Dangereux Al-Saoud

Arabie Al-Saoud
Avec la bénédiction de la Perfide Albion... D. R.

Par Rabah Toubal – L’histoire de la famille des Al-Saoud, qui règne depuis 1847 sur le Nejd, puis le Nejd et le Hidjaz, qui constituent l’ossature du royaume d’Arabie Saoudite, proclamé en 1932, est parsemée de complots, trahisons, assassinats et autres crimes abominables.

Guerres impitoyables contre les tribus établies dans cette contrée désertique et résistance contre l’empire ottoman finissant, assurant le califat dans le monde musulman, avec l’aide de la Perfide Albion notamment.

Luttes internes pour l’élimination des membres de la famille régnante qui s’opposaient au pouvoir sanguinaire militaro-religieux des Al-Saoud et à son accaparement des richesses du pays, dont le pétrole, quasi-exclusivement exploité par des compagnies américaines et britanniques, en contrepartie de la défense et la sécurité du royaume et de ses dirigeants.

Alliés stratégiques de Washington et de Londres contre le communisme soviétique, les Al-Saoud ont fait de Riyad la capitale mondiale des mouvements terroristes islamistes auxquels ils fournissaient assistance technique et militaire et protection administrative et diplomatique, jusqu’à ce qu’ils deviennent, avec leurs alliés occidentaux, les cibles privilégiées de ces groupes terroristes.

Croyant pouvoir continuer à réprimer et faire assassiner ses opposants en toute impunité, la famille régnante actuelle, en l’occurrence les Salmane et notamment Mohammed Ben Salmane, le prince héritier, connu pour sa poigne de fer et sa brutalité sur le plan interne et sa soumission aux Etats-Unis et leurs alliés, comme Israël notamment, a commis la faute de trop avec la dramatique «affaire Khashoggi».

Ironie de l’histoire, le sort des Al-Saoud est aujourd’hui entre les mains de la Turquie, héritière de l’empire ottoman et dont le président, Recep Tayyip Erdogan, est un nostalgique déclaré de cet empire.

Il a promis de dire toute la vérité concernant le journaliste saoudien assassiné dans le consulat général saoudien à Istanbul, de manière barbare, lors de la réunion qu’il va tenir demain avec les cadres de son parti, l’AKP.

Erdogan va-t-il offrir une revanche posthume à ses ancêtres ottomans et transcender les mesquins calculs économiques dont le président-homme d’affaires Donald Trump est prisonnier ?

R. T.

Comment (11)

    Anonyme
    24 octobre 2018 - 13 h 00 min

    Je demande a tout Les joueurs professionel qui evoluent ds me championat saoudien de quiter ce Pays Pour qui ils subissent Pas le meme sort que le joueur Tunisien

    Chaoui Ou Zien
    23 octobre 2018 - 22 h 43 min

    Ils ne sont dangereux qu’avec ceux qu’ils ont cru etre plus faible qu’eux comme ce fut le cas pour les Yemenites par example ou ceux qui se laissent facilement charmer, berner et manipuler par eux a l’instar des wahabo-salafistes qui ont assassine 250,000 de nos compatriotes au nom d’ideaux qui n’ont rien a voir avec le rite malekite choisi par nos aines. Les autres, tels que les americains et surtout leurs maitres anglais a qui ils doivent leur royaume chimerique, ils s’applatissent devant eux. Quant a Erdogan, il a promis, en se lechant litteralement les babines tout en se frottant les mains, de reveler toute la verite sur l’assassinat de ce « journaliste » mais une verite au « compte goutte » pour prolonger leur supplice comme ils l’ont fait pour leur victime, apparemment finalement trouvee dans le jardin de leur consul. En somme, ils ont commis un crime crapuleux et vicieux dans un pays qui a enfante le vice et la bestialite sous toutes leurs diverses formes. Ah, si quelqu’un pouvait formatter tout ca dans une sorte de television-realite a coup de “close-ups” sur leurs visages meprisables, je ne manquerai pas de m’en gaver tous les soirs.

    2
    1
    Anonyme
    23 octobre 2018 - 21 h 11 min

    “Le monde est dangereux à vivre ! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire.”
    Albert Einstein.
    C’est pareil pour cette famille: les Saoud sont avant tout un danger pour le monde arabo-musulman! non pas tant à cause du mal qu’ils font à l’Islam et aux pays arabo-musulmans, mais à cause des musulmans et des arabo-musulmans qui regardent et laissent faire.

    lhadi
    23 octobre 2018 - 20 h 35 min

    La manipulation est réelle. Elle est ancrée dans toutes les sociétés depuis des siècles.

    Si je me réfère au premier congrès international d’Eugénisme dont le discours d’ouverture fut assuré par l’ancien Premier ministre de la perfide Albion Arthur Balfour l’auteur de la déclaration Balfour de 1917 ainsi qu’à la conference de paris de 1919, préalable à la conference de San Remo en 1920 confirmée par le traité de Sèvres de la même année , je dirai que le danger ne peut provenir que de l’Eugénisme des sociétés secrètes qui planifient à long terme l’asservissement des nations.

    Il importe, à mon sens, de ne plus moutonner paisiblement dans les digressions. En d’autres termes, nous devons être dans l’action pour ne pas, à l’instar des Al Saoud, devenir le bétail des bergers qui se nourrissent de la culture de la destruction comme il est écrit dans le talmud et la tora.

    Pendant que nous dormons, l’ennemi est entrain de creuser notre tombe.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])

    Felfel Har
    23 octobre 2018 - 20 h 07 min

    Il y a fort à parier que la monarchie wahabite , après avoir pris du plomb dans l’aile, va devoir se contorsionner pour plaire aux Occidentaux, et ça va leur coûter cher. Ils ont déjà annoncé qu’ils allaient augmenter leur production de brut (une volte-face après leur déclaration lors du dernier sommet de l’OPEP à Alger) et puiser dans leur fonds d’investissement et dilapider des sommes colossales pour acheter n’importe quoi, pourvu que les Occidentaux en profitent. Je leur conseille de retourner dans leur désert pour se cacher et se faire oublier. Leur rêves de domination de la péninsule se sont écroulés. Triste fin!

    Anonyme
    23 octobre 2018 - 18 h 33 min

    Pour connaitre Al Saoud il suffit de lire « assira annabawia »

    4
    1
    Ch'ha
    23 octobre 2018 - 18 h 06 min

    PS : des morceaux de corps retrouvés dans le garden du consulat d’Istanbul…suite au prochain épisode de Line of duty 😉

    Ch'ha
    23 octobre 2018 - 17 h 23 min

    Comme si la Turquie n’était pas au courant depuis le début. Les USA en 1er lieu.
    À qui profite le crime…?!
    Erdogan pourvoyeur de terroristes en Syrie à des intérêts communs avec l’Arabie Yahoudite…il tire déjà profit de « l’affaire » Khashoggi et va continuer. Les révélations n’affecteront en rien le royaume saoudien.
    Au fait Netanyahu ne s’est pas encore exprimé « ÉTONNANT NON ? » pour reprendre le cultissime Pierre Desproges😉

    Tin-Hinane
    23 octobre 2018 - 16 h 22 min

    L’Histoire est souvent ironique effectivement!
    Après l’épopée de Lawrence d’Arabie, après que les britanniques aient fait main basse sur les lieux saint de l’Islam après avoir obtenu l’allégeance et la complicité des saoud, ils ont apporté toute leur aide à la Grande Bretagne contre les Ottomans, après ce sinistre périple des musulmans avec les saoud comme gardiens des lieux saints, aucun pays musulman à aucun moment ne s’est élevé contre cette ignominie mais il est vrai que les pays musulmans n’étaient pas vraiment en état de le faire. Avec l’affaire Kashoggi on peut dire que la boucle est bouclée.

    Yeoman
    23 octobre 2018 - 7 h 35 min

    Erdogan va penser aux intérêts de son pays avant tout. Sachant que dire la vérité ne fera aucun mal à la vache à lait des occidentaux qu’est le royaume des Al Saouds, il va plutôt profiter de la situation pour avoir sa part du gâteau.

    22
    1
    Anonymeplus
    23 octobre 2018 - 6 h 37 min

    Les al saoud sont le cancer de l’islam, ils ont avec les fetwas des égyptiens fait le plus de mal à la religion musulmane en tuant et en semant la terreur à travers le monde de tel sorte que l’islam est considérée aujourd’hui comme étant une religion de violence et de barbares, comble de l’ironie puisque la traduction du mot islam veut dire paix !
    Le wahabisme saoudien est l’ennemi numéro de l’islam, il a des tentacules dans tout le monde musulman notamment en Algérie où les ferkous, ramdani, lazhar et j’en passe et des meilleurs sont les fidèles représentant du courant diabolique.

    36

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.