Larbins européens

Les Présidents Trump et Macron. D. R.

Par Sadek Sahraoui – La première édition du Forum de Paris sur la paix s’ouvre ce lundi 11 novembre dans un climat de tensions entre la France et les Etats-Unis à cause de la question de la défense commune européenne.

Lors d’un entretien accordé hier dimanche 10 novembre à la radio Europe 1, le Président français, Emmanuel Macron, a expliqué qu’il fallait créer une «vraie armée européenne» dans le but de rétablir la souveraineté de l’Union européenne en matière de défense et de protéger le continent «à l’égard de la Chine, de la Russie et même des Etats-Unis».

Comme il fallait s’y attendre, cette déclaration a provoqué la colère de son homologue américain, Donald Trump, qui l’a trouvée «très insultante».

En réaction, il a publié un tweet assez virulent à la veille de son arrivée dans la capitale française pour participer à la commémoration du centenaire de l’Armistice du 11 novembre 1918, marquant la fin de la Première Guerre mondiale. «Le Président de la France, Macron, suggère que l’Europe fonde sa propre armée pour se protéger contre les Etats-Unis, la Chine et la Russie. C’est très insultant, mais l’Europe devrait peut-être d’abord payer sa part à l’OTAN, largement subventionné par les Etats-Unis», a-t-il écrit.

Accueilli hier dimanche 10 novembre au Palais de l’Elysée, Trump a eu droit à des explications de la part de Macron qui a voulu, semble-t-il, jouer la carte de l’apaisement en évoquant une «confusion» et une «incompréhension» de ses propos. Il a assuré que sa proposition ne visait aucunement les Etats-Unis. Le Président français a donc préféré reculer et se déjuger plutôt que d’affronter Donald Trump.

Au sujet du financement de l’OTAN, jusque-là assuré dans sa grande partie par le contribuable américain, il a reconnu aussi que les pays membres devraient «mieux partager le fardeau».

De son côté, Trump a affirmé qu’il resterait un «très bon ami» du Président Macron et que son pays «veut une Europe forte».

Même si les deux chefs d’Etats se sont montrés conciliants en apparence, il est plus que clair que leurs désaccords sont profonds. Et cela sur de nombreux sujets, à commencer par la sécurité et la défense en Europe, comme on vient de le voir.

Mais au-delà effectivement de mettre en évidence une énorme divergence de points de vues entre Bruxelles et Washington, l’énorme reculade de Macron face à Trump montre surtout que l’Europe n’a aucune autonomie et qu’elle n’est rien d’autre que le larbin des Etats-Unis. Et l’UE devrait le rester pendant longtemps encore.

S. S.

Comment (6)

    Nadjma
    14 novembre 2018 - 11 h 32 min

    Trump n’est venu en france que pour mettre fin à un siècle de vassalité de la france, en fait comme avait dit un officiel français (je ne me rappelle plus lequel) à propos du maroc: « le maroc est une vieille maitresse dont la france a du mal à se débarrasser ». On pourrait l’appliquer aux rapports USA/France. Le monde anglo-saxon abandonne l’europe qui ne leur sert plus à rien. La vérité c’est qu’ils sont tous au bout du roulot, ils ont mené une guerre au monde qu’ils ont perdu en coeur. Depuis la chute de l’union soviétique le monde subit leur agressivité et leur violence il est plus que temps que ça s’arrête. L’humanité ne pourra pas les supporter plus longtemps. La france s’est prise une bonne baffe de chez Trump car la france est (encore une fois) le seul pays d’europe qui ne veut pas entendre que c’est fini, preuve en est ils sont toujours stationnés au sahel à attendre de l’aide des alliés occidentaux qui ne viendra pas. Maintenant l’europe est seule et la france est non seulement seule mais seule dans le noir, puisqu’ils n’ont pas l’air de distinguer ce qui les entoure et surtout ce qui s’annonce.

    4
    1
    fatigué
    11 novembre 2018 - 22 h 15 min

    N’est pas De Gaule qui veut.

    1
    2
    Rayés Al Bahriya
    11 novembre 2018 - 18 h 06 min

    Et l’Afrique aussi, en passant…
    Vous avez oublié les guerres anti coloniales que nous africains avions porté à la france…
    Vous êtes champions de l’ingratitude et des reniements….

    4
    1
    Felfel Har
    11 novembre 2018 - 16 h 12 min

    En prévision du retrait prochain de Merkel, Macron voit ses chevilles s’enfler, et il dévoile son rêve de réussir là où Napoléon a échoué, à savoir de s’auto-couronner empereur de l’Europe. Il multiplie les initiatives-spectacles pour étoffer sa carte de visite, il s’enhardit au point de défier l’imprévisible Trump. Patatras! Il se ramasse une belle taloche et rétropédale en révélant sa servilité et la vassalité d’une Europe qui se montre incapable de se hisser au rang de puissance régionale, tout juste bonne à accrocher ses wagons au train américain et à obéir à ses injonctions. On l’aurait entendu sangloter à l’Elysée et Brigitte se serait employée à lui remonter le moral.
    Comme si de rien n’était, demain, il reprendra ses postures et ses répliques acerbes qui lui vaudront d’autres humiliations. Il n’en a cure, son miroir lui renvoie l’image de Narcisse en lui sussurant « Tu es le plus beau, le meilleur, le plus…. ». Il ne sera pas le dernier que le pouvoir a mené aux bords de la folie.

    8
    4
    Anonyme
    11 novembre 2018 - 11 h 58 min

    Oui mais on est mal placé chez nous en Algérie; aussi bcps sont les larbins de la France donc a chacun son larbin . Go USA ! Hé oui dans la vie y a toujours plus fort; plus malin ;plus beau ;plus riche .Ou on se place parmi ses deux nations ; tiens par exemple? En tant qu algerien que je suis faut savoir aussi s autocritiqué au dieu de regardé ce qui se passe chez les autres pour mieux avancer ; n est ce pas , je me trompe peut être ;va savoir ? Imaginez une seule seconde si Franca nous impose en tant de choses que ferai donc alors la première puissance mondiale( USA )qui impose les choses a celles ou ceux qui nous les impose (la France ou l Europe) avec nous l Algerie ; ben non je me trompe pas !

    10
    9
    Pisse en paix !
    11 novembre 2018 - 11 h 48 min

    C’est une conférence sur La Pisse, et non sur La Paix… Quel supplice pour Macron… Imaginez qu’il ait proposé une armée mondiale contre la Troisième Guerre Mondiale, là Trump n’aurait pas été courroucé, et du haut de sa haute taille il aurait pris Macron dans sa main, pour le toiser au microscope, cherchant où se logeait La Paix dans ce corps minuscule, et n’y trouvant rien se sentit rassuré. Finalement, ils mangèrent en paix, Le Yemen où des enfants meurent de faim, c’est une autre planète. Pour les uns, c’est « Que la paix soit avec vous, et la faim avec eux » », pour les autres « Que la Faim soit avec vous, et la paix contre vous ». C’est sûr, l’Elysée a de beaux urinoirs !

    18
    5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.