La raison qui a poussé le consulat de France à refuser le visa à des députés

deputés France
Le déshoneur et l'humiliation que font subir les députés aux Algériens ont atteint un seuil alarmant. New Press

Par Karim B. – Algeriepatriotique a appris de sources informées que la décision du consulat de France à Alger de ne pas établir le visa à des députés est motivée par l’abus qui en est fait par certains membres du Parlement. En effet, apprend-on, l’ambassade de France a présenté de «solides arguments» pour justifier ce refus, car un certain nombre de députés se rendent en France pour des visites privées en compagnie de leur famille dont une partie reste sur le territoire français. Nos sources soulignent que des proches de ces députés se sont installés en France où ils ont été recrutés dans différentes institutions algériennes «par piston».

Cette décision de la France d’imposer des restrictions à des parlementaires algériens achève de discréditer cette institution qui a fait la Une des médias durant quatre longues semaines, non pas en raison d’un débat houleux sur des lois qui engageraient l’avenir du pays mais à cause de tiraillements à l’intérieur d’un seul et même parti, le FLN, dont les animateurs ont décidé d’en découdre à l’intérieur de l’hémicycle, entraînant dans leur sillage d’autres formations politiques de même obédience.

Les députés ont également fait parler d’eux lors de la dernière élection législative où l’argent sale a entaché la réputation déjà mauvaise de cette instance mal élue à laquelle les citoyens dénient le droit de parler en leur nom. Plus grave, des membres de l’APN du courant islamiste multiplient les déclarations racistes et subversives sans que la loi leur soit appliquée dans toute sa rigueur.

A tous ces faits est venue se greffer une nouvelle humiliation provoquée par le comportement déshonorant de certains députés qui, tout en vantant leur sens élevé du patriotisme, «exfiltrent» leurs proches en France au cas où la situation viendrait à se détériorer en Algérie, tout en claironnant, dans le même temps, que «tout va bien».

K. B.

Comment (115)

    Iwen
    6 novembre 2018 - 17 h 50 min

    Très bon sujet que cette histoire des visas, en effet, il est question pour nos députés de revendiquer le remboursement des frais de dossiers pour l’obtention des visa demande formulés par nos compatriotes et qui se voient refusé l’entrée et le remboursement des frais engagés .

    Nos hommes politiques se verront dorénavant dans l’obligation de poser le sujet sur la table et de faire quelque chose !

    Iwen
    6 novembre 2018 - 17 h 47 min

    Très bon sujet que cette question des visas refusés !
    L’a question que je me pose, est de savoir si ces personnes à qui le visa est refusé, se feront rembourser ou pas les frais du dossier !?

    Ainsi, j’aimerais que ces députés, trouveront là la bonne raison d’entamer une procédure afin de réclamer à la France de rembourser les milliards que la France ramassent chaque années et le tout, tout en refusant les visas aux ressortissants Algériens .

    NINA
    3 novembre 2018 - 21 h 18 min

    SALAM 3ALIKOM tout d’abord merci au consulat français de prendre CETTE DÉCISION SAGE, ET J’ESPÈRE IL FERONS BARRAGE A TOUS LES DÉLINQUANTS DE DÉPUTÉS ET CE QU’IL EN SUIT TOUS D’ABORD ILS ONT BOUFFE L’ALGÉRIE ET LE PAUVRE PEUPLE, SI SEULEMENT ILS PEUVENT QUITTER LE PAYS AVANT QUE SE SOIT TROP TARD, MAIS AU LIEU DE GIGOTER SUR LA TOILE IL FAUT DÉJÀ TROUVER LES PROCHAINS , PARCE QUE YEN A VRAIMENT MARRE DE VOIR NOTRE PAYS SE DÉGRADER APRES LES COLONS ,QUEL HONTE ET J’EN PASSE YEN A BEAUCOUP A DIRE MES COMPATRIOTES ALLAH YERHAM CHOUHADA

    Anonyme
    2 novembre 2018 - 17 h 31 min

    normalement la france devrait leur attribuer une carte de residence etant donne qu’ils vivent beaucoup plus en France qu’en Algerie comme ca ils seront dispenser de visas .

    12
    2
    Méfiez-vous !
    2 novembre 2018 - 17 h 05 min

    Même un petit commentaire délivré sur AP peut mener quelqu’un en prison. Quand on voit « le deux poids, deux mesures » qui sévit en Algérie entre d’un côté de grands voleurs réhabilités et de pauvres journalistes qui dénoncent une foultitude de dérives jetés en prison sans jugements, c’est vraiment à désespérer de ce pays !
    Je pense que bientôt on mettra sur la devanture Algérie « SILENCE ON TUE » avec ordre de « non assistance à peuple en danger » !

    18
    5
      La Lecture et Le Silence
      2 novembre 2018 - 21 h 05 min

      @Méfiez-Vous !
      2 novembre 2018 – 17 h 05 min
      ————————————————————————–
      A qui adresses-tu ce « conseil » !!! Nous sommes en Novembre, chargé d’une lourde histoire et d’un sens, d’un enseignement. La victime d’une injustice, d’un déni de droit n’a rien à perdre, ou à craindre puisque l’injustice et le déni l’ont déjà privé, frustré. Allah a dit : « JE me suis interdit l’injustice et JE l’interdis entre vous »… Être juste dans ses actes, dans ses paroles constitue la condition du salut de l’âme. Oui, il faut savoir quand se taire et quand parler, mais l’injustice qu’un être subit l’oblige à « exploser », sortir de son mutisme, pour finir ces vers d’Aragon : « La souffrance enfante les songes, comme une ruche ses abeilles, l’homme crie où son cœur le ronge ». Ce qui est bien ne s’est jamais avéré sans pugilat ! « L’encre du savant est plus précieuse que le sang du martyr » ! Oui, « Il faut tourner la langue sept fois dans la bouche avant de parler ». Imagines que l’information de cet article n’ait donné lieu à aucun commentaire, qu’aurait signifié le silence des lecteurs ? Qu’ils ne savent pas lire ? Qu’ils ont peur ? Or il s’agit d’Algériens, dont les meilleurs n’ont peur que de Leur Créateur, de ce qui les attend lors de leur retour à Lui, bref : Le salut de l’âme ! Le reste est vanité…En ce Novembre, pensées aux hommes et femmes qui ont bravé l’injustice 1830-1954-1962, ils la bravèrent sciemment, en connaissance des dangers, ils ont eu de grands destins, la grandeur des saints, personnages complexes, tout sauf naïfs, les saints ne sont pas des agneaux, ils savent quand être loup, et quand être serpent, silencieux… ETC. Je dirai au contraire : Méfiez vous des comportements qui nuisent à votre patrie !

      10
      7
      Menace !
      4 novembre 2018 - 23 h 04 min

      À qui tu cherches à faire peur minus ?

    oudalarga
    2 novembre 2018 - 13 h 39 min

    d’abord bonjour tout le monde…une première question: est ce que seuls les dipitis demandent un visa avec leur famille pour se sauver chez fafa? deuxième question : combien y en a qui ont fait ce coup et que ça a réussi ? troisième question : est ce que ce coup, il est fait uniquement par les dipitis ? et les ministres ils font pas ça ? et les grands patrons du FCE et des autres organisations professionnelles ? et des « chefs » des « partis » , même ceux qui disent être de l’opposition ? quatrième question : comment monsieur l’ambassadeur il sait qui est resté chez fafa et qui c’est qui est revenu et combien ils sont en tout ? cinquième question : et ceux qui sont pas revenu au bled, est ce qu’ils sont tous resté chez fafa ? peu être que certains d’entre eux sont parti ailleurs, chez Merkel, chez Trump, chez Mail, etc…Enfin, dernière question : est ce qu’il va donner le fameux visa aux dipitis qui doivent partir officiellement chez fafa en délégation, après tout le dipiti peut profiter de ce voyage pour ne pas revenir et demander l’asile ?!Conclusion : la raison invoquée par monsieur l’ambassadeur (pour le dire en bon français) n’est pas très convaincante. Il devrait nous dire ce qu’il y a derrière cette nouvelle histoire. NB. Je ne défens nullement les dipitis parce qu’ils ne méritent aucune considération.

    16
    6
    lamari mehd
    2 novembre 2018 - 12 h 25 min

    Je crains vraiment que la situation soit désespéré,et qu’il ne soit trop tard pour essayer de remédier a la situation,les vautours ont sérieusement entamer la carcasse Algerie,il ne reste plus rien,juste des os a ranger,et les crapules qui administrent cette mort programmée d’une nation qui fut glorieuse,le savent,c’est pour cela qu’ils s’arrangent pour exfiltrer leurs familles,car ils savent que la fin est proche…tout ce qui avait fait la force de ce pays a été reduit a néant..Ecole,université,industrie,finances,santé,nationalisme,patriotisme,absolument tout…et comme le dit la citation « quant le navire s’apprete a couler,les rats sont les premiers a le savoir et a se sauver »…et ce n’est pas que les députés,pratiquement toute la classe bureaucratique et dirigeantes ou les elus,possedent ou cherchent a posseder un pied a terre chez l’ancien colonisateur…et ce n’est pas fini,car avec les maigres années et les problemes qui se profilent a l’horizon le rythme des fuites ira en s’accélérant….pendant ce temps la repression s’accentue,des problemes superficiels sont inventés pour occuper la masse endormie….Oui….rien ne va plus

    20
    3
    Zaatar
    2 novembre 2018 - 3 h 49 min

    De l’indépendance à aujourd’hui le pays à fait du chemin. Et si on faisait un simple bilan ? Y a pas mieux qu’un bilan pour appréhender la santé d’un pays, n’est ce pas. Le pays a engrangé des centaines voire des milliers de milliards de dollars. Ça c’est vrai on peut l’estimer depuis 71 à nos jours. Où on est on en ce moment ? Eh on actionne la planche à billets, On est toujours tributaires des hydrocarbures, aucun secteur n’a été réellement développé, Et pour couronner le tout on apprend que les responsables du pays sont quasi tous des corrompus, qu’ils s’installent avec leurs familles en France et ailleurs pendant qu’ils siphonnent l’argent du pays, et qu’en fin ceux qui sont encore au pays se tapent dessus pour une question d’identité principalement. Les un disent amazighs, kabyles et les autres arabes et arabises. Voilà le bilan de près de 60 ans d’indépendance. Ce n’est pas fameux vous ne trouvez pas ?

    31
    5
      MOHAMMED BEKADDOUR
      2 novembre 2018 - 7 h 18 min

      @Zaatar
      2 novembre 2018 – 3 h 49 min
      ————————————————————————–Ton histoire de Bilan
      « Il faut exploiter le vécu » : Une recommandation que m’a faite un professeur français… Les consulats français fi El Jazaïr ont eux deux visages, le premier de 1962 à leur fermeture avec transfert du service visa à Nantes, le second depuis leur réouverture. Considérer simultanément les deux visages du contexte algérien pour les trois périodes, (Avant Nantes, pendant Nantes, et après Nantes). J’ai obtenu un bac « Techniques Quantitatives de Gestion », autrement dit Comptabilité, en 1974 et en… France. Je n’ai jamais occupé de poste comptable mais je sais ce que signifie un bilan ! Il y a le fameux « Bilan prévisionnel » ! Tu t’es gardé de nous donner ta conclusion. Les Français chez eux avec Macron vivent un problème presque similaire. On sent que l’humanité entière a peur du bilan prévisionnel, El Jazaïr n’est pas un cas unique, la loi de la jungle n’est pas compatible avec le cas de « L’Homme », tout le monde commence à en avoir conscience, partout ! La France expérimente l’extrême de la bétise humaine, le mariage pour tous, El Jazaïr expérimente l’extrême de la richesse pour quelques uns, dont ces députés, illustres bêtes « humaines », ventrus, boulimiques, quotients intellectuels de chiens, sans principe ni honneur, bref hors champ par rapport aux Chouhadas, alors pas besoin d’être Madame Soleil, pour le bilan « prévisionnel » ! Statu quo ? « L’eau qui stagne devient fétide », ces députés et leurs semblables vont tellement puer que les autres habitants de la planète se révolteront ! Les Français chez eux commencent à sentir cette puanteur, ces puanteurs de chez eux et de chez nous, regardes bien, observes : Ce sont Les Femmes qui dénoncent, car La Femme n’aime pas ce qui pue… ETC.
      Parlons « Parfum » !

      19
      5
        Zaatar
        2 novembre 2018 - 8 h 09 min

        Bonjour l’ami Bekkadour,
        Je ne vais pas disserter sur le terme bilan. On peut faire aussi un bilan sanguin n’est ce pas ? Quelqu’un de sensé et de logique rapporterait automatiquement la signification du mot bilan au contexte dans lequel il est écrit ou discuté. Mais bon passons. Puisque tu es comptable et que tu parles de bilan prévisionnel, Et que le contexte se rapporte au pays, j’aimerais bien savoir comment élaborer un bilan prévisionnel du pays en 62, ou en 71 ou n’importe quelle année comme on le fait dans une société classique au courant de l’exercice en question, car effectivement on fait un bilan prévisionnel bien avant la clôture de l’exercice pour apporter des correctifs en cours de route. En second lieu j’ai usé du terme bilan dans un contexte global du pays. Ce qui naturellement sous tend à comprendre qu’il y a un état au départ et un autre à l’arrivée et on compare les deux moyennant les contraintes et les moyens qu’il y a eu entre les deux états. Je n’ai pas détaillé certes mais cela se devine. J’ai juste accentué sur une différence flagrante pour justement donner mon avis, qui est celui de tous Cependant. Enfin je ne vois pas ce que vient faire la France la dedans, ni les périodes de visas, Depuis Nantes à aujourd’hui. Et je terminerai aussi par dire que j’ai eu mon bac en 78 et que j’ai étudié également en France ou j’ai été diplôme de deux grandes écoles d’ingénieurs.

        11
        2
          MOHAMMED BEKADDOUR
          2 novembre 2018 - 11 h 42 min

          Salam, Compatriote « Zaatar »… Une bonne réponse impose plus que ces modestes lignes… Tu as bien compris que je n’ai rien reproché à ton commentaire, au contraire il m’a servi de tremplin et l’article a pour thème une histoire, encore une de visa, j’ai cru bon de considérer (sommairement) l’histoire de la circulation des Algériens à destination de la France à partir de 1962, parce que cette circulation, jadis compréhensible, a glissé vers l’inadmissible. Ce que j’ai écrit à propos du bilan n’a rien à voir avec la comptabilité stricto sensu, j’ai compris ta réaction sur ce point, non dans mon esprit il ne s’est agi que de ce que tout ce que signifie et sous entend cette histoire de députés, à la fois pour l’avenir interne de l’Algérie ET de l’Hexagone. Entièrement d’accord avec toi pour le reste, nous n’avons toujours pas atteint au niveau d’avoir un État vrai, et tu en connais les raisons d’avant et d’après 1962…

          3
          2
          Zaatar
          2 novembre 2018 - 12 h 48 min

          L’ami Bekkadour je vous salue,
          Là je comprends mieux, s’agissant du va et vient jusqu’à en arriver aux députés de nos derniers temps et vous avez parfaitement raison… C’est aussi ce que je pense et vous l’avez lu très certainement. Cordialement l’ami. Aw

      Combien sommes "nous" réellement ?
      2 novembre 2018 - 7 h 41 min

      « Notre pays » est le pays d’un nombre X à cent pour cent, ceux là ont la part « belle », et le pourcentage est dégressif, jusqu’a Zéro pour cent, stade suprême de La Laideur, où tu n’as plus que la possibilité de t »exiler, bref « Notre pays » refuse l’humanité à une partie de ses habitants, d’où qu’il faut revoir les statistiques des démographes, il n’y a pas 40 millions d’Algériens ! Il y a des Algériens cent pour cent, des Algériens 99 pour cent, et ainsi de suite, les Algériens Zéro pour cent : Combien ??? J’ai extrapolé à partir des faits de la wilaya de Tlemcen, j’espère me tromper, j’espère que cette wilaya est spéciale, pas représentative de « L’Algérie » !

      5
      3
    Hamid
    2 novembre 2018 - 0 h 38 min

    The French consular officer gave reasons why a visa application by Members of Parliament to come to France were refused according to AP. I applaud the decision but I call for his consular approval for investigation into the matter by credible Algerian journalists in order to tell us who these individuals are and to finally shame them .The ANP has to be dismantled because it’s fundamentally flawed with cronyism, by-passing and corruption and be replaced with new decent clean-living people .That’s all from me for now , take care and tahia ElDzair as always !

    1
    9
    A3ZRINE
    2 novembre 2018 - 0 h 13 min

    Un député est à sa place pour apaiser la société par des lois justes et objectives, des lois avant gardistes.
    Maintenant s’il y a le feu en la demeure, je dirais les pyromanes ne sont pas loin, c’est essentiellement eux, alors ils n’ont qu’à rester pour l’éteindre avec progéniture, ils le doivent bien à la vache qui les abreuvait depuis une vingtaine d’années, l’Algérie mérite bien ce sacrifice, il faut le lui rendre messieurs. Et sur ce coup je dis merci la France, pour ce geste symbolique mais insuffisant car requins comme ils sont, ils trouveront toujours un moyen pour sortir quitte à changer de destination.

    8
    1
    Avocat du consulat
    2 novembre 2018 - 0 h 11 min

    Une fois en France c’est les avocats des consulats et de Paris qui s’occupent a leurs places des démarches auprès des Préfectures pour leurs papiers en présentant leurs contrats de travail obtenus des consulats, centre culturel algérien, ambassade, école algérienne etc..

    10
    1
    Tin-Hinane
    1 novembre 2018 - 22 h 49 min

    Voilà qui n’est pas étonnant de la part de nos députés, en vérité à quoi ils nous servent ces députés ils représentent qui au juste à part eux mêmes, à engranger des salaires à rien faire et à profiter des privilèges qu’ils leurs sont octroyés sans qu’ils ne fassent rien pour les mériter, des vrais parasites. Quel est l’intérêt d’avoir une assemblée nationale elle sert qui elle sert quoi, sommes nous réellement contraints d’avoir une république semblable aux autres avec une assemblée nationale, des députés et tout le bastringue non honnêtement je ne crois pas tout comme je ne crois pas aux vertus de la démocratie, il y a eu un tel abus de démocratie! Les crimes et les guerres horribles au nom de la démocratie. La « démocratie » a simplement remplacé la « civilisation » les deux alibis du crime et du meurtre. On devrait avoir des institutions et une politique qui nous soit propre, qui corresponde à nos valeurs. En faisant du copié collé des institutions des républiques occidentales on importe chez nous leur corruption car la corruption vient de chez eux. Il est logique de se retrouver avec des députés qui passent leur temps en France avec leurs familles.

    14
    5
    Ch'ha
    1 novembre 2018 - 20 h 40 min

    PS : combien de makhnazis sans papiers parlant français comme une vache espagnole naturalisés français au bout de 6 mois par piston par des fonctionnaires étatiques de droite comme de gauche etc…
    Je peux continuer à l’infini.

    31
    12
      Zaatar
      1 novembre 2018 - 21 h 00 min

      Il faudrait peut-être qu’on sache s’il s’agit d’une vache folle…

      9
      4
      Anonyme
      1 novembre 2018 - 21 h 00 min

      Inutile, tu racontes des histoires à dormir debout…
      des fonctionnaires « étatiques »…what is?

      1
      14
    Ch'ha
    1 novembre 2018 - 20 h 36 min

    Quel humour gaulois.
    Que la France fasse le ménage des emplois fictifs des pistonnés fils Hollande Sarkozy et cie sans parler des enfants de fonctionnaires lambda qui ne connaissent ni pôle emploi ni le RSA malgré leur incompétente c’est la généalogie la filiation qui les place en poste ….sans oublier les députés comme Meyer Habib « l’oeil de Tel Aviv » ami de Netanyahou qui a employé son fils comme assistant parlementaire après le bac pour ensuite l’envoyé chez l’entité sioniste à Herzliya base de formation du mossad..

    14
    22
    Anonyme
    1 novembre 2018 - 20 h 33 min

    L’Algérie a cessé d’être un pays
    Quand je lis que Ben Salah , le 2eme homme fort du pays, fait tout pour libérer le député arrêté pour corruption, que voulez vous de plus comme preuve pour voir que le pays est abandonné.

    34
    4
      lanceur d'Alerte
      2 novembre 2018 - 15 h 51 min

      Monsieur,vs avez posté votre comment le 1er novembre par respect à cette date chère à bcp d’Algériens et surtt à ts ceux qui ont sacrifié leur vie pour mettre dehors le colonialisme et le vaincre ,à tous ceux là et à leurs mémoires je dis :est ce qu il faut leur abandonner ce beau pays à ces mercenaires Non Jamais!
      De plus le consulat français a tt à fait raison de leur refuser des visas vu qu ils ont des dossiers sur ts ces gens et attention les chaines et les cadenas qui ont servi une fois peuvent encore servir mais je suis sur qu ‘ils n’auront pas assez de courage pour oser s’approcher du consulat français ils vont surement se rabattre vers d’autres consulats de l’espace schengen.
      Lâches comme ils sont.

      8
      1
    Kenza
    1 novembre 2018 - 19 h 31 min

    Il m’arrive souvent de critiquer la France. Mais pour cette décision, je dis merci au consulat français. Merci de débusquer ces minables qui nous font honte. Jetez-les hors de votre pays! ce ne sont que des parasites qui vivent sur le dos du peuple….des êtres nuisibles et des bons à rien!

    72
    4
      Yes
      2 novembre 2018 - 0 h 38 min

      Yes kenza,en plus g lu dans un article que pendant la crise à l’apn et la grève des députés une délégation de leurs collègues était en mission à l’étranger.
      Non seulement ils ne nous représentent pas,ils ne servent à rien..mais ils ne croient pas en l’Algérie.

      20
      1
        Kenza
        2 novembre 2018 - 15 h 23 min

        Oh si! ils croient en l’Algérie….leur Algérie, l’Algérie de la chkara et de la rapine!

        7
        1
    marri
    1 novembre 2018 - 18 h 57 min

    Il faut appeler au secours Kagame pour hisser l’Algérie au niveau du Rwanda.

    28
    6
      Gatt M'digouti
      1 novembre 2018 - 19 h 45 min

      Et faire de nos villes des Kigali en puissance, pas de cités dortoirs,hideuses, des clapiers qui inciteront des corbeaux à se suicider !

      22
      4
    Je suis dégoutté
    1 novembre 2018 - 18 h 06 min

    Regarder moi ces hommes soit disant des Moudjahidines qui ont l’amour du pays et surtout de nos frères
    qui ont donner leur vie pour à la fin nous mentir et nous humiliées !!
    Mais qu’on t’il s fait de ce pays !! Même un ignare à qui ont aurais donner seulement la moitié que dis-je
    le quart de la manne financière qu »on n’a vu partir en féraille et en fumer il aurait fait de ce pays un jardin moderne ou le citoyens arrive à faire rougir de honte les occidentaux !
    alors qu’avec les rageux , jaloux qui ont détourner l’indépendance même les mokoko se moquent de nous dans tous les r »seaux sociaux et ils ont de quoi faire !! qu’elle tristesse .

    42
    2
    Anonyme
    1 novembre 2018 - 17 h 12 min

    le premier ministre ouhahia déclare qu ‘il va appliquer la » réciprocité » comme si les dépités français envisageraient de venir s’installer en algerie avec leurs familles ou détourner ls visas comme le font les » dépités » algeriens pour se soigner en france!!! heureusement que le ridicule ne tue plus!!!!

    71
    3
      Lghoul
      1 novembre 2018 - 17 h 39 min

      C’est ce qu’on appelle melanger les serviettes et les torchons, un domaine ou ils excellent.

      27
      2
        Anonyme
        1 novembre 2018 - 23 h 21 min

        Ouyahia est un renard de la politique , il sait pertinemment que les députés français s’en torchent le derrière et que venir en Algérie hors le cadre de leur mission parlementaire est une blague. C’était donc une réponse qu’il adresse à nos « dépités » qui ont du le presser afin qu’il aille réclamer vengeance auprès de l’ambassadeur de France et brandir la menace de la réciprocité. Leur levée de bouclier en peau de brebis ou de chamelle n’a pas eu l’effet escompté. Ouyahia a fait son devoir , il a réclamé, les députés eux doivent faire leur deuil ; la France les emmerde.

        12
        2
    Karamazov
    1 novembre 2018 - 16 h 43 min

    Moua je pense que la seule question qui mérite d’être posée c’est pourquoi ils partent ?

    Après , que Fafa les accueille ou non, c’est leur problème ! Et puis franchement ce n’est tout de même pas les familles de quelques députés qui ont submergé Fafa kamim. Ils ne sont pas les seuls à profiter du visa pour y installer leurs familles. Et pourquoi donc il n’y aurait qu’eux qui n’auraient pas le droit de faire comme tout le monde?

    Ces gens sont pour la plus par riches et leurs enfants vivent à l’aise en Algérie. Et pourquoi aller vivre au pays des koufars où ils n’auront jamais le niveau de vie qu’ils ont pu acquérir en Algérie ni le statut social pour eux ou leurs enfants. Et qu’on ne viennent pas me dire que seuls les députés ont ce comportement-là. Tout Algérien qui en a la possibilité fait comme eux , et ce quelque soit son statu social.

    Où est donc l’hypocrisie ? Chez ceux qui font semblant de s’en offusquer ou chez ceux qui sont conséquents et qui adaptent leur comportement à la réalité, quitte à tenir un discours dissonant ?

    Notre société est une jungle qui ne laisse de choix que de manger avec les loups et pleurer avec les bergers ou faire partie du troupeau.

    Apritou si vous êtes carnivore , vous zali kamim pas manger avec les agneaux, non!

    Il suffit de regarder notre société et se poser par la suite la question de savoir combien d’Algériens ont envie vraiment de vivres dedans, et combien souhaite à leurs enfants un avenir en son sein.

    Que, je sache il n’y a pas de contrat social entre nous. Personne n’a signé quoi que ce soit qui dise qu’on doit rester au pays quoi qu’il lui arrive et quoi on y subisse qu’on y soit bien ou qu’on en bave.

    Je propose à nos offusqués de se poser la question de savoir s’ils ont raison de partir ou non. En tant que père de famille s’il ne font pas que leur devoir en éloignant leurs enfants du sort qui les attend dans notre société.

    Et enfin, s’ils ont raison, et à mon avis contre notre société ils ont raison, alors pourquoi ils ont raison ?

    15
    32
      Chiatte !
      1 novembre 2018 - 17 h 11 min

      Chiatte déguisé cherchant a minimiser la bassesse de ses semblables.

      41
      5
      Zaatar
      1 novembre 2018 - 17 h 13 min

      @karamazov,
      Cher ami tu poses les bonnes questions et elles méritent bien des réponses. Si à ta première question, Pourquoi nos députés partent, la réponse n’est pas évidente pour le reste de tes questions il y a une réponse commune et qui est que nous sommes tous des carnivores députés compris. Parmi tous les carnivores que nous sommes Cependant les députés de distinguent du reste. Y a qu’a se rappeler l’épisode des trois à quatre semaines de l’APN. La distinction de voit à la longueur des crocs. Inutile de faire un dessin. Mais maintenant se pose un autre problème, car si tous sont des carnivores qui sont les agneaux dans la Sauce ?

      19
      4
        Karamazov
        1 novembre 2018 - 17 h 25 min

        tidi:

        « Cependant les députés de distinguent du reste. »

        Du reste de quoi? de la meute ou du troupeau ?

        8
        7
          Zaatar
          1 novembre 2018 - 20 h 32 min

          @karamazov.,
          Voilà une autre bonne question. Et là on doit faire appel à l’histoire du petit chaperon rouge et du méchant loup. La grand mère avait faim, le petit chaperon rouge lui amenait son dîner et le loup devint la grand mère et voyait le petit chaperon rouge comme dîner. Enfin, des la meute c’est le troupeau et des fois y a des écarts ou des éléments du troupeau devient la meute. Mais l’alpha est toujours le même.

          4
          3
      Lghoul
      1 novembre 2018 - 17 h 36 min

      « Ou est la difference ? » La difference est qu’ils sont supposes etre les representants de l’etat ou la vitrine sur le « jardin Algerie ». Maintenant si la delinquence commence par le sommet, qu’en serait il a la base ? Si des saidani, des bouchouareb et des ould bahbah fuient le pays que pensera le pauvre si khouna ?

      17
      2
        Karamazov
        1 novembre 2018 - 17 h 44 min

        Le poisson( requin) pourrit toujours par la tête !

        6
        5
      Mohamed
      1 novembre 2018 - 18 h 02 min

      Salam aleikoum,

      Ah non vous mélangez tout, nuance et grande différence, si moi un simple citoyen dont je vois tous les horizons s’obscurcissent pour mon bien être physique et mentale et que tout devient toxique et je n’ai ni les outils ni les moyens pour arranger cette situation, c’est mon droit de partir vivre ailleurs, pourquoi rester dans une maison en feu, n’est ce que pour être brulé.
      Mais ces députés n’ont pas le droit de faire ça, ils se sont engagés à travailler pour l’intérêt du peuple et de la Nation mais à ce que je vois, ils travaillent pour leur propres intérêts personnels, ils intoxiquent notre quotidien, notre environnement, notre vie et ensuite ils préparent leur fuite vers les pays où ils investissent.

      21
      3
      NeNousVoilantPasLaFace
      1 novembre 2018 - 18 h 43 min

      @karamazov
      Oui leur enfants vivent à l’aise dans le pays,dans lequel il n’y a malheureusement pas Paris et les champs élysées pour mesdames.De plus leurs enfant restent en France pour se développer et s’éduquer en français 1 million et demi de sacrifice pour riencar,rester .Un dicton bien de chez nous dit ceci:-ElKelb ihab khangou-autrement dit -le chien aime bien son tortionnaire-Leurs rejetons,en France ,sont à l’abri de ce qu’on impose aux pauvres enfants de la plèbe :l’arabe imprégné de religion,les écoles coraniques,la saleté,la laideur,la médiocrité etc..)

      10
      2
      Anonyme
      2 novembre 2018 - 0 h 18 min

      Les représentants du peuple ont une lourde responsabilité leur mauvaise conduite enfonce le pays dans l’incertitude.

    Bah bah bah bah bah bah bah
    1 novembre 2018 - 15 h 56 min

    JE DIS BRAVO BRAVO ET ENCORE BRAVO À LA FRANCE D’AVOIR AGIT COMME ILS L’ONT FAIT CONTRE CES (…) PUTSCHISTES , ILLETTRÉS OPPORTUNISTES.
    LA FRANCE NE DOIT PAS S’ARRÊTER EN SI BON CHEMIN.
    ELLE DOIT RENVOYER LEURS FAMILLES EN SITUATIONS IRRÉGULIÈRE SUR LE SOL FRANÇAIS PAR LES PROCHAINS CHARTERS .
    CES DIPITIS PATRIOTES QUI AU MOINDRE PÉTARD D’ARTIFICE QUI ÉCLATE.
    LES VOILÀ TOUS CE DIRIGEÉS VERS L’AÉROPORT POUR PRENDRE LA POUDRE D’ESCAMPETTE VERS D’AUTRES CIEUX LOIN DE L’ALGÉRIE.
    VOILÀ LÀ NOUVELLES GÉNÉRATIONS DE CHOUHADAS DERNIER CRÛ.

    53
    2
    Brahms
    1 novembre 2018 - 15 h 33 min

    Ces députés algériens gagnent 500 000 dinars par mois et ne sont pas heureux en Algérie. Ils sont formatés par les médias étrangers, ils pensent qu’une fois en France tout sera merveilleux pour eux. Or, un loyer à Paris c’est 2 000 €, par mois et la vie reste chère avec notamment une fiscalité très importante. Celui qui a ouvert la route, c’est Mr Amar Saadani qui a empoché 300 millions d’euros provenant du budget de l’agriculture en Algérie puis de filer à Paris (8ème) pour s’installer avec toute sa smalla en achetant des biens immobiliers avec un capital attribué pour ses 06 marmots. Voilà, comment est géré le pays ?

    51
    5
    Rascasse
    1 novembre 2018 - 15 h 33 min

    La déliquescence de la nation algérienne, le système actuel a réussi à marocanisé l’Algérie avec une touche d’obscurantisme moyenâgeux, on comprend comment l’énergie revendicative est transposée dans les stades( clamant le nom d’un innofensive blogueur qui se substitue au véritable contre pouvoir qui n’existe plus) pour être dissoutes ; continuer de spolier et de dépecer l’Algérie vous avez réussi

    34
    4
      BARAKA
      1 novembre 2018 - 18 h 08 min

      Ces gens là, si on leur un million de dinars par jour et on les installe sur un île paradisiaque où il ne manque de ruen, ils seront malheureux car ils ont un coeur malade. Ils ne peuvent pas ressentir le bonheur.

      20
      1
    omar
    1 novembre 2018 - 15 h 25 min

    BRAVO !!!!! ET MILLE BRAVOS !!!!!

    18
    2
    MELLO
    1 novembre 2018 - 14 h 20 min

    Les représentations étrangères à Alger savent très bien ce qui se trame au sein de nos institutions. C’est ainsi qu’elles savent que ce qui se passe à l’APN est d’un ridicule sans pareil. Officiellement, cette chambre basse à deux présidents ,après l’éviction de Bouhadja , sans DÉMISSION officielle ,et l’installation de Bouchareb à la tête. Aujourd’hui, cette institution se retrouve avec deux présidents avec l’aval de ces députés qui avaient levé la main pour voter. Sur ce chapitre, je salue ,bien que je ne le porte pas dans mon coeur, la position de TLIBA qui a voté contre. Comment dans de telles conditions faire confiance à des « vendus » d’un système , qui ont placé femmes et enfants à l’étranger ? . Mais, il y a toujours un mais, peut on faire confiance à un pays qui continue à profiter de notre Algérie, pour pouvoir maintenir et appliquer une telle décision ? . Ces députés ,n’ont ils pas la possibilité d’avoir des visas via l’Espagne ? Je ne patagerais cette décision du Consulat de France que lorsque tout l’espace Schengen se resoud à prendre une telle mesure.

    27
    2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.