La marche pour la libération des détenus d’opinion réprimée à Béjaïa

Bejaia
La LADDH réitère son appel à la libération de l’ensemble des détenus d’opinion. New Press

Par Hani Abdi – La marche à laquelle avait appelé le Comité pour la libération de Merzouk Touati pour réclamer la remise en liberté des «détenus d’opinion» a été réprimée par les services de sécurité.

De nombreuses personnes qui ont répondu favorablement à l’appel ont été arrêtées avant même que cette marche démarre du campus universitaire Targa Ouzemmour.

Cette répression a été vivement dénoncée par notamment la Ligue algérienne pour la défense des droits de l’homme (LADDH). Son vice-président, Saïd Salhi, rappelle encore une fois l’obligation des pouvoirs publics de respecter les droits de réunion et de manifestation pacifique qui sont consacrés par le droit algérien et les conventions des droits de l’homme ratifiées par l’Algérie. Il appelle la population à demeurer dans le strict cadre pacifique qui doit être la seule réponse à la répression.

Salhi réclame la libération de toutes les personnes interpellées. La LADDH réitère dans ce sillage son appel à la libération de l’ensemble des détenus d’opinion. Cette ONG demande aussi l’examen sans délai du pourvoi en cassation introduit par les avocats du blogueur Merzoug Touati pour sa libération. Dans son appel à cette marche, le Comité pour la libération de Merzoug Touati a qualifié la tentation du régime de museler la société d’ «insulte pour toutes celles et ceux qui depuis des décennies ont consacré leur vie au prix d’énormes sacrifices, de drames humains, de répression et de sang coulé, pour briser les chaînes». Il estime que le pouvoir s’est attaqué au fondement du combat démocratique en menant une offensive «contre nos symboles et contre les principes essentiels qui sont une partie substantiellement constitutive et indissociable de nous-mêmes». «C’est dans ce climat délétère entretenu sciemment, un climat d’incertitude et de peur que le pouvoir a décidé de redoubler de violence répressive afin de bien asseoir son hégémonisme politique et idéologique», a assuré ce Comité.

H. A.

Comment (14)

    anonyme
    23 novembre 2018 - 14 h 52 min

    @@Droit De Reponse
    22 novembre 2018 – 21 h 55 min

    c’est toi kabylo sioniste et ceux de tes semblables qui détenez les renes du pouvoir pour assouvir tous vos fantasmes
    C’est à toi de chercher une patrie ou emporter ta kabylie du coté de sion

    Anonyme
    20 novembre 2018 - 19 h 24 min

    Y en marre de ces marches bidons! Ce sont toujours les mêmes qui veulent garder la région sous haute tension pour un oui ou pour un non! Ce Merzouk Touati est un espion du Mossad, il travaille contre son pays, donc tous ceux qui le défendent le sont aussi.
    Le MAK sioniste makhnazi est toujours là, pour foutre la pagaille, Za3ma le comité de libération pour ce raté.
    Tous ceux qui travaillent contre leurs pays et sont des espions de n’importe quel service de renseignement dans le monde doivent être jugés et condamnés. Sales traîtres!

    11
    41
      Samia
      21 novembre 2018 - 10 h 09 min

      Ils veulent just vous liberer si vous n’etes pas du systeme de rente.

      15
      2
        Anonyme
        21 novembre 2018 - 19 h 17 min

        Je ne suis pas du système de la rente et je suis déjà libre.
        Au fait, je croyais qu’ils veulent libérer l’espion du Mossad, alors cessez vos manigances, tout le monde sait pour qui vous roulez les tambours!
        Pas besoin d’une bande de Makistes sionistes makhnazistes.

        5
        10
    Droits Humains
    20 novembre 2018 - 18 h 20 min

    Les casseurs, les démagogues, les populistes, les ratés de la vie intellectuelles,les aboyeurs de tout genre, et j’en passe et des meilleurs se font passer pour des démocrates et des sauveurs du peuple. Remarquez, ils sont téléguidés par leurs maîtres chanteurs de Tel Aviv et de Rabat.

    10
    39
    Mobel
    20 novembre 2018 - 17 h 01 min

    Tout contact avec des sionistes même anodin doit être considéré comme intelligence avec l’ennemie. Et la peine capitale doit être appliquée dans toute sa rigueur!

    11
    42
      Vector
      20 novembre 2018 - 18 h 25 min

      Les contacts avec la Turquie, le Qatar ou l’Arabie saoudite sont-il de l’intelligence avec l’ennemie ?
      Si la Syrie était tombé comme la Libye, des milliers de terroristes auraient débarqué en Algérie avec le soutient des partis islamistes !

      31
      5
      Samir
      22 novembre 2018 - 17 h 12 min

      Que fais tu alors de la poignee de main avec ehud barak a rabat lors de l’enterrement de hassan 2 ? que font nos ambassades chex ceux qui ont des relations diplomatique avec tel aviv ?

      2
      1
    Je Suis Révolté
    20 novembre 2018 - 15 h 56 min

    En quoi ces manifestants constituent-ils une menace ? Portaient-ils des armes ? Le régime par ce comportement irresponsable est en train d’accélérer sa chute.

    51
    12
    Jugeons les criminels qui confisquent l' Etat
    20 novembre 2018 - 14 h 58 min

    Il y a deux systemes de valeurs , qui se battent. Celui de l’ arabislamisme du regime qui a besoin Vital de faire passer les valeurs du regime, par l’ ecole/mosquee par le crime ou la repression, et celui qui resiste au rouleau compresseur du devoir rentrer dans la vision du regime qui nous veut arabisables et donc veut plier l’ humanisme ancestral et des libertes a’ son imperatif, l’ assimilation.

    43
    12
      anonyme
      20 novembre 2018 - 19 h 51 min

      @Jugeons Les Criminels Qui Confisquent L’ Etat
      20 novembre 2018 – 14 h 58 min

      Que vient faire l’arabisme ici
      A vouloir asseoir coûte que coûte votre projet hypocrite; la chute sera la votre je puis vous l’assurer
      Vous vous croyez tout permis

      8
      23
        Droit de reponse
        22 novembre 2018 - 21 h 55 min

        Vous oubliez que l’ Etat est arabe malgre’ nous, et vous qui visiblement faites partie de la minorite’ dominante avez tout l’ interet de faire passer cet acte nazi en 2 plan dans (votre) hierarchie des valeurs. Qui tait une injustice est complice, une complicite’ averee plusieurs fois, 63, 2001 ce n’ etait des juifs a’ venir massacrer la kabylie….vous etiez jusqu’ au au moyen orient defendre vos freres.

    Vector
    20 novembre 2018 - 14 h 43 min

    Merzouk Touati a été arrêté pour « intelligence avec une puissance étrangère » parce qu’il a interviewé un politicien israélien.
    Soit !
    Mais pourquoi ne pas alors arrêter tout les islamistes qui menaçait directement l’État Algérien pendant le printemps arabe en 2011 ?
    Les islamistes ne se cachent même pas d’être des agents au service du turc Erdogan, des saoudiens ou des qataris mais ils le revendiquent !!!

    55
    11
    Anonyme
    20 novembre 2018 - 13 h 47 min

    Le régime est aux abois comme une bête blessée et encerclée,il devient violent et dangereux .

    48
    14

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.