Le président de l’Association des oulémas veut la tête de Benghebrit

Benghebrit Guessoum
Mme Nouria Benghebrit. New Press

Par R. Mahmoudi Dans une interview accordée à une chaîne de télévision privée, et diffusée vendredi, le président de l’Association des oulémas, Abderrazak Guessoum, a appelé à l’«éviction» de la ministre de l’Education nationale, Nouria Benghebrit, au motif qu’elle a «échoué». «Celui qui a échoué dans sa mission doit être mis à l’écart, et Benghebrit a échoué !» a-t-il lancé d’entrée.

Le successeur d’Abderrahmane Chibane à la tête de l’Association des oulémas dit cela tout en excluant cette éventualité, pour des raisons qu’il ne précise pas. Guessoum accuse Benghebrit d’avoir préféré «travailler» avec des experts français et d’avoir totalement ignoré toutes les recommandations qu’il lui avait soumises lors d’une rencontre officielle en 2016 dans le cadre de la réforme du système éducatif. «Elle (la ministre) s’est retournée contre nous et, pendant ce temps, l’agression contre l’identité nationale s’est accentuée.» Et de s’interroger sur un ton ironique : «Pourquoi a-t-elle fait appel aux seuls Français et ignoré les autres nationalités ? A moins qu’elle ne connaisse que les Français !»

Sans aller jusqu’à accuser Mme Benghebrit d’intelligence avec l’étranger, le chef de file des oulémas jure néanmoins de ne plus s’asseoir avec elle. «Nous avons essuyé de sèvres critiques lors de la première rencontre (….), mais aujourd’hui nous n’accepterons de la rencontrer que si elle s’engage à mettre en œuvre ce que nous lui avions proposé au départ», entonne-t-il.

S’insurgeant contre le qualificatif d’«obscurantiste», dont la ministre aurait affublé son association, Abderrazak Guessoum s’enflammera : «Si nous étions des obscurantistes, que dirions-nous de ses prédécesseurs qui n’ont pas osé faire ce qu’elle fait ? Peut-on dire des Abdelahamid Mehri, Ali Benmohamed et Mustpaha Lacheref qu’il sont des obscurantistes ?»

R. M.

Comment (57)

    nacer
    4 novembre 2018 - 22 h 03 min

    les oulemas des derniers temps…..

    mohamed
    4 novembre 2018 - 2 h 52 min

    Il faut être réaliste et pas faire l autruche, meme si personne ne le porte dans son cœur…et rien a voir avec l islam,, mais le Monsieur pose une bonne question «Pourquoi a-t-elle fait appel aux seuls Fronçais et ignoré les autres nationalités ? n y a t il pas de gens intelligent en Algérie ou ailleurs, ou alors se sont des soumis aux froncais et a l ancien colonisateur qui se frottes les mains, Le Froncais ne vous aimes pas, . l j ai travailler pour le service informatique d une société de consulting international, pour boucler leur fin de mois difficile ou avoir de la trésorerie, ils contactent des entreprises national Algérienne pour leur faire des cours de gestion conseil du bien vivre des truc bidon pour faire du blé etc etc, En Fronce un bon consultant qui n a pas de contact en Algérie et un mauvais consultant..et j ais des preuve, j ai travailler aussi pour une entreprise industrielle ou tout les rebus invendable été camouflé et vendu uniquement a l Algérie .. depuis je sait que l Algérien est un Hma….!!!

    5
    3
    Nasser
    3 novembre 2018 - 23 h 40 min

    Que pense Guessoum et ses « Oulémas » de cet article « à la une » du journal « Es Sounna » datant du 17 avril 1933 (journal de Djamiyat oulama el mouslimine Al djazair)
    TITRE: « Nous ne sommes pas les ennemis de la France et ne travaillons pas contre son intérêt, mais nous l’aidons pour civiliser le peuple et réformer la nation tout en l’aidant »……….. https://scontent-cdg2-1.xx.fbcdn.net/…/29571251…

    5
    1
    Robin des Bois
    3 novembre 2018 - 23 h 35 min

    On disait d’ATTILA que là où il passait l’herbe ne repoussait plus.L’ere de Benbouzid a laissé des séquelles irreversibles.Cette dame essayé de faire ce qu’elle peut le mal est trop profond.Il n’y a qu’à voir le niveau.En plus on ne peut pas faire la quantité et la qualité.Ne parlons pas de la compétence de nos enseignants.Quant aux oulémas leur rôle est d’enseigner le Coran dans leurs écoles qui sont les mosquées et les zaouïas .Ainsi les vaches seront bien gardees

    10
    1
    malik
    3 novembre 2018 - 20 h 16 min

    Ferial
    3 novembre 2018 – 13 h 52 min
    UNE MINISTRE COURAGEUSE???? LE COURAGE C EST QU ELLE INSTAURE UNE ECOLE A LA PEDAGOGIE UNIVERSELLE ET NON UNE ECOLE DE LA DEPENDANCE SPIRITUELLE. ILS ONT 18 A SON BAC ILS NE SAVENT MEME PAS FAIRE UNE PHRASE. BENGHABRIT FORME UNE ECOLE PERROQUETS. NE CACHEZ PAS LE VRAI PROBLEME! CELA L ARRANGE !!!

    10
    7
    Thifran
    3 novembre 2018 - 18 h 52 min

    Ils n’ont de oulémas que de nom, qu’ont-ils inventé pour qu’on puisse les appeler les oulémas rien du tout en dehors de la discorde. Laissez donc cette ministre faire son travail en dehors de vos querelles byzantines.

    29
    8
    Anonyme
    3 novembre 2018 - 18 h 34 min

    Et qu’à t’il fait lorsque le siphonnage est légalisé et est partout.Qu’a t’il fait lorsque le crime est partout et quotidien et rien n’est fait pour l’arrêter.Qu’a t’il dit lorsque la dislocation de toute la societe est declenchee.

    26
    2
    lhadi
    3 novembre 2018 - 18 h 30 min

    J »ai toujours éprouvé beaucoup de respect et d’admiration envers les algériennes et les algériens qui veulent créer d’abord une école avant de bâtir une mosquée et du coup attachent plus d’importance à la transmission du savoir qu’à celle des rites et des croyances.

    L’enseignement, et lui seul, pourvu qu’il soit approprié et que ses méthodes soient justes, peut garantir la justice et l’égalité entre algériens divisés, en ces temps difficiles pour le pays, conservateurs et progressistes, entre paraboles et minarets, entre ceux qui font leur devoir et ceux qui ne le font pas.

    C’est l’enseignement ainsi défini qui peut permettre de créer des débouchés et de triompher de tous les maux inhérents au sous développement et surtout de former des citoyens qui ne se laissent pas manipuler, qui sachent trouver la voie du droit et de la vérité et qui cherchent à garantir la sécurité et la stabilité de leur pays et, au-delà, le progrès et la prospérité de l’humanité tout entière, dans la paix et la sécurité, en se gardant des tout extrémisme ou fanatisme.

    Au lieu de se ferrer dans le travail de Sisyphe : c’est-à-dire le bricolage permanent, la ministre de l’éducation nationale aurait dû définir, dès le début, les objectifs généraux et les étapes transitoires en même temps qu’elle aurait dû proposer des lois de programme pluriannuelles qui mettront le train de l’éducation nationale sur les rails de l’excellence.

    Elle ne doit pas perdre de vue qu’une politique démocratique et moderne de l’Education nationale doit répondre aux impératifs économiques, sociaux et culturels du développement de l’Algérie et garantir le droit de chacun à l’éducation initiale et permanente qui épouse notre siècle.

    Fraternellement lhadi

    ([email protected])

    25
    4
    Action
    3 novembre 2018 - 17 h 59 min

    Où sont cette Association des oulémas pendant les Années 90,quand les criminels du fis abassi madani et ali belhadj font des fatwas en Nom de L’islam pour violée des femmes,égorgé des enfants et vieillards,moi je connais la réponse parce que ils ont peur des ces criminels.
    Normalement un vrais musulman doit avoirs peur que d’Allah.
    Cette Association que du bla bla si juste pour avoir leurs part de gâteaux et des privilèges en nom de l’islam…

    38
    5
    Youssef
    3 novembre 2018 - 17 h 28 min

    L’association des oulémas je me marre.… C’a fait 10 siècles que le monde musulman stagne on a rien inventé depuis 1000 ans et on ose appeler ces pitres des oulémas. Un savant est là pour faire progresser la société est-ce la cas de ces attardés

    43
    6
    Et pourtant !!!!!!
    3 novembre 2018 - 16 h 53 min

    On se demande qu’est-ce qu’elle veut de plus que ce qu’on a fait en Algérie , cette sacrée Association des Oulémas ?? Et pourtant …. on a arabisé tout l’enseignement scolaire et universitaire, on a introduit l’islam et le Coran dans tous les paliers de l’éducation nationale y compris dans les sections scientifiques, on a arabisé …. tout en les islamisant …. aussi bien les administrations que la police, la justice, la gendarmerie, l’armée, toutes les institutions élues ou non élues, on a même arabisé et islamisé les berbères imazighènes , on a arabisé Dieu lui-même et pourtant ils ne sont toujours pas contents. C’est à ne rien comprendre !

    46
    4
    Anonyme
    3 novembre 2018 - 16 h 19 min

    L’association des oulémas délire à vouloir la tête de Benghebrit. Ils n’ont qu’à ouvrir le chantier de comment peut-on apprendre l’arabe et la religion musulmane sans que cela soit hypothéqué par la politique, les charlatans et les organisations secrète du type « Frères musulmans ». Ils feront alors un grand bien aux Algériens, eu égard la décennie noire, voire à l’humanité actuelle entière (les musulmans sincères en premier) et ils seront reconnus par le Seigneur des hommes.

    Quant à Benghebrit, il est clair qu’elle n’a pas la carrure d’une ministre de l’éducation nationale. Sa présence est de la décoration. On est dans de la comédie politique et sociale qui ne fait plus illusion. Madame la ministre sait fait une chose : des annonces, des réprimandes, des reculades et des mises à l’écart de personnes ressources de grande compétence pour garder son nom en haut de l’affiche. Elle s’inspire du système éducatif français qui est dans la panade totale, si ce n’est pas de l’aveuglement entêté de madame Benghebrit, on se demande ce que c’est…
    On est dans l’accaparement personnel de la fonction au moment où le peuple algérien aurait besoin d’un plan de l’éducation ambitieux et visionnaire.

    Les Oulémas et Madame Benghebrit sont dans leur monde, ils n’en sortent plus et ce sont nos générations jeunes actuelles qui paient le prix de cette cécité devant l’avenir de l’Algérie.

    Sans formation lgénérale véritable et sérieuse, point de salut, pour aucun peuple possible.

    14
    10
    Nasser
    3 novembre 2018 - 15 h 44 min

    Pour les « frères musulmans » dont fait partie cette association de Guessoum; BENGHEBRIT leur a fait « échouer » leur projet obscurantiste qui passe par l’école !!
    – Eux voulait une école de « suivistes » pour former des élèves qui exécutent les ordres sans possibilité de réfléchir ou de contester ! (pendant qu’ils envoient leurs rejetons étudier à l’étranger en Europe surtout pour les préparer à revenir diriger des « obscurantistes » !)
    – Elle veux une école moderne pour former des élèves qui réfléchissent, qui pensent et qui critiquent pour en faire de futures dirigeants compétents!
    ____

    A propos d’«obscurantiste», dont la ministre aurait affublé leur « Association » (de savants)….
    Abderrazak Guessoum s’enflammera : «Si nous étions des obscurantistes, que dirions-nous de ses prédécesseurs qui n’ont pas osé faire ce qu’elle fait ? Peut-on dire des Abdelahamid Mehri, Ali Benmohamed et Mustpaha Lacheref qu’il sont des obscurantistes ?»
    Hypocrite et malhonnête « GUESSOUM » avec son « Association », car la Ministre n’a pas désigné ces ex Ministres d’obscurantistes » mais uniquement lui et son « Association » qui ne veulent pas que « nos » enfants; pas les leurs deviennent intelligents! (les Ministres qu’il cite ne sont pas « obscurantistes »). En manipulateur il évite de citer (02 autres ministres qui eux le sont!)
    Est-ce que « Guessoum et son association » avaient critiqué et cité les autres ministres qui avaient « détruit » l’école pour la rendre ce qu’elle est… « obscurantiste » formant des intégristes qui avaient constitué l’armée du FIS/GIA? (Mohamed Cherif Kherroubi et Aboubakr Benbouzid … et un autre). Bien-sûr que non!
    – Que pense « GUESSOUM » de BENBADIS – leur chef spirituel l’initiateur de leur « Association » – de ses accointances ainsi que son père et grand-père avec la politique colonialiste française? Il ne le dira jamais!
    – Que pense « GUESSOUM » de BENBADIS avec son « Association des Oulémas » de la Révolution du peuple contre le colonialisme?
    ON VOUS CONNAIT (avec preuves)
    Cette « Association » d’opportunistes doit « se la boucler » et continuer à vivre « discrètement » d’hypocrisie et de mensonges sans s’ingérer dans la politique de développement (qui la dépasse)….faute de quoi elle doit être DISSOUTE!

    38
    4
    barakette
    3 novembre 2018 - 15 h 42 min

    Soutenons les bons contre les dangereux archaïques qui veulent hypothéquer l’avenir de nos enfants, déjà en danger à cause de la maladie démographique, une malchance pour l’Afrique !

    16
    3
    ferial
    3 novembre 2018 - 13 h 52 min

    Chacun son domaine, laissez Madame Benghebrit s’occuper de l’avenir des enfants. Ils vivent déjà une situation quasi schizophrénique, on leur apprend une langue qu’ils ne parlent pas dans leur quotidien, ensuite arrivés à l’université tout le cursus se fait en français !!! Cherchez l’erreur.
    Ensuite on veut imposer à tout le monde le tamazirt (il faut laisser le choix , certains préfèreraient que leurs enfants apprennent l’anglais ou l’espagnol plutôt qu’une langue qui ne leur apporte rien s’agissant de l’avenir dans ce monde mondialisé et compliqué, il faut donner aux enfants des outils pour se battre et affronter la concurrence mondialisée)
    De grâce foutez la paix à cette ministre bien courageuse

    25
    22
      K. DZ
      3 novembre 2018 - 15 h 52 min

      Savoir qui-on-est c’est fondamental pour la construction de la personnalité. Je vous pose un problème, si vous étiez née sous x, arreteriez-vous de chercher vos origines, même si vous étiez Einstein ? Je suis curieux de connaître votre réponse. Ceci dit je suis un inconditionnel de Mme Benghabrit.

      20
      4
    Anonyme
    3 novembre 2018 - 13 h 18 min

    pourquoi qu’ils veulent la peau de Benghebrit?
    C’EST SIMPLE: l’actuel programme , bien qu’il soit passablement appliqué par nos enseignants pour des raisons objectives ou malintentionnées, favorise l’esprit critique , la remise en cause et la participation active de l’apprenant à sa propre formation c’est ce qui n’arrange pas les gens qui veulent , à tout prix,voir perdurer certaines  »vérités » et idées figées depuis des siècles, la fatalité et l’aliénation individuelle (effacement de soi) et collective (perte d’identité), faire du citoyen l’exécuteur de la parole de celui qui ordonne !
    il en va de l’avenir de ce pays et avant tout de nos enfants

    31
    7
    Rayés Al Bahriya
    3 novembre 2018 - 12 h 48 min

    L’association Hauts les mains, que j’appelle….

    Cette dame de fer , leur tiens l’ os au travers de leurs mou, rétrograde et mashiste, pétant le gaz de la constipation de leurs cervelles de reptiliens….

    On vous fait confiance madame la ministre…

    Bravo à vous madame.

    51
    7
    Apulée de Saldae
    3 novembre 2018 - 12 h 04 min

    Oullamas, Vous vous foutez de la gueule des gens?. Des oisifs ,grassement payés par cette république qu’ils font tout pour détruire ,et ce pour pour faire les mêmes speech tous les vendredis . Des speechs qu’ils appellent  » khoutba » au cours desquels chaque vendredi à 13 h00 , ils redécouvrent un DIEU qu’ils ont oublié toute la semaine. et ces ces oiseux,qui demandent la tête de leur excellence madame Benghebrit. . Taisez vous et occupez vous du syndicat que vous avez créé pour exiger d’avantages de privilèges ( du fric) à la république que vous sapez .. Si vous étiez aussi saints que vous le ressassez tous les vendredis ,attendez la récompense de Dieu et non celle de la république , c’est à dire du contribuable. Laissez ceux et celles qui travaillent en paix ,les algériens n’ont pas besoin de votre clergé corporatiste pour être de bons musulmans , mais ils ont besoin d’une école qui forme nos enfants pour relever les défis de demains . Nous sommes à l’ère de l’atome et du numérique , ce n’est point votre de vos compétences, celles-ci relèvent de de madame Benghebrit qui fond les moules de l’algérien de demain jusqu’au Bac avant de passer la main à l’université. Moralité : occupez de ‘vos prêches hebdomadaires et laisser les personnes qui inculquent les sciences tranquilles.

    62
    9
      Zaatar
      3 novembre 2018 - 12 h 36 min

      ça serait vraiment trop beau… et tu crois que dieu va les récompenser? et comme ils ne le savent que très bien, alors ils se retournent vers la vache à lait…

      32
      5
    K. DZ
    3 novembre 2018 - 11 h 39 min

    Le Président de (zaâma) Oulamas Guessoum doit d’abord nous expliquer le contenu du numéro 1 de la revue El Bassair, dans lequel cette association réclamait l’assimilation de l’Algérie à la france et soutenait la colonisation. Alors je dis qu’il est le dernier, mais alors le dernier à donner des leçons de nationalisme. Malheureusement pour lui l’histoire est définitivement écrite. Cette association doit être dissoute. Ceci dit je rends hommage aux quelques membres qui porté les armes Individuellement, grâce au travail de Abane.

    55
    11
    Anonyme
    3 novembre 2018 - 11 h 18 min

    Cette association autoproclamée « oulémas » n’est en fait qu’une bande de chasseurs de savoir, ils sont contre les valeurs universelles, préfèrent l’ ignorance, qui confinent la société algérienne dans l’état actuel. Quel faute a commise Mme Benghebrit, cette femme courageuse, qui veut mettre un terme à 20 ans de stagnation de l’école algérienne, malgré les pressions et tentatives pour la déstabiliser. Nous espérons, que cette association fantoche, qui n’a rien a avoir avec « EL ILM » n’est pas subventionnée par l’Etat, car, elle n’est d’aucune utilité pour la Patrie, elle peut même constituer un frein, si le pouvoir lui prête oreille. Oulémas, Zaouïas, frères musulmans, salafistes, ils ont tous un même but, renvoyer le pays en arrière pour des années.

    49
    9
    Arabisme et islamisme meme combat: déberberiser le pays
    3 novembre 2018 - 11 h 09 min

    Vous nous vendez un ministre laic qui impose l’arabe et enseigne la charia à l’école sans qu’au préalable demander l’avis aux parents. Vous nous croyez dupes pour croire qu’il y ait difference entre islamisme d’Etat et islamisme populiste, qui a été financé par le meme régime. Croire nous embrigader dans vos appendices,
    c’est vouloir le beurre et l’argent du beurre….

    21
    17
    Anonyme
    3 novembre 2018 - 11 h 01 min

    Ulemas
    I y a eu certes Benbadis certes, puis plus rien. En 1945, MAI 1945, les ULEMAS en tant qu’ organisation N’NONT PAS PARTICIPE A lA GLOLRIEUESE REVOLTE 8 MAI 1945. IL Y A EU DES MEMBRES DE ULEMAS QUI ONT PARTICIPTE INDIVIDUELLEMENT A LA REVOLTE CAR ils etaient issus de familles de revolutionnaires du PPA. DURANT LA REVOLUTION de 1954, ils ont tarde a rejoindre la revolution. Apres 1962, ils ont combattu toutes les action progressistes. Durant Boumediene, ils ont injecte le mouvemnet des freres musulmans dans les cite universiteres. oppose toutes les ouvertures democratiques.
    Le peuple algerien est u peuple libre, celui qui veut suivre la religion musulmane n’a pas besoin de conseils d’in guessoum qui roule en MERCEDES depuis les annees 1980.

    41
    6
    AlawysTamurth
    3 novembre 2018 - 10 h 59 min

    Ulemas
    I y a eu certes Benbadis certes, puis plus rien. En 1945, MAI 1945, les ULEMAS en tant qu’ organisation N’NONT PAS PARTICIPE A lA GLOLRIEUESE REVOLTE 8 MAI 1945. IL Y A EU DES MEMBRES DE ULEMAS QUI ONT PARTICIPTE INDIVIDUELLEMENT A LA REVOLTE CAR ils etaient issus de familles de revolutionnaires du PPA. DURANT LA REVOLUTION de 1954, ils ont tarde a rejoindre la revolution. Apres 1962, ils ont combattu toutes les action progressistes. Durant Boumediene, ils ont injecte le mouvemnet des freres musulmans dans les cite universiteres. oppose toutes les ouvertures democratiques.
    Le peuple algerien est u peuple libre, celui qui veut suivre la religion musulmane n’a pas besoin de conseils d’in guessoum qui roule en MERCEDES depuis les annees 1980.

    16
    6
      Anonyme
      3 novembre 2018 - 11 h 39 min

      benbadis est un kouliglis qui voulait nier le futur de la berberite’ et donc la subordonnait a’ l’ arabite’!
      Du reste il etait contre la liberation mais pour la oumma sous controle colonial! Comme tous les kouliglis il voyait un danger dans la laicite’ berbere. messali autant.

      25
      12
    Djeha Dz.
    3 novembre 2018 - 10 h 56 min

    Avec un passé de collabos et d’ »assimilationnistes » durant l’occupation française, d’association parasite et sectaire, les oulémas font du chantage !!??.

    Pourquoi vous ne citez pas le ministre Benbouzid et son école qui durant 25 ans a formé des ignorants en puissance qui ont grossi les rangs des terroristes de la criminalité et les réseaux du commerce informel ?

    Vous citez M.Lacheraf, c’est un peu osé non ? Je suis persuadé que Mr M. Lacheraf aurait apporté tout son soutien à la Ministre.

    42
    7
    Anonyme
    3 novembre 2018 - 10 h 55 min

    tout les ministres traitent avec les étranger et essayer de «  »négocier » »en coulisse pour des devises pourquoi pas elle
    Même que le ministre des affaires religieuses a essayer d acheter la mosquée de Paris a votre avis pourquoi ?

    14
    12
      Pourquoi?
      3 novembre 2018 - 12 h 28 min

      Vraiment on ne sait pas. Dites-nous pourquoi. Oua Choukran

      7
      3
    fahd
    3 novembre 2018 - 10 h 50 min

    oulema – alam – savant- érudit
    qu´ont ils apporté de plus à l´humanité, nos « savons »? des prix nobel en physique, chimie, medecine, litterature, etc. oualou!
    pour nous dire que la femme doit cacher sa bouche de sa main gauche ou droite, je ne sais plus, pour savourer en toute humilité, une glace aux fraises ou à la vanille. quel progrés universel que la corée du sud et la norvège sont redevables et vont en profiter.
    oulemas et ANP 2 appendices qui ne servent à rien
    profitez de l´aumone, regagnez vos trous à rats et laissez la ministre faire son boulot

    36
    1
    Anonyme
    3 novembre 2018 - 10 h 41 min

    Que veut dire Oulémas, comme semble le demander Anonyme 9h04 ? Sont ils des étudiants, à leur âge et par leurs fonctions ? Et d’abord quelle est la fonction et le rôle de leur Association, quelles sont leurs fonctions ? Qui leur a donné cette appellation, à eux et à leur Association ? Ce titre de « Ouléma » (traduction : savant) qui le leur a attribué ? Ont-ils un diplôme pour ça? On n’en a jamais entendu parler lors de la guerre de Libération. Ils n’ont jamais pris part à aucune décision préparatoire du 1er novembre 1954, aucune action, aucune bataille militaire. Ils doivent aujourd’hui se la fermer, c’est le meiux qu’ils ont à faire pour se racheter devant le peuple et remercier les Chouhadas, 5 fois par jour. S’ils ont le courage et la fierté des Algériens et s’ils dont vraiement attachés à l’algérianité pure et exclusive, ils ont d’autres ministres à interpeller : Chakib Khalil (Algérien + USA) + français et marocain très facilement s’il le demande) – Bouchouareb (Alg + français) Ould Kaddour (Alg + USA + français) et cétera etc. Mais ceux là et les centaines d’autres hauts placés dans le pouvoir, certains même des oulémas parmi eux, ils ne peuvent rien leur dire parce qu’ils sont la source de la rente que leur donne l’Algérie à ne rien faire. Ils se la bouclent de peur d’être jetés. Improductifs par essence et par définition, ces Ouléma sont aux antipodes des valeurs du rôle et de la contribution des savants, des techniciens et des médecins dans la vie et le développement du pays. Des parasites qui n’ont pas mesuré la valeur du bienfait immérité qui leur est fait. Les Algériens n’ont pas besoin d’eux pour être patriotes et musulmans.

    27
    1
    Ouléma - Diplômé
    3 novembre 2018 - 10 h 39 min

    Que veut dire Oulémas, comme semble le demander Anonyme 9h04 ? Sont ils des étudiants, à leur âge et par leurs fonctions ? Et d’abord quelle est la fonction et le rôle de leur Association, quelles sont leurs fonctions ? Qui leur a donné cette appellation, à eux et à leur Association ? Ce titre de « Ouléma » (traduction : savant) qui le leur a attribué ? Ont-ils un diplôme pour ça? On n’en a jamais entendu parler lors de la guerre de Libération. Ils n’ont jamais pris part à aucune décision préparatoire du 1er novembre 1954, aucune action, aucune bataille militaire. Ils doivent aujourd’hui se la fermer, c’est le meiux qu’ils ont à faire pour se racheter devant le peuple et remercier les Chouhadas, 5 fois par jour. S’ils ont le courage et la fierté des Algériens et s’ils dont vraiement attachés à l’algérianité pure et exclusive, ils ont d’autres ministres à interpeller : Chakib Khalil (Algérien + USA) + français et marocain très facilement s’il le demande) – Bouchouareb (Alg + français) Ould Kaddour (Alg + USA + français) et cétera etc. Mais ceux là et les centaines d’autres hauts placés dans le pouvoir, certains même des oulémas parmi eux, ils ne peuvent rien leur dire parce qu’ils sont la source de la rente que leur donne l’Algérie à ne rien faire. Ils se la bouclent de peur d’être jetés. Improductifs par essence et par définition, ces Ouléma sont aux antipodes des valeurs du rôle et de la contribution des savants, des techniciens et des médecins dans la vie et le développement du pays. Des parasites qui n’ont pas mesuré la valeur du bienfait immérité qui leur est fait. Les Algériens n’ont pas besoin d’eux pour être patriotes et musulmans.

    14
    1
    malek
    3 novembre 2018 - 10 h 32 min

    Association des oulémas = congrégation de seigneurs pouilleux qui veulent coûte que coûte nous replonger dans le moyen âge… avec des khammès a leur service.
    Il faut absolument voter une loi qui puisse séparer la religion de la politique.

    38
    3
    Anonyme
    3 novembre 2018 - 10 h 26 min

    « …au motif qu’elle a «échoué». «Celui qui a échoué dans sa mission doit être mis à l’écart » Et lui quelle est sa mission ? Et a t-il réussit dans sa mission si mission il a ? Un parasite s’affublant de 3alem qui n’a de 3ilm que le nom . »m’nine wala al 3ilm eydèlèle »

    31
    1
    ZORO
    3 novembre 2018 - 10 h 25 min

    Et si madame Benghabrit ministre d un enseignement en arabe ne savait pas construire une phrase en francais qu aurait dit les gens de la TRIBU????je leur laisse le soin de repondre.

    7
    13
      Zaatar
      3 novembre 2018 - 10 h 45 min

      Faudrait peut être poser la question aux étudiants qui ont fait le primaire, le moyen et le secondaire en arabe pour ensuite intégrer l »université pour étudier en Français…on aura une meilleure idée de ce que font nos responsables et de ce que subissent nos enfants…n’est ce pas..

      33
      Anonyme
      3 novembre 2018 - 13 h 05 min

      L’Arabe ment en permanence. Il ne ment pas, il est le mensonge. Le trait le plus saillant qui ressort du portrait de l’Arabe, c’est la fourberie : « L’Arabe est fourbe. C’est un fait acquis. Il est intelligent, mais « une intelligence au service du mal »

      20
      6
        kader
        3 novembre 2018 - 15 h 16 min

        mais qui a dit cela ? Et à qui?
        NON? MONSIEUR CE SONT TES ANCIENS MAÎTRES,LES COLONS
        te souviens-tu quand la règle de bois du plus fort, le  »maitre-chéri » (je mens un peu) pour un rien,fait gicler le peu de sang des 5 poulpes de notre main droite chétive : il jetait le sort de ne plus nous voir travailler en un mot il veut nous castrer et nous rendre fourbes ,paresseux, doigt (et bras) cassé!

        1
        5
    Ayweel
    3 novembre 2018 - 10 h 18 min

    C’était bien cette association qui était contre le déclenchement de la guerre d’indépendance du premier novembre, et à ma connaissance c’était bien cette association qui voulait faire des algériens les assimilistes …..et ils viennent nous parler des constantes nationales et de l’identité nationale, bande de mounafikines, occupez vous de vos zaouiyas qui étaient au services de la France avant l’indépendance, et actuellement aux setvices des voleurs, continuez à laver et à blanchir les Ali baba et les mille voleurs. ….et ils se disent oulémas ! !!!!!!!!!!!!!!!!!…….

    36
    2
    Anonyme
    3 novembre 2018 - 10 h 13 min

    M Guessoum commencez par faire le ménage au sein de votre association et lâchez les baskets a Mme Benghbrit laissez la travailler quand Benbouzid massacrai le secteur vous n avez rien dit vous avez mis vos enfants a l abri a l étranger chez les kouffars Alors pa r pitié foutez la paix au peuple et aux enfants de ce peuple et disparaissez de cette Algérie elle a assez reculée comme ca

    40
    1
    Nadir Davidoff
    3 novembre 2018 - 10 h 10 min

    Faudrait peut-être rappeler à Mr Guessoum que , s’il n’avait tenu qu’aux « oulémas » , nous en serions encore à fêter la Toussaint …et non le1er Novembre !!! Alors , ses « conseils  » …

    43
    1
    Gatt M'digouti
    3 novembre 2018 - 9 h 54 min

    Ces Oulémas qui étaient contre le déclenchement de 1954 et qui acceptèrent le fait accompli non par conviction mais par peur du FLN historique ???

    43
    2
    STOP
    3 novembre 2018 - 9 h 49 min

    Tout ceux et celles ici par un moyen qui touche plusieurs personnes à la fois.
    Vous et qui se reconnaîtrons, qui salissent l’islam , la critique avec véhémence et zèle, ceux qui ne cesse avec acharnement de la dénigré, la rabaissé , la confondre avec ce qu’elle n’est pas en lui associant les crimes les plus abjectes commis par des non musulmans tant dans la connaissance et dans l’âme.
    Vous qui vous levez avec rapidité pour diaboliser l’islam de 2 milliards de musulmans le vrai chiffre et non pas 1 milliards 500.
    Sachez que ce que vous dites et très très très lourd en conséquence pour vous par rapport à Dieu.
    Vôtres fardeaux va vous perdent pour l’éternité à moins que vous n’inversiez la courbe.
    Vos stratagèmes sont voués à leurs pertes sans aucune chance d’aboutir.
    Ressaisissez vous tant qu’il en n’est encore temps.
    En portant l’islam et les prescriptions du noble Coran à pénétré la vie et le coeur de ceux et celles que vous aimés.
    Cesser de faire le jeux des ennemis de l’islam que sont les occidentaux.
    Je ne peux rien de plus pour vous……….STOP

    5
    47
      Vector
      3 novembre 2018 - 13 h 59 min

      Comment savez vous que l’islam est la vérité et non l’hindouisme ?
      Si vous ne vénérez pas les divinités Ganesh, Vishnou et Shiva, ils vous réincarneront après votre mort en cafards dans le meilleur des cas !
      Ressaisissez vous tant qu’il en est encore temps !

      20
      4
      Anonyme
      3 novembre 2018 - 19 h 23 min

      On juge un homme non pas par la religion qu’il pratique mais par ses actes. Une personne juste sera appréciée partout quelle que soit sa religion.

      7
      1
    El Batriot
    3 novembre 2018 - 9 h 05 min

    C’est avec les 2 versets que vous avez appris, et en considérant tout ce qui vous contredit de blasphématoire que vous vous êtes donnés les « ronflants » titres de Ulémas alors que vous n’êtes que de sinistres serviteurs zélés de vos maitres et marionnettes moyen-orientaux, abrutis par le pouvoir, débordants d’ignorance et s’accrochant même au diable pour garder leurs privilèges.
    Commencez par apprendre a faire vos ablutions proprement, sans transformer, y compris la voie publique en urinoirs et salles d’eau géants. La quantité n’est pas une mesure. Ce n’est pas le nombre qui compte en voyant vos mosquées pleines à craquer et en vous targuant d’avoir ‘ introduit la foi chez les gens », vous n’avez convaincu personne de vos suiveurs sinon les terroriser au point de penser à la mort avant de vivre.

    49
    6
      Anonyme
      3 novembre 2018 - 10 h 08 min

      Bonjour Monsieur.
      Il serait utile de s’entendre sur quoi on parle lorsqu’on s’adresse aux autres. D’abord, c’est quoi salir l’Islam? Si on répond honnêtement à cette question, le coupable se démarquera du reste des accusés comme le nez au milieu de la figure. D’autant plus vraisemblablement que ceux qui s’agitent et font un tapage d’enfer en prétendant avoir  » du nif » plus que tous les autres en s’appropriant tout, même Dieu, ont une grande responsabilité dans ce « salissement ». Si, en deuxième lieu, on définit correctement ce qu’est un ennemi de l’islam, les regards se dirigeront inévitablement vers la même direction. Alors? Stop?

      21
    Anonyme
    3 novembre 2018 - 9 h 04 min

    Que veut dire les oulémas??? associations d’étudiants???

    24
    1
      Anonyme
      3 novembre 2018 - 9 h 28 min

      Oulamas veut dire savants en arabe.Quand je pense que la plupart d’entr’eux ignorent encore que la terre est ronde malgré les progrès de la sciences à laquelle ils ne croient pas.Mais qu’ont-ils fait pour le progrès humain à part nous raconter des histoires à dormir debout?

      36
      2
        Gatt M'digouti
        3 novembre 2018 - 15 h 03 min

        Ou bien Talibans made in DZ !!!

    Apache
    3 novembre 2018 - 8 h 53 min

    C’est Mme Benghabrit qui ne s’asseyera plus avec vous et vos semblables. Vous avez détruits le système scolaire en y introduisant l’instruction religieuse au lieu de l’instruction civique qui prêche, l’hygiène et la propreté, le respect d’autrui, la tolérance sur les croyances, et le respect des lois. L’instruction religieuse doit se faire au niveau des familles. J’envoie mes enfants à l’école pour apprendre les sciences exactes, les sciences humaines, l’histoire et la géographie du monde et non comment faire ses ablutions ou laver les morts. Alors puissiez vous disparaitre à jamais et vive Benghabrit!

    53
    7
    ZORO
    3 novembre 2018 - 8 h 35 min

    Peut on cacher le soleil a l aide d un tamis???,Benghebrit est un cas unique au monde. Ministre de l enseignement en langue Arabe elle ne sait pas construire une phrase correcte en arabe ,son but porter atteinte a l enseignement en langue arabe et lancer la tribu ** a l offensive contre la langue arabe .Benghebrit est l idole de la tribu ,chacun a son role pour nuire a l arabe et l islam dans ce pays constantes inalterables malgres les vaines tentatives des haineux.
    ÑB: les gens de la tribu sont les haineux des arabes et musulmans sous couvert d u K usurpé.
    SigneZORO. …Z….

    8
    54
      Zaatar
      3 novembre 2018 - 10 h 50 min

      Mais elle a raison, l’arabe c’est en Arabie…quoiqu’elle est devenue yahoudite maintenant…alors tant qu’à faire pour Benghebrit, elle aura l’appui de tout le monde en conséquence dans le pays..n’est ce pas

      30
      2
        Anonyme
        3 novembre 2018 - 18 h 03 min

        L Arabie saoudite a retrouvé ses vraies origines puisque la Mecque à l avènement de l islam était occupée par plus de 50 % de juifs….

      Anonyme
      3 novembre 2018 - 13 h 26 min

      Elle est de ma génération et ce n est pas de sa faute si pendant la colonisation l enseignement se faisait en français,si vous vous étiez en Égypte ou en Syrie ce n est pas le cas de tout le monde….elle parle l algérien la derja et c est ça notre vraie langue…
      Ceux qui parlent l arabe classique parlent aussi la langue du colonisateur arabe …donc arrêtez de stigmatiser les non arabophones…

      25
      2
    jokerpic
    3 novembre 2018 - 7 h 48 min

    Désolé les oulémas de pacotilles on a vus vos résultats pendant 20 ans l’Algérie a feu et a sang ! au lieu d’
    éduquer le peuple dans les mosquées et essayer de rassembler le peuple autour de l’éducation , la propreté , la fraternité , l’émancipation , la science , la tolérance , l’ouverture vers le monde . Vous avez préférez le pouvoir , l’obscurantisme , la négation de tout ce qui est émancipation , la terreur , le pouvoir , le pouvoir et le pouvoir c’est tout ce qui compté pour vous ! Et pourtant l’imam de la concorde vous avez prévenus.
    Votre système éducatif engendre des monstres a 1 tête

    Ont a déjà donné la nation n’as pas besoin de vos leçons .Il n’est pas trop tard toubous ils allah et enseigner les vraie valeurs de l’islam rayonnant .
    Pour exemple Les japonais se basent sur le bouddhisme et l chintown qui enseigne la propreté , la tolérance et le respect d’autrui leur pays est une merveille , pendant que notre peuple confond encore la poubelle et la rue .

    Ont est tous avec benghbrite qu’on encourage avec les 2 mains en lui souhaitons bon courage .

    59
    6
      D.Z
      3 novembre 2018 - 9 h 01 min

      @ : Jokerpic
      3 novembre 2018 – 7 h 48 min
      Cet islam que tu parle n’est pas l’islam.
      Ce sont des mises en scènes des guerres préparés, fomenté par les services d’espionnage occidentaux pour salir, discréditer, diaboliser l’islam.
      Le wahabisme, c’est une sectes inventées par les saoudiens qui étaient encadrés par les sions pour que la Oumma islamia sauto-detruisent en diabolisant les musulmans modérés, ceux qui suivent les prescriptions de noble Coran et de la sunna de nos prophètes paix et salut en leurs âmes à tous.
      Nous en algérie nous pratiquons un islam Malikite un islam modéré un islam authentique basé sur le comportement de nos prophètes .
      Contrairement aux wahabisme, qui est traduit par des ignorants à l’instinct animales rigoriste.
      Selon le coeur bon d’un humain il penchera soit d’un côté où de l’autre.
      Qu’Allah nous dirige sur ça voie, celle qu’il nous a prescrit et nous protège des innovateurs.

      24
      4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.