Grève des travailleurs de maintenance d’Air Algérie : le FFS dénonce

Djilani Journée
Hadj Djilani,premier secrétaire national du FFS. D. R.

Par Hani Abdi Le Front des forces socialistes (FFS) dénonce énergiquement la réaction brutale des autorités au mouvement de grève déclenché par le Syndicat national des travailleurs de la maintenance avion (SNTMA).

Ce mouvement de grève a été déclenché, relève le FFS, pour revendiquer l’amélioration des conditions socioprofessionnelles des travailleurs. «Au lieu de recourir à la négociation avec les représentants syndicaux, l’administration a opté pour le traitement autoritaire en procédant à la suspension des grévistes et au recours à la justice», souligne le FFS qui réitère son exigence d’ouvrir un dialogue inclusif avec l’ensemble des partenaires sociaux en vue d’aboutir à des solutions consensuelles. De même qu’il interpelle les autorités pour mettre fin aux intimidations et aux procédures disciplinaires abusives à l’égard des travailleurs.

Le FFS appelle les travailleurs à la vigilance et à la mobilisation pacifique pour faire aboutir leurs revendications légitimes. Ce mouvement de protestation «inopiné» a été décidé par les agents de maintenance eux-mêmes, selon le SNTMA qui a assuré n’avoir pas été derrière cette grève. Les grévistes réclament l’application des clauses de la convention collective signée entre l’administration de l’entreprise et le syndicat.

La direction d’Air Algérie, qui a pris des mesures afin qu’il n’y ait pas d’impact sur son plan de vols, s’interroge sur les raisons réelles ayant conduit le Syndicat national des techniciens de maintenance d’Air Algérie (SNTMA) à recourir à ce mouvement de grève. Elle dit avoir assisté ces derniers jours à des perturbations provoquées en sous-main par le bureau du SNTMA pour des objectifs inavoués.

La direction accuse ainsi ce syndicat d’avoir violé les dispositions légales et réglementaires instituées en la matière. Elle affirme que les revendications du DMRA ont été déjà satisfaites à travers une démarche de benchmarking à laquelle tous les syndicats ont été invités à s’associer.

La direction d’Air Algérie assure qu’elle s’inscrit dans une démarche cohérente de hiérarchisation des métiers et des salaires pour éviter toute surenchère d’un corps de métier par rapport à un autre. Elle précise que cette démarche est pilotée par un organisme d’experts indépendant et qu’elle va s’inspirer de ce qui se pratique dans d’autres compagnies.

H. A.

Commentaires

    SAHRAOUI B POLITOLOGUE
    14 novembre 2018 - 10 h 36 min

    LES SYNDICALISTES DES TECHNICIENS DE LA MAINTENANCE D’AIR ALGERIE DISPOSENT LÉGALEMENT D’UN DROIT LÉGITIME DE DÉBRAYER ET D’ENTAMER CETTE GRÉVE ( IL EST INSCRIT DANS LE CODE DU TRAVAIL ALGERIEN ) POUR REVENDIQUER L’AJUSTEMENT DE LEURS SALAIRES A CEUX DE TOUTE LES COMPAGNIES AÉRIENNES DU MONDE QUI PAIENT LEURS TECHNICIENS DE MAINTENANCE DES AVIONS AVEC DES SALAIRES EN DEVISES ÉTRANGÈRES QUI SERAIENT LE DOUBLE DE CEUX QUE LES TECHNICIENS D’AIR ALGERIE PERÇOIVENT EN DINAR LOCAL EXTRÊMEMENT DÉVALUÉ . C’EST LA MEME INJUSTICE EN MATIÈRE DES RENUMERATIONS QUI FRAPPE AUSSI LES TECHNICIENS MÉTÉOROLOGISTES
    DE L’OFFICE NATIONAL DE LA METEOROLOGIE QUI N’ONT PAS UN SYNDICAT AUTONOME
    REPRÉSENTATIF DE LEURS INTERETS ALIÉNÉS EN PERMANENCE POUR REVENDIQUER
    LEURS DROITS A UNE AUGMENTATION LÉGITIME DE LEURS SALAIRES DÉRISOIRES .
    COMMENT CES GRÉVISTES D’AIR ALGERIE PEUVENT – ILS TOLÉRER LES INÉGALITÉS DISCRIMINATOIRES GRAVISSIMES DES SALAIRES ENTRE A CEUX QUI LE GOUVERNEMENT OCTROIE DES GROS SALAIRES ( LES 400000 ET 500000 DA / MOIS COMME LES CHEFS D’ENTREPRISES ET DÉPUTÉS QUI NE SONT PAS PRODUCTIFS , QUI NE FOUTENT RIEN DE POSITIF ET DE PRODUCTIF POUR LE PAYS ( AUCUNE VALEUR AJOUTÉE ÉCONOMIQUEMENT VALABLE N’EST GÉNÉRÉ POUR LES INTERETS ECONOMIQUES DU PAYS HORMIS LE CAUTIONNEMENT PAR CES RESPONSABLES SUSCITES DE LA POLITIQUE DE GESTION IMPOPULAIRE IMPOSÉE AUX TRAVAILLEURS POUR RÉDUIRE LEURS SALAIRES ET LES GELER ET EVIDEMMENT LES TECHNICIENS D’AIR ALGERIE QUI DÉTIENNENT UNE LOURDE RESPONSABILITÉ TECHNIQUE ET SÉCURITAIRE A TRAVERS LE TRAVAIL TECHNIQUE ET PRODUCTIF QU’ILS FONT RÉGULIÈREMENT POUR DÉMONTER COMPLÈTEMENT LES AVIONS PIÈCE PAR PIÈCE ET LES REMONTER DANS LE CADRE DES GRANDES RÉVISIONS DE CES AVIONS POUR ASSURER LA SÉCURITÉ ET LA NAVIGABILITÉ DE CES APPAREILS QUI TRANSPORTENT DES MILLIERS DE PASSAGERS AVEC LEUR PERSONNEL NAVIGANT ( STEWARDS , HÔTESSES ET PILOTES ) . DONC CES TECHNICIENS DE MAINTENANCE SONT MÉDIOCREMENT PAYES PAR RAPPORT A CES DÉPUTÉS ET CHEFS D’ENTREPRISES QUI NE GÉNÈRENT AUCUNE RENTABILITÉ ECONOMIQUE POUR LE PAYS .

    1
    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.