Les gardes-côtes espagnols submergés par l’arrivée massive de «harraga» algériens

Harraga Espagne
Les gardes-côtes espagnols n’arrivent plus à faire face aux flux massifs de migrants. D. R.

Par Hani Abdi  Les gardes-côtes espagnols n’arrivent plus à faire face aux flux massifs de migrants clandestins algériens. Selon la Verdad, un quotidien espagnol basé à Murcie, les gardes-côtes espagnols débordent par le nombre quotidien de «harraga» algériens qui échouent sur le rivage. Parmi eux, des mineurs.

Rien que pour le 11 octobre, indique ce média, 59 harraga sont arrivés à bord de cinq pirogues de fortune. La veille, soit le 10 octobre, les gardes-côtes ont intercepté une embarcation à bord de laquelle se trouvaient 9 jeunes algériens harragas. La presse espagnole qui multiplie les articles sur ce phénomène qui pose de sérieux problèmes à son gouvernement, rappelle une vague similaire de flux massifs de migrants clandestins algériens enregistrée en novembre 2017.

En effet, entre le 18 et le 19 novembre 2017, 49 bateaux seraient arrivés sur les côtes espagnoles, dans la région de Murcie, avec à leurs bords quelques 500 migrants, algériens dans leur quasi-totalité, avait rapporté le quotidien espagnol El Pais. A la même période, les gardes-côtes algériens ont intercepté quelques 300 Algériens qui tentaient d’émigrer clandestinement.

Les gardes-côtes algériens interceptent régulièrement des jeunes et moins jeunes sur le point de quitter le large pour tenter de rejoindre, clandestinement, les doux rivages de l’Europe. Les tentatives d’immigration clandestine à travers des traversées périlleuses de la Méditerranée, ont repris de plus belle depuis 2017. Le principal point de chute de ces «harragas» est la côte espagnole.

La grande incertitude qui règne en Algérie, la crise économique et financière et le chômage galopant sont autant de facteurs qui incitent les jeunes et moins jeunes à chercher à quitter le pays par tous les moyens. L’Espagne, faut-il souligner, est devenue en 2018 la première porte d’entrée de l’immigration clandestine en Europe. Le 8 octobre dernier, 1200 personnes ont été secourues en mer Méditerranée.

H. A.

 

Comment (29)

    Salim
    16 octobre 2018 - 13 h 33 min

    C’est normal ont fuit la misère! La vie chez nous en Algérie ce beau pays n’est pas facile…

    6
    4
    Anonyme
    15 octobre 2018 - 20 h 24 min

    On a lâcher les vannes c est voulu d un seul coup en réponse de l autre spingouin des droits des hommes onusien qui s est acharné sur l Algerie pr faire plaisir au Maroc y a quelques jours , dorénavant il apprendra a fermer son clapet pr l intérêt de son propre pays l Espagne , on a de la réserve encor si ils en veulent , ben oui ca lui apprendra a ce fonctionnaire espagnol zélé .. en veux tu en revoila . rhel fomouk maintenant. Pingouin ; eux et les grecs et d autres ont gratter le RSA et du travail en France qd leur économie était au plus bas mais ils n ont pas besoin de grillé eux ce qui les sauvent c est qui font parti membre de l Europe et sont chrétiens sinon ils seront pt etre pire que les africains (portugais grec espagnol chypre et pays de l est Pologne ect ) merci la GB l Allemagne et la France les puissances européennes les locomotives de l Europe ; pas vous.

    6
    6
      k
      15 octobre 2018 - 22 h 39 min

      Oh que fait notre fakhamatou national?
      Ah ok, je comprends il n’a pas encore tirmini
      son prougrammmmmmmmmmmmmme. il lui faut
      juste cinqa de plus pour que le pays devienne
      divloupi et la jounesse heureuse

      8
      15
    Anonyme
    15 octobre 2018 - 19 h 25 min

    Je n arrive pas a comprendre pourquoi les autorités et les gardes cotes font la chasse aux harragas? Ces algériens ne veulent plus rester au pays ni se plier à ce systeme : et le plus grave aujourd’hui maintenant c est des familles entières femmes , filles , bébés ; retraités ;médecins ; informaticiens ,,,,,,,!ces algériens partent ou ? Là ou sont déjà installés depuis longtemps les hommes du systeme avec leurs familles ! Le FLN et le RND ne veulent pas se retrouver demain face à un harrag dans un café , dans le métro , dans un restaurant ,dans une même rue ,,,,,,ils veulent avoir la France pour eux car les harragas sont infréquentables ( les intouchables de l inde ) ces harragas veulent changer de pays et la terre est immense ;il y a de la place pour tous le monde ! parce que aujourd’hui les harragas algériens dépassent les 6 millions
    àl étranger et deviennent une menace extérieure et intérieure ! et les réseaux sociaux nous donnent un aperçu sur le déferlement et l acharnement des harragas sur le systeme et ses hommes ! les khobsistes préfèrent chasser les harragas et les garder ici pour les contrôler mais c est trop tard ! le piège se referme sur le systeme !

    8
    17
    Hakikatoune
    15 octobre 2018 - 12 h 22 min

    Cette information signifie que nos côtes et nos frontières sont devenues des passoires , tout simplement ! Avec tout le dispositif sécuritaire, avec toute la flottille des gardes côtés, de la douanes, de la marine, … avec tous les effectifs terrestres de l’armée, de la douane, de la gendarmerie et de la police, on a une quantité élevée d’entrée et de sortie de personnes qui échappe à notre vigilance ! Quand c’est juste quelques personnes, c’est admissible mais quand le nombre est important, il y a comme une intrigue !!!??? Il y a quelque chose qui cloche !!!

    15
    2
    La déception sera immense .
    15 octobre 2018 - 12 h 03 min

    Ils s’imaginent qu’ils trouverons l’eldorado le tapis rouge déroulé et les castagnettes les accueillants les bras grands ouverts sourire jusqu’aux oreilles.
    Imaginez vous imaginez vous car ça ne restera qu’à l’état de l’imagination.

    11
    7
    Gatt M'digouti
    15 octobre 2018 - 9 h 37 min

    Que l’Espagne se rassure. Elle n’a rien à craindre. Ces gens là sont seulement « Djil Bouteflika » qui ont pleinement et avec amour adhérés à l’appel irrésistible du gourou, chef de secte du FLN et qui vont répandre cette nouvelle vision du bonheur.

    13
    8
      ANONYME
      15 octobre 2018 - 11 h 04 min

      C’est de la pub qui risque d’attirer certains algériens sans maturité, les algériens en général ne se jettent pas dans l’eau, c’est incensé.

      9
      11
        Chakib
        15 octobre 2018 - 12 h 07 min

        Chakib Khelil et Cie aussi ne sont pas insensés au point de lâcher le cinquième mandat au risque de se retrouver derrières des barreaux.

        13
        2
      Sabrina
      15 octobre 2018 - 14 h 01 min

      Au contraire, ce ne sont pas des  »DJIl Bouteflika », eux ils n’avaient pas l’âge pour voter, mais ces jeunes ils ont été plus intelligent que toi car ils ont compris qu’il n’y a avait pas d’avenir en Algérie! Alors pourquoi ne pas tenter sa chance ailleurs? L’avenir d’un pays appartient à sa jeunesse mais en Algérie il appartient à ses vieux…

      12
      10
        Gatt M'digouti
        15 octobre 2018 - 15 h 05 min

        apparemment sabrina « l’intelligente » n’a rien compris a l’humour second degré !
        Ça devient ardu de commenter avec des piques d’actualité !!!!!!

        9
        3
    Ba ba ba ba ba ba
    15 octobre 2018 - 8 h 25 min

    Quelle cirque.
    Ils vont vite tous déchantés.

    9
    7
      C'est vrai
      15 octobre 2018 - 12 h 12 min

      Ces pauvres harragas vont être heureux rien que pour ne plus supporter la vue des membres de la bande de voleurs Abdelmoumen, Khelil, Ould Abbas etc.

      10
      5
    Anonyme
    15 octobre 2018 - 6 h 42 min

    Ils fuient le chômage en Algérie alors que les chantiers n’arrivent pas à trouver de main d’œuvre pour ces bacs moins dix et que les centre de formation professionnelle ne trouvent pas de candidats pour les classes en maçonnerie; dans le secteur privé il est même difficile de trouver des employés, les candidats ne se bousculent pas au portillon et lorsqu’ils viennent souvent ils disparaissent avant trois jours.
    Ces gens là sont la lie de l’Algérie qui vont nous faire la honte à voler et se droguer et pire encore, c’est tout.

    68
    5
    Jamel
    14 octobre 2018 - 22 h 17 min

    Donc espagne et deborder avec 1200 arivee par an et une economie dix foix plus puissante que algerie qui elle enregistre 500 entrer de migrant par jour sois 3500 par semaine sois 168 000 migrant par an on se fout de qui la ? Algerie et la libye subissent une invasdion et on crie au scandal pour des fenian algerien sans diplome qui immigre en europe sois disant a cause de leur pays moi je vie en france je les vois c fameux harraga des sacree menteur et feniznt meme en france il fouttent rien vole drogue ect donc le probleme vien eux et non de etat algerien !! Stoper la fuite des cerveau oui mes eux meme au paradis il diront que c la misere

    54
    14
      Menteur !
      14 octobre 2018 - 23 h 06 min

      Arrête de changer de pseudos juste pour défendre votre bande d’escrocs naturalisées en cols blancs et passeports diplomatiques !

      14
      34
      Youssef
      15 octobre 2018 - 5 h 25 min

      Toi qui est si malin et si condescendant vis à vis de nos compatriotes que tu traites de menteurs et de fainéants pourquoi tu quittes pas le pays de l’ancien colonisateur et tu retournes pas en Algerie . Fais ce que je dis pas ce que je fais

      8
      13
    Vangelis
    14 octobre 2018 - 21 h 11 min

    C’est fou ce que la classe politique dirigeante, imbue d’elle même et fanfaronnant pour peanuts veut à tout prix conserver son pouvoir quoi qu’il en coute en terme d’image négative du pays et en dérive dans le sous développement en dépit des énormes sommes tirées du sous sol algérien sans que l’on voit du concret alors que sous d’autres cieux, avec à peine le 1/4 de la somme des pays se sont développés.

    C’est fou aussi que des algériens attendent la fin de l’été où la mer est démontée pour prendre le large à fortiori avec des embarcations de fortune. C’est de la pure inconscience ou alors, par dépit, ils préfèrent mourir en mer que de rester dans ce pays qui est devenu étranger pour eux tant il les met dans des situations catastrophiques indignes de la richesse qu’il recèle.

    15
    5
    Anonyme
    14 octobre 2018 - 20 h 54 min

    «  » »La grande incertitude qui règne en Algérie, la crise économique et financière et le chômage galopant sont autant de facteurs qui incitent les jeunes et moins jeunes à chercher à quitter le pays par tous les moyens » » ».

    A e rien comprendre…..Pourtant il y’a pénurie de main d ‘ouevre en Algérie Agriculture Batiment etc…
    ..La preuve il y’a des Marocains des Maliens des Ngériens et d’autres pays d’Afrique qui se font beaucoup d’argent en Algérie

    33
    8
    Anonyme
    14 octobre 2018 - 20 h 07 min

    On voit bien que les 1000 milliards disparus aurait servis à quelque chose

    15
    8
    Dernière minute
    14 octobre 2018 - 19 h 51 min

    Arrivée d’une nouvelle vague de harraguas aujourd’hui en Espagne composée de familles entières qui ont été évacué par hélicoptères car leurs pirogues étaient en pannes depuis plusieurs jours, ils ont été hospitalisés et ont contacté leurs familles depuis un hôpital.

    9
    4
    Anonyme
    14 octobre 2018 - 18 h 50 min

    sur la photo on peut voir des subsahariens, les algériens c’est une minorité devant le déluge anarchique subsaharien.

    27
    16
      Précision
      14 octobre 2018 - 19 h 22 min

      La photo correspond au sujet mais n’a rien a voir avec les harragas Algériens.
      AP a donné les références tu n’as qu’à faire des recherches.

      18
      12
    DOMMAGE !
    14 octobre 2018 - 17 h 41 min

    @La grande incertitude qui règne en Algérie, la crise économique et financière et le chômage galopant
    ————————————————————————————————————————————————
    Il y a des (…) dans les administrations algériennes qui font TOUT pour empêcher que travaille celui qui veut travailler, donc parfois le chômage a pour cause la corruption et la bureaucratie. Sa(…) est le qualificatif exact, ils sont Algériens par les papiers seulement, ce sont des envahisseurs. Ils sont maudits, et par l’accumulation de leurs perversités et injustices alimentent un regrettable volcan, qui comme tout volcan ne distinguera pas le coupable de l’innocent. DOMMAGE !

    10
    5
    Chibl
    14 octobre 2018 - 17 h 35 min

    pourquoi les algériens sont nommés HARRAGAS et les subsahariens les migrants?

    29
    11
      Anonyme
      14 octobre 2018 - 18 h 28 min

      parce que les algeriens ne sont pas des mokoko, fhamt ya el mokoko ?

      8
      27
        Chibl
        14 octobre 2018 - 19 h 22 min

        même les mokoko ont de harragas arrêtes de dire des âneries.

        18
        4
        Mohamed Abdellaoui
        14 octobre 2018 - 19 h 43 min

        Un pays avec du pétrole et du gaz. Malgré ÇA il y a des harragas. Pas de qataris pas d’emeratis pas de saoudiens. Bizarre.

        24
        8
        Anonyme
        14 octobre 2018 - 19 h 46 min

        Parce qu’ils fuient la « harga » l’enfer et pas le paradis.

        14
        8

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.