L’ambassadeur britannique salue l’appel de l’Algérie à la réactivation de l’UMA

l'appel, Barry Lowen
L'appel maghrébin de l'Algérie suscite une adhésion unanime dans le monde. D. R.

L’ambassadeur du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et de l’Irlande du Nord en Algérie, Barry Lowen, a exprimé mercredi son intérêt pour l’appel de l’Algérie à la réactivation de l’Union du Maghreb arabe (UMA), soulignant son utilité pour l’intégration économique de la région.

«Je suis intéressé par l’appel de l’Algérie pour la réactivation de l’Union du Maghreb arabe. Une plus grande intégration économique du Maghreb profiterait à tous les Etats membres», a tweeté sur son compte l’ambassadeur britannique à Alger. Allant dans le même sens, l’ambassadeur d’Espagne en Algérie, Fernando Moran Calvo-Soleto, avait lui aussi indiqué, auparavant, mercredi, que son pays saluait l’initiative de l’Algérie pour la tenue d’une réunion du Conseil des ministres des Affaires étrangères de l’UMA, soulignant son utilité pour l’intégration dans la région. «Le ministre espagnol des Affaires étrangères a félicité mardi l’initiative algérienne, considérant l’intégration maghrébine comme une priorité», a déclaré Moran Calvo-Soleto.

L’Algérie avait saisi officiellement jeudi dernier le Secrétaire général de l’UMA pour l’appeler à organiser, dans les délais les plus rapprochés, une réunion du Conseil des ministres des Affaires étrangères de l’UMA, une initiative qui «s’inscrit en droite ligne de la conviction intime et maintes fois exprimée par l’Algérie de la nécessité de la relance de l’édification de l’ensemble maghrébin et de la réactivation de ses instances», avait indiqué un communiqué du ministère des Affaires étrangères. Plusieurs pays et organisations avaient également salué l’appel de l’Algérie à la tenue d’une telle réunion, la qualifiant d’opportunité pour «la relance de la construction maghrébine».

R. N.

Comment (13)

    Anonyme
    29 novembre 2018 - 20 h 15 min

    Maintenant que son pays va sortir de l’Union Européenne , ilai va demander à participer à la réunion et en profitera pour hisser le drapeau de la Gay Prise comme il l’a fait dernièrement à Alger

    3
    3
    Lhadi
    29 novembre 2018 - 12 h 12 min

    Washington vient d’exprimer, par la voix de son sous-secrétaire d’Etat chargé des Affaires politiques, David Hale, son soutien à l’offre royale de dialogue avec le voisin de l’Est à travers la mise en place de mécanismes politiques destinés à résoudre les conflits bilatéraux, ?!

    Kassaman
    29 novembre 2018 - 10 h 21 min

    D’emblée il y a un problème avec l’appellation de cet hypothétique futur ensemble.
    « Union du Maghreb Arabe »:
    Union: D’accord pourquoi pas quand les voisins auront repris leur destin en main et cesseront leur inféodation à l’empire.
    Maghreb: Je dis non! nous sommes au nord de l’Afrique, au Sud de la méditerranée mais pas au couchant du machrek!
    Arabe: Nous sommes certes arabophone entre autre, mais notre culture et nos gènes certainement pas!!

    13
    1
    anonyme
    29 novembre 2018 - 8 h 03 min

    Au monde entier : le « Maghreb » n’est pas arabe. L’union de ses populations, si elle doit se faire un jour, se fera sous l’égide d’une Tamazgha. Mais comme les Berbères sont encore tribaux, rien ne changera d’ici la fin des temps. Surtout pas en faveur des Arabes !

    11
    2
      Birkhadem
      29 novembre 2018 - 15 h 54 min

      votre complexe infériorité est si grand
      cette région est marqué Arabe à vie historiquement et culturellement parlons
      Votre haine n’y changera rien

      3
      6
    anonyme
    29 novembre 2018 - 7 h 59 min

    Le mot intégration est très à la mode dans toutes les officines onusiennes. J’en sais quelque chose pour avoir longtemps traduit pour l’OCDE. L’intégration permettra de réunir pour mieux contrôler !

    His God Eole
    29 novembre 2018 - 3 h 58 min

    Faut le comprendre ce dibloumate, il félicite les disciples d’Eole, Le Dieu du vent ! Les activations du néant par les Alger_Rien c’est de l’harmonie, l’employé de Sa Majesté est un mélomane !

    7
    5
    Le Berbère
    29 novembre 2018 - 1 h 06 min

    Je dis à ce haut fonctionnaire de sa majesté la reine..Tozz et Retozz ! ..D’un côté l’Angleterre quitte l’union européenne et de l’autre côté l’ambassadeur de la Grande Bretagne vient nous chanté les bienfaits de l’uma..Les prochains candidats à la présidentiel doivent absolument intégré un projet de loi comme promesse électorale pour faire sortir notre pays de La ligue arabe, et l’union de Maghreb arabe .

    19
    Blakel
    29 novembre 2018 - 1 h 03 min

    On ne veut pas de votre UMA (Union du Maghreb Arabisé). On sait très bien que le but, c’est de créer un plus gros marché, plus facile à pénétrer pour vos entreprises et vos banques. Moins de droits de douanes et des normes communes, pour que vous puissiez plus facilement nous inonder de vos biens et services. L’Algérie n’est pas prête pour cela. Lorsque l’on sortira d’une économie qui se limite à exporter des hydrocarbures, lorsqu’on aura développé une industrie compétitive et diversifiée, lorsque l’on possédera des sociétés productrices de biens ou services, capables d’affronter la concurrence internationale, là on pourra commencer à discuter. Pour l’instant l’UMA risque de livrer l’Algérie à la féroce concurrence internationale. Sans parler de la prise en charge de la misère de nos voisins de l’Est et de l’Ouest qui pèsera sur nos finances.

    14
    1
    Pfffff
    28 novembre 2018 - 23 h 42 min

    Cause toujours tu nous intéresse.
    Si je crois à celle là tu peux encore m’en dire une autre.
    Ba ba ba ba ba Ba ba

    Anonyme
    28 novembre 2018 - 23 h 05 min

    Sonde lancée pour jauger les réactions des uns et des autres ? Ou feuille de route pour laquelle ils ont été instruit quant à une éventuelle lune de miel frontalière avec notre voisin de l’Ouest ? Ces sorties, loin d’être impromptues ou anodines, sont ornées d’un plan qui préconise de mettre de côté le fossile sahraoui. Ce peuple en camping forcé depuis presque un demi-siècle dans la Hmada de Tifariti et dans les tentes scorpionnées du HCR à Tindouf, et de s’atteler à édifier la « chère » union maghrébine. Communauté d’histoire, de géographie, de coutumes, de sang, d’intérêts, d’avenir, de prospérité, et tutti quanti. Polyphonie qui date de la lampe à huile. Union, dit- on, dont l’esprit a été bloqué par la fermeture des frontières entre les 2 pays. reconstitution l’ensemble maghrébin . Et on a tout de suite sur la gueule l’envoutante beauté du royaume chérifien et ses plaines de pavot. Mais Sir Barry Lowen, on ne peut faire le Maghreb des maux avec des mots qui font mal, même si c’est avec des parenthèses sans parentèles. Et si ça ne dépendait pas uniquement de nous ? Allez-vous nous laisser édifier un ensemble qui vous fera front ? Pas si sûr messieurs les civilisés. Le Maghreb, puzzle toujours dispersé, et arrosé d’inventions verbales, d’intertextualité et de discours sans lendemain, n’est pas seulement obstrué par les siens mais aussi et surtout par nos amis occidentaux qui nous ne veulent que du bien. Le Maghreb du 3éme millénaire ne sera pas politique. Ou ne sera jamais !

    4
    1

    […] L’ambassadeur britannique salue l’appel de l’Algérie à la réa… est apparu en premier sur Algérie […]

    Chelieth
    28 novembre 2018 - 21 h 01 min

    Venant de quelqu’un dont le pays a quitte l’europe. Fais ce que je dis, pas ce que je fais. Il devrait aussi s’eduquer sur le terme « UMA » qui nous irrite tant avant de nous presenter ses felicitations.

    22
    2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.