La justice restitue leurs passeports aux généraux récemment libérés

Généraux
Les généraux récupèrent leurs passeports sur ordre du président. New Press

Par Kamel M. – Algeriepatriotique a appris de sources généralement bien informées que les généraux qui avaient été placés sous mandat de dépôt avant d’être libérés sur ordre du président Bouteflika, auraient récupéré leurs passeports. L’interdiction de sortie du territoire national qui leur avait été signifiée aurait donc été levée et ils seraient à nouveau libres de leurs mouvements.

Les cinq officiers de haut rang concernés, Saïd Bey, Habib Chentouf, Abderrazak Chérif, Menad Nouba et Boudjemaâ Boudouaouer, avaient été limogés puis arrêtés pour «enrichissement illicite» et «trafic d’influence». Mais leur arrestation avait soulevé un certain nombre de questions sur l’opportunité d’une telle mesure qui ne s’était pas inscrite dans un cadre global de lutte contre la corruption. Certains observateurs y avaient vu une volonté de porter atteinte à l’armée et de saper le moral des troupes au moment où l’ANP assume pleinement les missions de défense du territoire national et de lutte contre le terrorisme.

Des sources proches du dossier avaient affirmé à nos confrères d’El-Khabar que la décision prise par la chambre d’accusation du tribunal militaire de Blida de libérer les cinq officiers supérieurs de l’ANP mis en détention préventive pourrait être le prélude à leur transfert vers une juridiction civile.

La même source avait précisé qu’il n’y avait «aucun vice de forme» dans ce revirement, puisque le ministre de la Défense nationale – en même temps président de la République – dont les prérogatives lui confèrent le droit d’ordonner la mise en détention préventive d’un ou de plusieurs officiers supérieurs de l’ANP, peut lui-même autoriser leur libération provisoire si les juges de la chambre d’accusation estiment insuffisants les arguments ayant motivé la décision arrêtée initialement par le juge d’instruction de mettre les prévenus sous mandat de dépôt.

C’est donc bien ce qui s’est passé, semble-t-il, dans le respect des délais fixés à 15 jours, puisque les prévenus avaient déposé une demande d’appel les 19 et 21 octobre dernier. Il faut en conclure que la procédure n’a rien de politique et qu’il ne s’agit nullement d’une grâce présidentielle en faveur des officiers incriminés.

Pour les juges de la chambre d’accusation, les chefs d’inculpation – enrichissement illicite et abus de fonction – pour lesquels les prévenus sont poursuivis ne portent pas sur des faits inhérents à l’exercice de leur fonction militaire, mais sur des agissements survenus en dehors de la vie militaire qui peuvent, par conséquent, être examinés par un tribunal civil.

K. M.

 

 

Comment (9)

    Fellag
    13 novembre 2018 - 12 h 01 min

    Le peuple Algérien n’est pas dupe;il sait bien que personne n’est saint ou pouvoir Algérien;soit les Militaires,ni les députés,ni les ministres,ni les Douaniers;ni la police;ni les juges; ni les magistrats;ni tout les fonctionnaires des portiers aux walis;c’est des pratiques Mafieux ont pousse les gens a commettent des infractions et puis ont monte des dossiers et le cas échéant faire des chantages,c’est connue comme KASSAMEN;nous sommes les meilleurs ou monde en magouilles et corruption et nul pour le reste

    10
    1
    Anonyme
    12 novembre 2018 - 23 h 06 min

    La justice restitue leurs passeports aux généraux récemment libérés……….pour aller passer des jours heureux a ……PARIS ou DUBAI ou GENÈVE

    12
    2
    Zaatar
    12 novembre 2018 - 21 h 45 min

    Voila encore un episode de Louh qui ne vise pas mais touche Ouyahia qui lui ne savait pas qu’on lui tirait dessus et qui a reagi.

      Anonyme
      13 novembre 2018 - 8 h 59 min

      La meme qualité

    Gatt M'digouti
    12 novembre 2018 - 19 h 48 min

    Ces chamboulements abracadabrantesques ne signifient qu’une seule chose : On doit se crépir le chignon en haut lieu !!!!
    La justice disait Anonyme 12 novembre 2018 – 19 h 01 min ?
    Un comédien, un sportif et un pauvre bougre de Tiaret croupissent toujours en prison, après avoir filmés en boucle H24 par une chaine dont le prédicateur, un comique hurluberlu, subitement demandent aux ALGÉRIENS d’aller faire le pèlerinage à EL QODS, comme si, il préparait l’opinion à une éventuelle reconnaissance de l’entité sioniste par l’Algérie !!!

    17
    1
    Anonyme
    12 novembre 2018 - 19 h 01 min

    La justice

    Fellag
    12 novembre 2018 - 18 h 47 min

    Une tempète dans un verre d’eau,salir des généraux pour faire plaisir à certains;voila notre politique,exercée par des affairistes pileurs de la nation Algérienne;à qui le tour prochainement sa doit etres les walis et les chefs de daira;pour le moment on touche pas aux maires;car la majorité appartiennent aux FLN-RND.ON EMPRISONNE LES GENERAUX ET on LIBERE LES TRAITRES;trouver l’erreur

    25
    4
    le commun des mortels
    12 novembre 2018 - 18 h 09 min

    Dommage que cela ne se passe de cette manière pour le commun des mortels. il y a des citoyens à qui on a retiré le passeport pour presque rien, sans jugement et ne savent toujours pas pourquoi.
    devront-ils eux aussi demander l’intervention du Président de la république pour récuperer leurs passorts ???

    39
    2
    Rayés Al Bahriya
    12 novembre 2018 - 18 h 09 min

    La ruine de ce pays , viendra de ce régime, tous
    Confondus…

    40
    3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.