Campagne anti-Ben Salmane : Mokri a voulu manipuler les moudjahidine

Bouhired venue
L’icône de la Révolution algérienne, Djamila Bouhired, se laissera-t-elle manipuler ? PPAgency

Par R. Mahmoudi – Premiers à s’opposer à la venue du prince héritier d’Arabie Saoudite en Algérie, les islamistes cherchent à amplifier leur campagne pour essayer de toucher le plus grand nombre.

C’est ainsi que le MSP d’Abderrazak Mokri, chef de file des Frères musulmans en Algérie, très mobilisé en ce moment contre le régime saoudien, a eu l’idée d’inviter à sa conférence sur «La normalisation dans le monde arabe», organisée samedi au siège du parti, un certain nombre de figures de la Révolution parmi lesquels on pouvait distinguer Lakhdar Bouragaa et Djamila Bouhired. La conférence s’est vite transformée en meeting où les intervenants prenaient la parole pour relayer le même mort d’ordre : «Non à la venue de Mohammed Ben Salmane en Algérie !»

L’ancien commandant de l’ALN Lakhdar Bouragaa, qui est aussi un des membres fondateurs du FFS, ne s’est pas contenté d’apporter son appui à l’initiative du MSP mais se tient à l’avant-garde même de cette campagne qui s’annonce contre la visite du prince héritier saoudien.

Dans une déclaration, dimanche, à la chaîne arabe Al-Mayadeen, le commandant Bouragaa annonce que «la mobilisation contre la visite de Mohammed Ben Salmane se poursuivra», en parlant d’une «bataille continue contre la normalisation».  Il ajoute que des appels seront lancés en direction de tous les pays du Maghreb pour se mobiliser contre cette visite.

On ne sait pas si l’icône de la bataille d’Alger Djamila Bouhired va continuer à s’engager dans cette mobilisation, avec le risque de se voir manipulée par un parti islamiste, même si elle était la première à exprimer son indignation suite à l’assassinat cruel du journaliste saoudien dissident Jamal Khashoggi, en jurant de ne jamais faire le pèlerinage aux Lieux saints de l’islam tant que le régime des Al-Saoud est toujours en place.

R. M.

Comment (36)

    Tangoweb54
    27 novembre 2018 - 12 h 04 min

    M. Toi le petit Mokri, le lèche botte d, Erdogan et usurpateur du parti du défunt Nahnah, tu te permets de dicter ta loi au pouvoir Algérien, qui est souverain de recevoir qui il veut et dialoguer avec qui il veut, le pouvoir Algérien vois d abord les intérêts de notre pays et ce n est pas un petit minus de ton genre qui peut imposer ses idées extrémistes à l Algérie et aux Algériens.

    Anonyme
    27 novembre 2018 - 11 h 32 min

    Il y à un seul proverbe, qui résume l’état actuel des choses des sanguinaires et buveurs de sang des Yéménites, au nom de l’Islam, Les ARABO-TAYHOUDITES et le serviteur de seconde zone Hmos-6; Le regretté EL-AMIR ABDELKADER Allah yarhamouh et tous nos Glorieux Martyrs au pays du nif, à laissé une citation qui à elle seule résume comme suite, ces déchets formatés par les SIONISTES et L’Occident, (Faites le bien à un Chien, il vous sera reconnaissant et ami avec fidélité, et ne le rendez jamais à Un Marocain où à Un Arabo-Tayhoudite, si les poils d’un chien poussent sur les coussinets d’un chien, alors ces espèces de sous humains reconnaitront le bien d’autrui), Nous sommes Algériens et Amazighs S.V.P. !!!

    1
    2
    Dziri Fhel
    27 novembre 2018 - 0 h 10 min

    On devrait être pragmatiques, et non avoir des réactions épidermiques primaires,
    BMS cherche a rebondir, Peut être cherche t il une nouvelle stratégie d’Alliances, l’Algerie peut très bien jouer avec un rôle, pour lui montrer d’autres voies , renouer avec l’Iran, se désengager du Yémen,

    2
    2
    karimdz
    26 novembre 2018 - 20 h 22 min

    On aime ou pas mokri, mais la venue de mbs, le sioniste criminel, n’est pas du gout de la grande majorité du peuple algérien.

    Etre contre la venue du sioniste criminel mbs, n’entraine pas pour autant adhésion à mokri et son programme politique.

    Il y a des causes et des faits qui nous réunissent tous en dépit de nos différences politiques ou idéologiques, donc cela ne me choque pas personnellement que des gens aussi diversifiés se joignent à une démarche commune.

    6
    3
    saad odhar
    26 novembre 2018 - 16 h 45 min

    je suis sur d’une chose que ce bonhomme n’est certainement pas venu demander l’aumone en algerie.ni quemander quoi que ce soit . au contraire meme , peut etre.il est venu yechouf halte na .

    5
    4
    Ch'ha
    26 novembre 2018 - 16 h 39 min

    Quelle CRÉDIBILITÉ ! Tout ça pour un frère musulman seulement Khashoggi, pas pour les milliers de morts algériens de la guerre terroriste sioniste par procuration décennie noire, pas pour les syriens, pas pour les yéménites et encore moins pour les PALESTINIENS….NON juste pour un terroriste frère musulman Khadhoggi…

    54
    8
    Ben
    26 novembre 2018 - 15 h 55 min

    Du moment qu’aucun jugement n’a eu lieu, qu’aucun verdict n’a été prononcé, et que l’Algérie semble devenir une nouvelle Mecque même pour les Mecquois, sans prétentions mais aussi non sans raisons qui pourraient être fort bien valables, il serait plutôt judicieux de ne pas empêcher quelqu’un y venir blanchir ses os.
    Ne disent-ils pas: Ahlou Mekka edra bichi3abiha…

    9
    5
    Ch'ha
    26 novembre 2018 - 15 h 48 min

    Politique politicienne. Le meurtre de ce frère musulman ne concerne pas le pays, le reste n’est que TARTUFFERIE MONUMENTALE MONDIALE d’ailleurs ces mêmes soi-disant démocraties occidentales ne s’indignent JAMAIS des assassinats ciblés commis par le mossad de dirigeants palestiniens chercheurs scientifiques universitaires palestiniens de par le monde !!! TARTUFFERIE d’autant qu’Erdogan est loin d’avoir couper ses relations avec MBS l’Arabie Saoudite.
    Je rejoins @Tin-Hinane dans ses analyses.

    14
    5
    صالح/ الجزائر
    26 novembre 2018 - 14 h 02 min

    C’est le chef de file des Frères musulmans en Algérie qui a sauté dans le train en marche en exploitant sa conférence sur «La normalisation et l’expansionnisme sioniste dans le monde arabe» , organisée le 24/11/2018 au siège du parti MSP, car l’Icône de la Révolution algérienne a déclaré , le 25/10/2018 au quotidien Echourouk El Yaoumi , qu’elle n’irai pas au Pèlerinage tant que les tueurs de Khashoggi n’auront pas été punis! ( et non tant que le régime des Al-Saoud est toujours en place ) .
    L’Icône de la Révolution algérienne a apporté son concours à la campagne internationale « Un million de signatures » lancée , au début d’Octobre 2017 , par des académiciens algériens pour mettre fin à la guerre au Yémen .
    A la rencontre nationale du 50e anniversaire de la création du FFS , en Septembre 1963 , le commandant de la wilaya IV , Lakhdar Bouregaa , a déclaré que : “Pendant que le pape dénonce l’invasion américaine, le serviteur des Lieux saints appelle à bombarder la Syrie comme il l’avait fait pour l’Irak. Le peuple arabe et musulman est tué avec l’argent des pays du Golfe.
    le chef du MSP , et chef de file des Frères musulmans en Algérie (( semble plus préoccupé par le conflit entre le bloc sunnite et le bloc chiite qui fait rage en ce moment au Moyen-Orient, … .
    D’entrée, il lance cette curieuse définition de la politique, mais qui en dit long sur ses accointances suspectes : «Notre engagement dans l’action politique nous impose de nous opposer aux politiques iraniennes dans la région arabe, que ce soit pour ce qui concerne la position négative (de l’Iran) par rapport à la question égyptienne ou pour ses actes criminels en Syrie, en Irak, son soutien aux milices criminelles chiites et son prosélytisme dans le monde.» … .
    Il demande aux gouvernements arabes d’intervenir «énergiquement pour stopper l’expansionnisme iranien et les tentatives d’infiltration des sociétés arabes»… .
    Pour rester dans les canons islamiques, Mokri se plaît à se référer à Ibn Taymiya pour nuancer un paradigme répandu par les plus orthodoxes sur la «réalité» du chiisme dans l’islam. Mokri confirme que le célèbre théologien, qui est considéré aujourd’hui comme la principale source dogmatique, des salafistes, ne juge pas les chiites (dits aussi les rafidha) comme «apostats», mais juste «des égarés, des incultes et des ennemis jurés des musulmans» (sic). Plus pernicieux encore, Mokri s’appuie sur les mêmes sources pour circonscrire «toute guerre contre les chiites» comme une guerre contre «une secte réfractaire», et non comme «une guerre religieuse».
    Dans le même topo, le président du MSP se dit surpris de découvrir l’étendue du discours extrémiste en Algérie à travers le prêche incendiaire d’un imam salafiste auquel il a lui-même assisté, mais ne conteste pas le fond de sa pensée sur cette propagande dite sunnite, distillée par les relais wahhabites dans le monde arabe
    et qui va en s’intensifiant depuis le déclenchement de la guerre contre le Yémen. Connu jusque-là pour sa proximité avec la confrérie des Frères musulmans, et notamment du parti de Recep Erdogan, le MSP semble vouloir réorienter sa filiation, en s’approchant ostensiblement du wahhabisme)) .

    39
    2
      Tarass Boulba
      26 novembre 2018 - 15 h 45 min

      صالح/ الجزائر@ Bravo et merci pour ces rappels et toutes ses précisions !

      5
      1
    LOUCIF
    26 novembre 2018 - 13 h 49 min

    Je suis un anti islamiste fondamentaliste notoire et un anti parti politique islamiste, mais je ne suis pas contre l’islam et les musulmans ! J’espère être clair ! Je serai éternellement pour la séparation de la politique et de la religion, vitam æternam ! Je suis farouchement contre ceux qui utilisent le Coran pour arriver ou se maintenir au pouvoir ! Je suis contre la rokia qui est une lâche tromperie envers les âmes faibles ! Je suis contre ceux qui utilisent les lasers pour écrire dans les nuages « allah ouakbar » et qui abusent et se jouent de l’ignorance des peuples au nom de Dieu ! Je suis contre ceux qui utilisent un soi-disant poil du prophète pour endormir le peuple et lui soutirer de l’argent ! Je suis farouchement contre ceux qui veulent substituer à la Constitution la loi Coranique ! Je suis farouchement contre ceux qui prétendre avoir eu une mission divine pour islamiser les autres par la force ou par intimidation ! Je suis farouchement contre ceux qui établissent des lois terrestres pour condamner des citoyens qui se convertissent à une religion autre que l’islam, qui refusent de croire aux textes révélés ou à un Dieu.

    En revanche, je ne vois pas pourquoi je sera contre un parti politique qui s’organise pour faire campagne contre la venue de Ben Salmane qui est un criminel, qui se prétend représentant des musulmans et des arabes alors qu’il s’allie et se met à genou devant Israël et les USA ! Par contre, je suis toujours désolé de constater que des algériens, que le pouvoir algérien continuent d’accepter des partis politiques qui se basent sur l’idéologie coranique, sur Dieu et le Prophète pour conquérir le pouvoir ! C’est çà qu’il faut combattre et non le fait qu’un parti politique se mobilise contre MBS ! Il faut aller au fond des choses et non pas passer son temps à pousser des cris d’orfraie !! Il faut attaquer le mal là où il est, le reste n’est que gesticulation.Voilà , j’ai tout dit et A +

    23
    3
      Anonyme
      26 novembre 2018 - 18 h 28 min

      On a affirmé à plusieurs reprises qu’on a rien contre les musulmans qui ne sont que pauvres victimes.On condamne l’islamisme, ceux qui le soutiennent et le promeuvent. De la même manière qu’on a rien contre les esclaves. On est contre l’esclavage, ceux qui le préconisent et le font avancer. La pratique de l’islam revient à perpétuer l’esclavage et à le pratiquer. L’esclavage asservit le corps, tandis que l’islamisme emprisonne l’esprit.

      3
      3
        Anonyme
        26 novembre 2018 - 20 h 05 min

        J’avais oublié que l’appellation post califat, de l’islam, c’est l’islamisme.

    Tinhinane-DZ
    26 novembre 2018 - 13 h 46 min

    Avez vous déjà entendu MOKRI s’indigner contre la guerre au YÉMEN… JAMAIS.
    Avez vous déjà entendu MOKRI s’indigner contre la guerre en SYRIE… JAMAIS.
    Avez vous déjà entendu MOKRI présenter ses excuses pour les morts de la decennie de braise… JAMAIS.

    Mais quand il s’agit d’une affaire qui touche son maitre ERDOGAN, le serviteur MOKRI s’agite comme la queue du Lézard..
    Chaque pays barbu a ses représentants en Algérie !!!

    54
    3
    DYHIA-DZ
    26 novembre 2018 - 13 h 32 min

    MOKRI doit s’indigner tout d’abord contre son gourou ERDOGAN l le bras droit des sionistes ( et l’OTAN)…et destructeur de la Syrie.
    La mort de ce journaliste ne nous regarde pas

    54
    10
    Kahina-DZ
    26 novembre 2018 - 13 h 28 min

    MOKRI l’adepte de l’axe Qatar-Erdogan veut à tout prix faire plonger l’Algérie dans cette affaire qui ne regarde que la Turquie et l’Arabie Saoudite.
    Laissez les moudjahidines en paix et arrêtez de les manipuler à chaque virage.

    54
    9
    Anonyme
    26 novembre 2018 - 12 h 52 min

    Tout ce qu’entreprennent les islamistes est louche,même quand ils lapident la stèle de Satan à la Mecque .

    38
    6
    lhadi
    26 novembre 2018 - 12 h 51 min

    C’est un chef d’Etat qui doit être reçu avec tous les honneurs dû à son rang.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])

    9
    27
      Lghoul
      26 novembre 2018 - 14 h 49 min

      @Lhadi – Quand personne ne veut le recevoir ailleurs, il décide de venir en Algerie ! N’est il pas étrange de recevoir un type tout taché de sang ? Peut il demander a visiter SES VRAIS AMIS, les USA ou n’importe quel pays d’europe ? Et pourtant, ce sont ces américains et ces européens qui se sont accaparés de tous ses milliards. Et si on retourne en arrière vers 1990, on verra combien de « cadeaux » et d’encouragements son pays nous a donné pendant que l’Algérie saignait a mort. Je pense honnetement que vous avez la mémoire courte ou en mettant votre email adresse, ils vous contacteront pour un poste. Alors Fakou.

      18
      4
        Ch'ha
        26 novembre 2018 - 15 h 38 min

        @Lghoul
        Vous êtes tombé dans le panneau meRdiatique occidental. Vous croyez que toutes ces soi-disant démocraties occidentalosionistes n’étaient pas au courant depuis le début du meurtre du frère musulman Khashoggi…TARTUFFERIE MONUMENTALE MONDIALE.
        Vous croyez que ces pays occidentaux rompent ou vont rompre leur relation géostratégique géopolitique économique avec l’Arabie Yahoudite, quelle naïveté.
        C’est juste une posture tous leurs contrats coalition au Yémen et cie sont maintenues.

        27
        6
    Vector
    26 novembre 2018 - 11 h 51 min

    La mobilisation anti-BenSalmane des Frères Musulmans est une bonne chose car ce sont tout les 2 des ennemis de l’Algérie !
    Pendant qu’un pro-hidjab se bagarre avec un pro-niqab, ils laissent les femmes normales vivre leurs vies !
    Ils n’ont qu’a s’entretuer !

    33
    3
    Anonyme
    26 novembre 2018 - 11 h 36 min

    CRIME ET CHATIMENT : ARRÊTEZ DE FAIRE DE MOKRI ET DES FRÈRES MUSULMANS EGYPTIENS LES LEADER DE LA DENONCIATION DE CETTE VISITE HONTEUSE EN ALGERIE … c’est le sentiment nationaliste algérien berbère , humaniste et libre qui est le principal moteur du refus des algériens à cette visite de ce prince criminel .. les frères musulmans ne sont contre la Monarchie saoudienne et ses princes despotiques que par rapport à sa rivalité avec Qatar, autre monarchie despotique .. les frères musulmans ont toujours soutenu cette monarchie qui maintenant les assassine et les met en Prison .. mais si MOKRI est contre le Crime et contre le Mal , on ne peut pas le lui reprocher .. c’est avant tout un algérien et un musulman qui dénonce l’injustice et un être humain et un croyant qui a son sens moral pour dénoncer le crime et les criminels .. cette affaire n’est pas politique mais humaine et humaniste … si le prince Ben Salmane n’avait pas commis ces crimes au Yemen et à Istambul , personne en Algérie n’aurait été contre son voyage diplomatique normal … Si les algériens acceptent ces crimes abominables d’un gosse de riche qui les commet et reste impuni , demain n’importe quel fils de richard et de milliardaire en Algérie peut tuer des gens sans être inquiété .. C’est pas une question de MOKRI , c’est une question de CRIME ET DE JUSTICE… réveillez -vous !!!!:

    23
    2
    Tin-Hinane
    26 novembre 2018 - 11 h 30 min

    Dommage que Djamila Bouhired se laisse embarquer dans cette affaire sans réel intérêt pour notre pays, dommage pour notre héroïne nationale elle qui a observé une telle discrétion jusque là, même à des moments où pourtant on aurait souhaité son intervention, mais nous sommes tous humains et exposés à l’erreur.

    23
    22
    Vous vous trompez pas de sujet
    26 novembre 2018 - 11 h 14 min

    Le sujet du problème ce n’est pas les moudjahidine et moudjahidinettes.
    Le sujet du problème c’est la venue en algérie du très grand criminel de milliers de civils qui est : Mohamed Ben Salmane sur laquelle nous devons absolument tous nous opposées de venir ternir l’image des lions guerriers algériens .

    27
    5
      Tin-Hinane
      26 novembre 2018 - 11 h 24 min

      @Vous vous trompez de sujet. Et vous vous vous trompez de vocabulaire, ce ne sont pas des « moudjahidinettes » comme vous dites malheureux. Ces femmes étaient des véritables combattantes. Djamila Bouhired est une héroïne mondialement reconnue capito!

      24
      8
        Avous vous trompez de sujet
        26 novembre 2018 - 12 h 00 min

        @ : Tin-Hinane
        26 novembre 2018 – 11 h 24 min
        moudjahidine : Sens 1: Pluriel du mot algérien moudjahid, personne ayant combattu pour l’indépendance de l’Algérie.

        Durant la guerre d’Algérie, le moudjahid est un membre de l’Armée de libération nationale ou du Front de libération nationale. Le terme s’est cependant répandu en Occident pendant la première guerre d’Afghanistan, opposant les Soviétiques aux partisans afghans. Il est aussi repris par l’Organisation des moudjahiddine du peuple iranien, un mouvement armé d’opposition au régime d’Iran.
        Les chouhadas et les moudjahidine ont sacrifie leurs vie en obéissent à Dieu. Chacun pour des causes différentes mais aussi valable dans les prescriptions de Dieu.

        2
        5
    Mazouzi
    26 novembre 2018 - 10 h 40 min

    J’aimerai juste qu’on m’informe quel est le pays au monde autre que le notre (ALGERIE) ou, tout le monde qu’il soit de droite, de gauche, islamiste, libéral, plèbe etc…qui, passe le clair de son temps à s’entredéchirer à s’insulter comme si tout ce monde venait de différents pays et non de la même contrée!
    Elevez un peu le niveau car on est devenu la risée du monde pour ne pas dire plus…
    A bon entendeur salut.

    22
    1
    Boukhalfa
    26 novembre 2018 - 10 h 11 min

    Nous avons notre religion, vous avez la votre.
    Critiquer c’est facile arrêtons de nous occuper des autres, monarchie, République bananieres balayons devant notre porte.
    Hadj wa Omra c’est un devoir de tout musulman, ne pas mélanger, aller au hidzaz (Saudia) ce n’est pas aller voir ces gens qui, s’il n »avait pas les deux lieux sacrés, personnes ne saurait , ou ils se trouvent dans la carte géographique.

    13
    15
      Anonyme
      26 novembre 2018 - 11 h 11 min

      Boukhalfa
      On a appris par cœur par nos parents et arrières grand parents que « El hadj » est un devoir pour ceux qui ont les moyens.
      El Omra n’est pas un devoir.

      17
      3
      Ayweel
      26 novembre 2018 - 12 h 23 min

      Le hadj n’est pas un devoir pour tous les musulmans mais juste pour ceux qui en ont les moyens. Tandis que la omra relève du tourisme religieux. Concernant ben slimane ou ben sholman et bien c’est une occasion pour les algériens de lui remettre la facture à payer pour l’appui apporté par sa famille, aux terroristes des années 90 et l’assassinat de 300 000 algériens. …..

      10
      3
    nectar
    26 novembre 2018 - 8 h 50 min

    Les clowns de la république se mettent à danser, pour faire croire aux incrédules qu’ils s’opposent à la visite d’un ….du Golfe. Quand le hadj arrive, ce sont les premiers à bénéficier d’un passeport gratuit, pour aller dans ce royaume de la perfidie, pour se laver de leurs crimes..Sans oublier ses grosses fortunes amassées sur le dos des martyrs, sans en avoir fait le minimum syndical pour les mériter..Dans le pays ou la honte est érigée en noblesse, il faut pas s’étonner du cri de ses hyènes…qui se disent Moudjahidines….

    14
    8
    en colere
    26 novembre 2018 - 8 h 33 min

    Avec ou sans Mokri, tout algérien doit rejoindre ces deux figures historiques dans leur opposition à la venue de cet abruti criminel , exploité à outrance par l’affairiste Trump et l’occupant expansionniste Netanyahu ,qui cherche une légitimité en terre des martyrs après son crime abject.il n y a aucune différence entre lui et Aussares et béjard et tous les tortionnaires et criminels français.

    24
    6
    Anonyme
    26 novembre 2018 - 8 h 19 min

    Ancien moudjahid,ancien condamné à mort ,ancien de rien du tout,islamistes c’est le même bizness. L’Algérie est foutu .

    15
    22
      en colere
      26 novembre 2018 - 8 h 48 min

      Que vous le veuillez ou non ce sont des anciens moudjahid l’un était adjoint du chef de la wilaya IV ,l’autre est une ancienne condamnée à mort et qui sont restés fidèles à leur engagement de novembre 54 pour la patrie et la démocratie.il n ont pas renié leurs principes et leurs convictions pour de bas intérêts comme le font ces nouveaux harkis prêts à vendre le pays en contre partie d’un petit privilège ou d’une prise en charge pour une Omra ou hadj touristiques.

      54
      4
    Fellag
    26 novembre 2018 - 7 h 43 min

    Quel Moudjahidines, ceux qui sont venues du Maroc voisin ou ceux qui sont nés après 1954, c’est vrai cela sont très nombreux. Et très actif, mais pour les vrais ils ne veulent rien savoir, ils ont accomplit leur devoir et ils attendent à rejoindre leurs compagnons de combat aux paradis nchallah

    21
    6
    On hypnotise que ceux qui le veulent
    26 novembre 2018 - 6 h 53 min

    Nous n’avons rien à f… des uns et des autres. Les vrais combattants sont morts pour la liberté et pas pour soutenir le régime. Du reste c’est le meme qui utilse les islamistes comme mercenaires. Il cée des vagues et contre vagues pour ensuite se faire passer pour l’alternative, entre-temps comme dans les filets des pecheurs quelques innocents tombent dans son jeu et lui font gagner des supplémentaires.
    C’est ainsi que le régime criminel passe son temps à créer des embuches. L’arabisation et l’islamisation ont été promus par le meme régime qui voulait soudoyer les monarchies du golfe. Ni vos faux combattants ni vos vrais islamistes ne peuvent laver vos crimes

    23
    9

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.