Interview – Le colonel Jacques Baud : «La France alimente l’extrémisme»

France Baud
Jacques Baud. D. R.

Pour l’ancien officier des Services de renseignements suisses (SRS) Jacques Baud, «même si le terroriste [de Strasbourg] n’était pas tué, il n’y aurait probablement pas de filières à remonter». Le spécialiste du renseignement et du terrorisme estime que «la France s’est engagée militairement au Proche-Orient pour soutenir les Américains, alors qu’elle n’avait strictement rien à y faire».

Algeriepatriotique : Une fusillade terroriste a éclaté à Strasbourg faisant 4 morts et plusieurs blessés. Quelle est votre réaction ?

Jacques Baud : Tout d’abord, il faut se rappeler que la France est en guerre en Irak, en Syrie et dans le Sahel, et que tant que ce sera le cas, certains individus – à tort ou à raison – se sentiront concernés et poussés à agir contre la France. Comme l’ont dit à maintes reprises les terroristes, leur but est de pousser la population française à demander à son gouvernement le retrait de ses troupes des divers théâtres d’opération, en particulier au Proche-Orient.

Certains observateurs ont tout de suite pointé du doigt l’Etat français, l’accusant d’avoir fomenté cet attentat pour étouffer le mouvement des Gilets jaunes. A qui profite l’attentat, selon vous ?

Non, je pense qu’il s’agit tout simplement d’une coïncidence de calendrier. Pour le gouvernement, le risque et le coût politique d’une telle machination seraient considérablement plus élevés que les dégâts causés par la révolte des Gilets jaunes, qui est d’ailleurs en train de se calmer.

Comment expliquez-vous que les policiers aient abattu le terroriste bien qu’il ait été seul et blessé contre une armada de membres du GIGN et du GIPN ? Ne pouvaient-ils pas l’arrêter vivant ?

Pour répondre avec certitude à cette question, il faudrait connaître avec précision les circonstances de cette «liquidation». Dans de nombreux cas, le terroriste a tout fait pour être abattu par les forces de l’ordre, par exemple en portant des répliques d’armes en plastique (Nice, juillet 2016) ou une ceinture explosive factice (Paris, janvier 2016). Ceci étant dit, le concept qui avait déjà été théorisé au début des années 2000 et qui est mis en œuvre par l’Etat Islamique est de basé sur l’action des cellules extrêmement petites ou même des individus isolés qui prennent leur décision de manière individuelle. De cette façon, les terroristes passent littéralement au-dessous des radars et il est virtuellement impossible pour les services de renseignement de remonter des filières ou d’anticiper des attentats. En effet, les terroristes ont constaté que plus une organisation armée est élaborée et structurée, plus son empreinte est importante et plus elle est détectable. Donc, même si le terroriste n’était pas tué, il n’y aurait probablement pas de filières à remonter.

Les Français s’inquiètent de la montée de l’extrémisme en France qui n’a pas pu être jugulée par les différents gouvernements. A quoi cet échec est-il dû, selon vous ?

Le problème est que la France alimente l’extrémisme qu’elle combat. Elle s’est engagée militairement au Proche-Orient pour soutenir les Américains, alors qu’elle n’avait strictement rien à y faire et qu’elle s’en était prudemment tenue à l’écart depuis 2003. Il faut aussi comprendre que pour une grande partie de la population française, d’origine immigrée, même si dans sa très grande majorité elle ne soutient pas le terrorisme, sa sensibilité la porte à une compassion pour les populations qui sont victimes d’injustice et des guerres menées à l’étranger. Sans approuver le terrorisme – qui n’est qu’une méthode, rappelons-le –, on peut en comprendre et en approuver les raisons.

Or, le gouvernement français agit comme si ces sensibilités n’existaient pas : il n’y a, par exemple, aucun effort de communication vers la population d’origine immigrée pour expliquer sa politique étrangère. Mohammed Merah avait été indigné par la manière dont Israël avaient frappé la population de Gaza en mars 2012 et par le soutien que leur avait apporté le gouvernement Hollande, sans aucune réserve en faveur des Palestiniens.

Bien que le terrorisme frappe en France et en Europe en général, certains continuent de semer le doute sur les auteurs des massacres en Algérie dans les années 1990. Que vise cette désinformation qui dédouane les groupes islamistes armés ainsi innocentés par les zélateurs du «qui tue qui ?»

Je pense qu’il faut clairement distinguer les choses. Durant les années 1990, l’Algérie a dû faire face à un conflit de type insurrectionnel, qui utilisait la méthode du terrorisme. Je ne veux pas entrer ici dans une discussion sur la manière dont il convenait (ou non) de traiter le problème. Le fait est qu’en France et en Europe aujourd’hui, on est dans une situation totalement différente : il n’y a pas d’insurrection. Les terroristes sont en quelque sorte des «armes à longue portée» pour tenter d’infléchir la participation des pays occidentaux aux conflits du Proche-Orient.

Pensez-vous que cet attentat finira par achever le mouvement des Gilets jaunes qui a déjà perdu des adhérents et un soutien important du peuple français suite à la focalisation des médias sur les émeutes et scènes de pillage lors des manifestations ?

Non, je pense qu’il faut très clairement dissocier ces deux phénomènes. Les Gilets jaunes sont le résultat de politiques sociales et budgétaires mal gérées depuis des années, alors que le terrorisme est strictement lié à la stratégie française en Afrique du Nord et surtout au Proche-Orient. Il ne faut pas oublier que la société française a une grande tradition de violence et elle y puise même son histoire républicaine et la glorifie dans son hymne national.

Très peu de pays ont connu des épisodes comme «mai 68» ou l’embrasement des banlieues en 2005. En fait, les Français ne se préoccupent pas vraiment de leur politique au-delà des élections : le système politique ne le permet pas vraiment. Comme en 2005, avec le refus populaire de la Constitution européenne lors d’un référendum, mais que le gouvernement a royalement ignoré. En fait, le peuple descend dans la rue uniquement lorsque la coupe déborde. C’est exactement ce que l’on observe avec les Gilets jaunes.

Le quinquennat du président français se transforme en un cauchemar pour lui et pour les Français. Et la révolte risque de durer encore longtemps. Macron sera-t-il poussé à la démission, selon vous ?

Disons qu’à ce stade, je pense que personne – même parmi les Gilets jaunes – ne souhaite vraiment une révolution. D’ailleurs, les fêtes de fin d’année aidant, on constate un essoufflement du mouvement. Il faudra voir en janvier si la volonté des Gilets jaunes reste intacte. Toutefois, il faudra certainement à un certain moment arriver à négocier, car le gouvernement français ne peut pas distribuer plus qu’il n’a et ses limites commencent à être atteintes. Une démission de Macron serait une issue de dernier recours, mais ne changerait rien à la nature et à l’ampleur du problème. La solution réside très clairement dans un assainissement des finances publiques et des politiques sociales plus réalistes.

Propos recueillis par Mohamed El-Ghazi

Comment (23)

    scarface
    18 décembre 2018 - 18 h 21 min

    Ces attentats en France, n’ont qu’un seul OBJECTIF. Ils sont réalisés dans le but de faire naitre une guerre civile en France. Les français musulmans d’origine maghrébine sont prévenus.Les partis d’extreme droite européens sont tous chapeautés par Israel et ont pour ligne idéologique le National Sionisme ( NAZI ), ou israelo compatible.

    ****CAPTAIN ALGÉRIA****
    18 décembre 2018 - 6 h 01 min

    Il n’y a que deux hypothèses : FALSE FLAG ou attentats-fusillades ( sous fausse banières avec faut témoins ) ! A qui profite le crime !

    bibi funk
    18 décembre 2018 - 2 h 44 min

    il dit n’importe quoi les Francs Mâcon le Mossad un vrai bordel la France enlever moi tout ça tout ira mieux je vie en France depuis des années une haine contre l’Algérie des jaloux car l’Algérien a dû niff voilà le vrai. probleme

    2
    1
    ayweel
    18 décembre 2018 - 0 h 35 min

    Mais Monsieur le colonel tu viens juste de le découvrir, les algériens le savent depuis belle lurette..sauf que tu as oublié de citer les pays qui finançaient en l’occurrence l’Arabie saoudite et le Qatar……………..

    1
    1
    Anonyme
    17 décembre 2018 - 23 h 47 min

    Cet ancien officier des Services de renseignements suisses dit les vérités à moitié ou même pas! Normal, puisqu’il n’aura pas le courage de dire que le terrorisme a été fomenté par les différents services de renseignements!
    Effectivement Michel Collon est plus courageux puisqu’il pointe du doigt les vrais commanditaires.

    Kenza
    17 décembre 2018 - 22 h 06 min

    « Certains observateurs ont tout de suite pointé du doigt l’Etat français, l’accusant d’avoir fomenté cet attentat pour étouffer le mouvement des Gilets jaunes. A qui profite l’attentat, selon vous ? »

    Bien sûr, ce n’est pas l’état qui a fomenté cet attentat directement, mais ceux qui dirigent l’état! Or, tout le monde sait qui dirige l’état français, puisque ce sont eux, comme il l’ont fait pour Sarkosy, Hollande et Macron, qui choisissent quel prédident va diriger cet état.
    Quant à savoir à qui profite l’attentat, il profite à tous ceux qui sont venus au secours de celui que les Rothschild ont choisi pour diriger l’état français. Paniqués de voir celui qu’ils ont mis sur le trône être bousculé par ces goys en gilet jaune, la communauté des intouchables (les BHL, Meyer, Aziza, Zemmour…aidés par BFM WC), a fait en sorte que cette révolte cesse au plus vite et que les gueux rentre chez-eux!
    Quand on sait que même Israël a critiqué le mouvement des GJ qu’elle accuse d’antisémites, on a tout compris!

    1
    1
    L
    17 décembre 2018 - 20 h 16 min

    Il ne va pas nuire à son pays, il répond comme un robot, tout ce que dit BFMTV,

    5
    2
    Propos Courageux
    17 décembre 2018 - 18 h 41 min

    Waouh, importants propos courageux de cet ancien officier des Services de renseignements suisses (SRS) Jacques Baud. C’est bien qu’il soit intervenu et donner son avis lui-même car ça a plus de poids ! Merci à Mohamed El-Ghazi d’avoir recueilli ses propos.

    Beaucoup de nos fidèles internautes avertis, lecteurs de Algérie Patriotique, disent à peu près la même chose si on fait une sérieuse synthèse de certaines interventions précises sur des sujets pareils ! En tout cas merci à ce Jacques Baud que je viens de découvrir ! Quel courage !

    Çà va dans le même sens qu’un certain Michel Collon, journaliste et essayiste belge, qui lui aussi a un très grand courage de ces idées et ne cesse d’éclairer nos lanternes mais hélas comme d’habitude, il n’a pas droit d’intervenir sur les médias français (lobby sioniste oblige) du fait qu’il parle souvent de la politique insensée des Etats-Unis et de la France qui s’engagent dans des opérations militaires à l’Etranger d’une manière aveugle et dévastatrice comme de l’injustice faite aux Palestiniens ! Michel Collon parle aussi de la politique injuste de l’Union Européenne et aussi de son infâme Constitution (comme un de ses article portant sur « la concurrence libre et non faussée » dont les lecteurs avertis connaissent la signification sous-jacente). Michel Collon critique ausi cette Constitution car elle a été imposée aux nations de cette zone géographie par la force et elle est faite pour l’ultra libéralisme financier instauré par les américains dans le cadre de la mondialisation. Je pense que les lecteurs avertis de Algérie Patriotique le connaissent bien lui aussi ! Macron joue un rôle important dans cette stratégie de domination et d’exploitations des pays fragiles et même des couches sociales vulnérables de son propre pays !

    PS : j’en profite pour dire à @Mohamed – 18 h 00 min qu’il n’a rien compris ni à la politique, ni à la géopolitique, ni au schmilblick, ni à ammi ali, ce n’est pas de sa faute, il faut lui pardonné !

    9
    12
      amazigh
      17 décembre 2018 - 19 h 59 min

      non ca va pas de le sens de michel colon qui lui dit que c est la france qui est derriere les attentats c différent

      14
      1
    Mohamed
    17 décembre 2018 - 18 h 00 min

    Qu’est ce qu’il peut raconter comme conneries cet officier,juste une:
    – Hollande n’était pas président en mars 2012, c’était Sarkozy.

    Il couvre ses potes de la dgsi mossad,ce type est en mission commandée,ne tombez pas dans le panneau.

    8
    8
    Monsieur X
    17 décembre 2018 - 17 h 34 min

    Un petit rappel pour ceux ou celles qui ont oublié.
    Les terroristes AIN AMENA ont-ils été faits prisonniers par les forces algériennes ?
    Donc il me semble que chacun doit balayer devant sa porte !

    4
    18
      Anonyme
      18 décembre 2018 - 0 h 14 min

      Aucune comparaison Mr X. A Ain Amenas, c’était un groupe de terroristes venus d’ailleurs. Ils étaient armés jusqu’aux dents et étaient entrés avec des 4×4 dans le complexe gazier. Ils ont tué des otages et ne voulaient pas se rendre. Leur but c’était de faire sauter les installations. Alors que Chekkat connu pour des faits de droit commun, était seul dans la rue, blessé avec un « revolver » devant 700 policiers…donc, n’essayez pas de comparer l’incomparable.
      Les commanditaires en France voulait faire peur aux Gilets jaunes!

    Anonyme
    17 décembre 2018 - 14 h 40 min

    Ils sont solidaire entre eux ses européens pour commencer , ce colonel suisse pays fédéral européen et neutre mais membre de l UE est loin de Berne et de ses montagnes helvétiques et de ses glaciers sur la Photo et en plus en uniforme ; allez barre toi de la toi aussi . pas à nous les algériens!

    7
    8
      Anonyme
      17 décembre 2018 - 19 h 11 min

      La Suisse n’est pas membre de l’UE !!!

      8
      3
    Anonyme
    17 décembre 2018 - 14 h 17 min

    Certains observateurs ont tout de suite pointé du doigt l’Etat français, l’accusant d’avoir fomenté cet attentat pour étouffer le mouvement des Gilets jaunes. A qui profite l’attentat, selon vous ?
    Non, je pense qu’il s’agit tout simplement d’une coïncidence de calendrier. Pour le gouvernement, le risque et le coût politique d’une telle machination seraient considérablement plus élevés que les dégâts causés par la révolte des Gilets jaunes, qui est d’ailleurs en train de se calmer.
    Pour moi la réponse est fausse.

    9
    4
    Anonyme
    17 décembre 2018 - 13 h 05 min

    tu nous apprends rien, tout le monde est au courant que la france a toujours alimenter le terro sauf…les francais.

    15
    9
    karimdz
    17 décembre 2018 - 12 h 35 min

    Ce colonel francais est pas totalement honnête. Pourquoi la France s ingère t elle au moyen orient, au sahel ? A ma connaissance ni Bachar ni Sadam ni Kadafi, ne representaient une menace pour ce pays, bien au contraire. La France ne fait que servir en réalité les intérêts de l amérique et d isra hell qui ont nourissent depuis très longtemps des projets machiavéliques dans ces régions du monde.

    Le terrorisme est toujours apparu curieusement quand ces pays musulmans ont été attaqués et envahis, ainsi al quaida a surgi quand les américains occupaient ce pays, puis plus tard daech, équipé d armes de dernier cri, tres structuré, et se déployant à une vitesse phénoménal. Puis sont apparus les attentats dits islamistes toujours revendiqués par la mouvance daech.

    Beaucoup de gens s interrogeaint, se douter qu il y avait anguille sous roche, et c est l intervention de la Russie dans la région qui a mis au grand jour la supercherie. Tout est devenu clair. Ces gouvernants occidentaux terroristes à leur tete, les états terroristes d amérique qui nous affirmaient, et le médias le bassinaient jour et nuit, que la lutte contre daech allait durer des années et des années. Avec Poutine, il a suffit que quelques mois pour balayer la menace daechiste. ET nous allions de découvertes en découvertes, lors d une offensive de l armée irakienne dans la région de mossoul, un colonel de l armée isra hell lienne avait été capturé, le chef du daech le fameux al baghdadi, n était autre que simon eliot, un agent du mossad isra hell lien.

    Il y avait au delà la fameuse question que beaucoup se posait, mais pourquoi donc, daech ne s en prenait jamais à isra hell, et n appelait pas au djihad contre cet entité criminel. Au contraire, nous découvrions que des éléments du daech étaient soignés en isra hell, qu ils étaient meme armés par israel, tout pour affaiblir le gouvernement central syrien, et l armée syrienne.

    De plus en plus de gens ne sont plus dupes, les complotistes ont finalement raison, les témoignages de de militaires, de journalistes, de syndicats, de politiques, de spécialistes etc… confortent que le terrorisme est bien planifié par… des états occidentaux.

    Ce n est pas parce que le terroriste est musulman, ou que des actes sont revendiqués par daech, qu il faut tomber dans le panneau, et croire en la version officielle. Le FBI aux état terroristes d amérique, ont infiltré la communauté musulmane, et ont identifiés des personnes faibles, parfois dont les facultés mentales étaient altérés, voir des extrémistes prets à en découdre pourvu qu on leur donne les moyens, puis ils ont travaillé ces individus, leur fournissant armes, argent, explosifs, et vous connaissez la suite…

    Le terrorisme islamiste a été créé par les sionistes pour trois raisons :

    La première, au lendemain de l effondrement du mur de berlin et du bloc communiste et ses satellites dans le monde, a été un prétexte pour l amérique et ses alliés de reconquérir principalement des états musulmans et de faire main basse sur leurs richesses. Ainsi, la lybie, l irak, la syrie le soudan… ont été les cibles de l impérialisme sioniste.

    La deuxième raison est avant tout une arme pour détourner le peuple de ses véritables préoccupations, de ses problèmes, quand la situation va mal, rien de tel qu un ou plusieurs attentats pour calmer les ardeurs de citoyens qui seraient incités à manifester leur ras le bol, on l a vu dernièrement avec les gilets jaunes, et un attentat qui se déroule comme par hasard à la veille de l’acte V.

    La troisième raison est beaucoup plus insidieuse, elle vise la communauté juive d europe et du monde d une manière générale, pour lui faire peur et l inciter à rejoindre isra hell. Avant la seconde guerre mondiale, les sionistes avaient financé l avènement des nazis, puis une fois au pouvoir, ont collaboré avec eux pour d une part, instituer une situation de terreur à l égard des juifs, mais aussi un plan visant à transférer ces juifs en Palestine. Tout était fait pour les inciter à rejoindre la Palestine. D ailleurs, les différents criminels en exercice en isra hell, ne cessent de demander aux juifs de s installer en Palestine occupée, ce n est pas le fruit du hasard.

    45
    9
    Ch'ha
    17 décembre 2018 - 11 h 43 min

    PS : le commando des Terrasses ce n’était pas des bougnouls mais des mercenaires occidentaux ! Etc etc etc etc…

    10
    9
      Ch'ha
      17 décembre 2018 - 11 h 56 min

      Mr Baud votre analyse est complètement déphasée de la réalité !
      Laurence Bendenir agent du mossad identifié par le Liban ayant infiltré le Quai d’Orsay le ministère de l’intérieur la défense et Matignon qu’a fait le gouvernement Hollande RIEN. Valls agent du mossad à ciel ouvert.
      Opération false flag.
      Les seules et uniques victimes du terrorisme sioniste sont les musulmans et pays musulmans.

      15
      10
    Ch'ha
    17 décembre 2018 - 11 h 29 min

    Monsieur Baud je vous réponds avec la phrase culte du Président Bachar Al Assad à l’encontre de Le Drian MAE français « JE N’AI PAS DE LEÇON DE PAIX À RECEVOIR DE CEUX QUI FINANCENT LE TERRORISME ».
    Merah agent de la DCRI envoyé par Sarko chez l’entité sioniste etc…Nice il y avait pas 1 mais 2 hommes etc etc etc
    Bilderberg, le sionisme ayant infiltré l’appareil étatique français à tous les étages dont l’agent du mossad Laurence Bendenir identifié par le Liban qui a infiltré le Quai d’Orsay le ministère de l’intérieur la défense et Matignon. Valls agent du mossad à ciel ouvert. Qu’a fait le gouvernement de flamby RIEN.
    Etc etc etc alors votre baratin à d’autres.
    Quant à la décennie noire guerre terroriste sioniste qui a créé et financé le FIS GIA ??! OÙ vivent avec les honneurs les grands pontes du FIS GIA avec leur famille ??!
    Toutes les armes américaines françaises britanniques et surtout israéliennes decouvertes dans les caches de DAECH et cie en Syrie sans parler du fait qu’à chaque fois qu’ils étaient mis en déroute l’entité sioniste et comparses a évacué par hélicoptère les dirigeants de DAECH pour les placer en Afghanistan Libye etc…
    Etc etc etc….
    Loup solitaire BULLSHIT. Un malfrat arrêté X fois a le cerveau pour commandité un attentat…un loup solitaire mais c’est bien sûr dans le monde de oui oui (dessin animé pour enfants) !
    Les seules et uniques victimes du terrorisme sioniste sont les musulmans et les pays musulmans décennie noire charniers en Syrie l’Irak la Libye …là pas d’attentat simulé 11h avant comme Bataclan et cie….charlie hebdo de zbel les mecs changent de véhicule devant un local réservé à l’armée israélienne…etc etc etc

    15
    10
    Stop aux guerres bidons.
    17 décembre 2018 - 11 h 00 min

    Les guerres inutiles que mène la France en Syrie en Irak en Afghanistan en Libye et au sahel combien coûte chaque année auX contribuables français.
    Des dizaines de milliards qui serviraient aux pouvoirs d’achat des ménages français.

    24
      Ch'ha
      17 décembre 2018 - 11 h 41 min

      @Stop…
      Combien le contrat d’armement avec Riyad….. et vous oubliez la présence française au Yémen coalition saoudoUS EAU et cie en service commandé pour l’entité sioniste …

      12
      10
    Felfel Har
    17 décembre 2018 - 10 h 59 min

    Y a-t-il vraiment de quoi nous surprendre après ces déclarations? Nous savions que les ennuis de la France ne faisaient que commencer, lorsque l’agent spécial de la CIA, Sarkozy, a, avec l’assentiment de la classe politique française « sionisée », fait allégeance à Oncle Sam et son « machin » l’OTAN. Depuis, les présidents français (Lui, Hollande et Macron) font .de la surenchère pour détrôner la GB, comme supplétif favori, multipliant des déclarations belliqueuses et les actions belligérantes pour gagner du galon, en vain. Il suffit de voir avec quelle arrogance Trump les tance, les humilie et leur rappelle leurs seconds rôles. Bien fait pour leur gueule!
    Le pire pour la France est à venir car ses dirigeants s’entêtent à vouloir reconstituer une partie de leur empire au Moyen-Orient, en récompense à leur efforts de soutien aux GI’s. Quand on court deux lièvres à la fois, on risque de n’en attraper aucun. Son adhésion aveugle aux plans anglo-judéo-américains la désigne comme cible à tous ceux qui, en France, n’acceptent pas la politique anti-arabe et musulmane de leur gouvernement. Il faut craindre que de nombreux autres actions terroristes ne viennent l’endeuiller tant que les forces armées françaises ne se retirent pas des théâtres d’opération où elles ont engagées en Libye, au Sahel, en Syrie, au Yémen. La France ne connaîtra la paix qu’à ce moment-là.

    21
    2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.