Le FFS satisfait de ses primaires pour les élections sénatoriales

sénatoriales
Le renouvellement de la composante du Sénat est prévue pour le 29 décembre. New Press

Par Hani Abdi – Le Front des forces socialistes (FFS) se dit satisfait du déroulement des élections primaires pour le choix des candidats du parti aux élections sénatoriales.

Le FFS assure que l’organisation des élections primaires s’inscrit dans l’engagement de la direction nationale de «restituer le parti à ses militants». L’instance présidentielle du parti s’était engagée, au lendemain du congrès extraordinaire du 20 avril 2018, à organiser des élections primaires pour le choix des candidats du parti aux élections sénatoriales du 29 décembre prochain.

Le plus vieux parti de l’opposition relève que «les élections primaires ont connu une forte mobilisation des élus, à travers l’ensemble des fédérations, et une dynamique à la hauteur de la décision prise par la direction nationale du parti». Ces primaires ont permis donc à la base militante de choisir ses candidats aux élections du Sénat.

A Tizi-Ouzou, c’est Menaoum Rabah, vice-président d’APW, qui a été élu par ses pairs. A Béjaïa, les élus ont choisi le Abdenour Derguini, vice-président d’APW pour être le candidat du FFS aux sénatoriales. A Alger, c’est l’élue APW, la camarade Aicha Boudiaf qui a été choisie. Le candidat du parti à Boumerdès est Belkacem Benameur, président de l’APC de Naciria. Le candidat de Bouira est Kaci Iddir, président de l’APC de M’chedallah. A Sétif, c’est Belkacem Allouache, président de l’APC d’Ait Tizi, qui a été choisi. Le parti participera également aux sénatoriales dans la wilaya d’Oum El Bouaghi, où il sera représenté par Samira Nouadri, élue à l’APC de Ksar Sbihi.

Depuis le congrès extraordinaire de l’instance présidentielle, le FFS a opéré plusieurs changements dans ses structures. Des changements qui traduisent donc l’engagement de la nouvelle instance présidentielle, coordonnée par Ali Laskri, à assainir le parti.

H. A.

Comment (3)

    Metek
    28 novembre 2018 - 18 h 56 min

    Roh a mi roh l’FFS yemouth
    désormais vous n’avez que 2 constantes inebranlables dans ce neo-ffs:
    1. Mise a l’ecart de tout les militants et militantes de la 1ere heure et mise en lumiere des militants du  » 19 mars » et de la 25ieme heure, transfuges repus du fln , rnd et autres houzaibetes
    2. jamais absent a l’emargement a la mangeoire du pouvoir et ses zerdas carnavalesques succesives, et dire que le copyright de cette expression de « mangeoire » est de qui vous savez ellah irehmou
    ki koun’na ki welina kh’sara a3likoum

    1
    1
    Anonyme
    28 novembre 2018 - 8 h 20 min

    satisfi oussi

    1
    1
    MELLO
    27 novembre 2018 - 19 h 35 min

    Au FFS , la vie politique est porteuse d’engagements et de sincérité . La transparence reste un credo sur lequel le parti sort grandi ; grandi par la valeur de ses militants, grandi par la valeur de ses élus et grandi par ce processus rassembleur . On remarque que les candidats ne sont pas nécessairement des présidents d’APW ou des présidents d APC. Ces primaires démontrent le caractère national de ce parti que certains veulent cloitrer dans une région. Certains diront , pourquoi la participation du FFS ?. La réponse est simple; tout comme les APC, les APW et l’APN , le Sénat reste une institution Étatique qui n’appartient à quiconque , encore moins à ce pouvoir. Ce n’est pas une propriété privée et le FFS , par sa participation , veut restituer ces institutions au PEUPLE.

    4
    3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.