Pourquoi les téléphones de la marque «Land Rover» sont retirés du marché

téléphone Land Rover
Le retrait de la marque Land Rover est dû à une question sécuritaire. D. R.

Par R. Mahmoudi D’aucuns ont constaté la disparition subite des téléphones portable de marque «Land Rover» des principaux marchés algériens, en dépit d’une très forte demande. Cet appareil semble très apprécié pour ses caractéristiques «uniques», comme son étanchéité, sa puissance de charge, son très fort signal, même dans des endroits où le réseau est le plus faible, etc.

Il s’est avéré que la saisie et l’interdiction de ce type de portables ont été décidées pour des raisons de sécurité. Une étude réalisée sur ce modèle par l’Institut national de criminalistique et de criminologie, relevant de la Gendarmerie nationale, a révélé que ces téléphones contiennent des cartes topographiques des chemins tortueux et permettent un accès rapide aux signaux de détresse de type SOS, tout en offrant l’avantage, pour son utilisateur, d’être difficilement repéré.

Selon une source sécuritaire, au fait du dossier et citée par Al-Jazeera, toutes ces caractéristiques «ont facilité la tâche aux groupes terroristes dans leurs actes criminels». Aussi la batterie de ces appareils, dont la charge tiendrait jusqu’à un mois, est-elle utilisée par les terroristes pour actionner à distance les bombes artisanales, explique la même source.

Les portables «Land Rover» sont également exploités par les trafiquants dans le grand Sahara, surtout pour leurs opérations de trafic de drogue ou de carburant. Ce qui, naturellement, complique la tâche aux forces de sécurité chargées de la lutte contre le trafic transfrontalier et le crime organisé, et occasionne d’énormes pertes à l’économie nationale.

La même source juge ce type de téléphone beaucoup plus dangereux que le Thuraya, qui est pourtant doté d’une capacité de communication par satellite. La raison est que les usagers de Thuraya sont d’emblée soumis à une enquête approfondie menée par les forces de sécurité, et leur vente est monopolisée par Algérie Télécom Satellite, contrairement aux «Land Rover» dont la vente était plus ou moins libre.

R. M.

Comment (6)

    Anonyme
    28 octobre 2018 - 16 h 34 min

    Mikey : On voit le résultat de la pauvre Syrie !

    4
    8
    mickey
    28 octobre 2018 - 14 h 14 min

    l´Algérie est tout simplement le seul pays au monde où les jumelles sont interdites. En Syrie, un pays en pleine guerre , on peut les acheter librement à Damas où je me suis rendu il y a peu près 6 mois. ce n´est pas bled « miki » mais bled boutef

    17
    10
      Zorba
      28 octobre 2018 - 19 h 39 min

      Je confirme que nous sommes le seul pays au monde où un télescope astronomique pour junior est interdit, qu’un microscope est presque interdit et où on peut se procurer ni Inmarsat ni Thuraya.
      Et si seulement ça se limitait à ça !
      Un GPqs Garmin grand public est interdit alors que le plus simple mobile contient des senseurs GPS, Glonass et meme Beidu.
      Quand on est géré par des bornés analphabètes ça donne ça.
      Au fait j’ai ete à Damas le mois dernier et la banane est à 230 des le kilo.
      Vous vous rendez compte ! Un pays en guerre majeure !
      Chez nous la banane a flambé parce que son altesse le baron de l’export veut plus de profit.

      11
      5
    Action
    28 octobre 2018 - 13 h 28 min

    Tout simplement en n’ai dans un bled Mikie,une fois j’ai été en Algérie pour passer des vacances et J’ai porté des jouet pour mon enfant et parmi ses jouets il y’a une paire des jumelles qui j’ai acheté dans un magasin Lidl qui a coûté 5,99 Euros si un jouet enfants,et à la douane d’Alger si formellement interdit de sortir avec ce jouet Parce que en n’a reçu des consignes de la part de l’armée.
    Par contre si j’ai 700 kg de drogue je passe comme une lettre à la poste.

    12
    23
      Nordine
      29 octobre 2018 - 20 h 22 min

      Les douaniers sont votre miroir et donc semblable à vous.
      Cessez ces débilités constantes et de vous prendre pour un saint, il n’y a que chez nous ou il y a que des pleureurs et victimes alors qu’on est entièrement responsable de ce l’ont vit.
      On veut que l’état fasse kaka à notre place et n’avoir que des droits illimités mais surtout aucun devoir à rendre.

      2
      1
    Bonne nouvelle
    28 octobre 2018 - 12 h 12 min

    SECURITE OBLIGE !

    17
    12

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.