Saïd, hirak, corruption : les confessions de l’ex-président Abdelaziz Bouteflika

Bouteflika confessions
Le président déchu Abdelaziz Bouteflika. New Press

Par Saïd N. – En l’absence d’informations officielles sur ce qu’il est advenu de l’ex-chef d’Etat, Abdelaziz Bouteflika, depuis sa destitution le 2 avril dernier, suite à un soulèvement populaire, plusieurs versions ont été données par différents médias, notamment étrangers qui paraissent plus intéressés par cet aspect de la vie politique algérienne que la presse nationale.

Dernière enquête en date sur ce sujet, celle publiée ce samedi par le quotidien panarabe Al-Charq Al-Awsat qui révèle que le Président déchu vit dans la maison familiale située à El-Biar, entouré de ses deux sœurs et d’un de ses frères. D’autres sources avaient rapporté qu’Abdelaziz Bouteflika vivait toujours dans sa résidence médicalisée à Zeralda.

Le correspondant du journal arabe basé à Londres cite un membre de l’équipe médicale qui était chargé de la rééducation quotidienne de l’ex-chef de l’Etat, selon lequel ce dernier passe le plus clair de son temps dans le jardin de la villa aux clôtures trop élevées, d’après lui, pour permettre de voir à l’intérieur. La même source précise que le rééducateur en question relevait d’une clinique privée. Ce qui laisse croire que ses soins ne seraient plus pris en charge par l’Etat. Cependant, le Président déchu dispose toujours d’une voiture présidentielle avec chauffeur.

Dans son témoignage, ce membre de l’équipe médicale décrit un Abdelaziz Bouteflika vêtu d’une djellaba tlemcénienne, coiffé d’un bonnet et se déplaçant difficilement dans sa chaise roulante au milieu du jardin. Selon ce témoignage, très peu de gens l’ont vu dans sa retraite, parmi lesquels, essentiellement, des domestiques, des membres du personnel médical et, bien évidemment, les membres de sa famille.

Selon des sources proches de la famille Bouteflika, citées par le même journal, l’ex-président de la République serait très affecté par l’incarcération de son frère cadet, Saïd. Aussi ses proches auraient-ils essayé de le persuader de demander au chef d’état-major de l’ANP de faire libérer son frère mais l’ex-président aurait refusé, selon la même source. Ce dernier aurait dit à son entourage : «La manière dont on m’a forcé à démissionner indique bien que ma famille était dans le collimateur, au même titre que moi. C’est pourquoi toute démarche pour obtenir sa libération est vaine.»

Al-Charq Al-Awsat rapporte que l’ex-président ne suit que très rarement ce qui se passe dans le pays. Aussi, les manifestations populaires ne l’intéresseraient-elles guère davantage. Un jour, raconte l’auteur de l’enquête, Bouteflika a été entendu dire à une de ses sœurs : «Je ne comprends pas cet acharnement contre moi. J’ai hérité d’un pays au bord du gouffre. Le terrorisme massacrait, les gens craignaient pour leur avenir, l’économie était effondrée. Les gens m’avaient demandé, et j’ai pris mes responsabilités pour rétablir la sécurité du pays et replacer l’Algérie dans le concert des nations alors qu’elle était sous embargo international. J’ai réconcilié les Algériens entre eux alors qu’ils s’entretuaient (…) Peut-être que j’ai failli à ma mission, peut-être que j’ai été trompé par ceux en qui j’avais placé ma confiance, alors qu’ils ne la méritaient pas. Mais je n’avais jamais dans mon intention de faire du mal à mon pays. Jamais !»

S. N.

Comment (120)

    Nadjma
    1 août 2019 - 9 h 23 min

    Il est venu précisément pour empêcher la victoire de l’Algérie sur les khoubatas du GIA et leurs commanditaires, n’avait il pas dit en parlant des terroristes; « si j’avais leur âges j’aurais été avec eux »! et il nous a sorti sa politique de la rahma pour épargner les assassins du GIA. L’Algérie avait été assainie par l’armée et les patriotes de la racaille salafiste, on nous l’a imposé lui pour nous entraver parce que les commanditaires qui étaient la grande bretagne et les pays occidentaux entendait continuer et lui a été une arme de plus entre leurs mains contre nous, cet homme là n’a jamais servi son pays comme il dit il était à la solde de nos ennemis. 20 ans de bigoterie, de médiocrité, d’indigence intellectuelle et morale, de misères de toutes sortes, 20 ans de notre vie à ne pas vivre. La moindre des choses qu’il devrait faire maintenant lui et sa famille ainsi que leurs vils serviteurs c’est se taire et se taire à jamais.

    8
    1
    Anonyme
    29 juillet 2019 - 5 h 53 min

    Quand Bouteflika avait débarqué en Algérie, le peuple et l’armée avaient déjà gagné la guerre contre les monstres de DAECH des années 90.
    Sa cocotte civile a wahhabisé l’Algérie. C’est le seul projet qu’il a réussi. Il a défiguré l’Algérie à tous les niveaux, même sur le plan architectural. Un fiasco total.

    14
    3
    UMERI
    28 juillet 2019 - 22 h 38 min

    Bouteflika, doit etre juge pour haute trahison, il s’ait mis sous la protection de la France, en retour, il a divulgue des sercrets militaires, il a ruine le pays au profit des Emiratis, qui tiennent l’Algerie en otage, a travers la gestion de certains secteurs economiques. Il s’en tire a bon compte, puisqu’il se la coule douce, au moment ou les algeriens. vivent dans de mauvaises conditions.

    10
    DJO
    28 juillet 2019 - 16 h 38 min

    le fait de passer par un journal étranger (séoudien) pour passer un message aux algériens, se justifier et montrer quelques regrets est un indicateur qu’il n’est pas sincère et qu’il cultive toujours du mépris pour ce pays.

    Cette sortie est celle d’un minable petit brigand lâche et sans envergure pensant nous tromper encore une fois.

    29
    4
    Anonyme
    28 juillet 2019 - 16 h 18 min

    SI ce compte rendu est vrai, et je dis bien SI, je confirme que Bouteflika est non seulement une fripouille mais dont le délire paronaique dépasse l’entendement.

    Il croit vraiment que le peuple l’avait appelé ?

    Il croit vraiment que c’est lui qui avait ramené la paix et pas les dizaines de milliers de militaires et la résistance du peuple algérien pendant qu’il demandait l’aumone dans le Golfe ? en 1999, la guerre étaot gagné ya wahed el kha..th

    Il pense vraiment qu’il a dévloppé l’économie alors qu’il s’est contenté de jeter l’aregnt par les fenetres en servant les copains mais surtout la France ?

    Il pense vraiment qu’il a réconcilié les algériens alors que toute sa politique consitait en la séparation du peuple, à monter une région contre une autre ?

    il pense vraiment qu’il a ramené la sécurité en pardonnant à des assassins dans une loi inique dont l’application est illimitée avec pour unique intention de décrocher le prix nobel de la paix ? sa mégalomanie lui fit oublier que les gens du Nobel savent peser le vrai du faux.

    Il pense vraiment qu’il a rendu l’Algérie dans le « rang » des nations alors que nous sommes devenus la risée du monde et que la voix du pays n’est plus écoutée en raison de sa destruction de la grande diplomatie algérienne pensant que les paillettes peuvent remplacer une stratégie ?

    JE M ARRETE LA CAR J’ENRAGE !!
    ROUH ALLAH LA TRABHAK DANYa WA AKHIRA

    31
    4
    Sprinkler
    28 juillet 2019 - 15 h 18 min

    La photo en dit long sur le sort que les Bouteflika réservaient à l’Algérie…Aux cinq quinquennats d’Abdelaziz, devaient succéder les cinq de son frère Saïd, avant que les petits neveux n’héritent à leur tour du trône pour perpétuer l’infâme dynastie qui a mené le pays à la ruine et à la planche à billets !

    27
    Citoyen
    28 juillet 2019 - 14 h 26 min

    Cette ex president doit rendre descompte a la justice malgrés son etat de santé
    Les faites son trop lourd.
    Il a vendue le pays et ca cest passoble de haute trahison envers son pays.
    La prison pour lui aissi ne doit pas etre une exeption.

    26
    2
    Cheikh
    28 juillet 2019 - 14 h 11 min

    Qu’en finisse une fois pour toute avec le fossoyeur de l’Algérie. Il faut que la justice tranche qui est le coupable et qui est la victime.
    Ami Kaddour l’homme du douar qui n’a jamais compris la politique du pays a déclaré qu’il faut jugé l’ancien président pour faux et usage de faux dans la constitution et aussi jugé aussi le peuple pour non assistance à un pays en danger.

    18
    2
    rafik
    28 juillet 2019 - 14 h 03 min

    tu dois être jugé et condamné tu as ruiné l’Algérie tu as pris nos rêves tu as pris notre espoir tu as mis a terre toute une jeunesse mssakene ni éducation ni santé ni justice meme pas un hôpital de standing moyen rien du tout ne parlent pas e l’économie tu nous a rendu en arrière de de 100ans et aujourd’hui tu viens ouvrir ta gueulle

    22
    1
    Anonyme
    28 juillet 2019 - 12 h 07 min

    Le Devoir, et la tache du peuple algérien, de ses élites,
    Et de ses intellectuels nationalistes démocratiques, honnetes, et intègres:
    Assainir, Changer, Réformer, et Restructurer leur pays, leurs institutions
    Et leur Economie archaique, malades, et sinistrés
    Pour devenir un pays,véritablement, Démocratique, et de Justice

    9
    1
    Kenza
    28 juillet 2019 - 10 h 27 min

    Boutef qui, normalement doit être jugé pour HAUTE TRAHISON, est très affecté par l’incarcération de son frère cadet. Mais l’état dans lequel il a laissé l’Algérie, c’est le….le cadet de ses soucis !

    34
    1
    On ne veut plus voir ni entendre cet ex président
    28 juillet 2019 - 7 h 10 min

    Cet homme bouteflika avait pour objectif de vendre l’Algérie à des étrangers, de déstabiliser le pays en ouvrant la frontière sud, de provoquer une migration clandestine vers l’Algérie par des populations africaines très dangereuses, il aurait été heureux de voir les algériens partir et se faire remplacer par un milliard de subsahariens, aucun pardon pour ce président destructeur, malédiction pour said son frère et pour toute sa famille qui devrait disparaître de l’Algérie.

    31
    صالح/ الجزائر
    28 juillet 2019 - 6 h 21 min

    «(…)peut-être que j’ai été trompé par ceux en qui j’avais placé ma confiance, alors qu’ils ne la méritaient pas… » , ça c’est certain .
    Il a fallu malheureusement 20 ans pour se rendre compte de cette réalité amère et catastrophique pour le pays .
    Non Monsieur le Président , vous avez utilisé tout le pays , votre clan et le clan adverse , pour rendre service à la famille , à la region et aux amis voraces .
    Vous avez , bien sur , déclaré la guerre au clan adverse , mais les pots cassés ont été payés , et ils seront pour longtemps , par l’Algérie .

    31
    1
    Nadjib
    28 juillet 2019 - 0 h 29 min

    La mythomanie de ce personnage est infinie. En 1999 il avait tout pour faire de l’Algérie une puissance économique comme la Corée du sud 1- Sous la présidence de Zeroual les terroristes islamiques avaient dans leur immense majorité capitulés 2- La sécheresse qui durait depuis 10 ans c’est arrêtée avec l’espoir de relancer une agriculture moribonde. 3- Le prix du baril de pétrole avait commencé a flamber pour atteindre des prix astronomique remplissant a ras bord les caisses vide de l’état. Aujourd’hui on en vois le pitoyable résultat. C’est la montagne qui a accouchée d’une souris.

    42
    yacinis
    27 juillet 2019 - 21 h 30 min

    WALLAH je tombe des nues, …il veut inaugurer la mosquée comme le demande le petit fln dans sa page facebook. wakila rah ighidna. Ce type est venu se VENGER, des militaires qui ne l’ont pas intronisé président à la mort de Boumediene et du peuple qui ne l’a pas aider pour ça. même si c’était un ange, le fait d’avoir VIOLER la constitution pour faire d’autres mandats suffit pour le discrediter. vous savez, …..j’ai envie de Vomir, ça monte là………beurk

    32
    1
    Med
    27 juillet 2019 - 21 h 23 min

    Bouteflika est Rais El Issaba qui a detruit le pays….

    38
    Terre à terre
    27 juillet 2019 - 20 h 52 min

    Et en plus il a des domestiques….

    28
    1
    Neva
    27 juillet 2019 - 20 h 35 min

    – Dans cet article Bouteflika se demande « Je ne comprends pas cet acharnement contre moi ».
    En tant que lectrice je me demande aussi alors pourquoi ces vingtaines d’années de règne et tout ses mandats successives?!?
    Qu’il nous l’explique pour qu’on le comprenne.
    – Quant à la question ou Bouteflika se pose la question « peut-être que j’ai failli à ma mission? ».
    Ma réponse est certainement et sans le moindre doute !
    Pour conclure, pour toutes ses questions que Bouteflika se posent, à mon humble avis est qu’il fallait les poser au Peuple Algérien !!!

    16
    Chaoui Ou Zien
    27 juillet 2019 - 20 h 24 min

    Ne cherchons aucune excuse, quoique petite qu’elle soit, a cet individu. Il n’a rien fait de bon pour l’Algerie a part semer la discorde, entretenir le regionalisme, le clanisme, le larbinisme et le nepotisme, et transformer son economie en economie de bazar sterile malgre les opportunites extraordinaires qui se sont presentees a elle. L’histoire le reconnaitra comme etant la plus grande calamite qui s’est abattue sur l’Algerie. L’astérisque qui suivra a jamais son nom decrira son bilan lourd en consequences nefastes pour le pays. L’Algerie survivra au clan maudit des bouteflika mais malheureusement elle portera leur fardeau pour des annees a venir. Et comme je l’ai dit sur ce journal a maintes reprises et bien avant dans l’autre journal qui nous a ferme ses portes il y’a quelques annees de cela, maudit soit il et maudits soient tous ceux qui ont contribue de pres et de loin a son intronisation en 1999. Une page noire dans l’histoire de l’Algerie qui sera tres difficile a tourner. Son image en robe de chambre tenant un conseil restraint de ministres dans le val de graces qui a abrite tant de tortionaires de nos aines restera a jamais grave dans ma memoire.

    25
    Ali El Vérité
    27 juillet 2019 - 18 h 05 min

    Cet homme ne devrait pas avoir la nationalité Algérienne;il devrait etre déchut de sa nationalité Algérienne falsifie comme Ould Kaddour,Ould Abbès,Louh,Belaiz;Bensalah,Tliba;Saidani,Djemai,Benkhalfa;et les autres;depuis que les fraichement naturalisés ont pris le pouvoir le pays va de plus en plus vers une faillite généralisée;économique,identitaire,éducative; et autres,sa suffit maintenant que les pures souches reprennent les commandes

    75
    17
      2ème république
      27 juillet 2019 - 19 h 37 min

      La délinquance financière, la corruption et l’escroquerie n’ont pas de nationalité, ce n’est pas seulement un problème d’hommes. Il faut mettre en place des mécanismes de surveillance et contrôle qui feront que tout homme honnête ou malhonnête ne pourra pas voler…

      28
      4
    Chelabi
    27 juillet 2019 - 18 h 04 min

    Je crois volontiers Bouteflika quand il dit qu’il n’avait jamais l’intention de faire du mal à son pays. Tous les tyrans disent la même chose. Demandez à Staline, au Fuhrer, à Kadhafi, à Bachar Al Assad, à Sissi, ils vous diront tous la même chose.
    Il n’en demeure pas moins que Bouteflika a été la plus grande calamité qui s’est abattue sur notre pays.

    70
    16
      Merguez
      27 juillet 2019 - 19 h 45 min

      C’est un revenchard et il avait toutes les intentions de faire du mal au pays qu’il savait ne pas etre le sien.

      20
      3
    « A-t-on vraiment besoin d’un média étranger ….»
    27 juillet 2019 - 17 h 57 min

    …Pour savoir ce qui se trame au pays. Où sont les journalistes algériens d’investigations pour éclairer le peuple sur le véritable sort de l’ex-président de la république, très malade, vu que les tenants du pouvoir ont-ils choisi jusqu’à maintenant de « noyer le poisson dans l’eau ».

    42
    2
      A3zrine
      28 juillet 2019 - 8 h 09 min

      Il ne faut pas se poser de question, depuis ta venue tu as cassé tous les mécanismes de surveillance, tu ouvert la porte grande à tous les voleurs et escrocs, mis en prison des journalistes et écrivains pour une simple critique, tu t’est proclamé roi d’Algérie et mis en postes clés ta famille et tes amis sans considération aucune des compétences. Pendant ton règne il n’ y avait de la place que pour les corrompus. Pendant ton règne l’Algérien n’a connu que l’importation oubliant complètement ce qu’est l’acte de produire. Mais le pire est de croire que tu as réconcilié les Algériens entre eux, c’est faux ya fakhamatouhou, tu as trouvé le projet prêt et ficelé par Zeroual. Pour conclure, pendant ton règne l’Algérie n’a pas eu la chance d’être vendue mais bien pire, elle a été donnée, offerte à tous y compris aux bédouins d’Arabie sauf à ses enfants.
      Alors par respect pour les malades on vous laisse mourir dans votre coin tranquillement, oublié nous on vous oubliez c’est sûr.

      15
      1
      Anonyme
      28 juillet 2019 - 14 h 28 min

       » Noyer le poisson dans l’eau » est un pléonasme….l’expression est juste : » Noyer le poisson ».
      C’est juste pour que vous ne fassiez plus l’erreur. Sans méchanceté de ma part.

      2
      1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.