi
    6 octobre 2018 - 9 h 20 min

    Cinq pays étoilés dont les peuples sont aveuglés, tellement elles scintillent ! Plus sérieusement, cette union ne se fera jamais. Il faut être indépendant pour signer un accord et seule l’Algérie est souveraine, libre et pleinement consciente de ses actes.

    Kahina-DZ
    4 octobre 2018 - 11 h 13 min

    Vous faites encore confiance au makhzan et ses satellites ?? Mais c’est grave.
    Je ne sais pas est=ce-que c’est une naïveté ou une débilité.
    Vous voulez faire confiance à ceux qui proclament la moitié du territoire Algérien.
    Vous voulez faire confiance à ceux qui tuent la jeunesse Algérienne avec leur poison -haschisch
    Vous voulez faire confiance à ceux qui pillent notre histoire et notre future
    Vous voulez faire confiance à ceux qui salissent l’Algérie sur les réseaux sociaux.
    Vous voulez faire confiance au soldat de la France et des sionistes
    J’ai l’impression que le tube digestif et la chakara ont tué l’amour de la patrie en Algérie……

    6
    3
    Ni UMA ni rien d'autre
    2 octobre 2018 - 12 h 23 min

    L’Algérie avant tout et vive la République Sahraoui.

    18
    2
    Djeha Dz.
    1 octobre 2018 - 10 h 47 min

    Je pense que tant que les pays maghrébins n’ont pas toute la liberté politique et une autosuffisance économique leur permettant d’être à l’abri des pressions externes, l’union des pays Nord Africains restera encore en projet.
    À mon avis il est plus simple de s’unir et s’accorder autour de questions et dossiers spécifiques qui permettent la facilité des échanges et l’unicité des procédures en attendant d’être plus matures et plus forts.
    Au regard de la situation et des relations actuelles avec les pays concernés tout encourage à garder une certaine prudence. Les politiques des uns et des autres sont trop divergentes en plus d’un gros contraste entre les discours et les faits.

    11
    3
    ben bey
    1 octobre 2018 - 10 h 02 min

    Comment être frère avec celui qui te poignarde dès que tu tournes le dos, je parle d’un voisin en particulier.Celui qui s’ en prend à ses frères (l’Algérie,la Mauritanie,la Rasd) alors qu’il est incapable de réclamer une partie de son territoire à l’Espagne.

    30
    9
      Danny
      1 octobre 2018 - 11 h 24 min

      Que vient faire la Rasd dans ce débat. On parle ici descinq pays qui forment le Maghreb. Vous voyez c’est là où le poignard dont vous parlez blesse. La méfiance et la suspicion ont encore de très beaux jours devant eux. Elles peuvent même se développer, s’épanouir et aboutir au regrettable.

      10
      43
        Tin-Hinane
        1 octobre 2018 - 13 h 00 min

        Danny, Pour ta gouverne l’Algérie reconnait la RASD et la RASD fait partie du Maghreb pas de la Lune. Il ne s’agit ni de méfiance ni de suspicion mais d’une réalité. Bien-entendu concernant le Maroc la méfiance et la suspicion sont de rigueur mais c’est un autre débat.

        24
        9
        Gatt M'digouti
        1 octobre 2018 - 17 h 15 min

        Il n’ y ni maghreb ni amar bouzouar ! Il y a le Maroc la prostituée de l’occident, la Libye Sarkoziste et BHListe, la Tunisie, qui pour quelques dollars de plus renie ses bienfaiteurs, la Mauritanie tournée vers l’Afrique noire, la RASD que vous n’avez jamais eu le courage de la réclamer à l’Espagne qui occupe encore et à l heure actuelle vos territoires et enfin l’Algérie qui grâce à sa révolution historique a permit vos indépendances et vos aboiements !!!
        Lâchez nous les baskets !!!!!

        28
        6
          awrassi
          6 octobre 2018 - 9 h 26 min

          J’ajoute à tes propos, que je partage, que la Mauritanie est depuis peu tournée vers … Israel. L’Etat sioniste essaie d’y fixer quelques points d’ancrage, en même temps qu’au Sénégal, en suivant un chemin nord-sud … Israel a également construit un axe est-ouest, entre le Kenya et le Rwanda. L’ancrage d’Israel en Afrique est peut être une volonté US de détrôner les empires GB et français de notre misérable mais riche continent …

        Anonymeplus
        3 octobre 2018 - 16 h 35 min

        Pas d’union nord africaine sans le Sahara Occidental, c’est une incohérence d’avoir créé ce machin sans le Sahara Occidental qui a toute sa place.
        C’est pour cette raison que cet ensemble régionale n’a jamais fonctionné, il manque le Sahara Occidental et l’egypte également pour que l’ensemble soit en adéquation avec la géographie.

        4
        3
          Apache
          5 octobre 2018 - 18 h 00 min

          L’Egypte? Que vient faire l’Egypte des traitres? Tu continues à faire confiance aux aux Egypchiens? A mon avis ils sont pires que les Makhzéniens.

    Cheeta
    1 octobre 2018 - 9 h 24 min

    Aucun lien d’aucune sorte avec des suppôts de satan sioniste narcomon… pédophile makhnazi.
    Rappel la guerre terroriste sioniste par procuration, décennie noire et pas que ….qui y a contribué et contribue à la déstabilisation du pays encore à ce jour ….
    Pas de « frères » bullshit.

    26
    10
    Ou arabes ou Amazigh: la synthèse des peuples c'est du nazisme
    1 octobre 2018 - 9 h 04 min

    Quand on a la meme tete on ne peut pretendre des resultats differents. « Le maghreb » est un mensonge anthropologique donc politique. La superstructure qu’on lui supèrpose relate quant à la notion de temps chez les arabes: chaque perte de temps est positive disent-ils.

    8
    6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.