Cet autre crime que la France cache : 800 Algériens jetés à la mer en 1961

17 octobre 1961
800 autres Algériens ont été jetés à la mer... D. R.

Par Kamel M. – Le 17 octobre 1961, alors que la police réprimait dans le sang les manifestants algériens qui revendiquaient l’indépendance, un autre crime avait été commis par les autorités politiques de l’époque et qui demeure encore tabou en France. L’ex-Premier ministre socialiste, Michel Rocard, a évoqué le cas de 800 manifestants algériens qui avaient été transférés en Algérie pour être internés. Mais, à sa grande surprise, de ces Algériens rapatriés de force, il n’avait retrouvé aucune trace au moment où il avait voulu écrire à leur sujet.

Michel Rocard avait affirmé qu’il avait reçu les confidences d’un militaire français qui avait participé à ce transfert sous le sceau du secret, en lui demandant de ne jamais révéler son identité. Selon ce militaire, les manifestants ont été jetés à la mer entre les Iles Baléares et Alger. Pour éviter que leurs corps remontent à la surface, les victimes ont été jetées avec des blocs de ciment de plusieurs kilos attachés à leurs pieds et à leurs mains. Une méthode barbare courante durant la colonisation.

Les crimes abjects commis par la France coloniale en Algérie sont innombrables. Et les tentatives bien timides des responsables politiques français d’en reconnaître quelques-uns sont loin de suffire pour tourner la page de 132 années d’occupation faites de massacres, de spoliation et d’aliénation.

Le président Emmanuel Macron avait admis que la colonisation fut un crime contre l’humanité, lors de son premier voyage en Algérie, avant de reconnaître, récemment, que le militant communiste Maurice Audin avait été enlevé et assassiné par les autorités militaires françaises. Mais ces gestes n’ont pas concouru à apaiser la tension qui persiste entre l’Algérie et la France sur les sujets liés à la mémoire.

L’hommage rendu aux harkis et les indemnités dont ceux-ci ont bénéficié de la part de l’Etat français ont été dénoncés de ce côté-ci de la Méditerranée comme une insulte aux nombreuses victimes de ces anciens supplétifs de l’armée française qui ont commis des actes ignobles à l’encontre de leurs propres concitoyens.

La disparition des 800 Algériens jetés à la mer, selon le témoignage de ce soldat qui s’est confié à Michel Rocard, doit-elle tomber dans l’oubli ? L’Algérie, qui réclame déjà la restitution des crânes des résistants algériens détenus au Musée de l’Homme à Paris, devra rouvrir ce dossier. Les 800 Algériens tués de façon atroce sont des martyrs auxquels l’Algérie devra rendre hommage et pour l’assassinat desquels elle devra réclamer justice.

K. M.

Comment (50)

    Henin
    19 octobre 2018 - 15 h 00 min

    Rectificatif : 800 algériens jeté a la mer. Sauf erreur. ce n’est pas la mer mais la Seine. Je jour là j’y étais, j’accompagnais un groupe de femmes algérienne ainsi que ma mère toutes illettrées pour les raccompagner a leurs domiciles. J’avais alors 13 ans. De mes souvenirs d’enfant la répression était terrible.

    2
    2
    Zaatar
    19 octobre 2018 - 6 h 37 min

    Il n y’a pas à polémiquer ni à divaguer ni à disserter sur le sujet. La France « pays des droits de l’homme  » à commis des atrocités dans tous les pays qu’elle a colonisé. Comme l’a dit son président à Alger lors de son passage quand il était encore candidat ce sont des crimes contre l’humanité. Au jour d’aujourd’hui toutes les archives n’ont pas encore été mises au grand jour, Je vous parie tout ce que vous voulez que lorsqu’on prendra connaissance de toutes les archives de la colonisation de l’Algérie jusqu’à la guerre de libération et l’indépendance que vous serez sidérés par l’ampleur des atrocités commises par ces racistes et dans notre pays et dans le leur lorsqu’ils utilisaient nos compatriotes pour combattre leur ennemi durant les première et seconde guerres mondiales.

    6
    1
    Mohamed
    18 octobre 2018 - 23 h 07 min

    @ Pour « Mohamed » 18 octobre 2018 – 18 h 38 min signé : Une algérienne

    Salam aleikoum,

    Qui suis je ? Je m’appelle Mohamed, je porte ce prénom en honneur de mon grand père, de mon oncle maternel morts pour ce pays, et même de mon arrière arrière grand père mort les armes à la main au 19e siècles contre la france coloniale. Oui vous, ma famille a combattu les envahisseurs depuis 19e siècles, dont certains villages du centre d’Algérie (Alger, Blida, Médéa, la Kabylie) connaissent ces faits d’arme.
    Ce prénom, je le porte fièrement, vous savez pourquoi ? Parce que tout d’abord, c’est le prénom de notre Messager, mais aussi, le prénom de toutes personnes de ma famille qui sont mortes en combattant la france coloniale.
    De plus, comme je disais, nous les algériens, nous sommes atteint de la paranoïa, nous perdons toute objectivité dans nos démarches, dans ce que nous faisons, il faut être raisonnable, objectif, méthodique et scientifique pour arriver à notre but.
    Et je persiste à dire que nos défunts chouhada n’ont pas été jetés par avion mais jetés depuis un bateau « L’ex-Premier ministre socialiste, Michel Rocard, a évoqué le cas de 800 manifestants algériens qui avaient été transférés en Algérie pour être internés. Mais, à sa grande surprise, de ces Algériens rapatriés de force, il n’avait retrouvé aucune trace au moment où il avait voulu écrire à leur sujet. »
    – Primo, à cette époque, le bateau était plus utilisé que les avions (petit nombre de passagers).
    – Secondo, la france faisant partie de l’otan dont les usa, les maitres incontestés de cette organisation ne disposaient d’un gros transporteur militaire que depuis 1956 (Lockheed C-130 Hercules) pouvant transporter à cette époque une centaine de passagers.
    – Tertio pour hélicoptère banane, surnom ridicule choisis par les français, alors qu’il est appelé Flying banana ou la banane volante par les américains, son vrai nom c’est Vertol H-21 dont son premier vol est en 1952, pouvant transporter une vingtaine d’hommes.
    Donc de transférer de la france vers l’Algérie, ces 800 défunts chouhadas et ensuite les jetés à la mer par avion ou par hélicoptère, c’est impossible.
    DONC TRAVAILLEZ VOTRE CERVEAU, un bateau aurait fait l’affaire, surtout que la france disposait de porte avion, de cuirassé qui pouvaient transporter entre 800 et 2000 personnes, de transporter ces martyres depuis la france pour les jeter à la mer entre les Iles Baléares et Alger.
    – Porte avion : Dixmude, Béarn, Arromanches, La Fayette, Clemenceau (le porte avion Foch était armé et opérationnel en 1963).
    – Porte hélicoptère : Jeanne d’Arc
    – Cuirassé : Richelieu, Jean Bart (tout les deux de classe Richelieu)
    – Croiseur léger : Émile Bertin, Montcalm, Jeanne d’Arc, De Grasse, Châteaurenault, Guichen, Colbert
    – Croiseur lourd : Tourville

    Les prisonniers étaient transportés généralement comme pour les soldats par les bateaux civiles réquisitionnés ou par bâtiment du guerre, car au départ, il s’agissait bien de transporter les prisonniers depuis la france vers l’Algérie.

    Et avant de me juger, soyez honnête, avez vous lu toutes mes interventions à ce sujet
    – Mohamed 18 octobre 2018 – 9 h 39 min
    – Mohamed 18 octobre 2018 – 12 h 08 min
    – Mohamed 18 octobre 2018 – 13 h 58 min
    – Mohamed 18 octobre 2018 – 14 h 11 min
    – Mohamed 18 octobre 2018 – 14 h 35 min
    – Mohamed 18 octobre 2018 – 16 h 00 min

    Pour salam aleikoum, je n’ai pas ce monopole, salutation utilisée par notre communauté, ou bien voudriez vous que je sois impoli en vous traitant de tout les noms à la place, si mes salutations vous gênent, que sais je !!!
    PS : Ne seriez vous pas Naima Salhi ?
    Signé : Mohamed tout fier et zkara fik, mouti bel ghira

    8
    2
      Tarass Boulba
      19 octobre 2018 - 10 h 34 min

      @Mohamed 18 octobre 2018 – 23 h 07 min , Woueh bravo Mohamed, tu portes le même nom que le prophète . Bravo aussi pour tes parents qui sont des chouhadas, des moudjahidine fisabi lillaah ! Bravo aussi pour les salam eleikoum que tu nous distribues généreusement, on est fier de toi !

      3
      2
    Attention aux crapules
    18 octobre 2018 - 20 h 50 min

    Comment les repérer ?
    Il détournent le sujet pour minimiser les crimes de la France coloniale.
    Ils font partie des naturalisés et descendants des traîtres.

    10
    4
    Brahms
    18 octobre 2018 - 20 h 11 min

    L’Algérie n’a rien fait pour les émigrés, la nationalité algérienne ne donne aucun droit ni avantage à ses citoyens. Le comble, pour aller en Algérie, il faut sans arrêt payer (passeport 60 €, billet d’avion à 500 € et +) tandis que pour le produit intérieur du pays, on ne touche rien, pas un seul centime. C’est donc plus facile de parler du passé afin d’occulter les droits des citoyens cela fait diversion.

    13
    11
      Naturalisé
      18 octobre 2018 - 22 h 35 min

      Ne détournes pas le sujet.

      4
      2
      Farid1
      19 octobre 2018 - 0 h 29 min

      L’Algérie ne donne pas….
      C’est nous qu’on doit donner à l’Algérie

      4
      5
        Réponse
        19 octobre 2018 - 11 h 54 min

        Des protégés la volent comme Cahkib Khelil même le président actuel Bouteflika a été condamné pour vol par la Cour des comptes.
        C’est pour ça qu’il couvrent les voleurs depuis qu’il est président.
        Etre voleur c’est bénéficier de toute les immunités.

    Le dromadaire et la bosse des autres !
    18 octobre 2018 - 19 h 44 min

    Nous les algériens on a l’art de changer de sujet, de le contourner ou de regarder le doigt de quelqu’un qui nous montre la lune ! Tous les pays qui monde, pas l’Algérie seulement, savent que le colonialisme français en Algérie était le plus atroce et criminel qui soit ! Ok, c’est reconnu.

    Ici on parle du 17 octobre 1961 et tout le monde sait que la France a reconnu depuis Chirac jusqu’à Macron en passant pas Hollande la responsabilité de ce massacre ! La France fait l’effort timidement mais progressivement de reconnaître petit à petit ses torts et sa responsabilité ! Quand est-ce que le pouvoir Algérien aura le courage d’ouvrir les archives (les archives de l’ALN et du FLN) qu’il a sa disposition pour faire éclater la vérité de se qui s’est passé dans son propre camp ? Quand ???

    8
    48
    Pour "Mohamed"
    18 octobre 2018 - 18 h 38 min

    Pour le transport l’armée française avait tout les moyens de l’OTAN a sa disposition a commencer par les hélicoptères banane.
    Qui êtes vous pour prendre le prénom de Mohamed et commencer par assalamou ailikoum pour mettre en doute un fait historique au point de rechercher les capacités de transport des avions civiles et militaires sur internet pour argumenter ? c’est suspect tout ça.

    Signé : Une Algérienne.

    35
    2
    tergui
    18 octobre 2018 - 16 h 29 min

    ces nouvelles informations sur les 800 chouhada sont que le mont de l iceberg en 132 ans de massacre ils ont aussi privé. volé .et detruit notre histoire et memoire L ALGERIE existé avant 1830 et a meme combatut les USA au large du portugal au commandemant de Rais hamidou vers 1795 et.c etait le debut.du declin il faut bien le.retenir aucun pays ne nous veut du bien sauf prendre ce qu il ne leur appartient pas

    31
    6
    Jean Delarue
    18 octobre 2018 - 16 h 18 min

    Monsieur Kamel M. , auteur de l’article , avec tout mon respect je pense que c’est faux de dire que la « France cache que 800 Algériens jetés à la mer en 1961 ». C’est faux car Chirac, Hollande, Macron et les Maires de Paris Delanoé et Anne Hidalgo ont reconnu ce crime ! Il n’y a que Miterrand et Sarko qui n’ont pas l’effort de l’avouer ! C’est injuste aujourd’hui de dire que la France continue de cacher ce crime ! Il faut faire l’effort de reconnaître les choses et d’être objetif quand on est journaliste !

    Votre titre m’a choqué en tant que simple citoyen français !

    18
    27
      Pas d'amalgames SVP monsieur Delarue.
      18 octobre 2018 - 17 h 29 min

      @ Monsieur Jean Delarue.
      Relisez l’article de Monsieur Kamel .M
      Il distinct parfaitement l’affaire des algériens jeter dans la Seine et ceux jetés à la mer entre l’île Baléares et alger.
      Pieds et mains plombés aux bétons.
      Chaque survivants de la guerre d’Algérie ont racontés à leurs familles à leurs amies aux médias ce que chacun a vécu, ce que chacun a vues,.
      Des assassinats organisés et planifiés ils y en a énormément à raconter à dévoiler à recouper et confondre par des survivants qui ne se connaissaient même pas .
      Qui ne ce sont jamais rencontrer.
      Les témoignages se transmettent de père en fils.
      Alors sachet mon bon monsieur distinguer les faits.
      Cordialement.

      18
      3
      Dajazairia
      18 octobre 2018 - 18 h 12 min

      Monsieur Jean Delarue je prends la peine de répondre à votre commentaire car vous vous présentez comme un citoyen français et en tant que tel vous devez être éclairé. Vous dites être choqué par l’auteur de cet article, choqués nous sommes nombreux à l’être mais par le contenu de cet article et non par l’auteur qui ne fait que relater des faits. Vous dites aussi que des présidents et des maires français ont reconnu les crimes commis par la France en Algérie, eh bien Mr cela n’absout pas les français de ces crimes, nous ne sommes pas à confesse. L’espace étant réduit je ne vais pas trop m’étaler néanmoins je vais quand même vous dire que tout ce que j’ai appris sur les tortures et les crimes commis en Algérie par la France je l’ai appris dans des livres écrits par des français qui ont participé à cette guerre ou des historiens français qui ont rassemblés des confessions, ces livres vous pouvez les trouver dans toutes les librairies de France si vous voulez vraiment vous instruire sur votre pays. Sachez aussi que les français se sont tellement distingués dans l’art de la torture qu’ils l’ont exporté comme un savoir faire, je ne citerai que deux pays ou l’art français de la torture a été exporté: l’Argentine et le Chili. Pour finir, je ne comprends pas qu’un peuple qui fait des manifestations pour tout et n’importe quoi (il ne se passe pratiquement pas un trimestre en France sans une manifestation) ce qui est bien en soi. Je ne comprends pas que ce peuple ne soit pas descendu dans la rue pour protester contre les crimes commis en Algérie et dans bien d’autre pays par la France car ce faisant vous êtes devenus, vous le peuple français, complices et partie prenante des ces crimes alors assumez les.

      68
      4
      Selecto
      18 octobre 2018 - 19 h 32 min

      Monsieur Delarue,
      Ces 800 compatriotes n’étaient qu’une goutte dans un ver d’eau a côté des opérations dites « Crevettes Bigeard » ( voir wikipedia) qui consistait a jeter les prisonniers après les avoir torturé a la mer par hélicoptères.
      Cette méthode de faire disparaitre les prisonniers a été utilisée a l’échelle industrielle si j’ose dire lors de la bataille d’Alger où rien dans pour cette ville ont compte 4000 disparus.

      Vous êtes intervenu pour les manifestants de Paris mais pas pour les 800 jetés en méditerranée.

      65
      2
    Mon opinion
    18 octobre 2018 - 15 h 34 min

    salam,
    Un ami maintenant disparu, AllahIrahmo me racontait qu’à l’ époque il se trouvait à Paris dans cette manifestation pacifique et soudainement une rage des forces de l’ ordre s’est emparée de leurs esprits et ont commencé à matraquer et massacrer sans pitié toute personne ayant un faciès algérien sans aucune distinction les jetant dans la Seine ou les raflant dans les paniers à salade pour subir de multiples tortures.
    Il me disait qu’ il n’ avait jamais vu autant de haine à travers le regard de ces policiers dressés à tuer sans aucun remord.
    Lui a été emmené au stade de Vincennes ou il s’est retrouvé parmi des centaines d’ autres algériens qui avait déjà subi des coups de matraques et tortures.
    Les juifs ont eu le Vél’d’Hiv , les algériens ont eu le stade de Vincennes.
    Pendant des jours qui lui semblaient très longs dans une atmosphère de promiscuité étouffante privés d’eau et de nourriture réduit au régime de tabassage quotidien il pensait qu’il n’ allait jamais sortir de cet endroit sinon les pieds devant.
    Finalement après que ce délire furieux se fût dissipé dans l’ atmosphère, ils lui bandèrent les yeux et à certaines personnes qui étaient avec lui et furent conduits dans un souterrain.
    Après des heures de marche, totalement affaiblis et épuisés ils se retrouvèrent libres au bout du tunnel dans la campagne parisienne avoisinante.
    C’ est juste pour faire revivre la mémoire de cet ami que j’ aime beaucoup.
    Allah ya raham Shouhada

    70
      Anonyme
      18 octobre 2018 - 16 h 25 min

      Merci de nous avoir rapporté le témoignage de quelqu’un qui a vécu cette horreur.
      Allah irham chouhadas!

      20
    kamel
    18 octobre 2018 - 15 h 27 min

    voyons, la seine est un fleuve pas la méditerranée. En cette période à Paris, c’était le sinistre Préfet de Police Maurice Papon.

    10
    MOHAMMED BEKADDOUR
    18 octobre 2018 - 11 h 15 min

    Jeter HUIT CENTS CORPS, ça leur a pris combien de temps, quant aux blocs de ciment, logiquement ils les avaient déjà préparés à terre, bref ça mérite un film à faire par d’authentiques patriotes, un film qui devra être présenté au Festival de Cannes, il faut oser, seuls ceux qui osent obtiennent les grands résultats. Il faut doucher la France, et honte aux amnésiques !

    79
      Mohamed
      18 octobre 2018 - 12 h 08 min

      Salam aleikoum,

      Justement pour faire ce film qui relatera et retracera les atrocités vécues par ces défunts 800 chouhada, il faut trouver ces corps jetés à la mer avec des blocs en béton « chaussures de ciment » méthode utilisée par la mafia italo-américaine pour se débarrasser des indics, des témoins encombrants ou un membre récalcitrant.
      Entre les Iles Baléares et Alger, la profondeurs maximale est d’environ 3 255 m de profondeur, avec les robots sous marins télécommandés, utilisés dans des explorations abyssales, c’est possible de trouver les restes humains surtout attachés aux blocs de béton, comme ça avec des preuves, ce film ne sera pas classé film de fiction.

      75
      2
        MOHAMMED BEKADDOUR
        18 octobre 2018 - 13 h 06 min

        @Mohamed
        18 octobre 2018 – 12 h 08 min
        Salam aleikoum,
        ———————————————————————-Du moment que les Algériens jetés dans La Seine ne sont pas une fiction, pas besoin de plonger à 3255 m, si ce n’était que ça, ils vont vite se dépêcher pour repêcher leurs restes, non, ce que la France a commis comme crimes dépassent La Fiction, par exemple le millier des Ouled Riah au Mont Dahra, (Mostaganem), en 1845, tués par asphyxie…

        20
        1
          Mohamed
          18 octobre 2018 - 14 h 11 min

          Salam aleikoum,

          Concernant les autres atrocités commise par la france colonisatrice contre le peuple algérien, des preuves ont existé, les récits, les écrits, les différents types de témoignage, les historiens, les photos, les films, etc… qui peuvent constituer des éléments pour élaborer un film basés sur des faits réels.
          Mais concernant nos 800 défunts chouhada, qu’est ce que nous avons ? Juste un témoignage d’un militaire français qui a gardé l’anonymat et à savoir si aujourd’hui il est encore vivant, mais selon son témoignage, il n’a pas vu nos défunts chouhada jetés à la mer, il a juste constaté leur disparition « le cas de 800 manifestants algériens qui avaient été transférés en Algérie pour être internés. Mais, à sa grande surprise, de ces Algériens rapatriés de force, il n’avait retrouvé aucune trace au moment où il avait voulu écrire à leur sujet. »
          Donc aucune preuve matérielle, même au fond de nos cœurs, nous les algériens nous savons que la france colonisatrice est capable de commettre de telle atrocité, mais comme preuve évidente reste de trouver ces preuves matérielles comme les objets, les chaines, les blocs en bétons, les ossements dans cette profondeurs et là nous pouvons entamer tout ce que nous voulons, même à réaliser un film qui ne sera pas traité de fiction par la communauté internationale.
          Ce que je reproche à mes concitoyens, des fois, nous perdons l’objectivité dans nos démarches, faut juste être objectif, méthodique et raisonnable pour arriver au but.

          11
          2
        Précision
        18 octobre 2018 - 13 h 20 min

        L’opération du tu proposes est inutile car les victimes ont été dévorés par les poissons avant même de toucher le fond et les blocs de ciments ce diluent rapidement dans l »eau quant aux restes ils ont été importés par les vagues peut être en dehors de la méditerranée.
        Allah yarham nos chouhada.
        Salutations.

        11
        2
          Mohamed
          18 octobre 2018 - 13 h 58 min

          Salam aleikoum,

          Y aura toujours des preuves, comme les chaines avec lesquelles nos chouhada ont été enchainés, les cranes qui résistent et qui restent et les dents.
          Même si les tissus mous se décomposent ou sont mangés par les différents types de poissons, il restera toujours des preuves, il faut juste savoir où chercher et quoi chercher.

          8
          2
          Mohamed
          18 octobre 2018 - 14 h 35 min

          Le seul problème à cette démarche, serait constitué à délimiter la zone de recherche qui s’étendra à des centaines de milliers de Km2.
          – Le matériel pour explorer le fond marin existe.
          – Les caméras à haute définition pour filmer dans les profondeurs des preuves existent.
          – Les véhicules autonomes pour explorer le fond marin existent.
          – Les laboratoires d’analyse spécialisés dans les recherches sous marines comme les épaves, les trésors, etc… existent.
          Suffit juste une enveloppe financière issue d’une volonté politique pour mettre la lumière sur cet épisode tragique et surtout de choisir les compagnies pour faire les recherches et les laboratoires qui seront neutres et honnêtes surtout ne pas être en connivence avec la france pour capoter le projet, et surtout éloigner certains de nos responsables qui seraient enchainés au cou par fafa par des intérêts en commun.

          9
          2
          Franck
          18 octobre 2018 - 21 h 45 min

          D’ou vous tenez que avant de toucher le fond marin ils se seraient déjà fait manger par les poissons c’est un Resonemant faut,et en plus les blocs de béton ne se dissolvent pas dans le fond marin ils sont préservé par la vase

          5
          3
        Kamel
        18 octobre 2018 - 14 h 26 min

        Le militaire a participé a l’opération c’est à dire il était dans l’avion car il faisait partie des soldats qui balançaient les prisonniers a la mer.

        C’est le journaliste qui a été surpris de ne pas trouvé leurs traces dans les centres d’internements en Algérie avant de rencontrer ce soldat.
        Relis bien l’article.

          Mohamed
          18 octobre 2018 - 16 h 00 min

          Salam aleikoum,

          Mea culpa, j’ai relu l’article, oui ce soldat est témoin, mais il a gardé l’anonymat, le seul qui pouvait identifier ce soldat anonyme est Michel Rocard alors qu’il est mort le 2 juillet 2016, et ce soldat anonyme, nous ne savons rien de lui, ni même s’il est encore vivant aujourd’hui.
          Je pense que nos défunts chouhadas n’étaient pas balancé depuis l’avions, car les avions à cette époque (le seul avion qui peut transporter 853 passagers en configuration d’une seule classe économique a été mis en service en 2007), transportaient au maximum 40 passagers comme le Lockheed Constellation exploité par Air France de 1946 à 1967 mais le seul type d’avion qu’Air France utilisait pour la ligne Paris-Alger c’était Breguet Deux-Ponts (130 passagers).
          Mais aussi la Compagnie Générale de Transports Aériens Air Algérie plus utilisée pour relier l’Algérie à l’Europe plus qu’Air France, entre 1953 et 1963 (l’année ou CGTA Air Algérie devenue Air Algérie société algérienne) possédait 6 Sud-Ouest Bretagne (30-43 passagers), 5 DC-3 (21-24 passagers), 3 DC-4 (40 passagers), nombre (???) Breguet Deux-Ponts (130 passagers), nombre (???) Nord 2501 (28-30 passagers) et en 1960 Sud-Aviation SE 210 Caravelle (80-99 passagers).
          Une compagnie civile ne pourra pas garder ça secrètement.
          Maintenant parlons des transporteurs militaires qui peuvent le faire en toute discrétion : L’armée française utilisait des Amiot AAC.1 Toucan (20 passagers), DC-3 (21-24 passagers), Nord 2501 (28-30 passagers)
          Donc techniquement et logistiquement impossible de jeter les 800 chouhadas par un avion, ça couterait cher et ça prendrait beaucoup du temps pour faire voler autant d’avion pour jeter les 800 chouhadas.
          ça aurait été logique d’utiliser un bateau pour les jeter à la mer par une nuit sombre.

          3
          42
    Moh
    18 octobre 2018 - 10 h 57 min

    Aux hypocrites Français comme Sarkozy qui a déclaré que sa génération n’était pas responsable des crimes commis en Algérie je lui dis que ces crimes n’ont pas été commis par des personnes mais par un état a savoir l’état français et donc c’est a cet état de répondre a tout ces crimes.
    Les pouvoir spéciaux accordés aux parachutistes ont été voté par l’assemblée nationale au nom de l’état français.

    Je tire chapeau aux journalistes d’AP pour cet article même si l’information a été déjà été publiée dans un magazine français dont je ne me rappelle pas du nom depuis plus de 20 ans.
    Michel Rocard était journaliste a l’époque et il avait donné sa parole au soldat participant a cette macabre opération en échange de ses confidences, il a tenue sa parole avec ce soldat mais il a fait passer l’information.

    21
    Salim Samai
    18 octobre 2018 - 10 h 51 min

    ENFIN l´Occident decroche…un peu!
    Il ne voyait que l´Holocauste alors que le reste etait Moustiques et « Terroristes!

    Les Allemands aussi! Paralysés par l´Holocauste, ils doivent toujours pleurer á Yad Vashem 60 ans apres.
    Ils commencent cependant á « Debloquer » car ils VOIENT enfin les Herrero….et les Musulmans qui vivent en LEUR PROPRE SEIN!

    Auparavant, il n´y avait que l´Holocauste, le « Droit d´Existence d´Israel », « Israel Raison d´Etre de
    l´Allemagne » et derniere mode « Les Emigres Musulmans, monopole de l´antisemitisme! »

    13
    1
      Anonyme
      18 octobre 2018 - 12 h 59 min

      Et les Allemands aujourd hui veulent faire payer la facture de leurs crimes par les peuples arabes et musulmans…..surtout avec l arrivee de Merkel au pouvoir,soutien absolu de Israel et de Natanyahou

      Anonyme
      18 octobre 2018 - 14 h 38 min

      Merkel veut faire payer la facture des crimes de l holocauste par les Palestiniens…pour se racheter aupres des Israeliens….elle est prete a offrir toute l Allemagne a Netanyahou qu elle rencontre avec son gouvernement restreint une fois par an…pour recevoir les demandes Israeliennes…

    benchikh
    18 octobre 2018 - 10 h 42 min

    en tous les cas nous sommes en face d’une prétendue civilisation, que j’appèlerais utopique ,irréalisable, à cause du malheur qui a subi les humains autour du monde.Ecartons-nous les mots qu’ils lui conviennent pas (civilisation,modernisation,mondialisation ,droit de l’homme…) jeter des gens à la Seine ,tuer des innocents sous prétexte d’un ordre d’une bible fanatique,et aujourd’hui ils nous choisissent des bâtards pour nous gouverner à distance et pour nous créer des guerres civiles .Prenons des citations de Napolean pour mieux comprendre cette mentalité malade « Les hommes de génie sont des météores destinés à brûler pour éclairer leur siècle. » Au contraire à la vraie civilisation Arabe que Napolean admet « Les Arabes ont été pendant cinq cents ans la nation la plus éclairée du monde. C’est à eux que nous devons notre système de numération, les orgues, les cadrans solaires, les pendules et les montres. Rien de plus élégant, de plus ingénieux, de plus moral que la littérature persane, et en général, tout ce qui est sorti de la plume des littérateurs de Bagdad et Bassora. »

    15
    2
      Anonyme
      18 octobre 2018 - 13 h 35 min

      Musulmane pas seulement arabe

      6
      2
    Anonyme
    18 octobre 2018 - 10 h 13 min

    la france na jamais arrêter ces crimes en Alger ;meme après l independence. pour les années 90 qui peut dire ce n est elle.

    18
    1
    Gatt M'digouti
    18 octobre 2018 - 9 h 50 min

    Des hommes ! rdjel ! Fhoula ! ils ont osé en France et sans armes défier l’occupant pour l’amour du pays ! Allah yarhamhoum !!!!!
    Mais hélas leur sacrifice a été vain car il a ramené d’autres (…) plus pire : Ouyahia, Ould Abbes, Affif le (…) et d’autres (…) Tahkout, Haddad, et l’annuaire se remplit toujours !

    21
    1
    Tin-Hinane
    18 octobre 2018 - 9 h 43 min

    Que ces chouhadas qui ont été si lâchement assassinés reposent en paix et qu’ils soient sanctifiés. Grâce à leur courage et à leur abnégation l’Algérie s’est libérée, leur mort n’a pas été vaine, elle nous a rendu à nous mêmes. Allah irham chouhadas !

    17
    2
    Mohamed
    18 octobre 2018 - 9 h 39 min

    Salam aleikoum,
    Pour que ce crime soit condamnable devant toutes les institutions internationales comme l’a fait l’Arménie à la Turquie concernant le génocide, il suffit que le gouvernement algérien s’il a des (…), de monter une expédition sous marine (pour ce cas, il faut sous-traiter avec des compagnies qui ont le matériel adéquat comme des sous marins d’exploration et des robots sous marins) à la place supposée où les 800 corps de nos défunts chouhada ont été jetés à la mer, pour trouver ces preuves matérielle qui sont leur ossements avec ces blocs de bétons, même la procédure de leur attenter un procès n’aboutisse pas (au moins nous aurions tenté, mais sur le plan médiatique nous aurions gagné), au moins ces 800 défunts chouhada seront identifiés et auront un enterrement convenable comme il se doit.
    Mais avec certains de nos responsables qui ont des intérêts soit avec fafa ou chez fafa, je doute qu’il y aurait une suite…

    12
    3
    Ch'ha
    18 octobre 2018 - 9 h 22 min

    Porter plainte pour CRIME CONTRE L’HUMANITÉ CRIMES DE GUERRE BARBARIE TORTURES etc …et entre autre les crânes de nos chouhhadas Allah Yarhmou au lieu d’être exposé tels des trophées nous seront restitués illico.
    Je réitère à côté de la barbarie coloniale française Hitler fait office de saint.
    Qu’à eu le pays en retour de la France si ce n’est ses Barjolet et cie en pagaille et des NAZIS SES HARKIS élever au rang d’honneur à la nation française. Ne JAMAIS rien attendre de la France.
    @Tin-Hinane excellent commentaire.

    16
    2
    Ne pas tout mélanger.
    18 octobre 2018 - 9 h 16 min

    Seul les familles des victimes ont le droits devant Dieu de pardonner pour les membres de leurs familles qu’ils ont perdus.
    Personnes d’autres n’a ce droit.
    Personnes d’autres n’a cette faculté.
    Ce serait trop facile de décider à la place des vrais concernés par toutes ces différentes tragédies.

    7
    11
      Anonyme
      18 octobre 2018 - 10 h 22 min

      Nous sommes tous la famille des chouhadas, et ils sont tous de notre famille, ils ne sont pas morts seulement pour leur famille, ils ont fait le sacrifice de leur vie pour nous tous, pour l’Algérie.

      16
      1
        Fils2Chahid
        18 octobre 2018 - 12 h 02 min

        J’ai perdu mon père et mes oncles;morts soit-disant pour une Algérie libre et démocratique;j’ai passé une enfance d’orphelin abandonné dans la rue livré a moi meme; battu par le premier venu,et lorsque j’essaie de porter plainte;mes plaintes classaient sans suite;le peu de bien qui ma laisser mon père;c’est un député du parti FLN qu’il essaie de le me confisqué(spolie avec l’aide de ses proches)ministres et autres;résultat;j’ai mon père,ma famille,mes biens;ma patrie;mon père accompli son devoir;mais pas les traitres qui ont repris le pouvoir

        20
      Naturalisé
      18 octobre 2018 - 11 h 03 min

      Vous les naturalisés et les descendants de harkis vous ne pourrez pas dédouaner la France de ces crimes.
      Tu voulais dire que l’état algérien n’a pas le droit de demander des comptes pour ne pas mettre dans la gêne ses responsables devant ceux qui leur accordent les mandats et hébergent leurs familles chez eux, voila le message.

      8
      2
    Anecdote
    18 octobre 2018 - 9 h 12 min

    JAMAIS JAMAIS JAMAIS Nous devons tourner la page de 132 années d’occupation faite de massacres, d’atrocités, de spoliation et d’aliénation, et d’irradiation et la liste est longue.
    Un français lui même ma dit que quant il était en algérie pendant la guerre d’Algérie ces copains militaires ont fait un pari sur une femme enceinte qu’il avaient arrêter.
    Est ce une fille où un garçon et ils ont misés.
    Lui n’a pas voulu y participer et c’est éloigné à 100 mètres de la ou ils ont éventrés la femme pour voir le sexe du bébé et encaisser les paris.
    WALLAH WALLAH WALLAH que ce que je vous raconte c’est la vérité.
    Quand il m’a raconter ça, il y 20 ans ou plus de ça, il lui resté un mois environ pour partir en retraite.
    J’ai eu l’impression qu’il voulait se déchargé d’un poid à quelqu’un qui soit algérien.
    Et partir la conscience tranquille d’avoir balancer ces criminels.
    Dieu sait que je ne ment pas.
    Ces textuellement ce qu’il m’a raconté.

    67
    2
    Tin-Hinane
    18 octobre 2018 - 9 h 03 min

    Ils ne sont donc que dans le crime? plus on avance dans le temps et plus on découvre d’ignominies de la part des français. Ils n’ont fait que des massacres et on doit aujourd’hui les considérer comme le pays des droits de l’homme. Ils accueillent parait-il des réfugiés persécutés par les « régimes oppresseurs » de leurs pays. On marche sur la tête ! il aurait fallu leur faire un Nuremberg à ces gens là.
    Il faut dénoncer leurs crimes, tous leurs crimes, sur l’agora du monde. Il faut leur enlever le contrôle de la ligue des droits de l’homme, il faut les réduire à ce qu’ils sont d’ignobles assassins. Il faut leur renvoyer au visage aux yeux du monde entier leur lâcheté et leur abjection. Le pire dans tout ça c’est qu’on a continué à commercer avec eux, à leur donner des contrats et surtout à leur envoyer des immigrés, quelle erreur fatale ! Ils se servent aujourd’hui de ces immigrés et de leur descendance comme des otages pour nous soumettre à un odieux chantage. Il faut cesser toute relation avec eux et peu importe ce que cela nous coûtera car ils sont toxiques. Qu’ils soient maudit pour l’éternité!

    23
    Vérité
    18 octobre 2018 - 8 h 59 min

    Gloire a nos combattants d’avoir sacrifié leurs vie pour chassé un colonialisme barbare et libéré un peuple de l’esclavage;s’est produit le contraire;de l’esclavage a la souffrance,seule récompense a ces héros le paradis sans le FLN des collabos

    18
    Muh Amazigh
    18 octobre 2018 - 8 h 52 min

    Tout ça pour ça .Triste

    10
    1
    sabrina
    18 octobre 2018 - 8 h 18 min

    bonjour à vous les bons patriotes c’est pour ça que macro a dit il faut laisser le passé derrière vous ,sale hypocrite le passé restera dans la mémoire des Algériens jusqu’a L’éternité toi les Algériens non aucun conseil a recevoir d’un colonisateur assassin occupe toi de ton pays et de tes pauvres français l’Algérie trés grande pour toi

    22
    1
      Anonyme
      18 octobre 2018 - 9 h 35 min

      Laisser le passé ça dépend pour qui pas les juifs….Les commémorations vont bon train.

      16
      1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.