Contribution de Bachir Medjahed – Veut-on faire de l’Algérie un second Nigeria ?

soldats terroristes
Des soldats nigérians sur le lieu d'un attentat commis par Boko Haram. D. R.

Par Bachir Medjahed – Al-Qaïda et Boko Haram représentent l’échec arabe et africain à «éradiquer» ou même à lutter contre ces organisations terroristes. Daech représente ce qu’il y a pire dans les échecs arabe, musulman, africain et européen en la matière.

D’abord, tout le monde est menacé, y compris ceux qui en sont à l’origine et qui ont fini par en perdre le contrôle. Mais peut-il y avoir des menaces sans l’existence de vulnérabilités dont on ne parle même plus ?

Il ne peut y avoir création de mouvements terroristes sans créateurs. Il ne peut y avoir de capacités terroristes à se mettre en mouvements opérationnels sans instructeurs étatiques. Il ne peut y avoir identification des cibles sans commanditaires et sans informateurs. Il ne peut y avoir de montée en puissance sans disposer de territoires d’entraînement, de formation, et ces territoires sont occupés suite à une insurrection qui met quelques espaces hors contrôle du gouvernement ciblé. La capacité de nuisance est proportionnelle à la puissance des Etats créateurs et à leur protection.

Pourquoi les Etats ciblés sont-ils vulnérables ? Précisons d’abord que les Etats ciblés sont musulmans. Ils peuvent constituer des enjeux économiques ou géopolitiques. Pour pouvoir arriver à déstabiliser ces pays ciblés, il faudrait que ceux-là disposent de communautés différentes, de minorités dont il faudrait ethniciser les clivages, de confessions différentes, de sociétés aux équilibres précaires.

On ne parle pas trop des vulnérabilités des Etats africains, de l’inefficacité de chacun des pays pris isolément et de leur impossibilité à coopérer tous ensemble en préservant leur autonomie stratégique. Même si de plus en plus l’Afrique s’organise et crée ses propres institutions supranationales, les pays africains peuvent-ils renoncer à leur inféodation à des puissances étrangères pour accorder la priorité aux ensembles régionaux africains auxquels chacun d’eux est arrimé géographiquement ?

Boko Haram recentre le Nigeria vers l‘intérieur de ses frontières. Ce pays est pourtant invité à faire la guerre loin de ses frontières à la tête d’une force coalisée, celle qui regroupe les forces de la Cédéao pour le mettre en position dominante. Mais voilà que le feu est chez lui et qu’il aura à en tenir compte. Qu’en sera-t-il maintenant que vont être réévaluées les forces africaines régulières et leurs capacités à ne pas céder devant le terrorisme ? On ne parle pas encore de victoire.

L’Union africaine a trop joué sur des déclarations à effet d’annonce, ne pouvant pas prévoir que la crédibilité de ses propos allait de sitôt être remise en cause. Le feu est à la maison. En sortir pour aller combattre chez le voisin – encore faudrait il y croiser l’ennemi –, c’est déserter des troupes qui protègent le territoire du Nigeria. Un non-sens. Ce n’est pas le Nigeria qui est une puissance régionale ; c’est la France et celle-ci est même la première puissance en Afrique. Elle l’est quand les Américains la laissent faire, dans le cadre du partage des intérêts.

Encore que la France voudrait d’abord qu’au sol, la guerre soit menée par des indigènes locaux alliés à des mercenaires.

Veut-on faire de l’Algérie un second Nigeria ? Il y en a qui voudraient nous convaincre que le monde a changé et que l’Algérie devrait adapter sa doctrine de défense pour combattre une menace loin de nos frontières. Peut-être bien que notre réflexion est congelée, mais il faudrait bien admettre que notre armée n’a pas vocation à faire la guerre hors de ses frontières et que sa mission principale est de défendre le territoire et ses frontières et qu’il s’agit là d’une décision sage.

Une force africaine de réaction rapide ? Personne n’y croit sérieusement. Ella a été un projet. Les pays africains au moins y ont pensé. Pas les pays arabes.

Faudrait-il s’attendre à ce que l’Afrique puisse réellement disposer d’une véritable autonomie et surtout donner un cachet africain à toute solution à apporter à une crise africaine ? Cela fait plus d’une dizaine d’années que l’Union africaine a décidé de créer une force interafricaine dite en attente. On n’attend toujours à ce jour.

Et la voilà qui abandonne le projet de constitution d’une force interafricaine pour décider, cette fois-ci, de faire comme l’Europe, c’est-à-dire se construire une force de réaction rapide. L’Europe n’arrive pas encore à achever ce projet. De plus, elle compte sur la logistique de l’Otan.

Une force africaine chargée de fournir une réponse immédiate à une crise ? Une force pour réagir ou pour agir? Les pays arabes sont en retard dans ce type de réflexion par rapport aux pays africains. On ne peut même pas imaginer une coopération militaire active.

B. M.

Comment (16)

    Anonyme
    30 novembre 2018 - 12 h 44 min

    La mafia à la tête de l Algérie a désolidariser tt la société et joue consciemment ou inconsciamment pour le camp des ennemis .les Algériens n’ont pas encore compris que le système et contre eux et si il y a desordre ca les arranvent pour quitter le bateau Algérie sans donner dexplications

    1
    1
    karimdz
    29 novembre 2018 - 22 h 05 min

    Al quaida, daech, le chaos au moyen orient, au sahel… tout cela a été planifié il y a des dizaines d années, il ne faut pas se leurrer. Trois pays occidentaux, qui sont de véritables états terroristes, amérique france et angleterre n’ont jamais vraiment abandonné les anciens territoires occupés.

    Ils continuent à piller les richesses de ces pays, font et défont les régimes, créent l’instabilité… et règnent en maître en Afrique notamment.

    L Algérie devrait elle intervenir pour lutter contre ses groupuscules terroristes à l étranger. C’est justement ce que cherchent nos ennemis, pour l’éloigner de nos frontières, l entrainer dans un cercle vicieux qui nous occasionnerait de nombreuses pertes, et des dépenses faramineuses. Ces trois états terroristes détruisent, font régner le chaos, pille les richesses, et l Algérie devrait réparer les pots cassés, pas question !

    L ANP doit veiller à la sécurité du pays, des frontières, si des éléments terroristes s enfuient rien ne nous empechent de les bombarder au dela de nos frontières, sans avoir à planifier d interventions en profondeurs. L actualité internationale le démontre tres bien, après avoir envahi des pays, les forces d occupation occidentales s enlisent, et c est à ce moment, qu elles subissent plus de pertes, sans compter le cout financier exorbitant.

    5
    3
    Kahina-FZ
    29 novembre 2018 - 18 h 40 min

    Tous ces groupes terroristes ont été créés pour provoquer de l’instabilité, Ainsi les multinationales puissent piller en paix les richesses de l’Afrique.
    Pendant qu’ une guerre civile faisait ravage dans l’ex Zair, les multinationales creusaient pour piller l’Or et le diamant.

    5
    3
    Ch'ha
    29 novembre 2018 - 14 h 11 min

    S’allier avec qui et pourquoi se suicider !
    Le terrorisme sioniste FIS GIA (FRANCE) DAECH AL QAÏDA (USA) Frères musulmans (MI5 UK) …Front Al Nosra …Boko Haram et toute la clique est une RÉALITÉ INTERNATIONALE. Terrorisme islamique = mythologie.
    Tous ces pays africains où le terrorisme fait rage sont proches de l’entité sioniste de la France …
    Hamdoullah le pays ne fait pas partie du G5Sahel. Quant à l’OTAN arabe sous commandement sioniste si elle voit le jour.
    @Abou Tamtam et @ Anonyme 8h12 ok.

    3
    5
    Anonymeplus
    29 novembre 2018 - 13 h 33 min

    Les africains n’ont que ce qu’ils méritent, des dictateurs dans l’écrasante majorité des 55 pays composant le continent.
    Des sergents et des caporaux dont le lamentable cursus se limite aux maniement des quelques armes primitives, se retrouvent du jour au lendemain propulsés président d’un pays riche en matières premières mais très très pauvre intellectuellement parlant avec un taux d’alphabétisation de la population très très faible.
    Ces données sont du pain béni pour l’occident qui use de sa domination technologique, industrielle, intellectuelle pour écraser encore plus cette Afrique avec bien entendu la bénédiction de tous les caporaux et sergents qui l’a représente.
    Ainsi, le continent des matières premières s’est retrouvé être le continent de la pauvreté et de la famine hier. Sont venus se greffer à ses tares, l’instabilité politique et sécuritaire aujourd’hui.
    Entre hier et aujourd’hui, le modus operandi a changé mais le commanditaire reste le même, un occident encore plus gras, plus méprisant, et une Afrique dont les dirigeants sont les premiers ennemis de leurs peuples.
    Pas étonnant qu’aujourd’hui, toutes les organisations terroristes de la planète ont pignon sur rue dans cette Afrique maudite parce que meurtrie.
    « Un peuple de moutons finit par engendrer des gouvernements de loups. »

    7
    2
    Un point si tout
    29 novembre 2018 - 11 h 01 min

    Pour la faire courte.
    Les occidentaux sont la pour spoliés les richesses des pays africains.
    Et ceux qui les empêche de pillés leurs pays ils lâchent leurs terroristes Boko haram et autres appellations.

    18
    4
    co5
    29 novembre 2018 - 10 h 40 min

     » Veut-on faire de l’Algérie un second Nigeria ? » c’est prendre les algériens pour des …après les années de ….

    12
    5
    Hou-hou
    29 novembre 2018 - 10 h 38 min

    L’Algerie elle sera pire que le Negiria et le Venezuela, une nation dirigée par des truands hors la loi, coulerait un jour ou l’autre, pour avoir le cœur net la réhabilitation des traîtres on leurs donnant des postes à responsabilité,et une Assemblée foutoire

    22
    10
    Anonyme
    29 novembre 2018 - 10 h 15 min

    Mr arreter votre hysterie …personne ne demanda à l Algérie de changer quoique ce soit. Vous créez les problèmes et vous voulez les résoudre à votre manière. Votre papier ne donne aucune idée de qui à demander de changer ceci ou cela… je ne sais pas ou voulez vous arriver avec ces quelque phrases…arrêter ce style de journalisme médiocre…ayez la descente de nommer les sujets en question ainsi que vos références…je ne sais plus quoi prendre au sérieux car tout est fake news au sensé propre du mot. Salam

    15
    7
    en colére
    29 novembre 2018 - 10 h 06 min

    les pays africains ont besoin de dirigeants politiques patriotes et démocrates qui serviront leurs pays et leurs peuples au lieu de s’en servir et qui ne s’accrocheront pas au pouvoir jusqu’à leur dernier souffle.quant aux pays arabes, au moins que leurs dirigeants arrêtent de monter les coups bas les uns aux autres et à utiliser leurs potentiel humain et matériel dans l’auto destruction au service de leurs ennemis communs .mais je crois que c’est dans leurs gènes et c’est plus fort qu’eux.nous avons eu l’exemple de hassen2 contre notre pays,de kadhafi contre la Tunisie,de Saddam contre l’ Iran puis le Koweït et actuellement celui de l’Arabie saoudite ,les émirats et le Qatar contre la Libye,la Syrie et le Yémen.

    10
    5
    en colere
    29 novembre 2018 - 9 h 54 min

    les pays africains ont besoin de dirigeants politiques patriotes et démocrates qui serviront leurs pays et leurs peuples au lieu de s’en servir et qui ne s’accrocheront pas au pouvoir jusqu’à leur dernier souffle.quant aux pays arabes, au moins que leurs dirigeants arrêtent de monter les coups bas les uns aux autres et à utiliser leurs potentiel humain et matériel dans l’auto destruction au service de leurs ennemis communs .mais je crois que c’est dans leurs gènes et c’est plus fort qu’eux.nous avons eu l’exemple de hassen2 contre notre pays,de kadhafi contre la Tunisie,de saddam contre l’ iran puis le Koweït et actuellement celui de l’Arabie saoudite ,les émirats et le Qatar contre la Libye,la Syrie et le Yémen.

    7
    3
    anonyme
    29 novembre 2018 - 8 h 12 min

    M. Medjahed, ..
    1) DAECH a été créé par l’axe atlanto-sioniste, avec l’appui des monarchies du Golfe, de la Turquie, de l’Egypte et de la Jordanie afin qu’il créé un vaste « sunnistan » capable de contrôler pour eux la Syrie et l’Irak.
    2) Boko Haram a été créé par les mêmes et aucun Etat ne cherche à l’éradiquer, car il sert des intérêts supérieurs à ceux des populations qu’il terrorise.
    3) Le « terrorisme islamique » est une stratégie de guerre contre l’islam d’Allah et les populations musulmanes qui croient en Sa parole. Y participent tous ceux qui y ont intérêt, y compris des « musulmans ».
    Point final.

    24
    9
      Anonyme
      29 novembre 2018 - 22 h 49 min

      ça fait plaisir de voir qu’il y a des compatriotes qui ont compris tout le jeu des évangélistes sionistes francs-maçons….nous ne sommes pas dupes/nazes..!
      Merci Anonyme, c’est un excellent commentaire!

    Abou tamtam
    29 novembre 2018 - 7 h 55 min

    Nous n’avons pas à nous allier avec qui que ce soit. Qu’ils s’allient entre eux s’ils le veulent et peuvent si « on » les laisse faire bien sûr, nous, nous avons nos BRAVES DJOUNOUDS qui s’occuperont du premier qui osera mettre les pieds sur le sol ALGERIEN.

    15
    5
    Anonyme
    29 novembre 2018 - 7 h 29 min

    « Pourquoi les Etats ciblés sont-ils vulnérables ? Précisons d’abord que les Etats ciblés sont musulmans. » Oui parce que l’islam est le terreau de l’islamisme et l’islamisme est le terreau du terrorisme.C’est aussi simple que bonjour la nuit.Toutes les causes et les justifications que vous citez ne sont que bavardage inutile .

    18
    9
      anonyme
      29 novembre 2018 - 9 h 54 min

      La guerre et la colonisation trouvent racine dans l’Ancien testament (Deutéronome) :
      « Va prendre possession des nations plus grandes et plus puissantes que toi … l’Eternel ton Dieu ira lui même devant toi… tel un feu dévorant il les détruira, et il les terrassera devant toi; alors tu les chasseras, et les détruira promptement, comme l’Eternel te l’a dit… car si tu observes avec zèle tout ces commandements que je t’ordonne… alors l’Eternel chassera devant toi toutes ces nations , et tu possèderas
      des nations plus grandes et plus puissantes que toi-même… même les côtes de la mer occidentale seront tiennes. Aucun homme ne sera capable de se tenir devant toi : car l’Eternel ton Dieu répandra la crainte et la terreur de toi sur toute terre que tu fouleras … »
      Jusqu’à preuve du contraire, l’Ancien Testament est la Bible hébraïque. RIEN à VOIR avec le Coran …

      5
      1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.